Récréation Violente …

jeu-foulard

En primaire, le moment de la récréation était un de mes moments favoris. Surtout l’été. Mais même quand il pleuvait, sous le grand préau, c’était toujours un moment privilégié de pouvoir jouer à “La tite hirondelle, elle nous a volé, 3 p’tits sacs de blé, nous allons la rattraper” ou de regarder les grands de CM2 chanter “Dans ma cabane sous terre” dont je ne comprenais pas bien toutes les paroles. Parfois, nous avions droit aux cerceaux pour faire des concours de hoola hoop.

Mais l’été, quand on pouvions jouir de toute la cour pour nous, dans notre petite école de campagne, filles et garçons se mélangeaient, formaient des équipes et nous jouions à trap-trap [un peu comme chat perché ] ou à la balle au prisonnier, bien que les jeux de balles n’étaient déjà pas mon for.

En tout cas, nous jouions sans risque, dans un esprit très peace & love, organisant de faux mariages cachés derrière les toilettes turques trônant au milieu de la cour de récré… Bon d’accord, j’avoue, une fois, j’ai pincé à sang un de mes camarades parce qu’il m’avait attrapé et mis en prison. Heureusement, comme il m’aimait bien, il ne m’avait pas dénoncé à la directrice qui faisait réellement très peur.

Était ce le bon vieux temps? Parfois, j’en ai la désagréable impression …

Parce qu’à l’époque où j’étais l’enfant dans la cour de récréation, je n’avais jamais entendu parler du jeu du foulard et qu’aujourd’hui, je tremble à l’idée que mes doudoux puissent tenter ce jeu…

J’ai le sentiment que la cour de récréation est devenu un lieu dangereux car même entre copains, TiBiscuit et ses copains ont des jeux un peu trop violents à mon goût. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir discuté entre parents, avec les enfants et d’avoir longuement expliqué…

Mais non, le temps de la récréation venu, TiBiscuit et ses copains jouent à la bagarre. L’un d’eux est désigné comme victime, les autres jouent les taureaux fonçant sur la victime, le mettant à terre et celle ci doit réussir à s’échapper. Voilà comment TiBiscuit rentre avec des jeans déchirés [2 en 2 semaines]. Il se traine par terre pour échapper à la meute l’écrasant. Voilà comment TiBiscuit rentre avec une joue égratignée parce que son copain a écrasé sa tête de son pied. Pour eux c’est un jeu, un jeu qu’en tant que parents, nous n’aimons guère. La “victime” n’est pas toujours le même petit garçon. Pour moi il y a d’autres façons de jouer, surtout entre copains. Entre copains, on ne se fait pas mal. Seulement, rien ne leur est prêté pour jouer. Pas de ballon, pas de cerceaux.

Heureusement, entre filles, les jeux ne sont pas aussi violents.

En tout cas, j’avoue que le jeu de foulard me fait peur … mais comment en parler? Avec les doudoux on fait surtout de la prévention. On essaie d’instaurer un climat de confiance pour qu’ils n’aient pas peur de nous confier certaines choses, pas peur qu’on les gronde. Sur ce sujet, il existe désormais un livre pour les enfants à partir de 8 ans, illustré par une jeune artiste de ma région natale très douée. Espérons qu’il aide les enfants à comprendre la dangerosité de ce jeu.

Dans certaines écoles, les écharpes sont désormais interdites. Même l’hiver…

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

65 commentaires sur “Récréation Violente …

    Camille

    (27 mai 2009 - 7:51)

    C’est dur, ça, comme question. Comment parler de la violence aux enfants, surtout que ‘jai l’impression qu’ils y sont confrontés de plus en plus tôt..

    En tous les cas, je crois que ‘cest simplement en en parlant avec le moins de tabou possible que ça pourra les sensibiliser comme il le faut.
    Et je pense aussi que c’est aux parents de se mobiliser un maximum pour faire bouger les enfants : c’est aux enfants eux-même de se rendre compte que jouer à la bagarre, ça n’est ni drole, ni anodin.

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 11:23)

      Évidemment, c’est à nous les parents de faire prendre conscience à nos enfants du danger !
      Après j’aimerai que parfois, ceux qui surveillent la cour soient un peu plus attentifs, surtout par rapport aux endroits cachés, mais aussi que TiBiscuit n’ait pas peur d’aller voir sa maitresse quand on l’embête.

