Expliquer la Tolérance …

marionette

Dans mon home sweet home, vous trouverez un papa caramel même si je l’appelle Mr Réglisse, une maman marshmallow (ils sont généralement blanc ou rose pâle), même si je me surnomme Miss Brownie et 2 petits pains d’épices dont l’un des 2 a pris un peu plus de couleur lors de la cuisson au four que l’autre. J’aurai pu aussi dire qu’il y a du café, du lait et que ça a donné 2 petits cafés avec plus ou moins de lait.

Avec ce dégradé de couleur présent chez nous, on pourrait penser que la couleur de peau des autres n’a pas matière à discussion. Enfin, c’est ce que j’aurai cru. Pourtant, avec TiBiscuit, la couleur de peau est souvent au centre de la conversation… des conversations qui ne me plaisent pas toujours.

Je ne suis pas là pour mentir, pour vous faire croire que TiBiscuit est un ange innocent et tolérant. Comme tous les enfants, il a besoin d’être guidé, de faire des erreurs, d’être remis dans le droit chemin, d’avoir des explications.

En effet, TiBiscuit désigne parfois les enfants par leur couleur de peau pour les différencier. Par exemple, il y a Romain le marron. Et n’allez surtout pas lui dire qu’il est noir de peau. Pour lui sa couleur est marron, pas noir.

Sa meilleure amie est métisse comme lui sauf que sa maman est marocaine et son papa est camerounais. Camerounais … un mot qui a suscité l’hilarité des doudoux mais qui a aussi été déformé innocemment et accidentellement. Camerounais est devenu Cabrounais dans la bouche des doudoux alors forcément c’est rigolo comme mot.

TiBiscuit s’est alors mis en tête que toutes les personnes dont la couleur de peau est marron étaient camerounaises… T’es marron, t’es cabrounais. Une petite leçon de géographie s’est donc imposée. TiBiscuit sait maintenant qu’au Cameroun il y a aussi des personnes beiges, enfin blanches quoi. Mais il a encore du mal à faire la différence entre ville, pays, planète, et il me demande de quelle couleur sont les gens sur les autres planètes… Si on le savait !

Jusque là, il n’y a trop rien de choquant…

Là où mon sang n’a fait qu’un tour, c’est le jour où TiBiscuit m’a dit que les personnes marrons ne sentent pas bon et que de toutes façons, à l’école, ils ne jouent qu’entre eux. Les marrons sont copains avec les marrons.

J’ai été assez étonnée d’entendre cela de la bouche de mon fils qui a du sang tunisien dans les veines, lui qui côtoie la mixité chaque jour dans son école, mixité qui lui apprend beaucoup, comme savoir où est le Laos, pays où un de ses camarades va bientôt partir.

Parce que lui, le petit pain d’épice est-ce qu’il n’est copain qu’avec les autres pains d’épices ? Bien sûr que non !

Cette conversation était exceptionnelle, ce n’est pas quelque chose qu’il répète tous le temps et à quoi il croit vraiment. C’était peut-être juste sorti comme ça. Les enfants sont spontanés. Ils disent des bêtises qu’ils oublient vite ou qu’ils ne pensent pas totalement …

En discutant plus longuement avec lui, il a avoué que c’était sa copine, celle qui est à moitié camerounaise qui lui avait raconté cela. Mais,  il l’avait quand même intégré dans son esprit, même si je sais bien qu’il ne rejetterait pas quelqu’un pour sa couleur de peau. Alors on a eu une discussion, entre 4 yeux, parce que je ne veux pas que des idées pareilles lui traversent l’esprit. J’espère qu’il m’aura bien comprise!

Comme quoi, ce n’est pas parce que tu es toi-même métisse que tu es forcément plus tolérant … Puis entre enfants, ils se racontent de sacrées bêtises ! Même sur leurs parents, en les faisant passer pour des tortionnaires pas bien dans leur tête!

