Faut-il forcer les ados à participer aux sorties en famille ?

Ha ! La phase d’opposition quand ils étaient tout petit … Nous y étions presque préparés, non ? Nous savions que notre tout-petit dirait non à tout même quand il penserait oui. Puis finalement cela nous faisait sourire parfois. Pas toujours, mais parfois quand même. Nous en jouions un peu. Nous nous sommes dit que le terrible two passerait.

Bon, en fait, il faut le savoir, certains enfants font un terrible two, puis three, puis four, five, six, seven, eight, nine, teen, eleven, twelve … ça ne s’arrête jamais. A chaque année sa crise.

Il y a également ceux qui restent à peu près mignons tout le temps. Heureusement.

A 2 ans, Chupa était une Miss Bétise. Dès 2 ans, T-Biscuit a été Mister Crise. Chichi, je dirai qu’il est plutôt Mister Zébulon : beaucoup moins calme que ses aînés, à en être épuisant.

Aujourd’hui, Chupa et T-Biscuit entrent dans l’adolescence et j’ai l’impression de revivre une crise d’opposition : un terrible (ten+)two.

Quoique nous leur proposions, les « NON ! » fussent dans tous les sens. Quelque soit la sortie en famille proposée, il y en a toujours un des 2 pour répondre « Oh non ! C’est trop nul !« .

Ouais, alors nous, les parents, on en a marre. On voudrait faire des sorties en famille dans la joie et la bonne humeur mais on dirait que c’est impossible. Avant même de connaître le lieu, il est déjà naze.

« Et si on allait faire un tour sur les plages du Nord, il fait super beau aujourd’hui ?

-Bah pour faire quoi ? Y a rien à faire. On ne peut même pas se baigner. Puis j’aime pas me baigner.

– Juste pour se promener, pour prendre l’air

-C’est nul ! J’veux pas v’nir ! »

Mon exemple est avec les plages du Nord, mais vous pouvez remplacer par n’importe quoi : Amsterdam, Londres, un musée, un parc d’attraction qu’ils ne connaissent pas …

Et quand ce n’est pas l’un qui boude, c’est l’autre.

« Vous préférez quoi, Mc Do ou Quick ?

-Quick ! répondent en choeur les garçons

-Oh non, c’est nul ! J’aime pas Quick ! Je préfère McDo, rétorque Chupa »

Honnêtement avec T-Biscuit, nous avons un peu baissé les bras : nous ne le forçons plus à nous accompagner pour nos sorties de famille qui ne durent pas plus d’une demie journée. Est-ce la solution ? Je n’en suis pas certaine. Il ne nous accompagne quasiment plus nulle part.

Sur certaines photos, il n’est pas avec nous et au fond, ça l’embête que j’accroche des photos sur lesquelles nous sommes une famille de 4, sans lui. Sauf que c’était son choix de ne pas nous accompagner. On ne peut pas batailler à chaque fois et sortir de mauvaise humeur d’avoir du hausser le ton et insister.

Dans les quelques lectures que j’ai trouvé sur l’adolescence, j’ai lu qu’il ne fallait pas forcément forcer les ados à participer aux sorties en famille, que c’était une étape « normale ».

Le pire dans l’histoire est qu’à force d’entendre les grands dire que c’est nul, Chichi commence à dire la même chose alors que jusqu’à présent, il s’amuse toujours lors de nos sorties.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

7 thoughts on “Faut-il forcer les ados à participer aux sorties en famille ?

    Maristochat Bellemam

    (14 avril 2017 - 21:53)

    Difficile de savoir ce qu’il faut faire…
    Je ne suis pas encore confrontée au problème et je ne sais comment je réagirais…

    Nancy

    (15 avril 2017 - 10:40)

    Courage Miss Brownie, de tout cœur avec toi <3
    Le plus important : garder le lien quoi qu'il en soit !
    Bon week-end 🙂

    lanabc

    (15 avril 2017 - 15:16)

    Le grand faisait ça aussi mais en général au bout d’un moment sur place, il se déridait… C’est pour certaines obligations familiales qu’il ne vient plus…. Et puis à 18 ans, il peut rester un our ou deux tout seul

    MissCoquelicot

    (16 avril 2017 - 13:45)

    J’avoue, je force… Et quand j’ai lu le titre de ton poste aux enfants en me marrant, J’ai eu la surprise d’ entendre « Ben oui, faut forcer… » Comme quoi…
    Mais pas à chaque fois, Et comme le dit Lanabc en général, même s’ils boudent parfois au début, va se déride vite !

    Vinie

    (16 avril 2017 - 17:10)

    Et si vous forcez T-Biscuit (ou Chupa), est-ce que finalement en rentrant ils ne reconnaissent pas que la sortie était sympa ?

    Tim a 10 ans et parfois il aimerait déjà rester seul à la maison, rien que le temps qu’on aille en courses, mais pour le moment on ne cède pas, on le trouve un peu jeune…

    petitdiables

    (16 avril 2017 - 19:43)

    Il n’y a pas de recette toute faite halas, ça dépend aussi de chaque enfant…ici on essaye d’en parler en dehors du contexte, ça permet de dédramatiser, de poser le truc, etd’éviter bouderies et mauvaise humeur au moment M. Ca marche. Des fois…^^

    Maman BCBG

    (18 avril 2017 - 10:43)

    Non mais ne me ruinez pas tous mes espoirs que ça s’améliore après la crise des 2 ans (qui dure jusqu’à 3 ans… et qui continue chez moi)… 🙁

Laisser un commentaire