Ils Savent de Qui Tenir …

2ansQuand j’étais enfant, ma maman me répétait souvent :

” Je te souhaite d’avoir au moins un enfant comme toi …”

Mais ce n’était pas dans le sens “Je te souhaite d’avoir un enfant aussi merveilleux que toi”, bien au contraire. Ma maman voulait plutôt dire “Tu es tellement insupportable que je te souhaite de vivre la même chose que ce que je vis“! Ouh la vilaine maman !

Enfin à l’époque, je ne voyais pas bien en quoi j’étais si invivable. Je me voyais plutôt comme une petite fille modèle, juste un chouia tyrannique avec sa petite sœur … HiHiHiHi … Elle n’avait qu’à avoir plus de caractère. Elle n’aurait jamais du croire que j’allais réellement ne plus jouer aux Barbies avec elle si elle n’exectuait pas mes ordres. C’est plutôt moi que ça aurait embêté de ne plus pouvoir jouer avec elle, mais par fierté , je l’aurais sûrement fait.

Maintenant, avec beaucoup de recul, en regardant en arrière, je me rend compte que réellement, j’étais infecte … Voici donc un petit pêle-mêle de ce que j’ai pu faire subir à mes parents … les pauvres …

  • Durant les 1ères années de ma vie, je me suis uniquement nourrie de mie de pain … peut-être le secret de ma ligne actuelle qui sait… Ensuite j’ai introduit les pommes dauphines et les haricots verts à mon alimentation. J’étais capable de rester devant mon assiette 1 journée entière sans ne jamais céder. Bien trop têtue pour ça. Jusqu’à l’adolescence je ne me suis donc nourrie que de pâtes, riz, purée, pommes noisettes, haricots verts et pain … Ah puis de carottes râpées ! Il y avait au moins 2 légumes dans mon alimentation.

  • Chaque soir, au moment d’aller se coucher, ma maman nous faisait un câlin à ma sœur et moi. Je voulais toujours être la 1ère à avoir un câlin … mais je voulais aussi avoir le plus long et comme celui de ma soeur me paraissait toujours plus long que le mien j’en demandais toujours un 2ème où j’étouffais presque ma maman en la serrant très fort … ce n’était pas très tendre comme câlin …

  • Je n’ai jamais été une grosse dormeuse … J’attendais généralement que ma maman soit au lit pour m’autoriser à m’endormir, soit jamais avant 23h30 . Je m’en souviens car à cette époque, je savais lire l’heure et j’avais un réveil… Par contre si une fois mes parents au lit je n’arrivais pas à dormir, l’idée d’être la seule à ne pas dormir m’insupportait alors je me forçais à pleurer … ce qui énervait mes parents, mais qui je l’avais constaté, m’aidait à m’endormir. Sinon, ma maman avait un autre remède miracle : les juvépirines. Mais ils ont été retirés du marché. Ma sœur en demandait un à chaque fois qu’elle avait mal à ses 4 chevilles ! Il parait aussi que mon père a passé plusieurs heures à mon chevet à me parler pour que je dorme alors qu’il travaillait de nuit … mais je n’en ai pas de souvenirs …

  • Quand j’étais en colère, pour me décharger, ma méthode était de claquer les portes le plus fort possible et de pousser un cri très strident, le plus strident possible … parfois j’aimerai encore le faire …

  • J’ai griffé ma sœur au visage parce que je voulais sa place dans le caddie … Ah la jalousie m’en a fait faire des choses …

Enfin bref, j’étais un véritable petit tyran jusqu’à ce que mon père me dise qu’avec mon caractère, je ne trouverais jamais de mari … Je crois que j’ai vraiment eu peur et j’ai changé du tout au tout. La naissance de mon petit frère quand j’avais 10 ans m’a aussi beaucoup fait mûrir . Comme quoi il ne faut jamais désespérer, même les pires cas peuvent finir par bien tourner.

Quand je raconte ces petites anecdotes à mes collègues ou amies, elles sont toujours assez stupéfaites que j’ai pu être un petit monstre comme ça … J’ai bien changé depuis. Enfin maintenant je sais de qui tiens TiBiscuit ! Quoique je ne sois pas certaine que Mr Réglisse ait été un enfant plus sage que moi !

Et vous, quel genre d’enfant étiez-vous ?

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

40 thoughts on “Ils Savent de Qui Tenir …

    alfafa

    (18 février 2009 - 8:30)

    eh bien… on n’aurait pas fréquenté la même cour de jeux ! et encore moins le même bac à sable… j’aurais vite décampé

    moi j’étais… je le suis toujours… un ange () 🙂
    (ouf ma mère ne lis pas cela)

      MissBrownie

      (18 février 2009 - 9:46)

      Sauf que j’étais la fille de l’instit donc tout le monde voulait être ami avec moi :p

    annick

    (18 février 2009 - 8:44)

    sage, timide, obéissante 👿

    ithaa

    (18 février 2009 - 8:24)

    ohhhhhh je trouve ça tout mignon un enfant comme toi mais m’imaginer avoir le même c’est tout autre chose!
    Tu as été une fille modèle ma belle! 😉
    bises

    melcouettes

    (18 février 2009 - 9:32)

    ah oui quand même!
    Moi il me semble que j’étais toute calme quand j’étais petite. Par contre mon copain c’est autre chose et mes beaux-parents espèrent qu’on aura des enfants aussi chiants :-(. J’ai un peu peur ;-).

    virginie B

    (18 février 2009 - 8:33)

    et bien dis donc, en effet tu étais un drôle de petit monstre… tes parents ont du en voir de toutes les couleurs !!! parfois les enfants les plus difficiles deviennent des ado et jeunes adultes plutôt faciles… en fait j’ai eu quelques cas autour de moi… lorsqu’on devient parent on comprends parfois mieux ce que l’on a fait subir aux notres !!!

    val

    (18 février 2009 - 9:39)

    Colérique, ça c’est sûr! Et têtue!
    Colérique, je ne le suis plus du tout mais têtue alors là par contre…

    lagrengren

    (18 février 2009 - 9:00)

    A te lire je me retrouve en vacances chez tes parents…Et les Régalades dans le placard du haut, de la cuisine(seul source de nourriture parfois…) et ce qui me choquait c’est le fais que vous ne buviais que du sirop mais jamais de l’eau claire… Mais moi j’adorais venir chez vous car j’avais des “copsines” pour jouer (la c’était moi le tyran) et surtout j’aimais l’ambiance de la maison, une vrai famille… :love: :love:

      MissBrownie

      (18 février 2009 - 9:50)

      Tu sais, je bois de l’eau pure , sans sirop dedans que depuis 5 ans … avant j’en étais incapable ! Et même encore maintenant, je n’achète plus de grenadine, les doudoux n’aiment pas, ils préfèrent de l’eau claire à n’importe quoi, mais je troque volontiers mon verre d’eau contre un coca !

      My n’a jamais été accro à la grenadine, mais “Léon” (le surnom donné à G. par My) est comme moi et ne sait se passer de son sirop pêche-abricot!

    Ness

    (18 février 2009 - 10:09)

    Toi & moi = même combat!!!
    Ma mère m’a souvent souhaité la même chose!

    Le claquage de porte, je maitrisais super. Et puis, les expériences en tout genre aussi: renfermage à clé à l’intérieur de la maison alors que tous le monde est dehors, toujours aller plus loin dans le village qu’autorisé,… J’en passe et des meilleurs. Je n’étais pas méchante, juste très curieuse et inventive.
    Un vrai régal quoi 😉

    L'épice

    (18 février 2009 - 9:29)

    j’étais terrible aussi. mais je ne me suis pas vraiment calmée. j’ai grandi, certes, mais au fond, je suis un peu la même petite peste. au coeur tout moelleux, la peste! mais peste quand-même, j’avoue. enfin, peste surtout avec ceux que j’aime et qui m’aime. ok, ça fait de moi une peste sadique… mais bon, je suis mimi, sinon! je vous jure!! :p

    mais ma mère me disait comme la tienne “j’espère!! blablabla”. et ben je flippe à mort de voir quelle progéniture je pourrais bien produire… et je retarde donc ce moment le plus possible :p