TiBiscuit fait aussi une petite fixation sur l’obésité, mais ça, c’est une autre histoire…

Ce billet, j’ai eu envie de l’écrire suite à la lecture du billet d’Isabelle.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

40 commentaires sur “Expliquer la Tolérance …

    Sandra

    (27 novembre 2009 - 8:06)

    P’tit Lu m’ a demandé un jour pourquoi son copain était tout couleur Nutella…………..je lui ai dit que c’était parce qu’il devait être une personne délicieuse…………….alors il m’a dit et moi? Je lui ai dit que tout le monde était en chocolat mais il y avait du chocolat blanc, au lait, noir, et parfois avec des noisettes, des amandes etc………il m’a dit qu’il n’aimait pas quand il y a avait des trucs qui coulent dans le chocolat, et que c’était du chocolat méchant………..Moi non plus je n’aime pas les gens trop coulants ;o))

    On est cucul parfois quand on est maman!!!!

    chocoladdict

    (27 novembre 2009 - 8:04)

    les enfants répètent aussi ce que disent les parents…il doit bien y avoir des parents racistes dans ton école comme partout…

      MissBrownie

      (28 novembre 2009 - 9:49)

      Certainement, mais je doute que ce soit les parents de la copine de TiBiscuit qui disent cela 😉

    Oum

    (27 novembre 2009 - 9:12)

    Accepter qu’on est différent mais que ne change rien aux relations au quotidien est quelque chose qu’on apprend aussi et heureusement que les parents sont là pour guides les petits monstres 🙂

    La Mère Joie

    (27 novembre 2009 - 8:25)

    “Comme quoi, ce n’est pas parce que tu es toi-même métisse que tu es forcément plus tolérant … ”
    Ah non, loin de là ! On voit assez comment ça se passe entre les personnes issues de diverses immigrations dans les cités. Loin d’avoir un rapprochement, on a parfois de grosses scissions.

    juju

    (27 novembre 2009 - 9:31)

    je pense que c’est de son age de se poser ce genre de questions non ? c’est meme sain d’un coté je pense… m’enfin c’est sur que des constatations du genre “ils puent”, ça ne vient pas de lui directement, pas à son age… il a du l’entendre, ou avoir un copain marron qui effectivement sent mauvais, mais pas à cause de sa couleur…

    Ausecoursmonfilsmapprendlavie

    (27 novembre 2009 - 8:36)

    “T’es marron, t’es cabrounais”, c’est trop joli, en tout cas.

    Madame Kévin

    (27 novembre 2009 - 10:01)

    Mon fils est blond et de carnation claire. Il ne s’est jamais étonné que d’autres enfants soient de couleur différente.

      MissBrownie

      (28 novembre 2009 - 9:51)

      Je ne peux pas dire que TiBiscuit soit étonné, il cherche plutôt à comprendre.

    Maria

    (27 novembre 2009 - 10:10)

    et oui! ça s’apprend, là ils sont petits, mais ils on déjà un bon exemple, donc dans le futur, je pense qu’il le seront: tolérants, tes petits pains d’épices (ce très mignon, comme petit nom!)

    cabrounais ( ça ressemble à un gros mot en espagnol!! non,je diras pas plus!;-)

    La perchée

    (27 novembre 2009 - 9:41)

    je pense pas qu’on puisse parler de racisme à cet age-là mais plutôt d’incompréhension.
    c’est plutôt positif qu’il réagisse à la diversité en étant si jeune, comme ça tu peux le “recadrer” tout en douceur, et il comprendra vite !

    Faustine

    (27 novembre 2009 - 10:44)

    Moi je trouve que c’est bien que tes enfants est une franchise aussi implacable, ça te permet justement de savoir où ils en sont dans leur compréhension et de pouvoir corriger certains trais de leur croyance.

    Kahlan

    (27 novembre 2009 - 10:55)

    Je rejoins Faustine, au moins tes enfants te disent ce qu’ils pensent, tu peux les recadrer et leur faire comprendre les choses différemment, c’est bien.;)

      Angie

      (27 novembre 2009 - 11:25)

      Je suis entièrement d’accord avec vous deux. Et ce qui est bien aussi c’est de pouvoir expliquer certaines choses aux enfants, parce qu’il y a des enfants à qui tu ne peux rien dire, rien inculquer, voire les éduquer. Ils ne respectent rien.

    Daydreamer

    (27 novembre 2009 - 10:04)

    Témüjin avait (et encore un peu parfois) la manie de désigner les gens par la couleur de leurs vêtements… c’est un peu gênant, en public, parfois…

    sinon, un jour où ma grand-mère maternelle (200% vieille France), lui demandait si sa copine (au prénom à forte consonance africaine) était noire, il a répondu “ben non, elle est marron!”. Lui-même se considérant comme beige. A côté de ça, il connait les origines des parents de ses potes, parce-que les gamins en parlent entre eux… et je crois qu’il trouve que l’Alsace, la Toulousie et l’Espagne ne sont pas assez “exotiques” 😉 Les vieux relents de sexisme et d’homophobie qui me reviennent aux oreilles m’inquiètent d’avantage, par contre le quartier est très mélangé et à l’école, les groupes se font et se défont sans question de “couleur”…

