Au cœur de la fosse [Sortie Nord]

Alors que France 5 diffusait une enquête de santé sur les poisons de notre quotidien, ces poisons invisibles que nous ingérons ou inhalons chaque jour, France 2 passait un reportage sur les gueules noires : les mineurs du nord et d’ailleurs, ceux des corons, ceux d’Anzin qui ont donné matière à Emile Zola pour écrire Germinal …

MrRéglisse a été plus intéressé par ce reportage historique sur ces hommes qui ont eux aussi été victimes d’un poison si on veut, que par l’enquête de France 5. En même temps, c’est toujours un peu déprimant et rageant de prendre conscience qu’on sait, que ceux qui distillent ces poisons savent, mais ne font rien. Puis, parfois, je préfère l’optimisme. Notre métabolisme s’est adapté et s’adapte encore. Des espèces animales ont développé des anticorps (je ne sais pas si c’est le terme exact à employer mais vous comprendrez quand même) contre des poisons qui décimaient leur espèce (j’ai vu un reportage sur une grenouille dans ce cas).

Bref, on a laissé France 2 et son documentaire intitulé « Les gueules noires ». L’occasion de nous replonger dans notre visite du centre minier historique de Lewarde, il y a quelques mois, en compagnie d’autres blogueurs parentaux du Nord. Depuis, je n’avais pas trouvé l’occasion de vous en parler, pourtant c’est une visite que nous avons beaucoup appréciée.

Je passe devant les terrils depuis des années mais je ne connaissais pas encore le secret des mines de charbon du Nord, je n’avais même jamais été me promener dans les corons. J’avais juste vu Germinal au cinéma avec ma prof de français en 5ème ou 4ème.

Plonger dans 3 siècles d’histoire du Nord était fascinant.

Alors je n’ai pas retenu les chiffres, je n’ai pas pris de notes, même si c’était très intéressant à écouter.

Pour visiter la fosse Delloye, les plus petits ont adoré devoir porter un casque jaune de sécurité. Puis nous avons pris un ascenseur qui nous a fait croire que nous plongions au creux de la terre, aussi profond que les mineurs de l’époque. Au fil des galeries, nous avons découvert l’évolution de l’extraction du charbon et des conditions de travail des mineurs. Les informations concernant la santé et la sécurité des mineurs peuvent être source de stress chez les plus jeunes angoissés, attention … Oui, les plus petits ont parfois des difficultés à comprendre qu’on parle du passé et qu’un éboulement ou un coup de grisou  n’arriveront pas durant notre balade, tout comme la poussière de charbon ne s’insinuera pas dans nos poumons même si on n’a pas de masque.

Ce jour là, ce fut une promenade très instructive qui a même intéressée mon coolégien !

Après la visite de la fosse, nous avons pu participer à un atelier créatif du petit Galibot : un chouette moment.

Pour finir la journée, nous sommes allés dans le musée. La salle des douches communes avec les bleus de travail pendus au plafond est assez impressionnante … elle met un peu mal à l’aise.

Le centre historique minier de Lewarde est vraiment un lieu à visiter dans la région. Il ne faut pas hésiter à s’informer de l’actualité sur le site internet (ici) car il s’y passe beaucoup de choses, notamment des ateliers durant les vacances, des visites spéciales pour les familles, et pour halloween, il y avait même une soirée frissons garantis d’organisée. En avril, un événement culturel intitulé « Les 12 travaux de la mine » sera organisé.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :