Attendre l’éclosion …

range-pyjama-poussin

A une époque, je guettais la naissance des canetons… Eux aussi venaient avec le printemps, bien que jamais avant avril quand même. Mais une année, un caneton farceur était arrivé le 1er avril, un p’tit poisson d’avril. Il était né plusieurs jours avant les autres canetons de sa couvée. Pourtant, contrairement à nous, chez les canards colvert, la couvaison dure 28 jours et au bout des 28 jours, tu es sûre que les canetons naîtront quasiment tous le même jour. Certains sont un peu plus long à casser leur coquille mais ça se joue à 1 journée.

Alors je calculais et à partir du 26ème jour, chaque jour, j’allais écouter, dans l’attente d’entendre ce petit bec tapoter de l’autre côté. Quand la coquille commençait à se soulever, généralement le lendemain ou surlendemain, je ne pouvais m’empêcher d’aider le caneton à briser sa coquille. C’est plus fort que moi. Je voulais voir ce petit bec encore un peu mou le plus vite possible.

J’aimais l’odeur du caneton tout juste sec, réchauffé par les plumes de sa maman et les petits dépôts qui restaient sur son duvet tout doux.

La nature ne laissait pas de surprise quant à la date d’éclosion, sauf pour notre petit poisson d’avril.

Mais pour mon chichi, tout est différent. Chez les humains, les 9 mois de gestation ne sont pas toujours 9 mois pile… Et quand mon bébé toque sur mon ventre, quand j’ai l’impression qu’il tourne sur lui-même comme un caneton qui briserait sa coquille, ce n’est pas pour en sortir. D’ailleurs, je ne comprends pas ce qui fait que l’accouchement se déclenche ou non.  Il parait que c’est encore une histoire hormonale. Mais je pense que le moral, la force du mental joue aussi pour beaucoup.  Quand la maman n’est pas prête à laisser sortir son bébé, il arrive qu’il reste au chaud. En tout cas, c’est ce que pensent certaines de mes amies à qui c’est arrivé.

Il y a cette grande part de mystère sur la date de l’accouchement qui nous rend impatientes (à quelques exceptions près).

Je voudrais être une canne colvert et savoir avec exactitude la date d’éclosion de mon bébé… Je me demande si une canne angoisse à chaque ponte sur la grosseur de l’œuf qui va sortir … parce que moi, j’avoue, j’ai beau avoir donné naissance à 2 bébés de 4 kg, ça m’angoisse cette « macrosomie ».

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

16 réflexions au sujet de « Attendre l’éclosion … »

  1. Poumok

    C’est tout mignon cette description de naissance des cannetons !
    Mais si tu as déjà accouché de deux « macro-bébés » ^^, ton corps et toi avez l’habitude, non ? Et pourquoi Chichi inquiète-t-il particulièrement ton obstétricien ? Il est vraiment plus macro que Tibiscuit et Chupa à la même date ?
    Des bises encourageantes !

    Répondre
  2. chocoladdict

    tu sais que pour Miss Zen ayant atteint la date limite on m’a parlé de déclenchement et la nuit même j’ai accouché ) (le déclenchement était prévu pour le lendemain matin)…ou la puissance de l’esprit )

    Répondre
  3. madamezazaofmars

    Moi je n’ aurai pas aimé savoir. Quand on m’ avait parlé de déclenchement et de date précise, j’ ai eu peur pendant une semaine, et puis a la date que j’ avais donné, il est venu, j’ ai été tres femelle colvert sur ce coup là

    Répondre
  4. Xtinette

    C’est pas bien gros 4kg… Une copine à moi vient d’accoucher d’un bébé de 5,6kg et elle n’a rien senti ! (je précise qu’elle est d’un petit gabarit)… Donc aujourd’hui je te souhaite un accouchement digne d’un canard ;-)

    Répondre
  5. La Journaliste IT Pink & Green

    Moi non plus je préfère ne pas savoir. J’aime bien cette surprise de la date, un jour qu’il gardera en particulier pendant toute la vie.
    Mais je comprends l’impatience.
    Très jolie ta description de la naissance des canetons ! :)

    Répondre
  6. cranemou

    rhooo…suis émue émue… qu’est ce qui m’arrive!!!
    La date « au hasard », je trouve ça bien aussi… l’attente est longue mais bénéfique!

