Ne te Culpabilises pas, ça ne sert à Rien …

bulle

“Devenir mère”… le plus grand rôle de la vie d’une femme ?

En tout cas, ça a tout l’air d’être la plus grande épreuve de notre vie, comme un examen à réussir.

Faire un beau bébé, réussir son accouchement, puis son allaitement … tout autant de petites pressions que nous nous imposons pour ne pas décevoir notre entourage.

Si notre nouveau-né n’est pas beau, s’il a une tâche de naissance ou la tête déformée par les forceps, ce sera notre faute, en tout cas, c’est probablement ce que nous nous dirons.

Au fond, nous tentons d’écouter notre cœur de mère pour donner le meilleur à nos enfants, mais il y a toujours ce regard extérieur qui vient nous hanter. On tente de se convaincre que tout ça, on s’en fiche. Ils peuvent bien penser ce qu’ils veulent. Mais au final, quelque part en nous, on ne peut s’empêcher de se remettre en question, de se dire qu’on a peut-être fait une erreur quelque part…

Il y a quelques jours, j’ai dit à une amie :

“Ne te culpabilises pas inutilement, tu n’as rien fait de mal… Tu aurais fait autrement, ton enfant aurait tout de même été comme ça”

Nos enfants ont aussi leur caractère. Il n’avance à rien de regarder à côté et d’envier.

Je me suis aussi souvent demandée pourquoi TiBiscuit est comme il est. Certes parfois je n’ai peut-être pas été assez ferme. Mais il a aussi son caractère, son identité. Je n’arrive pas à me dire que les enfants sont comme de la pâte à modeler à laquelle on donnerait la forme souhaitée. On dit souvent qu’ils sont des éponges. Ils s’imprègnent de tout ce qu’ils voient ou entendent mais ils ne sont pas de la pâte à modeler.

Avec d’autres parents, mes enfants auraient peut-être été différents, mais pas tant que ça.

J’ai eu de la peine pour mon amie qui s’infligeait de la souffrance inutile en se culpabilisant.

Qu’un bébé pleure beaucoup, qu’il ne dorme que dans les bras de ses parents alors que le bébé d’à côté semble être un ange n’est pas la seule faute du comportement des parents. De nombreux facteurs indépendants de notre volonté entrent en jeu.

Il est difficile de réussir à se créer une armure pour se protéger des remarques des autres, même si parfois celles-ci ne nous sont même pas destinées. Arrêtons de penser que tout est notre faute. Acceptons que nos enfants puissent être des individus avec des qualités et des défauts et qu’ils ne soient pas tous des anges facile à vivre.

La vie manquerait de piquant dans ce cas, non ?

[photo: Myzotte]

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

45 commentaires sur “Ne te Culpabilises pas, ça ne sert à Rien …

    EmmA

    (16 avril 2012 - 9:56)

    C’est marrant, les papas ne culpabilisent pas un iota par contre. J’ai l’impression que nous les mamans, nous mettons la pression car pendant toute la grossesse, on idéalise un bébé. Après la naissance, il n’est pas facile de “faire le deuil” de ce bébé idéal pour s’adapter au vrai, celui qui chiale 😉

      MissBrownie

      (16 avril 2012 - 10:33)

      Personnellement, je trouve que c’est encore plus difficile quand les enfants grandissent parce que tu te dis que toutes leurs angoisses, comportements sont peut-être le fruit d’un truc que tu as raté quand ils étaient petits, que si tu pouvais rembobiner, tu ferais peut-être autrement …
      Puis en fait, je ne pense pas.

      Un 3ème enfant 5 ans après le dernier, je voyais ça un peu comme une chance de ne plus faire les mêmes erreurs et en fait, même si Chichi est plutôt facile à vivre pour le moment, je pense que malgré tout on peut refaire les mêmes erreurs, parfois par manque de courage, envie de se simplifier la vie.

      Bref, mes enfants sont presque parfaits comme ils sont 😛 Avec leurs qualités et leurs défauts… même si TiBiscuit est dans une phase dure mais uniquement avec moi (avec son père, il ne discute pas, il exécute… Grrr!)

        Maud

        (16 avril 2012 - 11:12)

        D’accord avec toi Emma pour les papas…
        Miss Brownie au contraire, on est plus cool avec les suivants, on se prend moins la tête… Non? Je crois pas qu’on essaie de faire mieux. Mais ça ne veut pas dire que le résultat ne sera pas plus positif 😉 !
        Pour Tibiscuit, pê que tu discutes trop justement?

