L’Exemple c’est Nous!

chupaA table, plutôt que de manger en silence comme il devrait être de rigueur, Chupa se met à fredonner le générique de “Mon voisin Totoro”. Aussitôt, ne pouvant réfréner mon envie , je me mets à moi aussi chanter et une joyeuse cacophonie débute… Jusqu’à ce que Mr Réglisse me fasse  les gros yeux et me fasse remarquer que je ne donne pas le bon exemple … Parce que l’exemple, c’est moi, l’exemple, c’est nous !

Après, je viendrais encore râler quand les doudoux feront trop de bruits à mon goût à table et en oublieront de manger…

Malgré mon côté grand enfant qui resurgit de temps en temps pour le plus grand bonheur de mes doudoux, à côté de cela, les gros mots n’ont pas le permis de sortir de ma bouche et la politesse est une chose naturelle, car pour ça aussi, l’exemple c’est nous!

Je ne supporte pas la vulgarité qu’elle soit chez l’enfant ou chez l’adulte.

Et vous, êtes vous de bons exemples pour les enfants ?

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

28 thoughts on “L’Exemple c’est Nous!

    boudine

    (15 octobre 2009 - 8:30)

    Politesse et respect sont maîtres mots à la maison …. par contre c’est la course à la parole aux repas, chacun ayant un truc -super interessant- à raconter ….

    cranemou

    (15 octobre 2009 - 8:39)

    Suis je un bon exemple??? euh…on va dire que j’essaie, mais ma mentalité de fillette de 3ans me rattrappe souvent, alors parfois, j’avoue, j’aime bien lui montrer n’importe quoi!

    La Mère Joie

    (15 octobre 2009 - 8:55)

    Ben je dis beaucoup de gros mots et ma fille n’en a jamais prononcé un. Comme quoi…

    Chouyo

    (15 octobre 2009 - 8:18)

    Je me suis toujours demandé d’où venait cette règle de “politesse” de ne pas chanter à tabler. La musique a accompagné les repas pendant des siècles, et on peut chanter sans avoir la bouche pleine. Quant au “bruit”, il peut ne pas être plus fort qu’une conversation et tout le monde peut participer à la chanson.
    Tu vois à quel point ce “traumatisme” d’enfance m’a marquée, hihihi !

    evy

    (15 octobre 2009 - 9:23)

    hihi! tout pareil! et nos enfants nous miment, nous imitent si vite. dur de mtoujours montrer le bone xemple, surtout quand nos cotés clown se réveillent…

    Angélita

    (15 octobre 2009 - 9:25)

    Ca peut être sympa de chanter à table quand on sait s’arrêter à temps.
    Que l’on soit parents d’accord, mais cela ne nous empêche pas de nous amuser avec nos enfants à tout moment

    La Femme des Steppes

    (15 octobre 2009 - 9:36)

    Moi aussi, j’aime bien le délire collectif à table, de temps en temps. C’est le seul endroit où on se retrouve tous ensemble, à faire la même chose, donc c’est là que doivent surgir ce genre de choses : les questions pratiques (avec le dico de la cuisine), les discussions enflammées, le narration de l’histoire familiale, les anecdotes du jour, les délations, bref, on fait tout à table !!

    Le coup de chanter et déconner à table, l’Homme des Steppes, il n’aime pas trop. Il aime la rigueur et l’austérité et c’est de justesse qu’on échappe au moine lecteur pendant le repas. Quand il est là, les repas sont un peu compassés. Mais quand il n’est pas là, on s’en donne à coeur joie même qu’on va chercher des frites à ch’baraque. C’est comme ça… le pater familias a encore cours.

    C’est pas que je bosse que pour leur fabriquer des souvenirs, mais enfin, ce sont ces moments là qui feront chaud à leur coeur d’adulte…

    vanessa

    (15 octobre 2009 - 9:40)

    C’est drôle, je me faisais cette reflexion hier…mon fils de deux ans répète TOUT ce que je dis, à sa façon bien sur, mais le ton et la sonnorité des mots y sont. Je ne suis pas particulièrement vulgaire mais de temps en temps, il peut m’échapper un biiipppp, ou encore un biiiipppp….:-)
    J’ai compris qu’il fallait que je fasse vraiment gaffe quand mon fils m’a balancé un Utinnnnn à la figure en faisant tomber sa banane. Voilà, voilà….pas fière la mère Vanes.

    Camille

    (15 octobre 2009 - 10:08)

    moi, non. Je crois que je suis incapable de passer plus d’une journée sans dire putain, ou bordel.
    Bien quoi.

    Carole

    (15 octobre 2009 - 10:12)

    J’essaie et quand ça m’échappe un gros mot, elle me le fait bien remarquer!!
    mais faire les fous de temps en temps à table, c’est vital et ça fait partie de la vie de famille… sinon c’est pas drôle!

    Delphine

    (15 octobre 2009 - 11:59)

    Je crois que je suis très attachée aux gros mots. je fais souvent des bourdes même en présence d’enfants. J’oublie qu’il faut quand même faire un peu attention à ce que l’on dit.
    en ce moment, je remplace beaucoup putain par punaise, ce qui n’est pas plus mal… Faut bien changer un peu de répertoire, non?

