La rumeur qui changea tout …

20150208_172600

Hier encore, j’écoutais mes collègues de travail discuter des collèges bien souvent privés dans lesquels étaient scolarisés leurs enfants. Attachée à l’école publique (et laïque), le jour où je devrai penser à tout cela me paraissait bien loin, moi, la jeune maman de 24 ans allaitant encore son bébé.

Pourtant aujourd’hui, il est presque trop tard pour y penser. Enfin, si nous souhaitions mettre T-Biscuit dans un établissement privé, il serait presque trop tard. Mais je reste toujours attachée et confiante en l’école publique.

Bien entendu, notre quartier est rattaché à un établissement sur la carte scolaire. Cela devrait éviter les soucis.

Sauf qu’il y a eu une rumeur. La rumeur disait qu’il allait fermer puisqu’un nouveau collège allait ouvrir à quelques rues, mais dans la ville voisine, à Lille .

Sauf que T-Biscuit et Chupa souhaiteraient aller dans le même collège que leurs meilleur(e)s ami(e)s. La ville étant coupée en 2 et leur école primaire étant à la frontière de la séparation, fatalement, les élèves ne vont pas tous dans le même collège selon leur rue d’habitation et les meilleur(e)s ami(e)s n’iront pas dans le même collège.

La rumeur arrangeait tout. Tous les élèves de la ville iraient dans le même collège déjà surchargé avec des classes de 30 élèves voire plus.

T-Biscuit avait déjà visité ce qu’il pensait être son futur collège. Il y avait même mangé et trouvait les repas trop bons. Il adorait tout. Il s’y voyait déjà élève à la rentrée 2015.

Puis la rumeur s’est avérée fausse.

Hier soir, MrRéglisse et T-Biscuit sont allés visiter l’autre collège, celui auquel nous sommes rattachés par la carte scolaire. T-Biscuit y est parti plein d’aprioris. Il est rentré en larmes …

Il a tout détesté. Le collège est vieillot à côté de l’autre. Il a l’impression qu’il y a moins de matériels nouvelle génération, que tout est resté dans les années 80. Il a peur aussi. Peur de revivre ce qu’il a vécu avec le déménagement : se retrouver seul, sans ami. Il tente d’échafauder tous les plans possibles pour aller dans l’autre collège. Il veut absolument aller dans cet établissement déjà surchargé … Comment faire une dérogation qui passerait dans ces conditions ? N’oublions pas que je suis à la maison. Quelle raison pourrait être valable aux yeux de l’académie ? Les états d’âme d’un garçon de 11 ans qui a eu du mal à en arriver là où il est, qui a souffert ?

Chupa aura le même discours. Je sais que l’année prochaine, ce sera dur pour elle également.

En tant que parents, nous voulons le bien de nos enfants.

Mais le bien, est-ce qu’ils restent avec leurs amis, sachant qu’au collège, les amitiés évoluent forcément et qu’on se fait d’autres amis que ceux de primaire. Je l’ai vécu. A l’entrée au Collège, j’ai été séparée des quelques élèves qui étaient avec moi en école de campagne, parce que nous avions déménagé. Ce fut dur, mais j’ai survécu et j’ai oublié.

Le bien pour nos enfants, c’est peut-être aussi écouter ces autres parents contents que leurs enfants soient dans le collège vieillot, là où ils sont 18 par classe, là où il n’y aura que 3 classes de 6ème (et non 6 ou 7) et un peu plus de 200 élèves dans la cour de récréation.

T-Biscuit y trouvera des connaissances, des élèves qui ont été dans sa classe les années précédentes. Certes, ce ne sont pas ses meilleurs copains, ceux avec qui il rit, avec qui il joue au foot le midi, avec qui il a des points communs, mais il les connait et a même été invité à leurs anniversaires. Ce sont des enfants de profs et leurs parents ont entendu beaucoup de bien de l’enseignement dans ce collège en ZEP où beaucoup d’efforts ont été faits pour rétablir l’ordre.

Bref, c’est un sacré dilemme. Je crois que nous n’avons pas fini d’entendre T-Biscuit râler et pleurer ou nous faire des crises, comme à chaque fois qu’il est mal et nous n’avons pas fini d’être une BadMother et un BadFather à ses yeux …

Le fils des voisins, l’ex meilleur copain de T-Biscuit, lui qui aurait du aller dans le même vieux collège, ira dans le privé.

Dur dur d’être parents …

Quelque soit la décision, je crois que nous rédigerons une demande de dérogation pour prouver à T-Biscuit qui nous prenons sa demande en considération, même si au fond, peut-être, nous espérons qu’elle soit refusée, comme celle que ma mère avait fait pour moi fut rejetée … (Enfin, si vous avez des conseils pour que ça passe, je suis preneuse tout de même)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

24 thoughts on “La rumeur qui changea tout …

    Elodie- Cosmetoblog

    (13 février 2015 - 11:57)

    Ah, nous en sommes loin, cependant nous y pensons déja. Mon Lutin ira dans le collège de notre ville, or, il est actuellement et depuis la maternelle scolarisé dans la ville voisine . Je sais que ce sera un cap difficile car il sera forcément séparé de ses copains, mais comme tu le dis, les relations changent. C’est dur dur pour eux, et aussi pour nous.
    En le scolarisant dans son école actuelle, nous avons choisi de le faire grandir dans un cocon tout doux et la 6ème risque d’être un dur retour à la réalité. Mais je ne regrette pas mon choix, car si ce sera rude au départ, ça ne devrait pas trop durer et je me dis qu’il aura gagné toutes ces années de douceur.

      MissBrownie

      (16 février 2015 - 17:30)

      J’ai fait ma primaire dans un petit cocon, une école de campagne avec seulement 3 classes de la maternelle au CM2 puis nous avons déménagé juste avant mon entrée au collège. Du coup j’étais dans un autre collège que mes copines, la demande de dérogation ayant été rejetée. Finalement, je m’y suis faite très vite et je n’ai pas regretté longtemps mes anciennes copines.

    alameresi

    (13 février 2015 - 12:11)

    Oh ce n’est pas simple tout ça ma pauvre, et le choix d’un collège est super important, je comprends bien tes interrogations ! Tu as raison de dire que les amitiés changent beaucoup à l’entrée au collège, c’est un constat que j’ai fait pour moi mais aussi pour beaucoup de personnes de mon entourage. Ca peut peut-être le motiver ou non cet argument?
    Plume est dans une école où les locaux sont vieillots mais où les enseignants sont au top et pour rien au monde je la changerai aujourd’hui (on a connu une école plus moderne mais avec une équipe moins motivée et ça change tout…).
    Le petit voisin n’est plus son meilleur copain, mince, j’ai raté un truc !

      MissBrownie

      (16 février 2015 - 17:38)

      Disons qu’ils sont encore amis mais plus les meilleurs copains.
      Disons qu’ils n’ont plus vraiment les mêmes centres d’intérêts à part le basket mais pour le moment, impossible de jouer dans le jardin trop boueux.
      Petit à petit, ils s’éloignent doucement …

      Nous lui avons dit que les amitiés évoluent, mais je crois que ce n’est pas la véritable raison de son choix. Il a commencé à prendre des habitudes dans l’autre collège car il y va avec sa classe de temps en temps, il est donc en territoire connu, puis il a l’impression qu’il pourra plus facilement jouer au basket là-bas.

      Enfin nous avons pris notre décision et il ira dans l’autre collège, le plus petit.

    myzotte

    (13 février 2015 - 12:28)

    Tu m’en avais parlé de ce collège avec des petites effectifs et de beaux projets. Il a l’air top comme ça, même si vieillot. Je serais comme toi à privilégié là où il y a le moins d’effectif.
    Et comme Alamersi, je trouve le choix du collège hyper important.
    Pour l’aider, il faudrait peut-être faire ensemble un tableau avec les pour et les contre mais chacun (toi + Mr Régilsse + T.B) rempli le tableau et s’efforce de trouver au moins du POUR et du CONTRE.
    Tu me diras la suite…
    moi ça me travaille déjà le collège même si y’a encore du temps.
    On en a un tout près, donc à priori ils iront là, sauf qu’ils est surchargé et qu’il y a beaucoup d’histoires d’harcèlements… même d’élèves à adultes !

      MissBrownie

      (17 février 2015 - 10:33)

      Le temps passe plus vite qu’on ne le croit …
      J’ai l’impression que petit à petit, T-Biscuit se fait à l’idée d’aller dans le vieux collège dont on dépend. La maman de la copine de Chupa lui a parlé du harcèlement de son fils pourtant en 4ème (Elle ne souhaite pas que sa fille y aille en 2016) dans le big collège et une maman prof lui a dit tout le bien qu’elle pense du collège où ira son fils (qui fait du basket) à la rentrée et où ses aînés sont allés.
      Il a juste l’impression que là-bas, il ne pourra pas faire de sport, mais je crois qu’il se trompe.

    Madame Moustick

    (13 février 2015 - 14:15)

    À froid, sans me mettre à ta place (c’est à dire avec un enfant qui dit non), en prenant mon expérience de déménagement tous les 2-3 ans étant enfant, je dirais le collège vieillot parce que 18 en classe, à taille humaine, … Maintenant je ne suis pas à ta place et j’imagine combien cela doit être compliqué. Dans tous les cas, j’espère que Tibiscuit sera bien dan le collège où il sera.

      MissBrownie

      (17 février 2015 - 10:29)

      Ce qui est compliqué, c’est d’imaginer qu’on risque de casser quelque chose, de rendre notre enfant plus vulnérable parce qu’il n’aura pas ses copains. Mais avec l’entrée au collège, finalement, beaucoup se retrouve dans cette situation. De nombreux parents choisissent de mettre leurs enfants dans le privé à l’entrée au collège. T-Biscuit n’a aucune certitude de retrouver ses copains en classe ou dans la cour de récréation parmi 600 élèves. Notre choix est fait, il ira dans le petit collège, même si les enfants qu’il connait qui iront là-bas ne sont pas ses meilleurs potes (en tant que parents, on les aime bien, ce sont de très bons élèves 😛 )

    petitdiables

    (13 février 2015 - 14:44)

    C’est compliqué. J’ai choisi de déménager dans ma ville pile l’année du CM2 pour que la Pouillette ait des copines en entrant en 6ème, qu’elle ne vive pas ces deux changements en même temps. Mais c’est certain qu’il connaîtra quand même d’autres enfants et se fera des amis, à cet âge l’amitié est très importante et aussi…très fluctuante!
    Merci pour ta participation!

      MissBrownie

      (17 février 2015 - 10:37)

      Oui, ce n’est pas comme s’il ne connaissait personne, il connaîtra minimum 5 autres garçons de 6ème : 2 qui font du basket avec lui et 3 qui sont dans l’autre classe de CM2 de son école, mais avec qui il était amis.

    Une sophie de plus !

    (13 février 2015 - 16:16)

    Pas facile mais explique lui qu’avec 6 ou 7 classes même s’il est dans le même collège il ne sera pas dans la même classe peut-être que ses copains.
    Perso j’étais dans une école de campagne à 5 dans la classe de CM2, le collège comportait 5 classes de 6èmes et ça n’a pas raté un de la campagne dans chaque classe : pas de bol !!! Je me suis fait de nouveaux amis dont certains le sont toujours plus de 20 ans plus tard !
    Mais je comprends que ton coeur de maman soit un peu perturbé par cela…

      MissBrownie

      (16 février 2015 - 18:34)

      Tu penses bien qu’on le lui a expliqué mais il est du genre buté 😉
      Maintenant, il avance comme argument que dans le gros collège, il pourra jouer au basket et s’améliorer … ce dont nous doutons beaucoup lol

    Maïpi

    (13 février 2015 - 20:09)

    D’un avis extérieur : tout établissement en ZEP a plus de moyens, moins d’enfants par classe, qu’un collège « hors ZEP » (même si y’a une rue d’écard 😉 ) alors parfois, ça vaut le coup.

    Le peu d’effectif, et par classe (le pied, 18 !) et au nombre de 6ème, et surtout au nb d’élève sen cours de récré en mm temps, c’est vraiment vraiment un point très positif. Parole d’ex-collégienne, de mère de collégienne, et de mère de futurs collégienne (et collégiens, mais j’ai encore le temps)

    Perdre tous ses copains, ou presque, au passage au collège et encore plus au lycée, c’est un truc récurrent de campagne, ça n’a tué personne, même si certains râlent en début de 6ème 😉 et puis les vrais potes on continue à les voir ! Du moins est-ce le cas de ma nénée et j’espère que ce sera le cas de ma deuz qui est la seule de sa classe (classe de 8 hein) à aller dans le collège de sa soeur, les 7 autres restent sur l’autre département…
    Ceci dit, moi a parigote, j’ai été en 6è dans un collège+lycée privé de 5 classes par niveau avec seulement 2 amies de CM2 ! Une que j’ai perdu de vue rapidement, l’autre qui était et est toujours ma meilleure amie, mais même classe ou pas, elle l’aurait toujours été et le sera toujours, na ! Et sur place, ben, on était tous déracinés ! Alors on s’est vite liés d’amitié. Et voilà !!

    Bref, essuie les larmes de ton fils, rassure-le comme tu peux, mais à mon avis il sera pas si mal que ça (voir mieux, si l’autre est surchargé) dans son vieux collège et je parie que d’ici le Noël de sa 6ème ses soucis seront tout autre ! 😀

    Courage à toi, c’est vraiment pas simple d’être parents…

    (actuellement je me creuse la cervelle sur le lycée de nénée, pour la rentrée 2016… je sais, je m’y prend à l’avance, mais je sais vraiment où elle ira !!!!)

      MissBrownie

      (17 février 2015 - 10:40)

      Je suis d’accord, perdre tous ses copains au collège n’a jamais tué personne puisque je ne suis pas morte 😉
      Il risque de stresser au début, mais finira par s’y faire et je suis certaine qu’il se sentira plus à l’aise dans une classe de 18 que dans une classe de 30, surtout lui à qui il faut du temps pour être en confiance et participer.
      Notre choix est fait 😉

    lexou

    (14 février 2015 - 8:16)

    Pas facile de faire comprendre à un petit garçon qu’il s’y sentira peut être bien…mais pour la qualité du travail moins d’effectif c’est tjrs mieux

      MissBrownie

      (17 février 2015 - 10:43)

      Je suis d’accord.
      C’est bon, nous avons encore 6 mois pour lui faire accepter l’idée ^_^

    lavieentisanie

    (14 février 2015 - 13:32)

    Les enfants de mon chef sont dans ton collège de rattachement! effectivement, je crois qu’il en est content. Et puis, comme je l’ai lu dans les commentaires précédents, en ZEP il y a beaucoup plus de moyens!! et un petit effectif, je trouve ça vraiment chouette aussi, surtout en 6ème.
    Concernant les dérogations, j’ai entendu qu’il était de plus en plus difficile d’en obtenir. Ce qu’il faut faire: déclarer ton adresse chez quelqu’un que tu connais et qui habite dans le quartier du collège où tu veux aller.
    Et enfin, dernière chose: en 6èmeje me suis retrouvée toute seule, sans personne de mon école primaire. Dur les 2-3 premiers jours, mais je me suis vite fait des amis!

      MissBrownie

      (16 février 2015 - 18:27)

      Merci de ton commentaire, il me conforte dans l’idée qu’il sera mieux dans le plus petit collège.
      Ce week-end, la maman d’un copain de basket de T-Biscuit, prof à Baggio me disait que ses grands y avaient été et qu’elle en était très contente. Son p’tit dernier qui a l’âge de T-Biscuit ira à la rentrée prochaine.
      Comme toi, je me suis retrouvée seule à ma rentrée au collège. Ma mère a vu une fille qui avait l’air perdu comme moi et miracle, nous étions dans la même classe. Nous ne nous sommes pas quittés pendant 1 ou 2 mois et après nous nous sommes faites d’autres amies.

    christine

    (14 février 2015 - 18:58)

    bonjour
    J’ose mon premier commentaire. j’ai l’impression que nous n’habitons pas très loin et je pense savoir de quel collège il s’agit. J’ai des amis qui ont été confrontés à la même rumeur. Nous habitons un petit village, mes deux enfants étaient dans l’école publique du village qui comprenaient env. 35 enfants (maternelle plus primaire), ils étaient 5 en CM2. Contrairement à votre envie, nous avons fait le choix de faire une demande de dérogation pour les mettre dans le collège public de la grande ville d’à côté au lieu du collège de secteur plus petit car on voulait qu’ils sortent de leur cocon. Leur collège a presque 900 enfants…. le choc a été rude à l’entrée en 6e, ils ont perdu tous leurs repères car ils sont les seuls du village à y être et car le collège est immense, mais finalement, en quelques jours, c’était oublié. Ils sont à 30 par classe, c’est le seul « hic » je trouve, pour le reste, ça travaille très bien. Pour obtenir notre dérogation, le seul moyen a été de demander une classe de 6e section bilangue allemand-anglais. Ils sont maintenant en 4e et nous remercie souvent de les avoir mis dans ce collège car ils trouvent qu’ils ont désormais le double de copains, ceux du collège et les week-ends ou les vacances, ils retrouvent avec plaisir ceux du village. Voilà, et pour nous maintenant, on commence à se demander dans quel lycée ils iront en 206 à L…, le très gros avec les classes prépa pour après ou le petit à taille humaine?!! Donc, quelque soit le collège où Tibiscuit ira, il trouvera rapidement de nouveaux amis et je vous comprend, des classes à 18, c’est quand même un luxe très appréciable! pas simple de prendre une décision, bon courage!
    Christine

      MissBrownie

      (16 février 2015 - 18:31)

      Merci Christine pour ton commentaire 🙂
      Pour le lycée, on est déjà quasi sûr qu’ils iront dans le très gros avec classes prépa 😉 C’est celui dont on dépend (sauf si on déménage d’ici là)
      En effet, le truc de l’option pourrai fonctionner car il n’y a pas bilangue dans le collège dont on dépend, mais je crois que mon homme et moi avons pris notre décision et nous préférons qu’il aille dans le collège plus petit, là où ils seront 18 par classe.

    mariebbkawaii

    (16 février 2015 - 11:20)

    Pas facile le choix du collège, et celui du lycée risque de l’être encore plus!
    Moi je n’avais pas eu de problème, qu’un seul collège dans ma ville, a quelques mètres de mon école primaire et même juste en face de mon ancienne maternelle, j’y retrouvais tous mes amis, l’avantage des petites villes ^^
    Pour Chloé, j’y ai déjà songé lol Et ce n’est pas du tout celui que je pensais, qui n’est pas très loin. C’est un encore plus près, petit mais qui a l’air super, et isolé, limite dans les bois, et entouré de structure sportive. Ca a un côté cocon que j’aime bien ^^ Elle pourra rentrer le midi manger sans soucis.Tous les élèves de son écoles sont envoyés directement dans ce collège, qui a en plus bonne réputation.

      MissBrownie

      (17 février 2015 - 10:47)

      Le collège où ira Chloé a l’air chouette 🙂
      Pour le lycée, si nous ne déménageons pas, nous savons déjà où il ira. Là, ce sera un très gros lycée.

    LMO

    (16 février 2015 - 11:39)

    Pas facile en effet.
    Mais 18 par classe au collège, c’est vraiment une chance immense de progresser à son rythme… Je crois que ça ferait pencher la balance de mon côté! 🙂

      MissBrownie

      (17 février 2015 - 10:45)

      En effet, ça fait très fortement pencher la balance 😉
      Puis on a eu de très bons échos de parents et on sait que la cour de récrée est très surveillée et la direction très stricte niveau règlement. Alors que de l’autre côté, ce n’est pas pareil du tout …

Laisser un commentaire