      MissBrownie

      (18 février 2009 - 9:51)

      Moi aussi je reste peste avec ceux que j’aime 😀
      J’aime faire de petits piques gentils surtout avec ma maman et ma meilleure amie, mais juste parce qu’elles me connaissent bien et ne se vexent pas de mes remarques 😉

    Camille

    (18 février 2009 - 10:40)

    j’étais une peste finie.
    sur mon bulletin de CP, il y a marqué que j’étais insupportable. En CP.
    j’étais très jalouse aussi, mais je le suis encore, et ça, c’est super dur à gérer.
    sinon, je ne mangeais que les yaourts sans morceaux, il fallait me les mixer, sinon, je vomissais.
    je vomissais à la vue d’une betterave (mais c’est encore le cas) et je pouvais me nourrir uniquement de Caprice des Dieux sans aucun souci.
    j’ai passé environ 5 ans à ne manquer que le jaune d’oeuf, le blanc me donnait des nausées.
    et j’ai frappé ma petite soeur avec une brosse à cheveux, parce qu’elle m’avait décollé un poster. a 14 ans……. (j’ai honte)

    christèle

    (18 février 2009 - 11:02)

    pfu ça faisait longtemps 😉
    mais faut avouer que cet article a fait tilt dans ma caboche, j’ai vraiment l’impression de voir une de mes filles.
    Du coup je me dis que ce n’est pas désespèré, qu’avec le temps elle arrêtera de m’étouffer littéralement en me faisant des câlins .

    chocoladdict

    (18 février 2009 - 10:03)

    solitaire, timide et sage si j’en crois la famille ….)

    Futile

    (18 février 2009 - 11:43)

    Et ben, joli mea culpa!!!!
    Pour ma part, toute petite j’étais hyper casse-cou, mes parents se sont arraché les cheveux et la plupart de mes cicatrices proviennent de la petite enfance.
    Sinon, je crois qu’on peu dire carrément dans la lune, colérique et orgueilleuse… Bref, j’ai pas vraiment changé… O:)

    mamzellescarlett

    (18 février 2009 - 10:46)

    Moi la phrase qui tue de ma maman c’était : “On verra bien quand tu auras des enfants, on en reparlera et en attendant tu fais ce que je t’ai dit !!”
    J’avoue aujourd’hui qu’elle n’avait pas tort, mais j’évite quand même de ressortir cette phrase qui m’a énervée au plus haut point !
    J’ai pas été particulièrement peste, j’avais mon caractère certes, mais j’étais plutôt calme et obéissante.
    En revanche sur mon carnet de notes on a jamais cessé de le commenter avec cette phrase qui doit être un grand classique dans le jargon éducatif : “peut mieux faire !!”.

    MissOChoco

    (18 février 2009 - 11:59)

    Moi j’aimerais bien avoir des enfants comme moi, et pas comme mon frere hihi!
    D’après ma mère, sans exagérer, on me posait qq part, qq heures après, on me retrouvais dans la meme position… Sage comme une image, calme… sont les mots qui reviennent… Tandis que j’ai du subir le caractère de mon frère, intenable, colérique, casseur, mauvais joueur… Ah le boulet (mais je l’aime quand meme hein ^^)…
    Donc j’hésite à en avoir… “Et si je faisait des clones de mon frangin?” mdr
    Bisousssss!

    Gazelle

    (18 février 2009 - 12:03)

    Euh il y a quelques années, j’ai retrouvé mon carnet de santé, et je suis tombée sur une page:

    3ans: “Petit déjeuner: café au lait” puis juste en dessous “agressive envers ses camarades” 😀

    En CP la maitresse me foutait toujours à la porte au moment des histoires (j’étais un chouilla hyper active, difficultés de concentration :p)…

    Je voulais jamais toucher à mon assiette, tout comme toi, j’y suis restée des journées entières à table 😀

    Puis plus tard je foutais le feu et jetais des cailloux sur les voitures.

