Chacune sa Vision du Maternage

Materner signifie s’occuper de quelqu’un comme une mère au sens premier ou surprotéger au sens second. Pourtant aujourd’hui, on entend de plus en plus parler de maternage mais aussi de maternage proximal. Derrière ses mots se cachent une manière fusionnelle de s’occuper de son enfant. Allaitement long, co-dodo, portage.

Pendant 9 mois, la mère et l’enfant ne font qu’un et cette fusion peut continuer après la naissance grâce à ses pratiques.

Je ne me permettrai pas de juger la manière dont les autres parents éduquent leurs enfants, qu’ils soient petits ou grands. Certes, j’ai un avis, mais je respecte les choix. Chacun fait comme il le sent avec ses tripes, chacun s’adapte à l’autre. On ne vit pas dans l’intimité d’une famille pour être en mesure d’émettre un jugement sur leurs choix.

Le maternage proximal aide certains bébés ayant besoin d’un contact plus fort et parfois, le bébé s’adapte peut-être aussi à une jeune mère ayant besoin de cette fusion.

Par contre, l’idée que certaines mamans puissent penser que celles ne pratiquant pas le maternage proximal soient de moins bonnes mères qu’elles, je n’aime pas.

Tout comme, je n’apprécie pas qu’on me dise qu’un bébé ne puisse pas se sevrer de lui même avant 1 an, voir avant de 2 ans, de lui même…

Certes, dans le meilleur des mondes, un bébé n’ayant jamais été en contact avec un biberon, a peu de chance de se sevrer seul. Mais dans notre société, les biberons existent. Pour diverses raisons qui nous sont propres, comme le retour au travail, la non-envie d’allaiter en public lors d’une balade, un papa ayant envie de donner un biberon à son bébé de temps en temps, un nourrisson allaité peut de temps en temps goûter au silicone de la tétine d’un biberon.

Bien que les bébés soient de petits êtres sans beaucoup d’expériences dans la vie, ils sont capables de faire leurs propres choix et leur choix peut être de préférer le biberon au sein avant 1 an.

A une période,  j’ai eu l’impression d’imposer mon sein à mon fils. Il se jetait sur le biberon, mais pas sur mon sein. Il avait fait son choix et je ne me voyais pas lui imposer le mien plus longtemps. Le repas devait rester un moment heureux.

Tout comme le jour où j’ai senti que mon fils dormait de moins en moins bien à nos côtés, je l’ai écouté en le mettant dans sa chambre. Aujourd’hui, il est impossible de co-dodoter avec lui, même pas pour une sieste… Il ne veut pas rester allongé à mes côtés. Pour lui, dormir, ça se passe dans son lit, seul, avec sa tutute et ses peluches.

Mon bébé n’aime plus être porté… J’aurai voulu qu’il apprécie cela encore longtemps. Il ne réclame pas mes bras. Il ne s’accroche pas à mes jambes en levant les bras pour que je le porte. Ou alors c’est qu’il est fatigué. Il veut bouger, voir le monde. Le temps où nous ne faisions qu’un est révolu. Il est devenu un petit être qui a soif d’indépendance et je suis plutôt fière de cela, car là est le but final, non ?

D’autres enfants ont réellement besoin de plus de maternage et les mères, les pères aussi, sont là pour répondre à ces besoins. A nous de les écouter.

La Une du Times dont tout le monde parle ne me choque pas, je trouve juste dommage qu’elle cherche justement à faire pousser des cris chez certaines personnes.

Il faudrait un peu arrêter de regarder autour de soi, de juger sans cesse et de laisser les autres vivre leur parentalité comme ils le souhaitent. Le tout est de savoir s’adapter à nos enfants.

D’autres en parlent aussi, comme Walea et Flannie.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

25 commentaires sur “Chacune sa Vision du Maternage

    mamanblog

    (14 mai 2012 - 9:59)

    Je trouve que ce que tu écris est juste.
    Chacun fait comme il le veux mais surtout comme il le peut !

    On est tous différents quant à l’éducation de nos enfants, et heureusement !

    oward22

    (14 mai 2012 - 10:11)

    oui chacun fait comme il veut ou peut c est sur
    mais non non non un enfant ne se sèvre pas de LUI MÊME à 1 an
    c est un sevrage induit
    L enfant préfère la facilité de boire au biberon c est tout
    après quand on tiens à l allaitement y a d autres alternatives
    mais c est une autre histoire 🙂

    C est drôle car le cododo et ben ma dernière n en à jamais voulu au début, elle hurlait avec nous, et maintenant elle se rattrape!!!

      MissBrownie

      (14 mai 2012 - 10:18)

      C’est bien ce que je dis, c’est un sevrage induit parce qu’il a connu le biberon, mais un sevrage choisi par l’enfant tout de même.
      S’il préfère la facilité du biberon, ça ne me dérange pas.

      C’est donc la mère qui tient à l’allaitement, pas l’enfant.
      Une amie a donné son lait maternel à sa fille très longtemps, pourtant, sa fille n’a jamais ou très peu pris le sein.