          MissBrownie

          (16 avril 2012 - 12:19)

          Je suis d’accord que le fait qu’avec les suivants on se prend moins la tête, mais avec Chupa, il n’y avait pas assez d’écart pour que je puisse me dire “Ben si j’avais su, je n’aurai pas fait comme ça”. Et pourtant, avec elle, j’étais tout de même différente, j’étais plus dure.

          Puis enceinte de Chichi, je me suis dit, qu’étant déjà passé par là, je ne referai pas les mêmes erreurs, mais maintenant je n’en suis plus si certaine 😉
          Enfin ça ne sera jamais pareil puisqu’il grandit avec 2 aînés devant 😛

            EmmA

            (16 avril 2012 - 14:51)

            Vu de ma toute petite expérience j’ai l’impression qu’il y a autant de façon d’être maman que d’enfants. Il y a tellement de parametres qui entrent en jeu : la place dans la fratrie, la situation socio-pro des parents, le caractère du mouflet…. Et puis il ne faut pas non plus négliger l’influence de l’extérieur sur laquelle on n’a pas de prise. le principal est de leur apprendre les grandes valeurs auxquelles on tient et avec le recul l’éducation sera réussie.

            Maud

            (16 avril 2012 - 16:39)

            ah bon ? tu as été plus dur avec Chupa ?
            Oui certes leur place dans la fratrie joue aussi un rôle… et ça on n’y peut rien…

    Vanessa

    (16 avril 2012 - 10:15)

    Merci. Si tu savais comme te lire me fais du bien, juste aujourd’hui. Mon bonhomme n’est pas facile pour le moment, c’est le moins que l’on puisse dire. Je n’arrive pas à gérer son besoin continu de toucher à tout, d’aller partout, de braver tous les interdits en rigolant. Je me retrouve à dire non toutes les deux minutes. Et qui dit non, dit frustration, dit hurlements de bébé. Alors je me demande où j’ai déjà foiré, ce que j’ai déjà fait de mal…

      MissBrownie

      (16 avril 2012 - 11:04)

      Le caractère de nos bébés se forge et ils sont tous différents… Comme je l’ai déjà expliqué, nous avons à chaque fois fait le choix de minimiser les tentations pour nos bébés en attendant qu’ils grandissent et comprennent mieux. C’est pour ça que Chichi a “son” espace plutôt grand mais n’a pas accès à la télé, à la plante, aux fils … Sinon je crois que je passerai aussi mon temps à dire non.
      La méthode avait fait ses preuves avec les grands alors on a recommencé, mais c’est surtout pour nous faciliter la vie parce qu’on ne peut pas le surveiller 100% du temps.

      Mes amies n’ont pas fait ce choix et chacun sa méthode 🙂

      En tout cas, tu n’as rien fait de mal. C’est normal que ton fils soit frustré car il doit avoir le sentiment de n’avoir le droit de rien faire.

      Tu imagines, tu prends un carré de chocolat et on te dit : “Noooonnnn!!!” 😀
      Quand mon homme me fait ça, je boude 😛

        NiouzMum

        (16 avril 2012 - 13:05)

        Tout pareil ici pour l’espace sécurisé …
        Quoique là ils sont dans “notre” espace en train de vider le buffet !!!

        Vanessa

        (17 avril 2012 - 14:13)

        Il a un espace à lui, juste à coté de l’espace cuisine/salle à manger, avec ses affaires, où il peut faire ce qu’il veut mais il n’y reste que si on y est, je pense qu’il n’aime pas s’y sentir seul. En fait, Liam est un enfant qui ne sait pas beaucoup s’occuper seul. Il a besoin d’interagir, de papoter avec nous. Ça demande de l’énergie et du temps. Du coup, il est souvent avec nous, dans notre espace car il faut bien qu’on continue à vivre une vie au -delà des Little People 😉
        En tout cas, merci de prendre le temps de papoter avec moi de tout ça, ça me permet d’un peu prendre du recul!

      Maud

      (16 avril 2012 - 11:39)

      Moi aussi je dis non toute la journée… Et ma puce esr frustrée et me fait les gros yeux ( ce qui vaut son pesant de cacahuètes…) quand je l’empêche de monter l’escalier… Je crois que la frustration fait aussi partie des apprentissages dans la vie… Je n’ai pas opté pour l’espace sécurisé comme Miss Brownie mais ça fait ses preuves aussi avec le premier. Là elle fait du 4 pattes mais n’a encore jamais essayé de vider les étagères du bas de la bibliothèque. Elle cherche juste à monter les escaliers en ce moment! Pas de barrière en bas, juste en haut pour qu’elle puisse circuler à4 pattes à l’étage sans dévaler les escaliers, on veut lui apprendre à ne pas monter seule.
      Elle n’aime pas que je lui dise non mais elle commence à s’y faire et ne touche plus la plante par exemple…
      Bon courage!

