Saturer puis Souffler

calin renard petit prince

3 enfants plus tard, je crois que je dois définitivement me faire à l’idée que les enfants sont incompréhensibles et surtout pleins de surprises.

En fin de semaine dernière, je me demandais sérieusement si je ne devais pas à nouveau me pencher sur l’idée du médecin scolaire qui nous conseillait une entrevue avec la psychologue scolaire pour Chichi, quand, lors de son bilan des 4 ans, sa forte angoisse de séparation avait été évoquée.

En fin de Petite Section, nous avions réglé le problème en laissant MrRéglisse emmener Chichi seul à l’école chaque matin. Mais pour cette nouvelle année scolaire (déjà bien entamé), soit MrRéglisse emmène T-Biscuit au collège pour 7h50 et part directement travailler, évitant ainsi les bouchons, soit MrRéglisse n’est pas là. En gros, je n’ai pas d’autres choix que d’emmener Chichi à l’école tous les matins. Et tous les matins, il me suit comme mon ombre dès son manteau accroché à la patère. Il reste dans mon dos, boude, trouve toutes les excuses du monde pour ne pas entrer en classe : je l’ai inscrit à la cantine et il ne voulait pas, X l’embête, les autres font trop de bruit et ça le dérange, la maîtresse n’est pas à côté de la porte, la maîtresse est à côté de la porte, il y a un parent qui discute à la porte avec la maîtresse … Et si je tente de le faire entrer en classe en le poussant légèrement dans le dos, il se braque encore plus, il met tout son poids faire l’arrière et ancre ses pieds dans le sol … forcément, ça finit avec des pleurs.

Vendredi dernier, j’arrivais à saturation. Je n’en pouvais plus de cette situation car même les jours où Chichi ne mange pas à la cantine, ensuite il se cramponne à moi au moment d’y retourner.

Samedi matin, il a jeté un oeil dans la classe, s’est exclamé « Oh ! Y a presque personne » et il est entré. Il devait être 10, comme tous les samedis matins.

Je me suis dit que son souci était peut-être sa peur du « trop de monde », « trop d’effervescence », quand presque tous les matins, il est le dernier a entré en classe, juste avant les 2 élèves de la section IRPA (mal-entendant avec appareillage). Sauf qu’on a beaucoup de mal à arriver plus tôt.

Lundi matin, j’étais déjà résignée à l’idée de le mettre de force dans la classe et le laisser en pleurs. Puis, nous sommes arrivés devant la porte et il est entré. Enfin, il a fait demi tour parce qu’il avait oublié le bisou et le câlin et y est retourné. La maîtresse suppléante, tout comme moi, n’en revenait pas. Elle a regardé Chichi avec des yeux incrédules et l’a félicité. Mon tout-petit, lui, serrer fort fort son doudou contre son torse, avait les yeux mis clos, le menton haut et son air de « Mais euh, laisse moi tranquille, je suis invisible« .

Mardi matin, je me suis dit que le lundi avait été une exception et que, comme il était en colère de manger 2 jours de suite à la cantine, il me ferait encore une scène. Sauf qu’il est entré direct dans la classe, sans même me réclamer un bisou et un câlin et que sa maîtresse remplaçante l’a une fois de plus félicité [ Il risque d’être déçu en janvier de ne pas la retrouver ].

Pour jeudi matin, je ne pars pas confiante. Il peut encore y avoir un revirement de situation. Avec Chichi, on ne sait jamais.

Je ne sais toujours pas pourquoi il a parfois du mal à se séparer de moi.

Le soir, pour dormir, c’est un peu la même chose. Il me fait sa tête de chat potté et me dit qu’il est tout seul, qu’il ne veut pas dormir tout seul.

Souvent, la conversation dévie. Il me dit :

« Maman, il ne faut plus que tu donnes à manger à T-Biscuit et Chupa pour qu’ils arrêtent de grandir … il faut attendre que je suis grand comme eux … Moi, je suis tout petit … comment je vais faire quand tu seras une mamie et que tu seras morte ? Je serai tout seul ? Je ne veux pas être tout seul ? Et comment je ferai, je n’ai pas trouvé de femme … je devrais habiter avec Chupa ? »

Voilà un sujet qui revient souvent dans la bouche de Chichi : la Peur d’être tout seul. Il a l’impression qu’il sera toujours plus petit que tout le monde dans notre famille de 5 et qu’il finira forcément tout seul sans personne. A chaque fois, je lui explique et tente de le rassurer, mais le sujet revient.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

18 thoughts on “Saturer puis Souffler

    lanabc

    (16 décembre 2015 - 19:51)

    Ah mince pas cool ses angoisses. Si ça se trouve il sera le plus grand par la taille. c’est le cas de mon petit petit frère (je suis l’ainé). Pas simple les angoisses. Ma fille a pleuré tous les matins de puis la rentrée,, elle s’est arrêté il y a 15 jours et depuis ce matin , elle ne veut plus de bisous à la fenêtre (les fenêtres de sa classe donnent sur le trottoir). Elle dit qu’elle est grande maintenant…

      MissBrownie

      (16 décembre 2015 - 20:01)

      Il y a des chances qu’il soit le plus grand par la taille 🙂 3 cm de plus que T-Biscuit à la naissance (pour le même terme) et il garde son avance. Il est plus costaud aussi.

      Super pour Chipoune ! C’est une vraie grande 🙂

        Maud1202

        (17 décembre 2015 - 12:41)

        Oui il est plutôt grand pour sa taille !! rassure-le comme ça : il ne les rattrapera pas en âge, mais en taille oui, sûrement ! 🙂

    La vie en Tisanie

    (16 décembre 2015 - 20:34)

    Répondre comme tu le fais à ses questions est déjà très bien! tu verras bien demain, j’espère qu’il ne pleurera pas en tous cas!

      MissBrownie

      (17 décembre 2015 - 10:59)

      Il n’a pas pleuré 🙂
      En même temps, il ne mange pas à la cantine ce midi.
      Mais j’ai l’impression que c’est plus l’impression de « foule » qui le fait reculer

    nancy

    (16 décembre 2015 - 22:33)

    Oh, petit Chichi ;-))
    Je pense qu’en grandissant ça ira mieux (foi de maman avec un -petit-accroché-à-ses-jambes).
    Petit à petit, il finira par prendre confiance en lui et il comprendra qu’il est capable de se débrouiller comme un grand ! (comme dans Petit-Arbre veut grandir !)

      MissBrownie

      (17 décembre 2015 - 10:10)

      J’ai confiance en lui 🙂
      Enfin, j’espère qu’il aura une révélation avant l’entrée au CP car à ce moment là, il devra aller seul dans la cour pleine d’enfants (il déteste la cour – cette semaine, il a même pleuré parce qu’il n’avait pas vu que sa classe était rentrée sans lui)

    maviedemere

    (17 décembre 2015 - 9:12)

    J’espère que ça a été ce matin.
    Ici on a jamais eu de soucis pour le laisser, il rentre toujours sans soucis. Par contre depuis peu suivi avec le psy du CAMSP. Il en retourne qu’il a des angoisses, mais de quoi ??? C’est encore à définir…

      MissBrownie

      (17 décembre 2015 - 9:46)

      Alors ce matin, il a voulu son bisou et son câlin. Il s’est arrêté devant la porte de sa classe et m’a dit « Mais y a beaucoup de monde … » et je lui ai répondu « Oui, mais regarde, il n’y a personne à côté des bancs » et il est entré.

        maviedemere

        (17 décembre 2015 - 10:44)

        J’espère que ça va continuer ainsi en 2016.

      Maud1202

      (17 décembre 2015 - 12:45)

      oui d’ailleurs, ça me fait penser à mon fils… j’ai parlé de l’expérience de ma fille, mais en fait, mon fils, qui, lui, est toujours rentré sans problème en classe, et sans pleurer, est sûrement beaucoup plus angoissé que ma fille intérieurement, mais je pense qu’il garde tout dedans et ne montre rien… 😉

    madamezazaofmars

    (17 décembre 2015 - 8:39)

    Je trouve ça mignon et tellement lucide a la fois. J’ai vraiment envie de rencontrer toute ta famille

      MissBrownie

      (17 décembre 2015 - 9:54)

      Hop ! 😉 Ce serait vraiment cool que tu viennes sur Lille un jour 🙂

    siretgCath

    (17 décembre 2015 - 10:51)

    J’ai eu le même souci avec mon fils en petite et moyenne section et on a même été voir un psy qui nous a dit que tout allait bien et qu’il était très bien dans ses baskets mais ça a continué. Et au milieu de l’année de MS, un jour ça a été et plus aucun pleurs au moment de la séparation et ça n’est jamais revenu.
    Et idem quand c’était son père pas de souci mais il ne pouvait l’emmener que rarement.
    Bref même si ça n’est pas facile (et perso en plus parfois il y avait le regard de la maîtresse genre vous êtes une mère possessive et c de votre faute), chaque enfant vit la séparation différemment mais tous y arrivent un jour 🙂

      MissBrownie

      (17 décembre 2015 - 11:05)

      Merci beaucoup pour ton commentaire. Ton expérience m’aide beaucoup.
      C’est vrai qu’on se culpabilise, on se dit qu’on aurait du faire autrement, genre j’aurai du le mettre en crèche plutôt que de le garder 2 ans 1/2 avec moi.

        Maud1202

        (17 décembre 2015 - 12:50)

        je crois que bizarrement, ça n’a pas tellement de rapport avec ça (son mode de garde avant l’école…). Je ne sais pas si je t’avais parlé de cette petite élève que j’avais y a 2 ans, qui pleurait tous les jours avant de quitter sa maman (en MS) et elle allait pourtant à la crèche avant… Moi j’en veux pas aux parents dans tous les cas, sauf s’ils n’ont pas le comportement adéquat lors de l’entrée en classe (ça oui! : genre donner raison à la fin « ok tu veux pas y aller, on rentre à la maison » > genre c’est l’enfant qui décide!!) 😮 )
        cette petite je l’aidais à rentrer, je l’accompagnait pour chercher son étiquette, je la réconfortais… des fois je perdais patience et je la « secouais » un peu (pas physiquement hien!), je lui disais qu’il fallait que ça arrête, qu’elle était grande, que ça suffisait de pleurer pour entrer en classe chaque matin…

    maman est occupée

    (17 décembre 2015 - 11:26)

    J’ai l’impression que ton dernier a du mal à trouver sa place dans la fratrie : il manque peut-être aussi de confiance en lui.

    Maud1202

    (17 décembre 2015 - 12:34)

    Ah j’imaginais pire quand tu parlais de la psychologue scolaire… 😉
    Je crois que cette angoisse de rentrer en classe, c’est le cas de bon nombre d’enfants en maternelle… je sais que c’est pénible, mais ça ne m’inquiéterait pas pour autant… sauf si ça s’ajoute à d’autres soucis bien sûr.
    Personnellement, ma fille cette année a décidé de ne plus entrer en classe si sa copine BFF n’y est pas déjà 🙁 c’est un peu compliqué quand on est pressé !! Heureusement que la maîtresse est toute douce et conciliante : elle accepte qu’elle reste à la porte avec elle en entendant la copine ! Elle a de la chance…
    Mardi matin, c’est mon mari qu’il l’a déposée (même cirque le matin que ce soit lui ou moi) et là, surprise, elle est entrée direct en classe, sans se retourner alors que sa copine n’était pas encore là !! Il en revenait pas,… à tel point qu’il m’a envoyé un sms pour me le raconter 🙂 d’ailleurs, ce jour-là, elle a bien fait de ne pas l’attendre… car sa BFF était malade et n’est jamais arrivée 😉
    C’est pénible je sais, mais c’est pas le genre de chose qui m’inquiéterait… ce qui m’inquiétait davantage cette année avec elle, c’était qu’elle s’était mise à faire pipi dans sa culotte (une goutte, un grosse goutte ou plus, et souvent) alors qu’elle est propre depuis l’âge de 2ans et 6 mois et qu’elle n’avait jamais eu d’accident en 2 ans !! ça m’inquiétait grave et je me posais beaucoup de question… ça va un peu mieux en ce moment, mais je dois quand même surveiller…
    Effectivement, pour chichi, si c’est le trop de monde qui l’effraie le matin, essaie d’arriver avant 😉 (je dis ça, mais moi je cours toujours le matin! mais comme je dépose léo avant Noémie, et que lui ça ferme à 8h30 (alors que Noémie 8h40) elle arrive assez « tôt »… tu peux déposer chichi avant chupa ?
    Moi aussi pour dormir c’était un peu pareil le soir… mais ça va mieux (la plupart du temps, elle est tellement crevée par l’école et sans sieste, qu’elle s’endort vite!).
    Par contre, sa peur d’être tout seul… c’est plus compliqué à gérer déjà. Un peu stressant comme discours. Je crois que dans ces cas-là on ne peut que les rassurer…

Laisser un commentaire