Y a Comme un Malaise…

tete-de-mortDepuis que nous étions rentrés de notre Noël en Picardie, ce Noël épique où nous avions récupéré nos doudoux, en vacances chez leurs grands-parents depuis 1 semaine, je sentais bien qu’il y avait comme un malaise

TiBiscuit n’était plus tout à fait le même que la semaine précédent les vacances scolaires…

J’imaginais qu’1 semaine de vacances à la maison, en famille, enfin sans Mr Réglisse qui lui travaillait, nous ferait du bien, mais finalement, rien n’était comme je l’avais imaginé… [cf billet précédent] C’est un TiBiscuit plein de colère, de mauvaise humeur qui était rentré avec nous, un TiBiscuit qui me rendait la vie dure alors que j’avais plus besoin de calme que de cris… J’avais bien envie de remettre la faute sur les grands-parents mais bon, ça aurait été la solution de facilité.

Ça ne pouvait plus durer.

Mais pas facile d’engager la conversation avec un petit bonhomme qui préfère aboyer plutôt que de converser… Il fallait pourtant crever l’abcès.

Était-ce son séjour chez ses grands-parents qui avait altéré son humeur ? Peut-être avait-il eu un peu trop de liberté là-bas, ou bien le contraire…

J’ai donc procédé par élimination.

Tu as le droit d’être en colère, mais pourquoi es-tu en colère?

Je le sais que j’ai le droit d’être en colère! Et tu le sais pourquoi je suis colère!

Non, je ne le sais pas… c’est parce que tu n’étais pas content de rester 1 semaine chez papy et manou?

Non!

C’est parce que tu as eu peur qu’on ne puisse pas venir pour Noël?

Non!

C’est parce que tu vas avoir un petit frère?

Non!

C’est parce qu’on va déménager?

Oui! Je ne veux pas déménager! Je veux rester ici! L’autre maison, elle est pourrite! Elle pue, elle est nulle! Je m’en fiche, je resterai ici, sans vous! Puis je ne veux pas changer d’école! Je ne veux pas être nouveau et qu’on se moque de moi!

La conversation a continué dans les cris et les pleurs pour TiBiscuit alors que j’essayais de lui expliquer la situation calmement, en le rassurant. Pour ajouter un peu plus de poids à mon sentiment de culpabilité [sentiment que Mr Réglisse partage avec moi], Chupa en a rajouté une couche car elle non plus ne veut pas déménager…

Cette conversation a permis de mettre le doigt sur ce qui angoisse mes doudoux, d’expliquer, de rassurer, mais tout n’est pas encore résolu… Le pire reste peut-être à venir… car en effet, tout cela va faire beaucoup de nouveautés d’un seul coup pour les doudoux, et encore, ils ne changeront d’école qu’en septembre prochain, moment où Chupa entrera au CP… une étape qu’elle appréhende aussi …

Alors si vous avez des conseils et astuces pour gérer tout cela au mieux, surtout le changement d’école, je suis preneuse!

En parlant de malaise, justement, hier j’ai eu quelques vertiges… Et comme j’aime bien me sentir mal dans des endroits incongrus genre à l’église (au moment où il faut être debout), dans un hypermarché, au cinéma, sur les bancs de l’amphithéâtre de l’IUT, pendant une oration du big boss, au musée d’art moderne … ben j’ai fait un malaise dans la salle d’attente de mon médecin… Ce n’était pas très confortable de s’allonger sur 2 chaises en plastique avec mon écharpe comme oreiller devant d’autres patients… mais bon c’était la seule façon d’éviter les bourdonnements d’oreilles, le brouillard et l’évanouissement. Je crois que ma semaine de vacances m’a vraiment épuisée…

[photo: le pyjama de TiBiscuit lui allait comme un gant… il était toxique, un vrai poison!]

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

36 commentaires sur “Y a Comme un Malaise…

    Miss Cz

    (4 janvier 2011 - 9:00)

    on est en pleine recherche de maison ou d’appartement
    je te reparle du changement d’école plus tard 😀

    Tamagochan

    (4 janvier 2011 - 9:09)

    Ah flut, ça fait beaucoup de contrariété pour une Miss Brownie qui couve un chichi… Allez, bon courage, ça va forcément s’arranger!