        MissBrownie

        (16 avril 2012 - 12:21)

        C’est clair que la frustration a du bon!
        Chichi, c’est surtout “Pas à la bouche” que je lui répète et il retire de sa bouche quand je lui dis.

          Maud

          (16 avril 2012 - 16:37)

          ah oui ça aussi je le dis pas mal… et j’avais pas trop eu à le dire avec son frère… elle le retire aussi sec, surtout quand je le dis un peu violemment… mais le remet aussitôt pour voir !

        Vanessa

        (17 avril 2012 - 14:16)

        J’imagine les gros yeux ^^
        Hier, Alléluia, il a enfin écouté alors que je lui disait non, pour les escalier justement. Il s’est arrêté, a fait demi-tour puis il a pleuré… mais il a écouté, gros progrès!

    amanda

    (16 avril 2012 - 9:29)

    C’est certain, y a toujours mieux chez “le voisin” mais y a pire aussi.
    Quand parfois j’avais quelques difficultés avec mon grand (7ans aussi), une de mes amies me disait “tu fais ce que tu peux et du mieux que tu peux” et elle à raison, y a des trucs qui ont bien marché et d’autres non, mais au final, je n’ai pas à me plaindre, j’ai deux beaux garçons qui s’adorent et qui sont élevé correctement, après, si ca plait pas aux autres ben tant pis, après tout, c’est nous qui vivont avec (hi,hi).
    L’important c’est qu’au sein de notre famille ca nous correspond et que tout le monde se sente bien, non ??!!
    Belle journée à toi

    biz

      MissBrownie

      (16 avril 2012 - 10:51)

      En fait, dans mon billet, je fais surtout référence à des enfants paraissant capricieux ou colériques devant lesquels les parents sont souvent désemparés…
      Alors je ne sais pas si on peut dire qu’on se sent bien avec un enfant colérique, du moins pas pendant les colères, mais parfois on a beau avoir tenté X méthodes, on n’a pas encore trouvé la bonne et il faut arrêter de se culpabiliser en pensant qu’on a raté quelque chose … On a juste plus d’efforts à faire que d’autres parents

    Mary

    (16 avril 2012 - 10:56)

    C’est vrai qu’on pense souvent que l’herbe est plus verte ailleurs! Le pire est de comparer son enfant à celui plus calme, plus sage, celui qui dort mieux! J’ai commencé à comparer ma fille très tôt quand elle dormait très mal et je me suis rendue compte de mon erreur! Chaque enfant est différent et c’est bien mieux comme ça!

      MissBrownie

      (16 avril 2012 - 12:32)

      Le souci, c’est qu’on a tendance à envier l’herbe verte d’à côté 😉
      Allez, je crois que certains parents galèrent au début et alors que c’est facile pour certains au début, ça se complique après 😛
      Je préfère que mes enfants me montrent qu’ils existent plutôt qu’ils soient transparents.

    anaisl57

    (16 avril 2012 - 10:05)

    je me reconnais completement dans ce texte…encore ce week end nous avions une reunion de famille ou j’ai eu la mauvaise idee de parler des soucis concernant le sommeil de ma fille…
    De tout le monde j’ai reçu des : “c’est ta faute tu aurais du faire comme si/ Ben oui c’est normal pourquoi tu fais comme ça c’est pas bien etc etc”
    Au final ça m’a blessé et enervé et j’ai juste repondu que chaque enfant est different…

      MissBrownie

      (16 avril 2012 - 10:57)

      Sympa… Plutôt que de t’aider ou de chercher de possibles solutions avec toi, de te soutenir, Bing! Tu as droit à “c’est de ta faute!”
      Généralement, je partage mon vécu pour dire comment les choses se sont passées chez moi, mais je n’impose jamais ma vision des choses car chaque famille et enfant est différent

    charlotteetiKeta

    (16 avril 2012 - 11:31)

    ça fait du bien à entendre (lire ) de temps en temps!

    NiouzMum

    (16 avril 2012 - 10:35)

    De mon côté je culpabilisais tout le temps et pour tout … Je le sais que ça ne sert à rien mais je ne peux m’en empêcher … J’ai un billet à finaliser sur le sujet … Par exemple pour Zébulon je pense que je n’ai rien à me reprocher sur ma façon de m’en occuper quand il était tout petit (parce que j’avais eu la preuve avec MiniLui que j’étais “capable” de m’occuper “correctement” d’un bébé) mais actuellement vu les crises qu’on traverse avec MiniLui je culpabilise car je me dis que c’est peut être à cause du fait que je n’ai plus de patience depuis que Zébulon est né et que je crie beaucoup trop :/

      NiouzMum

      (16 avril 2012 - 10:37)

      Je relis mon comm et ce n’est pas “je culpabilisais” mais bien “je culpabilise” ! Merci l’i-phone !!!

      Maud

      (16 avril 2012 - 11:46)

      Un peu parei ici… Mais je me dis pas que je manque de patience depiis la naissance du deuxième,plus que le premier est devenu bien plus pénible à cause de la jalousie… Et du coup je crie plus aussi (plus fatiguée aussi avec deux qu’avec un…. Et la fatigue me fait crier!).

        NiouzMum

        (16 avril 2012 - 13:02)

        C’est clair que la fatigue fait crier …
        Depuis que mon 2ème est né il y a 18 mois les 3 seules nuits complètes que nous avons faites c’est quand on l’a laissé à mes parents !!!
        Et comme c’est un BB qui pleure beaucoup tout le temps c’est usant et épuisant aussi de n’avoir aucun repos/répit !
        Maintenant qu’ils ont grandi un peu ils se disputent et ça crie dans tous les sens (y compris moi 🙁

      MissBrownie

      (16 avril 2012 - 12:28)

      J’ai connu exactement la même chose que toi. La naissance de Chupa avait tout bouleversé.
      TiBiscuit se réveillait encore la nuit quand Chupa est née puis il s’est mis à tapé, il a eu son terrible two en même temps et faisait caprices sur caprices, colère sur colère, j’étais épuisée …
      Résultat, j’ai longtemps culpabilisé de lui avoir donné le rôle de grand frère trop tôt…
      Quand je lis qu’ailleurs des grands frères de 18 mois eux aussi réagissent très bien à la naissance du 2ème, je suis presque jalouse parce que j’ai galéré.

      Je ne peux pas dire que c’est oublié puisque j’en parle encore, mais je suis passée à autre chose 😛

      Puis TiBiscuit a tellement été dur que j’en oublie que Chupa a aussi eu son terrible two 😉

        Maud

        (16 avril 2012 - 12:50)

        j’ai oublié ce qu’était le two.. :-/ ??

        NiouzMum

        (16 avril 2012 - 12:57)

        Ici par contre MiniLui a bien réagit à la naissance de Zébulon 18 mois plus tard … C’est plus tard que ça s’est corsé : vers ses 2,5 ans à peu près, son Terrible2 tardif certainement combiné à un ras-le-bol d’entendre son frère râler/pleurer/crier en permanence et à notre absence de patience qui fait qu’à lui on ne lui passait/passe rien.
        Moi aussi je culpabilise de l’avoir rendu grand frère trop tôt même si c’est un choix … Je suis encore dedans

    ange-etrange

    (16 avril 2012 - 11:00)

    Eu début de ma carrière d’instit, je pensais que si un enfant étais difficile ou mal élevé c’était de la faute des ses parents… Par la suite j’ai eu un enfant et mes copines aussi et je me suis aperçue que c’était complètement faux, un enfant a son caractère propre avec lequel on doit faire au mieux, parfois ils sont cools et d’autres fois non. Et au sein d’une même fratrie ça peu donner des enfants au caractère complètement différend… Bref nous n’avons pas à cuplbiliser

      Maud

      (16 avril 2012 - 11:52)

      Instit aussi et ce que tu dis est vrai : la preuve dans une même fratrie avec la même éducation… Les enfants sont différents!
      Mais à l’école, on voit aussi parfois de gros soucis d’éducation…

      MissBrownie

      (16 avril 2012 - 12:33)

      Le truc dingue de l’école, c’est aussi que des enfants faciles à l’école peuvent s’avérer être de petits tyrans à la maison, la preuve avec TiBiscuit.
      Ses instits ont toujours vu en lui un véritable petit ange facile à vivre. Lol, Mdr ! 😀

        Maud

        (16 avril 2012 - 12:49)

        oui c’est vrai !! et l’inverse aussi… on verra comment sera léo… je vais l’inscrire vendredi 😮

    madamezazaofmars

    (16 avril 2012 - 11:00)

    Je me le dis parfois mais le quotidien reprend bien vitele dessus et je culpabilise a nouveau, un cercle vicieux

      MissBrownie

      (16 avril 2012 - 12:34)

      Ca viendra 😉
      Je culpabilisais beaucoup avant, aujourd’hui, ça va beaucoup mieux.