      Mais bon, je n’ai pas envie de lancer un débat là-dessus 😉

        oward22

        (14 mai 2012 - 10:42)

        oui après tout dépend de ce qu on veut pour ses enfants
        moi par ex j allaite et je veux donner mon lait jusqu au sevrage donc je ne prend pas le risque de donner un bib (si besoin je donnerais autrement)

        mais ce sujet est tjs source de debat
        celles qui allaitent au delas d 1 an sont extremistes, celles qui n allaitent pas sont de mauvaises meres
        y a tjs qq un pour critiquer toute facon, l important je pense c est d etre à l ecoute de ses enfants, peu importe l alimentation, le portage (y a des mamans qui portent à bras aussi) 😉

    FoxyMama

    (14 mai 2012 - 11:27)

    Je partage tout à fait ta vision des choses. Je ne suis pas une moins bonne mère parce que je laisse dormir ma fille dans son lit, je ne suis pas une moins bonne mère parce que je ne porte pas mon écharpe de portage à vide toute la journée. Oui je me maquille et je porte des talons. Ah oui et j’allaite aussi, parce que je kiffe ça et que les commentaires désobligeants je m’en bat la race

    Maman Crotte

    (14 mai 2012 - 11:34)

    Je fais partie des mamans qui n’ont jamais allaiter : aucun de mes 4 enfants. Ma maman non plus (ni moi, ni ma soeur). Ma belle-maman n’a allaité aucun de ses 8 enfants. Je n’ai jamais pratiquer le portage. Pire, dès qu’ils ont su marcher, j’ai jeté la poussette. Et je n’ai non plus jamais pratiquer le co-dodo. Je fais partie de celles qui pensent que chaque chose doit rester à sa place. A tord ou à raison.

    J’ai beaucoup aimé ton billet. Pourquoi ? Toi et tes lectrices vont certainement me prendre pour folle, mais dès que j’aborde le sujet, j’ai l’impression d’être clouée en place, et lapidée. Comme si n’étais une mauvaise mère… Ton billet me parle parce que tu y dis surtout que : “Chacun fait comme il le sent avec ses tripes, chacun s’adapte à l’autre.”

    Ton billet me rappelle un peu ce que Lola évoquait ici : http://cpourquand.wordpress.com/2012/04/04/fierte-deplacee/

      MissBrownie

      (14 mai 2012 - 14:57)

      C’est marrant le lien que tu cites parce que justement, j’ai accouché 3 fois sans péri 😉
      J’en ai souvent parlé sur mon blog, d’ailleurs c’est une des top recherches de mon blog, par contre j’ai toujours insisté sur le fait que chaque futures mamans fait comme elle le sent et que la péridurale aide certaines femmes à accoucher.

      J’avoue que je suis fière de l’avoir fait, mais je ne juge pas pour autant, les autres. C’est mon histoire personnelle.

      Je ne choisis pas forcément de ne pas prendre la péri ou l’allaitement en pensant que c’est le meilleur pour mes enfants, mais parce que ça me parait plus simple à moi.

    PetitsDiables

    (14 mai 2012 - 11:20)

    Salut!
    je pense exactement ça, chacun fait sa sauce et il faudrait que certains cessent de penser détenir LA vérité ou LA bonne manière de faire! Et surtout, s’il le pensent, qu’ils se taisent!

      MissBrownie

      (14 mai 2012 - 15:02)

      C’est le web… Sur le web, on a un peu trop envie de donner son point de vue. Dans la vraie vie, beaucoup moins …

        Toumpite

        (17 mai 2012 - 14:01)

        Ta remarque me semble très juste. C’est très facile de critiquer par écrit, beaucoup moins de le dire en face. ET les grandes leçons d’éducation, non merci !
        Mon micropou est allaité depuis 14 mois mais plus porté (mon dos le remercie). Il boit aussi des bibs (plus assez de lait et praticité) Il a dormi dans notre chambre jusqu’à 6 mois (parce qu’on avait qu’une chambre) mais depuis, chacun sa chambre et ça nous va très bien.
        Chacun fait comme il veut, comme il peut surtout, et s’adapte à ce petit être humain qui est unique.
        Alors les blogs à la c… qui se permettent de juger les autres, je préfère éviter.

    Vinie

    (14 mai 2012 - 13:22)

    Eh bien encore un billet comme je les aime 🙂 La photo du Times a fait le tour de FB, c’est un peu pathétique et encore plus l’avis disproportionné de certaines personnes…

    Pour le reste, peut-être que les Mamans/Papas ont besoin d’un maternage longue durée aussi ^^ J’aime être proche de mes Lardons et j’ai du mal à couper le cordon, contrairement à eux qui veulent un peu plus de liberté 😛

      MissBrownie

      (14 mai 2012 - 15:01)

      Oui, je pense en effet, que certains parents ont eu aussi besoin de cette fusion avec leurs enfants plutôt que d’autres.
      On est tous différents et heureusement!

    annouchka

    (14 mai 2012 - 14:54)

    Je ne suis ni pour ni contre le maternage proximal, j’ai choisi de m’adapter aux besoin de mon bébé. Le mien n’a quasiment jamais pleuré, il n’avait pas ce besoin de contact permanent… J’aurais aimé le porter davantage en écharpe mais il a (trop) vite pesé très lourd pour mon petit gabarit ! C’est le seul regret que j’ai 🙂

    Ça ne l’empêche pas d’être un petit garçon hyper câlin maintenant, donc je ne crois pas que le maternage proximal influence le comportement des enfants par la suite… Ils ont bel et bien leur caractère dès le départ !