    Virginie B

    (27 novembre 2009 - 10:08)

    tes enfants sont riches en culture et ton billet est très joli dans le choix des mots pour différencier les couleurs de la peau…

    Océane

    (27 novembre 2009 - 10:33)

    @ Day: fiston désigne systématiquement les gens par la couleur de leur vêtements !!!!!!!!!!!
    ‘au fait toi tu es la dame jaune…)

    @ MissBrownie: je me demande toujours comment les idées viennent aux enfants, avant de comprendre que c’est comme les adultes, ils écoutent, ils entendent des choses, et puis les assimilent les transforment. Comme tu dis c’est important de les guider suivant tes valeurs !

      Daydreamer

      (27 novembre 2009 - 10:46)

      (heureusement que je n’ai pas gardé ma parka kaki -caca d’oie- dedans… 😉 )

      MissBrownie

      (28 novembre 2009 - 9:53)

      Pour transformer, c’est clair qu’ils transforment énormément !

    Miss Chocolat

    (27 novembre 2009 - 10:51)

    C’est vrai que c’est très important de leur apprendre la tolérance. J’espère que dans quelques siècles on sera tous métisses et que cette différence stupide de couleur sera réglée. En attendant pour avoir été moi-même immigrée VIP au Portugal (Ben quoi, ils ont la peau mat là-bas et moi, je suis cachet d’aspirine) Je dois bien avouer que c’est bien plus facile de rester avec les gens qui nous ressemble et qui parlent la même langue que de faire un pas vers les autres et pourtant, on a tant à apprendre les uns des autres!

    Carole

    (27 novembre 2009 - 11:57)

    Les enfants préfèrent le marron au noir 😉
    La couleur de la peau n’exclut pas la racisme ça c’est sûr…
    quand j’étais petite les classes n’étaient pas du tout mixtes mais je crois que l’acceptation des différences plus tard s’est faite naturellement sans me poser de questions…
    aujourd’hui hormis les élèves d’écoles privées très select et encore, les enfants baignent dans la mixité ce qui fait aussi se poser des questions mais j’espère que ça fera que les nouvelles générations ne se discrimineront pas entre elles dans le travail ou autre…

    Ma fille aussi fait des remarques sur “pourquoi elle est grosse?!!”… ça les interpelle aussi, c’est une différence comme la couleur de peau…
    on a du boulot pour apprendre la tolérance mais c’est nécessaire!

    Evilysangel

    (27 novembre 2009 - 12:08)

    Cette diversité au milieu de laquelle nos enfants évolue les forment aussi à la tolérance…Normalement!…
    Je me souviens de mon Ado qui, étant en 1ère année de Maternelle, était rentré à la maison et me parlait de son “copain marron” à longueur de temps…Puis, est venu l’époque où il a compris les origines des personnes, ne serait-ce que par rapport à ses propres origines ( Grand-mère paternelle pieds-noir )…Et aujourd’hui, la plupart de ses copains sont d’origine Nord-Afrique, son beau-père d’origine Portugaise et sa Belle mère d’origine espagnole…Maintenant, il lui arrive aussi de repousser, de rejeter d’autres ados qu’ils n’apprécient pas particulièrement, et, quand on le traite alors de raciste, il réponds tout simplement : “J’suis pas raciste : j’aime pas les cons!”…Et généralement ça cloue le bec au moindre détracteurs!…
    La découverte d’autres individus différents forment à la tolérance, j’en suis sûre…Surtout quand la différence est, comme tu l’as fait, expliquée de façon correcte et sensée à nos loulous…;-)
    Bisous Miss…

    Camille

    (27 novembre 2009 - 13:30)

    pas facile, tout ça…. je me souviens, j’ai vécu en Guadeloupe, quand j’avais 3 à 5 ans, et ça m’a aidé, je pense, à comprendre ce que c’est, la différence de couleur de peau.
    ceci dit, c’était pas le meilleur endroit pour apprendre la tolérance, vu le racisme ambiant qui regne la bas… enfin, c’est pas le sujet.
    ceci dit, je crois que je me retrouve entièrement dans le commentaire de Madame, au sujet des différences…

    Madame

    (27 novembre 2009 - 12:48)

    C’est assez drôle quand même, bon c’est normal que les enfants remarquent tout de suite la différence entre les couleurs de peaux ou autres détails physiques. Mais pas tous… bizarrement, aussi loin que je m’en rappelle, la couleur de la peau des autres m’indiffère au plus haut point. Je ne comprends même pas comment on peut être raciste, en fait.
    Loin de moi l’idée d’être une sainte-nitouche, j’ai du mal avec les gens obèses, par exemple.
    Mais, vraiment, je n’ai jamais compris en quoi la couleur de peau pouvait importer à qui que ce soit.