    Bibina

    (16 avril 2012 - 11:37)

    Combien de fois me suis-je demandé ce que j’avais pu faire de travers avec P’tit Pirate …. J’avais l’impression de n’avoir pas trop mal réussit avec la Puce et d’un coup, plus rien n’allait avec le 2ème ….
    Ce n’est que quand P’tit Pirate a commencé à être plus calme que j’ai eu assez de recul pour comprendre que tout n’était pas de ma faute. Bien sûr, ce n’est toujours pas facile d’accepter son caractère (râleur, contrariant, borné …) mais aujourd’hui, je sais que même si j’avais été plus cool ou au contraire plus sévère, il aurait été le même, et puis il peut aussi être un petit garçon adorable 😉

    Maud

    (16 avril 2012 - 11:56)

    Perso je ne culpabilise pas trop en qualité de “maman” même si ce n’est sûrement pas parfait… Mais beaucoup plus pour ma qualité d’épouse… Parce que je me donne tout pour mes enfants…
    J’adore la photo de Tibiscuit!

      MissBrownie

      (16 avril 2012 - 12:36)

      Ah… ça c’est aussi un autre problème.
      J’ai aussi culpabilisé après la naissance de Chupa. Je me suis forcée à faire des efforts.
      Je ne culpabilise plus.

        Maud

        (16 avril 2012 - 12:48)

        comment tu as fait pour faire des efforts ? comment tu fais pour ne pas culpabiliser ?

    Bibina

    (16 avril 2012 - 12:25)

    Bizarre, mon commentaire n’apparaît pas … Je recommence !
    Combien de fois me suis-je demandé ce que j’avais pu rater avec P’tit Pirate ? Pourtant, j’avais l’impression de ne pas m’être trop mal débrouillée avec la Puce … Et voilà, qu’avec le 2ème, tout allait mal …
    Ce n’est que quand il a commencé à être plus calme que j’ai eu assez de recul pour me rendre compte que tout n’était pas de ma faute !!
    Évidemment, ce n’est toujours pas facile de supporter son caractère (râleur, contradictoire, boudeur …) mais aujourd’hui je sais que même si j’avais agit différemment (plus cool, ou au contraire plus sévère) P’tit Pirate serait le même ! Et puis, il peut aussi être adorable, ça aide 😉

    GeraldineTrip

    (16 avril 2012 - 12:29)

    Quand j’étais encore à la maternité et que je culpabilisais parce que mon bb était “petit poids”, un livre m’a pas mal aidé “Comment ne pas être une mère parfaite”. Sur un ton humoristique.

    Avec mes enfants plus grands et un aîné au caractère bien trempé que je soupçonnais d’être hyperactif c’est un livre que la psychologue m’a recommandé qui m’a aidé “Les mères qui travaillent sont-elles coupables ?”. Je rigolais aussi en voyant Lynette dans Desperate Housewife face à ses garçons turbulents 😉

      MissBrownie

      (16 avril 2012 - 12:37)

      J’adore les titres des bouquins que tu as lu 🙂
      Et je crois que les mères qui travaillent culpabilisent beaucoup plus que les autres!

    alameresi

    (16 avril 2012 - 15:27)

    “Acceptons que nos enfants soient des individus avec des qualités et des défauts et arrêtons de nous culpabiliser”, oui c’est exactement ça ! On a trop souvent tendance à penser que tout vient de l’éduquer, et puis parfois on s’aperçoit que dans une même fratrie les enfants se comportent très différemment…

    Xtinette

    (16 avril 2012 - 17:07)

    ça va, je culpabilise pas 😉 Par contre parfois je suis triste de voir qu’il a hérité de certains de mes défauts : il est trop gentil et ce week-end deux enfants l’ont tapé sous prétexte que c’était un minus qui n’avait pas le droit de jouer avec eux (ils avaient 2 ans de plus) …ça m’a bouleversée ! J’aurais aimé qu’il ait la force de se défendre…

    Ma poussette à Paris

    (17 avril 2012 - 9:24)

    C’est difficile de ne pas culpabiliser, surtout quand tu sens ton bébé angoissé ou anxieux. Même si en effet cela ne change rien !
    Les enfants ne sont pas de la pate à modeler mais les éduquer est une vraie responsabilité et le regard des autres est très difficile pourtant souvent c’est à cause de celui-ci qu’on se rend malheureux alors que quand on fait comme on le sent tout le monde est plus détendu et cela se passe mieux.
    Stephanie

Laisser un commentaire