    LMO

    (4 janvier 2011 - 9:12)

    On a changé d’école Mouflette en CP.
    On a déménagé qq mois après, mais on a tenu à faire les trajets pour qu’elle n’ait pas un changement en milieu d’année.
    En CP, la transition se fait “facilement” car bcp d’enfants sont de maternelles différentes et ne se connaissent pas.

    Mouflette a rapidement oublié ses anciens amis et s’en est faitd e nouveaux.

    Pour TiBiscuit, je ne sais pas quoi te dire…

      MissBrownie

      (5 janvier 2011 - 18:20)

      Pour TiBiscuit, je me doute qu’il ne sera pas facile au début et assez dur avec nous comme à chaque fois qu’il est contrarié.

    madamezazaofmars

    (4 janvier 2011 - 8:15)

    C’est sur que de ne plus voir ses amis, ne plus avoir ses reperes, ça doit etre difficile pour des enfants, ça l’ est deja pour nous alors j’ imagine pour eux. Mais une fois dans le bain, ça devrait aller, je vous le souhaite en tout cas.
    Pour le malaise, menages toi, repose toi, moi j’ en ai fait un pendant la 3 eme echo, le gyneco a eu la trouille !!!

    Sandra

    (4 janvier 2011 - 9:24)

    Nous avons déménagé il y a un an. Nous avons intégré P’tit Lu à tout cela. On a visité les maisons ensemble, quand on a choisi “notre” maison, il a donné son accord. a chaque visite dans cette maison, nous l’emmenions avec nous et le laissions jouer librement. Nous avons mis en avant tous les points positifs de notre nouvelle habitation (plus grand, donc plus de jouets on pourra caser, il pourra bricoler avec nous, d’ailleurs il décolle très bien le papier peint etc…) Le changement d’école fut plus délicat. Tout comme toi, j’ai tenu à ce qu’il finisse l’année scolaire dans son ancienne école, quite à rendre le trajet plus long, mais cela rassurait tout le monde. Et il a naturellement commencé sa rentrée dans sa nouvelle école qu’on avait visité durant l’été. Leur dire qu’ils sont grands, forts et courageux. Que nous aussi , nous avons changé d’école quand nous étions petits. On l’a rassuré en lui disant qu’il ne perdrait pas ses anciens petits copains et qu’on les inviterait à venir jouer dans notre nouvelle grande maison. Il a demandé une fois, puis …..de nouveaux petits copains ont vite pris la place mais à 5/6 ans c’est normal. J’étais angoissée aussi, mais il adoré m’aider à faire les cartons (bon, il faisait plus de cabanes avec que de m’aider mais au moins cela l’amuser donc son angoisse s’envolait). On a fermé l’ancien appartement ensemble, on lui a dit “au-revoir” et parfois on repasse devant mais pour rien au monde il ne voudrait y retourner. De toute façon le mien, quand il change de manteau ou de paire de chaussures, il râle…les enfants n’aiment pas le changement (nous non plus d’ailleurs, l’inconnu est angoissant….d’où ton stress et tes malaises peut-être) Voilà, je ne sais pas si cela t’aidera mais j’ai fait ma petite tartine du jour!

      MissBrownie

      (5 janvier 2011 - 18:22)

      Justement les doudoux préféraient une autre maison que celle qu’on a choisi car la déco de l’autre était plus jeune avec une chambre d’enfant pleine de dinosaures… Mais là on leur dit bien qu’ils pourront choisir la nouvelle déco de leur chambre et que le papier peint tout vieux ne restera pas, ainsi que les objets de déco des proprios actuels 😉

      TiBiscuit aussi râle pour tout changement 🙂

    La Mère Joie

    (4 janvier 2011 - 8:28)

    Ah, là j’ai pas d’expériences là-dessus… Jamais eu de soucis pour les changements d’école avec Mle Commandante. Elle s’adapte parfaitement.
    Je pense que tu en as déjà fait beaucoup : le souci a émergé, vous avez pu en discuter etc.
    Maintenant, c’est aussi à tes petits de gérer ça, même si c’est pas facile pour eux. Mais c’est l’apprentissage de la vie. 😉

      MissBrownie

      (5 janvier 2011 - 17:57)

      Comme tu dis, c’est l’apprentissage de la vie… Je suis passée par là aussi à l’entrée au collège :worried:

    Jenn

    (4 janvier 2011 - 8:29)

    Je ne suis pas encore maman donc du point de vue des adultes j’aurais du mal à te dire, par contre j’ai beaucoup déménagé dans mon enfance, (j’ai pas fais une seule classe de collège dans la même école par exemple) donc du point de vue enfant je connais. On a peur c’est vrai, mais tu peux avancer le fait de se faire de nouveaux amis. Pour ton plus grand peut-être trouver un moyen de garder le contact avec des amis qui lui sont plus proche en lui disant de prendre son adresse, il pourra lui écrire (ce n’est plus très à la mode mais peut-être par mail sinon?). Côté adaptation, je suis sûre que tes doudoux trouveront vite leurs marques. On est timide quelques jours en général (moi je l’étais en tout cas) mais en général il y a toujours un ou deux curieux pour s’intéresser au petit nouveau et vouloir savoir d’où il vient, on se lie plus facilement à cet âge qu’adolescent.
    Ce sera peut-être plus facile finalement pour Chupa qui effectue déjà une transition en entrant au CP, et moins pour TiBiscuit malheureusement. Avez-vous déjà regardé les activités (sportives et autres) qu’il peut y avoir sur place ? Ca peut être un moyen de leur donner des envies par rapport à ce nouvel environnement ?

      MissBrownie

      (5 janvier 2011 - 18:01)

      On a pris le guide de la ville où on va mais je n’ai pas encore regardé les activités sportives…

    stephie et les cacahuètes

    (4 janvier 2011 - 9:46)

    pas simple… pour l’avoir moi-même vécu en temps qu’enfant… mais bon, on sait tous qu’ils se referont vite de nouveaux amis dans la nouvelle école…
    tu peux toujours essayer de trouver 1 livre sur le sujet à la bibliothèque, pour dédramatiser un peu la situation ?…

    sabine

    (4 janvier 2011 - 8:51)

    Moi non plus pas d’expérience la-dessus. Par contre, ménage toi un peu!! Bon courage!

    La Journaliste IT Pink & Green

    (4 janvier 2011 - 9:08)

    Mes filles ont changé d’école deux fois en un an (en décembre 2oo9, car déménagement Paris->Gap, puis en septembre dernier car on a redéménagé, dans une maison).
    C’était pas facile, surtout pour la grande (8 ans aujourd’hui). Ce qui a beaucoup aidé, c’est que je suis allée dans l’école, j’ai fait connaissance avec la directrice, la maîtresse, et qu’elles se sont beaucoup impliquées pour faciliter l’arrivée de mes filles. La classe les attendait, c’était un peu “les Parisiennes” qui débarquent 😀 (dans le sens positif du terme).
    Donc mon conseil : mettre à contribution l’école, et organiser rapidement des petits goûters avec ses copains, histoire de faire connaissance.
    Bon courage en tout cas :))
    (et repos repos !!)

      MissBrownie

      (5 janvier 2011 - 18:16)

      Mr Réglisse a déjà été faire un tour dans l’école, moi par contre, non…

    leoetlisa

    (4 janvier 2011 - 9:15)

    Désolée, pas de conseils 🙁 mais j’imagine que ces changements ça doit être stressant pour tes loulous… et pour vous aussi !

    Sophie L

    (4 janvier 2011 - 10:24)

    J’ai beaucoup déménagé dans mon enfance et les gremlins aussi. Bien sûr, il faut les écouter mais pas dramatiser. Tu peux t’arranger pour passer devant la nouvelle maison un peu plus souvent, les faire participer aux cartons, au choix des chambres etc…Les enfants s’adaptent souvent mieux que nous!

    lexou

    (4 janvier 2011 - 9:39)

    Pas facile cette situation, et surtout au moment ou tu aurais bien besoin de te reposer, alors si je peux te donner quelques conseils, ce serait de lui montrer des catalogues de déco, si vous envisagez de redécorer les chambres, pour lui montrer qu’il pourrait avoir un nouvel univers, et puis lui dire que ses amis, tu pourras les inviter le samedi, et qu’avec un jardin, ce sera encore mieux pour en profiter l’été!!

