Mauvaise Supportrice

Quand j’étais salariée, assise derrière mon bureau, avec des collègues 5 jours sur 7 et que mes grands doudoux étaient en maternelles, je n’ai jamais culpabilisé qu’ils n’aient pas d‘activités sportives. De toutes façons, ce n’était pas possible. TiBiscuit a bien fait du judo, il y allait surtout le samedi, mais les cours étaient moins studieux que ceux du mercredi, et le prof souvent absent à cause des compétitions des grands.

Maintenant que je suis indépendante, mes grands doudoux ont chacun une activité sportive. Chupa fait de la danse avec une association. Cela reste un loisir, un moment de détente. TiBiscuit fait du basket pour la 2ème année. L’entrainement reste un moment de détente pour s’amuser. A 8 ou 9 ans, pratiquer une activité sportive doit rester un plaisir, une occasion de se défouler. Pourtant, le week-end, il y a souvent championnat. Des matchs contre d’autres équipes de poussins de la région qui font courir MrRéglisse à travers le Nord-Pas-de-Calais, souvent à 45 min de routes de la maison.

TiBiscuit adore le basket. C’est un très bon tireur. Il rate rarement ses paniers contrairement à d’autres. Pourtant lors des matchs, il perd toute confiance en lui. Il n’ose pas. Il a peur de faire mal aux autres alors que les autres n’ont pas peur de lui faire mal. Certains garçons plus grands sont très à l’aise pour dribbler sur toute la longueur du terrain sans jamais se faire chiper la balle, en se la jouant perso alors que c’est un sport d’équipe.

TiBiscuit a beaucoup de défauts sur le terrain, je le vois bien, mais pour moi, ça reste un sport collectif où chacun à le droit de jouer, chacun a le droit de s’améliorer sur le terrain et de faire des erreurs. Surtout à leur âge.

Le week-end dernier, pour une fois, c’est moi qui est accompagné TiBiscuit a son match.Près de 2 heures les fesses posées sur un banc en pierre froide dans une salle à peine chauffée pour voir TiBiscuit jouer environ 2 minutes sur le terrain.

L’entraîneur ne lui a pas laisser plus de chance de faire ses preuves que 2 minutes sur le terrain. 2 minutes durant lesquelles TiBiscuit n’a pas osé tenté de piquer la balle aux adversaires , durant lesquelles, il a souvent hésité à se battre pour avoir la balle, la laissant parfois au camp adversaire, mais durant lesquelles on lui a fait 1 passe, 1 seule. Et il a marqué.

Voilà. Après il a du aller se rasseoir sur le banc, regarder les plus forts jouer, ceux qui ont eu la chance de rester sur le terrain au moins 20 minutes sur les 24 minutes de jeu. 2 mi-temps de 12 minutes. Ils ont certes tenté de marquer de nombreux paniers mais ils en ont raté beaucoup dans le lot, lançant la balle vers le panier sans même viser correctement.

Malgré tout leur équipe menait avec une large avance alors j’ai du mal à comprendre pourquoi TiBiscuit n’a pas eu plus sa chance.

Durant ce match, la maman a côté de moi était une vraie supportrice. De celles qui scandent le nom de leurs enfants pour les encourager dès qu’ils ont la balle. Je ne sais pas faire. Je ne suis pas une grande gueule, je ne me fais jamais remarquer en criant.

Cette mère était aussi de celles qui dit : « il faudra qu’à la maison mon enfant s’entraîne à marquer des paniers parce qu’il pêche vraiment de ce côté »

A la maison, TiBiscuit joue au basket avec son copain, pour le plaisir de jouer, sans chercher à améliorer leurs points faibles.

A 8 ans, pratiquer un sport doit rester un plaisir. Pousser TiBiscuit ? Dans quel but ? Le dégoûter ?

En plus le basket … un sport où les professionnels font tous près de 2 mètres (sauf Tony Parker). Comment prévoir la croissance de nos enfants ? Celui qui est très grands à 8 ans ne le sera peut-être plus tant que cela à 16 ans. Alors que le tout petit aura peut-être une poussée de croissance phénoménale. J’ai déjà pu le constater.