    Gazelle

    (15 octobre 2009 - 12:00)

    Moi un exemple pour un enfant? Tu déconnes j’espère 😀 😀

    Dom

    (15 octobre 2009 - 12:33)

    Non, je ne suis pas toujours un bon exemple, et le côté disgressif aussi fait partie de l’éducation je trouve.
    C’est bon de montrer à ses gosses de temps en temps qu’on peut nous aussi avoir un grain de folie, ou d’enfance.
    Deux parents, c’est bien assez pour qu’un des deux soit plus sérieux que l’autre.
    Et de temps en temps, lâcher les watts, ça fait du bien à tout le monde.

    Audenectar

    (15 octobre 2009 - 12:51)

    Euh, je suis moins grossière devant mes enfants pour leur donner justement l’exemple que sur mon blog, je ne leur dis pas couilles, par contre un petit copain agressif traite les filles de connasses dans la cour, et ma fille est revenue en me demandant ce qu’était ce mot…Sa cousine lui a appris le doigt d’honneur, bref c’est charmant. On a beau faire des efforts à la maison, beaucoup de trucs moyens passent par l’école. Donc à tous les parents de donner l’exemple en effet !

    Audenectar

    (15 octobre 2009 - 12:51)

    D’accord pour le grain de folie, ma fille me prend un peu pour une originale je pense, ça ne me gêne pas !

    lili est insolente

    (15 octobre 2009 - 13:00)

    et la photo est très rigolote

    astridm

    (15 octobre 2009 - 13:20)

    Ah oui ! oui! oui !
    je suis un exemple pour Didounette ! la perfection faite femme c’est moi !
    jamais tu n’entendras un gros mots sortir de ma bouche ! A table, je me tiens bien. Je dis toujours bonjour et au revoir, surtout au personne que je n’apprécie pas ! Chanter à table, Jamais, Bordel !!!!!

    firemaman

    (15 octobre 2009 - 13:29)

    J’essaye de faire attention, mais parfois quelques mots m’échappent, qui sont immédiatement enregistrer dans la mémoire de Petit soleil. Bon l’école leur apprend aussi des tas de choses peu glorieuses et difficile de lui faire comprendre que certains petits copains ont le droit de dire “dégueulasse” ou “p****” et pas lui.
    Alors depuis peu nous avons le droit au détournement de vulgarité ! Il dit “craie” au lieu de crétin quand il se fache avec son frère. Il dit “m’en chou” au lieu de m’en fout. On le reprend mais invariablement il répond “mais je ne l’ai pas dit !”.

    ratounette

    (15 octobre 2009 - 13:54)

    Alors je ne dis pas de gros mots, quelques (environs 300) “putain” par jour mais c’est une virgule ou un point d’exclamation, pas un gros mot 😉 mais mon fils n’en dit pas, ou alors pas devant moi et dans ce cas là hein….
    En revanche je suis intraitable sur la politesse: bonjour, merci, s’il te plait au revoir, on se tient correctement à table: on ne joue pas avec les couverts, on ne geingue pas sur sa chaise etc….

    Maria

    (15 octobre 2009 - 15:30)

    Je me considère plutôt polie comme fille! mais par fois, des gros mots s’échappent, si la grande, ça va pour le moment, le moyen, prend de la graine, bon par fois il dit de mots qu’il apprend a l’école, parce qu’a la maison, jamais dit! je pense qu’il faut avoir un juste milieu! mais c’est vrai qu’un gosse avec un vocabulaire vulgaire c’est l’horreur! suis d’acord avec toi, d’autre part, mes parents disait pas mal de gros mots, et moi jusqu’a mes dis-huit ans j’étias sage comme un tableu 😉

    SpassionGirl

    (15 octobre 2009 - 15:31)

    Moi les gros mots mon petitou les ramènent aussi beaucoup de la cour de récré. Et la puce de deux ans et demi s’amuse à les répéter. Je gronde… C’est un combat parmi les autres, range ta chambre, lave toi les dents, finis ton assiette, on ne dit pas ouais…. Question d’habitude, et surtout ne jamais lacher….

    Ginie et son paillasson

    (15 octobre 2009 - 18:42)

    Moi j’ai pas d’enfants mais mes chiens ne disent pas de gros mots.

    charline

    (15 octobre 2009 - 19:19)

    il a lair dur ton mr reglisse!
    un repas ca doit etre riant mouvemente et parfois chantant aussi sinon cest…ennuyeux, non?

    emanu124

    (15 octobre 2009 - 21:39)

    Tu rigoles ??
    Je fais plus de bêtises qu’eux..

    Faustine

    (15 octobre 2009 - 21:40)

    La dernière fois, j’étais à côté d’un petit garçon, au passage piéton, il attendait sa mère qui sortait de la boulangerie juste derrière. Je n’ai pas voulu traverser la route (alors que j’aurai pu le faire 10 fois), pour lui montrer le bon exemple. Une fois sa mère retrouvée, celle ci s’est empêcher de traverser alors que le feu pour piéton n’était toujours pas au vert … ça ma scié …

    EmmA

    (17 octobre 2009 - 13:40)

    Que dalle, je mets mes doigts dans mon nez 😀

    Maïpi

    (19 octobre 2009 - 14:56)

    oui moi je suis le parfait exemple…. de ce qu’il ne faut pas faire !

    Fée Mimi

    (20 octobre 2009 - 9:38)

    Etant toulousaine, le “putaing” est comme une virgule pour moi… Donc autant dire qu’il est bien difficile de l’empêcher de sortir de ma bouche… Mais ma fille, à qui j’ai fait la leçon, en lui disant qu’on ne dit pas de gros mot, et blablabla, me reprend systématiquement : “mamangg !! pas putaing ! punèèseeeeee” !!

Laisser un commentaire