    Faustine

    (4 janvier 2011 - 11:19)

    Pas d’enfants comme tu le sais mais j’ai été trimballé à droite, à gauche par mes parents à l’époque. C’était pas facile en effet pour moi. Mais je crois, si mes souvenirs sont bons, que mes parents m’avaient bien expliqué les raisons de nos déménagements et qu’en gros c’était comme ça et pas autrement (en fonction des raisons, comme une mutation ou autre). Je sais, c’est un peu rude, mais je n’ai pas pu faire autrement que de les écouter. Et puis je suis d’une nature qui m’adapte facilement, du coup je ne peux pas comparer mon vécu avec celui des autres enfants.
    En tout cas, repose toi bien …

    Marion

    (4 janvier 2011 - 11:49)

    Pas forcément de conseil. Mais j’ai été dans le cas de tes enfants. Vraiment pas évident de perdre tous ses reperds. Moi j’avais 14 ans, je quittais mon collège, mes amis, ma super chambre d’ado, mes trajets en bus. une catastrophe. en plus on changeait carrement de département donc autant te dire que je n’ai pas revu grand monde.
    C’est chaud à vivre, c’est plus angoissant AVANT qu’après. Parce qu’après justement… c’était encore MIEUX !
    Allez courage, dans quelques mois il s’éclatera ailleurs, j’en suis sûre (toi aussi je sais…)
    Bises

    maman@home

    (4 janvier 2011 - 11:13)

    Moi aussi j’ai beaucoup bougé ça ne m’a jamais traumatisée mais ma petite soeur oui alors mon conseil : continue comme tu fais c’est génial d’avoir pu en parler tous ensemble et pourquoi ne pas leur montrer des photos, faire des virées devant l’école la maison, et puis évidemment demander à la directrice de la future école de pouvoir faire un tour sur les lieux avant septembre… mais vous avez encore le temps. Ca va se tasser là il exprime sa colère ou plutôt sa trouille c’est bien qu’il sache le faire et qu’il ne garde pas tout en lui.

    Mlle Toutouille

    (4 janvier 2011 - 11:21)

    C’est dur dur à cet age là le changements. Mais tu t’y es super bien prise

    Mooom

    (4 janvier 2011 - 11:23)

    Ce sera dur jusqu’à quelques jours, une semaine après la rentrée, une fois que ce ne sera plus l’inconnu pour eux. En attendant, je suis sure que tu les rassures très bien. C’est normal d’avoir peur et ca arrive toute la vie: nouvelle classe, nouvelle ecole, nouvelle ville, nouveau pays, nouveau boulot, nouvelle équipe… Emmene-les visiter la nouvelle école, les classes, enseignants etc pour réduire l’inconnu au maximum.

    Mooom

    (4 janvier 2011 - 11:25)

    Dis donc, je suis la seule non-blogueuse à avoir laissé un com…. c’est un cercle très fermé !! 🙂

      MissBrownie

      (4 janvier 2011 - 11:33)

      C’est que les autres non blogueuses sont très timides 😉
      Parce que je sais qu’il y en a pleins qui me lisent en secret 🙂

      Ou peut-être que justement, elles pensent que c’est un cercle très fermé et donc n’osent pas commenté :worried:

    cranemou

    (4 janvier 2011 - 12:27)

    bon, dejà, tu te reposes.

    Apres, je sais pas quoi te repondre vu que je vais certainement etre dans la meme situation, que ton Ti biscuit et mon N°1 ont un caractere tres proche… je stresse à mort!