      En tout cas pour les occuper, de temps en temps la maitresse de TiBiscuit distribue des craies pour qu’ils dessinent par terre ou sur les murs. 🙂

    electromenagere

    (27 mai 2009 - 8:17)

    N’en faisons pas trop non plus, la récré a toujours été selon moi un espace de jeu où les enfants peuvent se montrer violents (suffit de voir le film “La guerre des boutons”, ça date pas d’hier). Comme les boucs émissaires, ça a toujours existé. Jouer à la bagarre est un jeu “sain” dans le sens où les enfants ne saisissent pas derrière l’idée de victime et de bourreaux (par contre s’ils appellent réellement celui qui est battu la “victime” là c’est quand même embêtant). Evidemment on doit tenir notre rôle de parents, et expliquer qu’il ne faut pas se battre, qu’il faut respecter l’autre et que la violence ne conduit à rien de bon.
    Concernant les filles, elles peuvent aussi être violentes, mais plus souvent verbalement. Parfois un mot méchant fait plus de mal qu’un coup de pied.

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 11:33)

      Je te rassure, ils n’utilisent pas le terme de “victime”, d’ailleurs je ne sais pas trop le terme employé …

    val

    (27 mai 2009 - 8:35)

    Je pense que chaque génération pense que la suivante est plus violente et moins respectueuse, tout simplement perce que l’on a un recul faussé par une perception d’enfant. Je crois.

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 11:35)

      Après j’étais dans une petite école de campagne avec peu d’élèves… A la ville, c’était peut-être différent 😉

    Dom

    (27 mai 2009 - 8:39)

    Le temps a tendance à édulcorer les choses, ne crois tu pas ? J’ai souvenirs de bagarres très violentes (dont je n’étais d’ailleurs pas étrangère) et aussi de toutes les expériences idiotes que nous pouvions tenter, stupidement mais surtout innocemment.
    Plus d’une fois, une mère d’élève est venue se plaindre à ma mère, qui d’un blouson déchiré, qui d’un oeil au beurre noir, j’étais pas tendre, gosse.
    Le jeu du foulard, ou de la tomate, c’est surtout par le dialogue qu’on peut s’en prémunir.
    Pour le Wanou, je lui en ai parlé également, le mieux est toujours d’expliquer, de prévenir (et de faire un peu peur, ça fait pas de mal)

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 11:46)

      Mes souvenirs de bagarres se situent plus au collège, pas en maternelle … Ou alors j’ai oublié.

      En tout cas, le jeu du foulard, mon frère de 19 ans n’avait jamais tenté ni entendu parler avant que je lui en parle.

    annick

    (27 mai 2009 - 8:39)

    quand j’étais petite on jouais aussi à la bagarre mais c’était moins violent. ma spécialité: le coup de pied dans le tibia. qui dit que les filles sont moins violentes? 😉

    Till the Cat

    (27 mai 2009 - 9:18)

    J’ai la chance de n’avoir que des miss et, comme tu le dis, leurs jeux sont bien moins violents que ceux des futurs mâles dominants. Pour ce qui est du jeu du foulard c’est hallucinant ce truc, je suis curieux de savoir comment ce “jeu” est né … à mon époque non plus ça n’existait pas.

    mistinguett

    (27 mai 2009 - 9:25)

    arf, déjà que je n’étais guère motiver de laisser ma fille à l’école, mais là, à la lecture de ton post, ça me met encore plus la pression, mais c’est vrai, qu’à notre époque, la récréation n’étais pas celle d’aujourd’hui… de toute façon, lorsque tu compare nous, à 10 ans avec les enfant de cet âge maintenant, il y a un léger décalage… Ils sont beaucoup plus évoluer, et connaissait déjà pas mal de choses sur “la vie”, pas comme nous, ou on en été encore au stade de jouer à la barbie…

    pour répondre à ta question, mini-miss aura trois ans en octobre.