    Normal quoi.

    😀

    Electromenagere

    (18 février 2009 - 12:05)

    Oh bah heureusement que je suis pas ta mère ! 😀

    Babou

    (18 février 2009 - 12:08)

    Du genre infecte comme Nelly Olson dans la petite maison dans la prairie ?? Ahh en tout cas moi j’étais sage… et vu que j’ai deux grandes sœurs de 20ans de plus que moi, elles avaient déjà briefé mes parents sur toutes les conneries à faire du coup, avant même d’y penser je savais déjà à quoi m”attendre !
    Mais à l’heure actuelle, j’aurai très envie de claquer les portes et crier très fort… plus fort que le gnome… ça me défoulerai !!

    Carole

    (18 février 2009 - 12:08)

    Donc tu sais ce que tu dois dire à Ti Biscuit pour qu’il se calme! mais peut être que trouver une femme ne lui fera pas le même effet!!

    sand

    (18 février 2009 - 12:18)

    Eh ben une vrai tite chipie. Mais finalement c’est trop mignon sauf que tes parents devaient pas trouver ça mignon sur le coup. Finalement TiBiscuit est une crème à coté , nan? Finalement les filles sont pas plus sage que les petit mec, ça me soulage lol

    juju

    (18 février 2009 - 13:25)

    ma mère m’a toujours souhaité la meme chose…

    et je souahite la meme à ma fille na!!!

    Pimousse

    (18 février 2009 - 12:35)

    tu t’es excusée depuis 😉

    george sand et moi

    (18 février 2009 - 14:08)

    👿 Miss Brownie 👿 le tout c’est de s’améliorer en vieillissant, finalement tu seras fréquentable quand tu auras une bonne soixantaine d’années! 👿

    Evilysangel

    (18 février 2009 - 13:41)

    Moi j’étais une petite fille très sage et toujours silencieuse!…Du moins quand j’étais à la maison…mais je me rattrapais vite à l’école où j’étais “cataloguée” bavarde!!!… Sinon, j’ai pas souvenir d’avoir fait tourner ma mère en bourrique ( c’était même plutôt le contraire : elle était tellement cyclotimique dans ses attitudes envers moi que je ne savais jamais sur quel pied danser…)
    J’étais toujours abasourdie quand j’allais en vacances chez mes oncles ou tantes et que je voyais mes cousins cousines faire du bruit, des bêtises, rire et tout ça quoi…
    Avec le recul, je me dis que c’était bien triste chez moi quand j’étais enfant…
    Et, chance des chances, j’ai un fils qui est quand même plutôt calme et tranquille, mais pas introverti quand même… On parle beaucoup et c’était déjà le cas lorsqu’il était plus petit… Bavarde j’étais, bavard il est!!! lol

    EVY

    (18 février 2009 - 15:43)

    Je ne trouve rien de choquant dans ton attitude d’enfant, sans doute car je m’y retrouve aussi,:grin: ainée également d’une soeur et d’un frère.
    Puis aujourdh’ui je comprends mieux mon ainée et son petit frère…puis des fois les réactions des parents n’aident pas non plus…brefff… on apprends à gérer nos frustrations et nos colères comme on peut, n’est ce pas?

    Angie

    (18 février 2009 - 16:42)

    Dans l’ensemble, j’étais une chouette enfant, mais pas quand j’étais dans la même pièce que mon frère. Aussitôt notre relation devenait conflictuelle et comme j’étais plus petite, j’en profitais. Juqu’au jour où ma mère a compris, elle m’a surprise, que c’est moi qui provoquait mon frère pour qu’il se fasse gronder alors qu’il essayait de se défendre.