    Flannie

    (27 novembre 2009 - 14:04)

    Cinqpommes m’a raconté que des enfants de sa classe disaient la même chose de l’élève le plus caramel de la classe l’année dernière. J’ai ragé mais il n’y était pour rien finalement. Seulement, si un jour je l’entends sortir un truc pareil de sa propre bouche, il va sérieusement m’entendre !

    une fille & la toile

    (27 novembre 2009 - 14:07)

    J’imagine qu’à cette période là de l’enfance on est comme une éponge qui absorbe tout ce qui se dit autour de nuit. Heureusement que tu es là pour rétablir les vérités… (PS: Je t’envoie un mail ce week-end pour la laine, je t’ai pas oublié hein !)

    Maman au secours

    (27 novembre 2009 - 16:21)

    La tolérance pour les races chez nous par chance elle est venue naturellement, les enfants ont des amis métis et noirs. La différence de couleur ne les a jamais interpellés je dois dire.

    EmmA

    (27 novembre 2009 - 19:29)

    C’est des bétises entendues à la maison ou à la télé, la petite elle a voulu faire sa craneuse et expliquer un truc inédit à TiBiscuit. Quand j’étais petite on se moquait des homosexuels (des femmasexuelles même) et des séropositifs. Heureusement la plupart des gens de notre génération sont tolérants par rapport à ces deux notions. En tout cas tu as réagi très sainement je trouve

    zalapabelle

    (27 novembre 2009 - 20:31)

    Contente que mon billet t’es inspiré un autre billet si riche en débats. Je vois qu’il n’est décidément pas facile de transmettre la tolérance.

    madamezazaofmars

    (27 novembre 2009 - 20:27)

    Je suis assez d’ accord avec quelques commentaires, ça vient souvent de ce qu ‘ils entendent a la maison ou dans la famille. Au parc, il ya une nounou senegalaise et elle disait a mon pere que les enfants avait un mouvement de recul et ne s’ approcahit pas trop d’ elle. Mon fils lui, il a été direct lui faire le bisou…

    charline

    (28 novembre 2009 - 2:01)

    arf cest net cest difficile a tout apprendre a un enfant mais apres yaura les “lui il est gros , elle a des lunettes, il a ceci elle a cela” donc courage!

    La Grenadine

    (28 novembre 2009 - 20:42)

    L’amorce de ton article est trop chou. “Pain d’épice, Marshmallow et Caramel”, ça donne faim. ^^
    Les enfants répètent sans forcément comprendre, donc ce n’est pas méchant. =) Mais c’est bien que tu aies commencé à lui expliquer des choses, à lui en parler. ^^

    kielut

    (28 novembre 2009 - 20:03)

    Tétouille est caramel, Kielut chocolat, Gontran vanille fraise. On parle des femmes noires qui blanchissent leur peau, des hommes qui s’embrassent sur la bouche, des grands qui le traitent de minus, de Beth Ditto qui est obèse… La tolérance ou droit à l’indifférence est un travail de chaque jour.

    M1

    (28 novembre 2009 - 22:28)

    Très beau billet, et je suis d’accord avec toi, c’est pas parce que quelqu’un est métissé qu’il est forcément plus tolérant, donc l’apprentissage de la tolérance, l’ouverture aux autres est toujours indispensable, même si pour moi, la tolérance c’est le concepr le plus merdique qui soit, l’autre il faut l’aimer, pas le tolérer !

    Melon

    (29 novembre 2009 - 11:03)

    Super sympa ce blog 🙂

    (une lectrice à la peau caramel…)

    Dom

    (30 novembre 2009 - 17:01)

    Ici aussi, certains ont des propos déjà racistes, qu’ils soient noirs, ou blancs, ou entre les deux, sans doute entendus par les parents, ou les parents des copains, on ne peut que faire ce que tu fais, recadrer, en parler, dire ce que nous, on en pense
    et les enfants grandissent et deviennent plus aptes à comprendre.

    parus

    (25 avril 2010 - 15:38)

    Moi je m’adore !

Laisser un commentaire