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 21:32)

      Si ça peut te rassurer, ce genre de truc n’arrive pas à Chupa 😉

    kielut

    (27 mai 2009 - 9:37)

    Les filles ne sont pas en reste. La grosse Mia fait la tournette avec Tétouille à bout de bras, puis le lâche la face sur le bitume. Celle-là, je vais me la faire X(
    Je fais de la prévention auprès de Tétouille concernant les prises de catch. Comme dit la pédiatre, le problème est qu’à leur âge, ils se veulent tous super-héros.

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 11:57)

      Dans le nord, les enfants sont fans de catch :worried:
      Les fils d’une collègue adorent ça !
      TiBiscuit n’a jamais regardé et il n’est pas près d’en voir !

      Une vilaine fille persécute ton fils !? X(

    Sand

    (27 mai 2009 - 9:57)

    j’ai la tite hirondelles dans la tête depuis ce matin.
    Sinon je suis plutôt d’accord avec Val

    Oum

    (27 mai 2009 - 10:17)

    Je pense aussi que les jeux peuvent être dangereux, même de notre temps. J’ai déjà été impliqué dans des bagarres surtout avec des petits tyrans qui jouaient au chef. Je me souviens même d’une période de terreur où un petit camarade de classe m’harcelait grave à chaque fin de classe (genre plaquage contre le mur). La seule fois où j’ai essayé de me défendre en lui donnant un coup de pied, il est allé se plaindre au directeur et c’est moi qui était puni (doublement: 2 heures de colle après les cours et une bonne raclée administrée par mon papa chéri!)

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 12:03)

      C’est le cas classique et totalement injuste ce qui t’es arrivé ! Tu l’avais dit à tes parents avant ?

    constouille

    (27 mai 2009 - 10:55)

    le voilà le billet dont tu m’avais parlé! tu sais ce que j’en pense, je suis d’accord avec toi et je partage tes craintes. j’ai été voir le livre dont tu parles, il m’a donné la chair de poule…

    Poumok

    (27 mai 2009 - 10:58)

    Les filles ont certes des jeux moins violents, mais en ce qui concernait une bande de copines en primaire, il s’agissait plus de “violences” verbales, de la méchanceté en fait ! Tu sais, on prend une bouc émissaire pour quelques jours, on décide qu’on ne lui parle plus, elle pleure toutes les larmes de son corps, fait tout pour se racheter d’une faute qu’elle n’a pas commise, et après on ne lui fait plus la gueule, et on passe à une autre…

    C’est un peu caricaturé là, mais j’avais vraiment des “copines” méchantes comme ça ! Bonjour la confiance en soi quand on a été un tel bouc émissaire, ne serait-ce qu’une fois ! Pfff bien contente que ce soit du passé !

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 12:06)

      C’est vrai qu’entre filles on peut être très blessantes et méchantes verbalement :worried:

    Princesse Soso

    (27 mai 2009 - 10:59)

    Je ne suis pas d’accord avec le commentaire d’Electroménagère: “Jouer à la bagarre est un jeu “sain” dans le sens où les enfants ne saisissent pas derrière l’idée de victime et de bourreau”… Pour moi, se battre n’est jamais jamais SAIN. Pour se défouler, on peut trouver autre chose…
    Je remarque qu’il y a quelques années dans les écoles primaires ou les collèges, ça papotait, ça courait, ça jouait à “attrape moi si tu peux”… mais il n’y avait pas une violence quotidienne…
    A présent, dans la cour de récré de mon collège, je ne vois que des bastons (de plus en plus de filles se battent), des élèves qui se courent après pour se frapper, on entend des insultes hurlées et rares sont ceux et celles qui papotent tranquillement assis sur un banc (régulièrement tagué de croix gammées)… Il faut de plus en plus faire la chasse aux fumeurs et à ceux qui boivent une bière discrétos au fond de la cour… mais avec seulement deux surveillants pour une cour de 300 élèves… comment agir ?!