    MamanCélib

    (18 février 2009 - 16:49)

    Tiens, ma mère me disait aussi la même chose… et je sais par avance, que MiniBri aura, comme moi, des innombrables “Bavarde” sur ses bulletins, à l’école…

    e-zabel

    (18 février 2009 - 16:22)

    c’est fou ça ! Alors moi j’étais super sage parait-il, pas de tiroirs ouverts, pas de bêtise, adolescence nikel… trop calme peut-être !?
    Mais je suis fille unique, ça joue peut-être aussi ?!

    Oum

    (18 février 2009 - 21:38)

    Dans le même registre, car mon père travaillait aussi de nuit, j’attendais son arrivée à 12h30 pour me réveiller et lui réclamer de jouer avec moi …l’horreur !

    emanu124

    (18 février 2009 - 22:12)

    Mais tu étais vraiment un petit monstre ! 😀

    ratounette

    (18 février 2009 - 22:58)

    Bebe j’etais tres calme, on me posait et on me retrouvait au meme endroit une heure apres…

    Enfant je n’ai jamais fait de betise, mais a l’ecole j’ai perdu beaucoup de bon points a cause de mes bavardages incessants.
    Ado, je n’ai pas fait les 400 coups, jamais seche le lycee…Bref, j’ai toujours ete calme et gentille.

    Capuchou me ressemble pour ca, pas de betises enormeuh, pas de caprices a se rouler par terre dans un magasin..mais je pense honnêtement que je n’aurais supporté d’avoir une gosse comme toi!!!!
    pauvres parents!!;)

    Marion

    (19 février 2009 - 1:32)

    Ah oui quand même ! :p
    Moi j’étais adorable avec mes parents mais j’avais des moments de haine incompréhensible envers des inconnus de mon age. Ca fait peur !

    Coco

    (19 février 2009 - 2:27)

    D’apres ma maman, nous etions tous doux comme des petits agneaux et que vraiment elle n’a pas eu a se plaindre! Pourtant nous etions 5, et elle s’occupait de nous a temps plein… Mon papa etait assez severe et ne laissait rien passer, donc nous n’avons jamais vraiment teste ses limites… ou tout du moins dans la limite du raisonnable! En toute objectivite je pense en effet que nous devions etre facile a vivre, ce qui n’empeche pas quelques anicroches avec les freres et soeurs de temps a autres…

    firemaman

    (19 février 2009 - 10:23)

    En étant la dernière, après un frère ainé colérique et têtu comme une mule, puis un autre grand frère pleurnichard et insomniaque, j’ai paru être un ange à ma mère. Je mangeais bien et de tout, je dormais bien, j’étais timide et sage. Ca c’est gaté à l’adolescence où sans faire les 400 coups, j’ai été pas mal en conflit avec elle. Par contre le caractère de Petit-Soleil, pas de doute c’est son père ! Lui faisait des colères à se rouler par terre dans les magasins, un gentil garçon tyrannique et susceptible pour résumer.
    BB-Lune est plus charmeur, moins frontal dans ses colères, mais c’est une pire tête de mule que son frère. Rien ne le fait plier, ou presque, à 2 ans, ça promet !

    Cassiopé

    (19 février 2009 - 21:54)

    hello je viens de decouvrire ton blog et jadoreeee, ohhhh oui en effet une vrai tite peste. ben moi contrairement à toi jetais une sainte ni touche peut etre trop d’ailleur lol. enfin vaux mieux avoir du caractere que pas du tout crois moi

    Lili

    (21 février 2009 - 12:21)

    Comme quoi, quand les parents finissent par trouver la phrase qui fait déclic…

    J’ai un collègue qui a la trentaine et est sociable et sympa. Il nous a raconté qu’ado, il était tellement atroce qu’il a failli être placé hors de la maison maternelle. Le jour où quelqu’un lui a dit “nan mais tu te rends compte que tu ne vivras plus avec ta mère”, il a eu un déclic. On a du mal à le croire aussi !

    Amélie

    (2 novembre 2009 - 19:11)

    J’espere du fond du coeur que ta soeur n’en a pas gardé un trop grand traumatisme et qu’elle a pu ce reconstruire malgré ce que tu lui a infligé, bon courage à elle 🙂

Laisser un commentaire