Pan ! Tsine-Tsine ! Tick !*

plan eau chasse

Quand j’étais petite, j’avais très peur des voleurs.
La première fois que ma mère nous a laissé seules ma soeur et moi pour aller acheter mes pommes noisettes préférées au supermarché 3 ou 4 km plus loin, j’ai convaincu ma sœur de rester cachées chacune sous notre lit jusqu’à son retour, par peur des cambrioleurs qui auraient pu nous trouver seules ici.
Chaque soir, j’attendais que mes parents montent se coucher dans la chambre d’à côté pour m’autoriser à dormir car j’avais trop peur que des cambrioleurs ne les tuent pendant qu’ils regardaient la télé dans le salon et que je ne l’entende pas.
Ce qui me rassurait, c’était de savoir que dans le cagibis sous l’escalier, mon père y rangeait sa carabine de chasse. Je me disais qu’il aurait peut-être le temps de l’attraper pour se défendre contre les « méchants », sans penser un instant que cette dernière n’était jamais chargée à la maison …
A l’époque, je pensais que tous les papas chassaient et qu’il y avait une carabine dans chaque foyer.
C’était une scène ordinaire d’observer mon père nettoyer son arme de chasse.

Je ne savais pas que certaines personnes étaient contre la chasse. Je ne savais pas que les chasseurs avaient une mauvaise image. Mon père est un homme de la nature, il l’aime et il la comprend. Certes, il chasse, mais il respecte.

Aujourd’hui, je sais qu’il n’y a pas un fusil dans tous les foyers. Et quand T-Biscuit avait peur de s’endormir par peur des voleurs, il fallait trouver d’autres motifs pour le rassurer, pour le convaincre qu’il n’avait rien à craindre, même si nous n’avons même pas une batte de Baseball.

Je devais avoir l’âge de mes grands doudoux quand j’ai appris à tirer à la carabine avec l’école – oui, c’était une activité enseignée par un ancien enseignant de l’école. J’étais plutôt fière de savoir utiliser une carabine, surtout que j’étais plus douée que certains garçons de ma classe. Je pensais déjà aux jours où j’accompagnerai mon père à la chasse aux canards ou en plaine. Mais finalement, je ne l’ai jamais fait. A l’adolescence, je me suis intéressée à d’autres choses, notamment à l’ésotérisme, et avec du recul, je remercie mes parents de ne pas avoir critiquer mes choix, de m’avoir laissé faire mes « expériences » et même de m’avoir un peu encourager en m’offrant un jeu de tarot divinatoire ou en sciant minutieusement une branche bien ronde que mon père avait cherché afin d’en faire des runes. Même ma soeur avait cherché de jolis galets pour que j’en fasse des runes. Aujourd’hui, c’est du passé, je ne m’amuse plus à deviner l’avenir.

Tout cela me donne à réfléchir et à ne pas critiquer les choix ou passions de mes enfants.

Pourtant, autant j’approuve que T-Biscuit se passionne pour les requins, les reptiles, la science, le basket ou le billard, autant, quand il me dit qu’il aimerait aller au stand de tirs proche de chez nous pour apprendre à tirer à la carabine, je tique. Et les récents événements n’arrangent rien. On en deviendrait presque parano. On interdirait presque nos enfants de jouer « à la guerre », pourtant, un peu comme les associés de Sabine, T-Biscuit joue à « L’armée de terre qui combat les terroristes ».

Si mon grand me disait qu’il veut apprendre à tirer à l’arbalète et je penserais immédiatement au roman « We need to talk about Kevin » . Pourtant, mon grand-père tirait à l’arc et enfant, je le voyais un peu comme Robin des Bois, un justicier des pauvres. En France, les armes n’ont pas la même image qu’aux USA.

T-Biscuit a donc envie de demander à son papy de lui apprendre … et moi, j’espère qu’il oubliera et passera à autre chose. Je n’arrive pas à savoir si c’est bien ou mal ayant moi-même appris à tirer enfant et en sachant que dans toutes les fêtes foraines, il est possible de tirer à la carabine sur des cibles ou des ballons. En attendant, il reste le BoomCo.

*Autant de petits bruits que Chichi fait pour imiter pistolet, épée (qu’il a longtemps appelé Tsine-tsine « Elle est où ma Tsine-tsine ? ») , flèches ou boulet de canon

Rendez-vous sur Hellocoton !

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

3 thoughts on “Pan ! Tsine-Tsine ! Tick !*

    mariebbkawaii

    (22 janvier 2015 - 8:04)

    Les armes à feu j’ai beaucoup de mal. Par contre, le tire à l’arc, ça me plaît bien.
    Mon père en avait un, on allait en faire en forêt, j’en avais également fait avec le centre de loisirs. Je m’en tirais bien ^^

    Maristochat Bellemam

    (22 janvier 2015 - 14:55)

    J’ai du mal à avoir un avis sur tout cela, je pense que chaque décision et personnelle.
    Mais moi aussi j’ai toujours eu peur des cambrioleurs enfant et encore un peu maintenant!

    Maud

    (26 janvier 2015 - 23:01)

    ffff… ouais je te comprends… les temps ont changé je crois !

    (moi j’étais anti jouets-armes jusqu’à il y a peu… à tel point que lorsque mon fils, vers 3ans, était allé à l’anniversaire d’un copain, et était tombé sur un jouet pistolet, il l’avait pris pour jouer, et le tenait tout l’après-midi à l’envers ! lol ! il ne savait pas du tout ce que c’était, mais comme c’était nouveau, et qu’il n’avait pas ça à la maison, il l’avait gardé tout le temps!)

    Maintenant, il a une épée, car un déguisement de pirate 🙂 mais bon, j’aime pas trop qu’il joue avec, c’est juste pour le déguisement ! et interdit de jouer à la guerre ici… :/
    Hier, chez mes parents, il a voulu regarder le film Lego, mais ma mère n’a pas tenu longtemps, elle lui dit « ils font que se battre, j’aime pas, c’est pas joli, c’est pas ça la vie, c’est pas se battre tout le temps! » et il lui a répondu, « ben si, dans la vie, tout le monde se bat tout le temps! » :/

Laisser un commentaire