    La prévention est vraiment primordiale et je frissonne à l’idée que mon enfant puisse être un jour victime de la connerie d’enfants mal élevés…

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 12:09)

      Le collège est vraiment l’étape qui m’angoisse le plus pour mes doudoux :worried:
      Et en te lisant chaque jour, ça ne me rassure pas sur l’état mental des élèves et pire, des parents !

    annouchka

    (27 mai 2009 - 11:11)

    Je comprend que ça te fasse très peur, c’est vrai qu’à notre époque on n’avait pas tous ces jeux violents, mais comme tu dis nous étions des filles, on ne se rendait peut-être pas compte que les garçons jouaient déjà à la bagarre 🙂
    Mais tu as raison d’être méfiante quand même, il vaut mieux être prudent sur ce point et créer un climat de confiance comme tu dis ,) Mais je pense que Mamzellescarlett a raison de dire qu’il faut essayer de relativiser et penser que ces jeux restent assez marginaux… mais bon c’est facile à dire pour moi vu que je n’ai pas d’enfant ! (mais je serai sûrement comme toi plus tard, je suis une flippée de la vie)

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 12:11)

      Dans ma petite école, nous étions 3 filles dans la même classe donc forcément on était toujours fourré avec les garçons qui devaient être 5 ou 6 😉

    mamzellescarlett

    (27 mai 2009 - 10:12)

    Dans l’école de mon Loulou, des policiers sont venus pour faire de la prévention et rappeler que certains jeux violents peuvent conduire à des accidents. Mais franchement, la cour de son école reste un endroit convivial où ils ont plaisir à décompresser après les cours et tous ces jeux extrêmes dont on nous parle restent heureusement marginaux. Après, nous les adultes on projette beaucoup de nos angoisses en pensant que nos enfants vivent dans un monde hostile et qu’il va falloir qu’ils luttent pour se faire une place. C’est un peu le travers de tous les parents, et ça ne date pas d’aujourd’hui !

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 12:01)

      C’est vrai que j’ai de mauvais souvenirs du collège qui selon moi est un monde hostile et dur mais pas de la maternelle …

      J’avoue que retrouver mon TiBiscuit en pleurs parce que son copain lui a donné un coup de pied dans l’aine ou dans le dos me fait mal au cœur, après je sais pertinemment qu’il n’est pas en reste. Je souhaite juste qu’ils jouent à d’autres jeux mais si on ne leur donne rien, c’est difficile.

    LMO

    (27 mai 2009 - 12:09)

    Moi, je suis d’accord avec toi…
    Sans dramatiser du style “C’était mieux avant” “On va tous mourir”, je ne me souviens pas de jeux si violents quand j’étais petite…
    Evidement, il arrivait qu’on se bagarre, mais ça n’était pas un jeu, c’était une bagarre (je crois que le danger est là: on se tape dessus, haha, on se marre trop…). Nous, quand on se tapait dessus, c’était clairement qu’on n’était pas content. Ce n’etait peut être pas sain, mais au moins ce n’était pas banal.

    Et pourtant, j’ai vécu aussi bien à la ville qu’à la campagne, donc je ne pense pas que le lieu joue vraiment qq chose.

    Pour le moment, dans la cour de récré de Mouflette, il ne se passe rien de tel. Je l’ai déjà mise en garde contre le jeu du foulard, mais elle ne savait même pas de quoi je parlais. Ca m’a rassuré.
    Je n’ai pas l’impression qu’il se passe dans son école, plus grave qu’il ne se passait dans les miennes. La différence, c’est que nous vivons dans un quartier très favorisé, où la plupart des parents prennent leur rôle au sérieux. (Je persiste à penser que le milieu social joue malheureusement un rôle, aujourd’hui). alors qu’enfant, j’ai vécu aussi bien dans des quartiers défavorisés que huppés… Il n’y avait pas de différence notoire. Pas dans la violence rencontrée en tout cas.

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 12:15)

      Petite, je jouais à la bagarre avec mon père … Avec ma soeur, on lui sautait dessus à 2.
      Mais nous ne jouions pas à ça avec nos copines …

      Dans l’école des doudoux, niveau social, c’est vraiment la mixité! Il y a de tous. Mais les copains de TiBiscuit sont du même milieu que nous.

        LMO

        (27 mai 2009 - 14:36)

        Euh, oui, mon beau-père jouait aussi à la bagarre avec moi, mais j’ai jamais compris l’humour du truc…

        et il n’y a que les copains de TiBiscuit et lui qui jouent à la bagarre ou TOUS les garçons?

        Tu me diras, pour Mouflette, je n’ai que son point de vue, elle me raconte ses jeux entre filles, pas ceux des garçons… Donc tout autant, il se mettent sur la gueule aussi dans son école…

        Ce qui est inquiétant, c’est que malgré le fait que vous les mettiez en garde et leur demandiez unanimement d’arrêter, ils continuent quand même…

          MissBrownie

          (27 mai 2009 - 21:34)

          Quand je questionne TiBiscuit, il y a tout de même des gamins qui ne jouent pas à la bagarre. Certains jouent seuls.

          Parfois TiBiscuit dit qu’il en a marre de ce jeu qu’il préfère être tout seul mais que les autres viennent le chercher.

    Maya

    (27 mai 2009 - 12:14)

    Merci pour le bouquin. Je note la référence car en tant qu’instit’ ça peut toujours me servir.
    L’an dernier dans mon école de ZEP en région parisienne, les enfants ont essayé de jouer au jeu du foulard pendant les récrés et quand on s’en est aperçu (oui ils se planquaient dans la cour pour pas être vus pensez-vous), on est devenu de vrais dragons et on a fait une mise au point dans toutes las classes. Tous connaissaient très bien ce jeu (même les CP!!!!!!!!!) et savaient que c’était dangereux mais je ne pense pas que ça les ai dissuadé pour autant.
    Les enfants ne jouent plus de la même façon désormais. Ce qui nous apparaît très grave à nous, ne leur semble pas l’être à eux. J’ai l’impression aussi qu’ils sont de plus en plus influencés par le groupe de pairs et qu’ils jouent à ce genre de jeu pour ne pas être rejetés…

    En tout cas, ça fait très peur et c’est difficile de savoir comment venir à bout de ce genre d’horreur.

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 21:36)

      Je pense que ce bouquin peut être très utile en prévention dans les écoles primaires.

      C’est dingue, ils sont conscients du danger mais font quand même …
      Enfin je dis ça mais j’ai aussi fait des trucs dangereux tout en le sachant au même âge :worried:

    Gazelle

    (27 mai 2009 - 12:25)

    C’est fou cette recherches de nouvelles sensations chez les petits jeunes, mais là il faut pas se leurrer, il y a une forte influence des médias.

    En réponse à Dom, alors oui les bagarres ont toujours existé, mais ce n’était épisodique, pas le jeu tant attendu de la récré.

    Je me rappelle moi je jouais à l’élastique, la marelle, aux billes, je faisais la course avec les garçons. Je me battais aussi 😀 mais c’était loin d’être mon jeu favori en fait…

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 21:38)

      Là ils jouent à la bagarre mais pour leur défense, ils n’ont ni billes, ni élastiques ni rien du tout … Apparemment dans l’école primaire d’en face, ils ont des jeux à la récrée

    chocoladdict

    (27 mai 2009 - 12:32)

    que faire si on a un petit garçon doux, calme au tempérament pas bagarreur comme le mien? il va forcément être celui qui se fera passer sur le corps?
    le jeu du foulard est assez angoissant, d’autant plus quand il sort de l’enceinte de l’école et que les enfants y jouent dans leur chambre à l’abri de tout regard d’adultes, c’est là que tout peut basculer rapidement…
    je me souviens que je jouais au saut à l’élastique principalement mais qu’une fois je m’étais battue avec une fille nommée Ingrid, je lui avais planté mes ongles dans les joues de toutes mes forces et elle me tirait pas les cheveux )

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 21:41)

      TiBiscuit était un petit garçon très doux jusqu’à la naissance de sa soeur où il a commencé à taper … Ca te rassure hein :p

      Non, TiBiscuit est un ange sauf avec sa soeur avec qui il a la main leste … j’étais pareille avec ma soeur :worried: Mais il aime les jeux de bagarres comme de nombreux garçons …
      On va l’inscrire au judo qu’il se défoule.

    Flannie

    (27 mai 2009 - 12:50)

    Je ne savais pas qu’il y avait un livre sur le sujet. Merci, Miss !!!!

    Flannie

    (27 mai 2009 - 12:54)

    @ CHOCOLADDICT: mon grand est comme le tien et j’avais la même inquiétude avant la petite section. Au début, ça a été dur mais il sait bien se défendre maintenant. Il faut aussi qu’on fasse confiance à nos petits gars et leurs capacités d’adaptation. C’est ce que je me suis dit quand je l’ai vu se bagarrer la première fois. Il a vite appris des autres et même s’il ne cautionne toujours pas plus la violence aujourd’hui, il sait défendre ses fesses. Bisous

    Quant au jeu du foulard, j’en ai très peur mais on en parle avec Quatpommes en lui expliquant les dangers. On ne peut pas faire grand’chose d’autre quand on n’est pas avec eux.