Que cette maman me dise que TiBiscuit est vraiment tout petit mais qu’il a une force de lancé incroyable vu ses petits bras ne m’a pas empli de fierté, non, cela m’a plutôt vexé, surtout que son enfant à cette maman ne doit pas faire plus de 2 cm de plus que TiBiscuit… et encore, même pas sûr (mais il est vrai que TiBiscuit parait plus chétif)

Je n’aime pas que la compétition s’installe partout, même dans ce qui devrait rester un plaisir, qu’on n’aide pas un enfant qui manque de confiance en lui en préférant ne mettre que les plus à l’aise constamment sur le terrain.

On n’apprend pas à nos enfants à gagner en confiance en eux dans le sport, on les écrase encore un peu plus en ne les sélectionnant pas, en leur faisant sentir qu’ils sont moins doués que d’autres.

Je suis une mauvaise supportrice car aller à ses matchs me rappelle tous les mauvais souvenirs du collège où j’étais nulle en sport collectif… Mon coeur de maman se serre…

Par contre, vous ne pouvez pas imaginer ma fierté quand tous les parents présents l’ont applaudi bien fort quand il a marqué.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

19 réflexions au sujet de « Mauvaise Supportrice »

  1. madamezazaofmars

    Je rois que je serai dans le même état que toi, ayant également de mauvais souvenirs de hand ou de volley quand j’avais 15 ans.
    Qu’il joue pour le plaisir et pour s’amuser, voilà ce qui me semble bien être l’ essentiel

    Répondre
  2. Bibina

    Ma Puce, qui joue aussi au basket, est comme TiBiscuit, peu combative en match …. Elle adore ça, mais n’ose pas ….
    Mais son entraîneuse ne la laissera jamais sur le banc ! Les matchs durent 4*10mn, et quand toute l’équipe est présente, elles sont 8 joueuses. Elles jouent toutes un temps à peu près équivalent, qu’elles soient « bonne joueuse » ou plus faible …
    Dommage que l’entraîneur de TiBiscuit réagisse déjà comme ça, à cet âge-là, c’est le plaisir qui compte … C’est un coup à dégoûter les enfants :(

    Répondre
  3. FoxyMama

    Quel dommage que TiBiscuit n’ait pas eu sa chance plus que deux minutes. Comme partout ce sont les grandes gueules, ceux qui se font remarquer qui sont les stars. J’espère que ça ne va pas le dégoûter de son sport favori.

    Répondre
  4. UneMamanBlogueuse

    A la maison, gros débat… Mon mari pense qu’en sport, on joue pour gagner (vrai compétiteur, hyper bien classé au tennis etc..) et moi je pense que l’essentiel c’est de s’amuser… Pour le moment ma grande ne fait que de la danse et mon mari trouve ça mignon mais pour lui ce n’est pas vraiment du sport, donc tout va bien… mais il souhaite la mettre au tennis dans 2 ans et à mon avis, là ça va clasher. Je sais que je me battrais becs et ongles pour qu’il ne lui impose pas son côté « si tu gagnes pas c’est nul »…
    En revanche moi je suis grosse supportice… du genre à crier le nom de ma fille pour l’encourager, applaudir à fond etc… et ce n’est pas pour la mettre en avant ou quoique ce soit de ce genre… je ne pense pas vraiment aux autres dans ces cas là mais seulement à ma puce et puis c’est un délire entre nous… J’adore la voir me sourire quand elle m’entend crier BRAVO ! Un jour viendra où elle me dira sûrement « maman, tu me fous la honte »… alors en attendant, je profite !

    Répondre
    1. MissBrownie Auteur de l’article

      Les enfants ne peuvent pas toujours gagner ou toujours être les meilleurs.
      Faire du sport c’est avant tout pour le plaisir.

      Avec l’école, mes doudoux font un stage de tennis tous les ans. Lundi, Chupa avait peur d’y aller parce que c’était le dernier cours et qu’ils allaient faire des matchs. Elle avait peur d’être trop nulle.
      Je lui ai dit que l’essentiel était de s’amuser.
      Finalement le soir, elle m’a dit qu’elle avait adoré.

      Répondre
  5. Mano

    Alors déjà je suis surprise qu’il joue en poussin ?! Etant né en 2004, TiBiscuit devrait jouer en mini-poussin et ça change tout ! En mini ils jouent 8x3mn sans changement pendant les périodes de 3mn et interdiction qu’un joueur joue 2 périodes à la suite donc les enfants ont tous le même de jeu :) Ce règlement à justement été fait pour éviter ce que tu décris dans l’équipe de TiBiscuit.
    Du coup c’est tout a fait normal que TiBiscuit n’ait pas trop confiance en lui, il doit jouer contre des 2005 voire même des 2006 O_o, pas simple de s’imposer, il n’y a pas d’équipe de mini dans son club ? Il a été surclassé ?
    Je crois que j’en toucherai 2 mots à son entraîneur/coach, pas méchamment mais juste pour savoir pourquoi il a beaucoup moins de temps de jeu que les autres ? Et lui il t’a dit quoi à la fin du match ? Il était content de lui ? il t’a parlé de son temps de jeu ?
    Et je suis tout à fait d’accord avec toi qu’à cet âge là, le sport co (ou individuel) doit juste être du plaisir par contre en grandissant ça me semble normal d’y mettre un peu de compèt, sans exagération.
    Mano ex-(et peut-être futur) basketteuse :)

    Répondre
    1. MissBrownie Auteur de l’article

      Dans son club, tous les enfants de 2004 sont chez les poussins, avec ceux de 2003. L’année dernière, il était en mini poussin est effectivement, c’était 8x3min
      Dans son équipe, en plus, ils sont nombreux. L’entraîneur en privilégie certains, plus forts, plus à l’aise sur le terrain (beaucoup de 2003) qui passent beaucoup de temps sur le terrain. Les autres ils alternent, mais TiBiscuit est le seul avec un autre gamin à n’avoir joué qu’une seule fois et juste 2 min (ou 3).
      Après 1 mi-temps passé entièrement sur le banc à se geler en tenue, il était assez dégoûté. Après il avait le sourire mais c’est parce qu’il a marqué (la seule chose qui compte à ses yeux)

      Répondre
        1. MissBrownie Auteur de l’article

          Aujourd’hui, en rentrant de l’entraînement, il m’a dit « J’en ai marre, j’ai l’impression d’être invisible sur le terrain »
          J’essaie de lui dire que si personne ne lui passe le ballon, c’est à lui d’aller le chercher mais bon …
          Malgré tout, il n’envisage pas 1 seconde d’arrêter. Changer de club, peut-être

          Répondre
  6. cécé

    Mes garçons de bientôt 6 ans font du rugby depuis septembre. Ils ont même commencé les tournois. Les entraîneurs font des équipes de niveaux pour que chaque enfants puissent vraiment jouer à son niveau et puisse avoir le ballon souvent. tous les joueurs, qu’ils soient « bons » ou « moins bons » passent le même temps sur le terrain. Je trouve que c’est très rassurant pour nous parents et pour les enfants bien sur! J’espère que mes enfants voudront continuer l’an prochain car ils prennent vraiment plaisir à jouer avec leurs copains et je pense que l’esprit du club y est pour beaucoup!

    Répondre
  7. Vinie

    Vu que je n’ai pas le permis et qu’il n’y a rien dans notre village, Timinoo ne fait pas de sport. Pourtant j’aimerai beaucoup qu’il fasse de la natation, il adore l’eau et je suis sûre que ça lui plairait…
    Vivement que ça puisse se faire ! :)

    Répondre
  8. Vinie

    Ah et sinon, je suis comme toi : du genre discrète et jouer la supportrice, je ne pourrai pas du tout ! Je préfère qu’on ne me remarque pas ^^

    Répondre
  9. Lalla

    Oh, pauvre TiBiscuit à qui on ne laisse pas assez de chance sur le terrain. Mais il a la chance que lui apprenne le goût du sport pour le plaisir et non la victoire. Et ça, c’est la marque d’une bonne supportrice !

    Répondre
  10. christelle

    ici c’est compétition et match très souvent et je crois que l’approche d’un sport se fera suivant le caractère de l’enfant. On ne les a jamais poussé mais encouragé, Arthur est très compétition et perdre est assez dur pour lui par contre Antoine prend ça vraiment comme un amusement et par conséquent se détache complètement du score. Bon après ils ne font pas le même sport, individuel et collectif c’est très différent.
    Comme toi, je ne vais pas crier au basket et de toute façon au tennis j’ai pas le droit, je ne dois même pas sourciller sinon Arthur me râle dessus.

    Répondre
  11. Calou

    C’et vraiment pas top pour TiBiscuit !
    Les entraineurs devraient laisser leur chance à tous les joueurs et ne pas oublier de jouer pour le plaisir.
    A force de vouloir pousser les enfants, on les dégoute!
    C’est ce qui a finit par m’arriver …

    Répondre

Laisser un commentaire