    Répondre
  7. Bibina

    La naissance de P’tit Pirate avait été déclenchée, à cause d’une maudite sciatique qui me faisait trop souffrir … Je n’ai pas du tout aimé savoir quel jour il devait naitre …
    Et j’avais croisé les doigts pour qu’il se décide de lui-même à venir, mais je n’avais pas été assez persuasive !!

    Répondre
  8. Anne

    bizarrement le jour J était différent des autres jours… dans le corps (je ne parle pas de contractions), dans l’esprit (une mise au point avec les loulous, une fatigue encore + présente…)…et cette chose que j’ai ressentie pour la naissance d’Augustine, que tu sais que c’est LE jour!

    Répondre
  9. cleopat

    j’aime aussi quand la nature choisit mais on ne fait pas toujours ce qu on veut et parfois il faut aussi déterminer la date!
    pour ma part la nature a fait ce qu elle a voulu, sauf qu au 3ème on m’a mise sous valium pour arrêter des contractions 15 jours avant la naissance
    et très mignon ce souvenir des canetons! :)

    Répondre
  10. Flannie

    On m’a stressée pour le poids de chacun de mes loulous, y compris celle-ci qui faisait 4.180kgs et cet accouchement a été le plus cool des 3 !!!
    On m’avait dit qu’il fallait un travail « brillant » pour m’éviter la césarienne à cause de mon utérus cicatriciel. Un travail « brillant » = rapide et sans temps mort. J’ai énormément stressé et la Lulu est née comme un charme.
    Il n’y a pas de raison que ce ne soit pas pareil pour toi ;-)

    Par contre, les contractions sont vraiment très douloureuses dès le départ. J’étais étonnée mais, apparemment, les mamans et sage-femmes m’ont assuré que c’était normal pour le 3e. :-(

    Répondre
  11. lexou

    C’est super joli ce que tu as écris là, moi j’ai aimé avoir la surprise, je ne m’y attendais pas du tout, mais bizarrement, après ma douche du soir, je me suis lise à faire mon brushing, avant d’aller me coucher, je ne sais pas pourquoi j’avasi envie d’être belle….3 heures après je filais à la mater…

    Répondre
  12. annouchka

     » Quand la maman n’est pas prête à laisser sortir son bébé, il arrive qu’il reste au chaud »…. c’est exactement ce qui m’est arrivé. J’ai eu mes premières contractions de travail la nuit qui précédait mon déclenchement (prévu le matinà. J’avais tellement peur de rencontrer mon bébé et de ne pas être à la hauteur que je l’ai un peu empêché de sortir ! J’ai tellement eu la trouille de ce déclenchement que j’ai fini par relâcher la pression et petit bonhomme est venu tout seul. Je crois beaucoup à l’influence de l’état psychologique de la maman.

    Courage, ce sera un gros bébé mais il sera magnifique !! Je pense beaucoup à toi, j’ai hâte d’apprendre la bonne nouvelle ;)

    Répondre
  13. Nelfah

    Moi aussi, je suis persuadée que si la maman n’est pas prête, bébé le ressent et reste tant qu’il le peut ^^.
    Une amie ne voulait pas accoucher sans son mari, gendarme de métier et avec des obligations professionnelles… Du coup, inconsciemment elle a du faire passer le message à sa petite fille, qui a bien dépassé la date du terme. Mais, ce n’était pas sans conséquences : problème de méconium avalé et réanimation de la puce juste après la « délivrance »..
    Tout va bien, elle ne semble pas avoir de séquelles aujourd’hui (1 an il y a quelques jours), au contraire, mais parfois cela peut faire peur, et on peut culpabiliser en se disant que c’est de notre faute (maman).

    Je vois sur FB pleins de félicitations. Je pense donc que l’attente a été abrégée :).
    Hâte de te retrouver pour savoir tout ça.

    Grosses bises.

    Répondre

Laisser un commentaire