    My

    (27 mai 2009 - 13:11)

    ça fait peur…
    surtout dès la maternelle.

    La maîtresse est au courant de ce jeu ?
    Peut-être une attention plus particulière sur le groupe des taureaux pendant quelques jours,
    ou de la prévention avec une discution sur ce thème en classe serait utile ?

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 21:43)

      Peut-être pas dans les détails mais elle sait qu’ils se battent pour jouer et leur interdit de passer la récrée ensemble de temps en temps.

    Electroménagère

    (27 mai 2009 - 13:28)

    Au fait, je fais mon premier concours sur mon blog, j’espère bien te voir parmi les participantes 😉

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 21:43)

      J’ai vu ça 😉
      Faire des barbapapa à la maison ouhlala !!!

    ratounette

    (27 mai 2009 - 13:28)

    Moi aussi ce genre de jeux violents me fait tres peur. Je demande de temps a temps à Capuchou à quoi il joue dans la cour, mais il n’est pas du genre bagarreur dans le sens ou il ne se jettera pas sur un copain sans raison, en revanche je lui ai toujours dis de rendre les coups qu’il recevait, je sais ce n’est peut etre pas bien mais je n’ai pas envie que mon fils devienne la tete de turc comme j’ai pu l’etre en peu plus tard au collège.
    Bien que l’école de Capuchou soit un grosse école(Pres de 400 eleves) l’équipe les surveille et certains parents sont convoqués si probleme il y a eu.

    Moi a l’ecole primaire je jouais a l’elastique dans la cour..!

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 21:45)

      Mr Réglisse aussi dit à TiBiscuit qu’il faut se défendre si on l’attaque … Moi je lui dis de trouver un adulte pour lui dire.

    Angie

    (27 mai 2009 - 14:07)

    Je ne suis pas encore confrontée à ce problème alors je n’ai pas de réponse. Je pense juste qu’il faut simplement aborder le sujet pour que le sujet ne devienne pas quelque chose de tabou.

    Delph

    (27 mai 2009 - 14:33)

    C’est vrai moi aussi à mon époque nos jeux n’avaient rien de très violent, loup-garou, la tomate, etc. mais quand on entend ce que font certains petits, c’est effarant! Le problème c’est qu’il y aura toujours des plus grands pour leur apprendre à moins d’avoir un surveillant ultra efficace!
    Sinon nous à l’approche de l’été on pouvait amener des jeux comme les barbies, les jeux de société, c’était génial! 🙂

    une fille & la toile

    (27 mai 2009 - 14:48)

    Je comprends ton inquiétude, même sans enfants… 🙂

    Carole

    (27 mai 2009 - 15:00)

    Moi je jouais aux billes, aux osselets, à l’élastique, à la corde à sauter, dans les années 70 c’était encore plus doux les récréations surtout dans les petites villes de province…
    Je flippe pareil sur le jeu du foulard et tous les autres jeux violents dont je lis tous les jours les résultats dans la presse… mais quelles horreurs passent par le tête de certains enfants…
    je sensibilise ma fille dès qu’elle joue avec une ceinture ou un truc qui ressemble à un foulard, je lui explique que jamais il ne faut se serrer quoi que ce soit autour du cou, que c’est très dangereux etc…
    ce qui est sûr c’est qu’il faut rester vigilant tout le temps… et faire attention à tous les détails…
    le pire aussi c’est que nos gamins même si on les sensibilise, ils ne veulent pas passer pour des trouillards ou nuls aux yeux des autres… que c’est compliqué….

    e-zabel

    (27 mai 2009 - 18:01)

    C’est super ce bouquin !! ce jeu est flippant, les enfants se font si facilement entrainés…

    MissOChoco

    (27 mai 2009 - 19:04)

    A notre époque, c’était les billes et les Pogs: on avait le droit de ramener nos affaires, et on jouait tranquillement! Maintenant, ayant peur des vols, les instit’ ne veulent plus que les enfants amènent leurs jeux, donc ils trouvent d’autre moyens, vu et inspirés de la télé, si violente maintenant… Je préfère que mon enfant se fasse voler 3 billes qu’il finisse étranglé!!!!
    Problème à soulever en conseil de classe…
    Bisousss!

    mallou29

    (27 mai 2009 - 20:48)

    je suis pas encore confrontée au problème, vincent est peut être trop petit. enfin j’imagine que dans la cour ça joue à “la bagarre” mais comme lui il préfére cueillir des fleurs … ben ça m’inquiète moins 😀
    Mais j’ai eu des échos avec mon neveu au collége, ça me fou la trouille pour l’avenir.
    Et évidemment, j’ai pas l’impression que de mon temps (oh la vieille !) c’était comme ça. je n’ai jamais assisté à des bastons 😮

      MissBrownie

      (27 mai 2009 - 21:48)

      Même dans mon collège proche d’une citée, j’ai vu peu de bastons.

    funnounou

    (27 mai 2009 - 20:53)

    Ma puce est en CE1, mais l’année dernière pendant que je faisais la vaisselle elle m’a raconté le plus naturellement du monde comment sa copine a été obligée de jouer au jeu de la tomate….
    Non pas celui avec le ballon…celui où le but est d’étrangler avec les mains jusqu’à ce que la personne soit rouge comme une tomate…
    Inutile de dire qu’en tant que parent d’élève élu j’étais dans le bureau de la directrice pour voir qu’elle était le discour qu’allaient faire les instits aux élèves face à ce jeu débile…
    Depuis ça va mieux, mais le gros truc du moment maintenant c’est l’histoire de la dame blanche et de la dame noire….
    Moi je dis juste que nos enfants grandissent trop vite, je me souviens mesannées collège comme d’un calvaire où j’ai découvert les bandes, le racket, le tabassage etc….
    Je vois que la violence vient de plus en plus tôt à l’école et cela me fais peur….
    A++

    ithaa

    (27 mai 2009 - 22:42)

    Ce genre de jeu me fait peur, on voit la violence partout, même dans les regards des enfants. Il faut dire qu’avant il n’ y avait pas tout ça, des jeux étaient moins flippants…

    firemaman

    (28 mai 2009 - 9:54)

    je dois dire que j’ignore un peu ce que fait Petit soleil lors des récréations. Apparemment il y a pas mal de traffic de jouets pendant les récrés. Normalement les jouets sont interdits, mais bon ils arrivent à les apporter tout de même et ils font des échanges. Rien de bien méchant, et j’ai déjà prévenu Petit Soleil que je ne m’amuserais pas à réclamer les jouets perdus. Il a aussi parfois des bleus, des bosses, mais c’est parce qu’il est comme ses copains, un peu brute ,et surtout parce qu’il ne regarde pas autour de lui (il a eu au moins 2 collisions assez spectaculaires en courant)
    Sinon je crois qu’ils jouent beaucoup aux loups, ce genre de chose. Je sais qu’ils n’aiment pas jouer avec les grands (grande section), parce qu’ils lui crient dessus et qu’ils le commandent 😀 .
    Là aussi l’école est dans un quartier très favorisé, on peut dire ce que l’on veut, mais ça a énormement d’importance en maternelle et primaire. Au collège c’est tout autre chose, et comme toi, ça m’angoisse à l’avance. J’envisage même le privé, pour être plus rassuré.

    doudou

    (8 mars 2010 - 13:15)

    Peu d’études ont été réalisées sur le jeu du foulard, ce qui rend certaines conclusions assez difficiles. On constate tout de même que ce sont souvent les enfants casse-cou qui sont les plus «à risque». Donc, dans beaucoup de cas, il s’agit de garçons qui ont tendance à se mettre en danger, qui sont à la recherche de sensations fortes. Mais dans l’ensemble, tous les enfants restent exposés : un garçon réservé, par exemple, peut également y avoir recours pour tenter d’intégrer un groupe. Et il ne faut pas oublier qu’il y a également des enfants qui sont forcés par des camarades d’école à le faire

    alice123

    (16 juin 2011 - 3:14)

    je ses pas

Laisser un commentaire