    Astridm

    (4 janvier 2011 - 12:39)

    Pas facile tout ça ! Pas vraiment de conseil à te donner, je ne suis pas encore passée par là, mais c’est en tous les cas une bonne chose d’avoir identifié le malaise et je suis certaine que ça ira… avec le temps ! Courage !
    Par contre, côté malaises, repos ! hein ! (je sais, facile à dire !), heureusement, c’était chez un médecin 😉
    et j’en profite pour te souhaiter une très jolie année 😉

    mistinguett

    (4 janvier 2011 - 14:17)

    ce n’est jamais facile pour les enfants de partir d’une école… dis leur que eux, l’avantage par rapport à d’autre, ils seront deux, ensemble dans la nouveauté… pas super, super mais bon…. aie les vertige!… ce n’est pas la tension,… j’en avait pas mal de ce genre, enceinte…

    Luna Part

    (4 janvier 2011 - 14:07)

    c’est pas évident pour eux, ça fait beaucoup de changement la même année : nouveau membre de la famille, nouvelle maison, nouveau quartier, nouvelle école…
    il faut sans doute le rassurer en lui expliquant que la nouvelle école sera très bien avec plein de nouveaux copains possible et que comme la maison sera plus grande il pourra y inviter des copains de maintenant en plus des nouveaux… en bref essayer de voir les avantages de la nouvelle situation.

    Repose-toi surtout, un chichi prématuré ce serait encore plus de stress 😉

    charline

    (4 janvier 2011 - 14:10)

    je ne me rappelle plus vraiment comment je reagissais , mais petite on a demenage tellement de fois, la premiere fois etant vers lage de chupa je suis passee de sinceny a chauny ( wahou la ville ! ) pour lecole et de sinceny a autreville pour la maison et en cm2 on a encore demenager du coup victor hugo au lieu du gaylu…mais ca va jai quand meme reussi hein! 😉 , mais je sais que le changement de maison moi ca mallait, nouvelle chambre, nouvelle cour… bref tu devrais leur dire les petits aspects positifs de la maison ( grande chambre a decorer comme ils aiment, les arbres dehors pour grimper et faire une cabane… )
    cela etant le plus gros choc pour moi a ete a la fin de la 3eme quand en 10 jours ma mere nous a mis chez mes GP, a demenage a lautre bout du pays et ma inscrite a angers… la javais les boules de quitter chauny et de pas aller au gaylu avec toi et Anna !

    Eurêka

    (4 janvier 2011 - 15:10)

    pas evident le changement pour nos enfants, je suis en plein dedans, dans deux jours nous habitons un petit appartement en attendant que la maison se construise et kiri me dit qu’il ne veux pas y aller. pourtant je ne le change pas d’ecole et on reste dans la meme ville, mais il a ces copains ici et ces habitudes!! courage

    Alice

    (4 janvier 2011 - 17:08)

    Pas de conseil mais verbaliser à fond, voilà déjà un premier pas vers l’acceptation.
    C’est loin de chez vous? peut-être les familiariser avec les environnements?

    cleopat

    (4 janvier 2011 - 18:26)

    pas vraiment de conseils car petits, les déménagements n ont pas trop posé de problèmes mais à l adolescence ! la cata ! ça a m^me contribué à ce qu on revienne dans la région!
    par contre je crois que tu a trouvé un bon moyen: la discussion et si m^me la joie ne va pas arriver de suite, ils se sont fait entendre et ça peut faire évoluer favorablement les choses !car la situation est telle qu elle est, immuable, mais au moins ils ont pu dire non!
    prends soin de toi pour les vertiges tu as besoin de repos mais aussi de “zenitude” 😉

    Nolwenn

    (5 janvier 2011 - 0:03)

    Les déménagements c’est pas mon truc… 🙁
    Par contre, coté Malaise, je suis balaise !
    Au choix :
    – à la maternité lors d’une visite à une amie. 1 nez cassé en sortant !
    – dans le bus hyper bondé pour l’IUT (et oui, moi aussi !)
    – au Furet du Nord rayon jeunesse. J”ai d’ailleurs heurté le présentoir “coup de cœur du mois” !

    Il FAUT que tu te reposes !
    Mr Reglisse si tu me lis, c’est le moment de prendre les choses en main !!!

    Sophie

    (5 janvier 2011 - 14:22)

    Je n’ai jamais connu cela donc je ne suis pas bonne au rayon conseil mais c’est bien déjà d’en parler avec eux.
    Essaye de te reposer un max fais attention à toi.

    Fanny

    (6 janvier 2011 - 20:04)

    Je n’ai jamais déménagé étant petite mais j’imagine que ça doit chambouler. Bientôt ils verront les bons côtés.

Laisser un commentaire