S’Accorder…

Parfois, je me demande si entre mamans, on ne devrait pas toutes s’accorder…

En effet, être maman n’est pas toujours aisé. Quand les doudoux étaient à la crèche, je ne me posais pas trop de questions. Je savais qu’ils restaient environ 10H par jour à la crèche, c’était tout. Mais avec l’entrée à l’école, les choses se sont un peu corsées.

2 mois avant la rentrée des classes, j’ai commencé à me torturer l’esprit, à me culpabiliser. Pourquoi? Parce qu’à la réunion d’entrée à l’école, la directrice avait bien insisté sur le fait que la 1ère année, c’était vraiment préférable de ne mettre les enfants à l’école que le matin. De toute façon, la moitié de l’après-midi, c’est sieste.

Or pour moi c’était tout à fait inenvisageable. Pire encore, les doudoux iraient à l’école toute la journée, mais aussi à la cantine et à l’espace éducatif du soir quasiment jusque la fermeture! L’espace éducatif, ce serait aussi les mercredis et les vacances scolaires, à l’exception de 5 semaines soit mes congés payés… Bref, un rythme d’adultes pour des petits bouts de 3 ans…

Je me sentais mal.

Bien sûr il arrive que les doudoux n’aient pas envie d’aller au centre, mais finalement, ça reste rare. Ce qu’ils aimeraient éviter, c’est la cantine…mais là, impossible! Puis la cantine, c’est très très bien! [surtout parce que ce n’est pas moi qui cuisine].

L’espace éducatif, ils aiment, même beaucoup. Ils attendent ce moment presque toute la journée, parce qu’ils y retrouvent leurs copains qui sont dans d’autres classes mais aussi parce qu’ils peuvent jouer, dessiner, s’amuser. Ce n’est plus du travail. Et là où entre mamans nous devrions nous accorder, c’est sur l’heure où nous venons récupérer notre progéniture!

Si j’arrive trop tôt, c’est à dire avant la maman de Y. et S., ça ne va pas… Je suis alors accueillie par des « Oh! Non! et les doudoux me prient gentiment de revenir plus tard… Il m’arrive alors de les attendre pendant une vingtaine de minutes, jusqu’à ce qu’ils se décident à me suivre.

Si j’arrive trop tard, c’est à dire après la maman de Y. et S., ça ne va pas non plus … Les doudoux boudent. Leurs copains sont partis, ils sont restés tout seul, j’aurais du arriver en 1er. Les reproches fusent!

L’idéal donc est que j’arrive en même temps que la maman et Y. et S.

De même pour les vacances scolaires, nous devrions aussi nous accorder entre mamans et prendre les même vacances. Si Q. n’est pas présent au centre de loisirs, c’est catastrophique pour TiBiscuit qui va au centre à reculons comme on irait au bagne. Chaque vacance, c’est donc toujours avec angoisse que je consulte la liste des enfants inscrits et dans le même groupe que TiBiscuit. Chupa n’a pas vraiment d’amis attitrés… Elle, ce sont les animateurs qui l’importent. D’ailleurs aux dernières vacances, un animateur pas plus vieux que mon petit frère avait détrôné Peter Parker dans le coeur de Chupa… Le mercredi, elle le demande encore…

Vous voyez, je ne vous avais pas menti quand je vous avais dit qu’être maman, c’est compliqué!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :