La Vie Secrète des animaux (et de Zétoune the Cat)

Ce serait minimiser la réalité de dire que durant nos 3 semaines de vacances, Zétoune, notre chat, manquait à T-Biscuit … Et pour accentuer sa peine, nous ne cessions de voir le box office du cinéma américain et surtout la bande annonce du film d’animation « Secret life of pets » sur une des chaînes satellites en anglais sous-titré arabe que nous regardons là-bas.

A chaque fois, mon coolégien se mettait à imaginer ce que pouvait bien faire Zétoune en notre absence. Honnêtement, nous partions dans des délires un peu fous fous, dans lesquels notre chat jouait tranquillos à la console jusqu’à des heures indues de la nuit, ou invitait les chats du quartier pour faire une fête au Sheba.

Bref, elle lui a beaucoup manqué.

D’un autre côté, voir 2 fois par jour les bandes annonces de « Secret Life of pets » (« Comme des bêtes), « Nine Lives » (« Ma vie de chat ») ou encore Tarzan (cherchez l’intrus), nous a donné envie de les voir. Du vrai bourrage de crâne.

Donc, de retour chez nous, nous avons regardé la programmation du Kinépolis.

Le seul jour depuis notre retour où il faisait beau et à peu près chaud, nous nous sommes donc enfermés dans une salle obscure pour découvrir « Comme des bêtes« , le film d’animation qui nous promet de nous révéler la vie secrète de nos animaux.

La bande annonce semblait prometteuse.

En fait, elle ne dévoilait pas grand chose de l’histoire. Enfin, dans les derniers trailers, on découvrait tout de même Duke, un énorme chien.

COMME DES BETES

Bref, en m’asseyant dans mon confortable et large fauteuil de cinéma, je ne savais pas trop à quoi m’attendre de l’histoire. Puis ma référence en matière de dessin animé avec des chiens et des chats et d’autres animaux, c’est « La Belle et le clochard » : un de mes Disney préférés aujourd’hui encore (faut dire que pré-ado, j’avais un petit air de Lady niveau coiffure, comme me le faisait remarquer mon père … Je pensais donc tomber sous le charme d’un mauvais garçon …)

L’introduction de « Comme des bêtes » était plutôt sympa, fidèle à la bande annonce. Puis juste avant, nous avions eu un court métrage comme on a parfois avant un Disney Pixar, mais avec les Minions. C’était drôle.

Puis l’histoire a réellement commencé : Celle de Max, un terrier ultra chouchouté par sa maîtresse avec qui il pense vivre une relation fusionnelle, jusqu’à ce qu’un autre « homme » entre dans leur vie : Duke, un énorme chien tout droit sorti de la fourrière (il y a trop de « : » dans ma phrase, tant pis). Bien évidemment, une relation conflictuelle née entre les 2 chiens qui ne veulent pas partager … Mais leurs liens vont se former et se solidifier grâce à une grande aventure qu’ils vont vivre, en devant échapper aux frères des gouttières (qui vivent dans les égouts). Heureusement, Gidget, la petite boule de poils blanche amoureuse secrètement de Max va tout mettre en oeuvre pour retrouver et sauver les 2 chiens dès qu’elle aura constater leur disparition.

MrRéglisse s’est endormi. 2 fois. Pour sa défense, il était malade et avait peu dormi alors il fallait vraiment une histoire palpitante pour le tenir éveillé. Mais je m’en suis vite doutée qu’il s’endormirait car de mon côté, séparée de lui par nos 3 enfants, je m’ennuyais un peu.

J’avoue avoir été un chouia chiffonnée en découvrant qu’encore une fois, dans ce film d’animation, les scénaristes avaient fait conduire des véhicules aux animaux … comme dans « Le monde de Dory » quand Hank le poulpe conduit une camionnette. Ok, dans ces dessins animés, les animaux parlent, mais les humains ne les comprennent pas alors ça reste plausible qu’ils se comprennent entre eux. Mais qu’ils conduisent, non, c’est du n’importe quoi et je n’aime pas. Ce n’est même pas drôle.

Le Happy End de « Comme des bêtes » était sympa alors malgré tout, en sortant de la salle, je n’avais pas un avis trop ou très négatif. Malgré tout, j’ai été déçue.

Nos 3 enfants de 12, 10 (et demi) et 5 (presque et demi) ont adoré !

C’est vraiment un film familial sans âge de restriction. Chichi n’a jamais frissonné de peur dans son fauteuil. Il est resté sage et concentré. Vous pouvez y aller avec des petits.

En attendant, sur le site du film, je me suis amusée à faire le #ANImoji de Zétoune. C’est très ressemblant !

share-Zétoune

Zetoune

#Zetounethecat est le petit hashtag pour la retrouver sur instagram

Rendez-vous sur Hellocoton !

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

4 thoughts on “La Vie Secrète des animaux (et de Zétoune the Cat)

    lanabc

    (9 août 2016 - 23:18)

    L’important est que les enfants ont aimé le film… Nos chattes ne nous manquent pas vu que nous avons dû les emmener pour cause de maladie de l’une. Elles ont trouvé d’autres canapés à chasser

    clairebelgato

    (10 août 2016 - 14:46)

    Mon grand frère s’est aussi endormi devant le film ! Je ne l’ai pas vu pour ma part, mais il ne m’attire pas tant que ça en fait ! Pas plus que Tarzan (dont j’avais adoré la version dessin animé !) Zétoune en ANImoji est magnifique ! Grumpy Cat n’a qu’à bien se tenir ^_^ (elle est belle en vrai aussi hein !)

    Maristochat Bellemam

    (13 août 2016 - 14:06)

    Ahahah ici aussi on imagine une vie à notre Baya. Mais elle ne manque pas aux enfants, elle est bien trop sauvage avec eux pour cela !
    J’espère que vous avez retrouvé un Zétoune en forme !
    Merci pour le conseil ciné, j’ai envie d’y emmener les enfants !

    Carine

    (1 septembre 2016 - 12:34)

    En tout cas, il faut dire que Zétoune a un air de Grumpy Cat sur l’AniMOJI ! MDR. Je n’ai pas vu le film Comme des bêtes. Par contre, je suis allée voir Le Monde de Dory. C’était magnifique ! 🙂

Laisser un commentaire