      MissBrownie

      (14 mai 2012 - 14:59)

      Donc, on est d’accord 😉
      On s’adapte avant tout à notre bébé pour leur permettre de s’épanouir 🙂

      Après on peut juste avoir des regrets en tant que maman en se disant “Zut, je n’ai pas vécu ça assez longtemps…”

        annouchka

        (14 mai 2012 - 15:02)

        Oui, et je pense que c’est une évidence de s’adapter non ? Je n’aurais pas pu laisser mon bébé pleurer si j’avais vu qu’il avait besoin d’être porté, cododoté etc… Mais effectivement, certains prônent le maternage proximal à outrance, tout comme on culpabilise certaines mamans de ne pas allaiter etc… C’est un débat sans fin 🙂

    Xtinette

    (14 mai 2012 - 18:20)

    Mon grand commence à devenir indépendant… Heureusement j’ai ma puce pour pouponner encore un peu !

    Bobine

    (14 mai 2012 - 19:56)

    Cette article est à l’image de ton blog, tout doux, sans animosité mais avec quand même du contenu 🙂

    Maud

    (14 mai 2012 - 22:00)

    Beau billet, avec toujours autant de tolérance vis-à-vis de tous…

    Perso, ici, ni allaitement, ni cododo, ni portage… ouhhh la mauvaise mère que je suis ! 😉 des choix personnels, voire de couple, que je ne regrette pas. Comme Chichi, ma fille aime dormir dans son lit (et jamais dans la poussette ni dans les bras, ce qu’elle n’a fait que très peu de temps, quand elle était vraiment un tout petit bébé…ouhhh c’est loin!), et n’aime pas trop être dans les bras… elle aussi a soif d’indépendance, et se penche au contraire vers le sol pour ne faire comprendre qu’elle veut aller par terre quand elle est dans nos bras ! C’est son choix (mais parfois c’est moi qui décide hein! pas question qu’elle aille par terre – à 4 pattes – si c’est sale ou plein de cailloux), mais j’avoue que parfois j’aimerais ralentir un peu cette indépendance… surtout quand c’est le dernier ! c’est pourquoi, le retour au bib le soir (à la place de la purée, après un refus de purée pendant un temps) ne me dérange pas vraiment, et je ne cherche pas à supprimer ce bib, malgré son retour vers la purée… j’apprécie ce petit moment du soir, qui me manquera bientôt… à cet âge, mon fils ne prenait plus de bib depuis longtemps… ils sont différents, on est différente, on s’adapte… et on fait aussi ce qu’on veut quand ça nous arrange bien ! 🙂 (du moment qu’on rend pas le bébé malheureux…)

      MissBrownie

      (15 mai 2012 - 8:44)

      Le soir, Chichi a toujours son biberon, je n’ai même pas tenté de le passer à la purée… Par contre, bien souvent, il goûte à ce que nous mangeons aussi. Selon ce qu’il a mangé, il boit plus ou moins de lait. J’avoue que je ne me prends pas du tout la tête.
      Chupa avait du avoir un bib de lait le soir jusque 2 ans. Pour TiBiscuit on avait voulu bien faire et on avait arrêter avant.

    lexou

    (15 mai 2012 - 9:27)

    je ne juge aucune mère, chacune fait comme elle l’entend, selon ses envies, ses besoins, son enfant, ses coutumes.Moi, j’avais besoin de porter crevette, enfin avec toutes ses coliques et ses nombreux pleurs elle adorait être portée, et aujourd’hui encore, lorsqu’elle est fatiguée, enervée ou malade, il n’y a que les bra s de maan qui compte, maternage ou pas, a chacune de doser en fonction de notre coeur et de notre enfant!

    malise

    (15 mai 2012 - 10:01)

    Bonjour,
    Je voulais moi aussi en parler depuis que j’avais vu l’article, et je suis complètement d’accord avec vous. J’en parle d’ailleurs sur mon blog (http://malise.over-blog.com/article-mais-laissez-les-tranquilles-105200693.html).

    amandine didine

    (15 mai 2012 - 11:38)

    j’aime tellement ce que tu dis !
    le maternage pour moi c’est avant tout écouter les besoin de l’enfant … et y répondre !
    c’est le rôle de la maman (maternage) et du papa (paternage? :))

    pour loulou on a bien trop écouter les autres , on a bien vue que ca ne convenait pas a notre enfant , et on a changer radicalement notre façon de nous occuper de notre enfant , on l’a materner …
    pour doudou on a bien écouter les besoins de notre bébé , et mon dieu, quelle différence !
    on se sent léger !
    on fait comme on le sent , on sait que notre façon de faire n’est pas la meilleure pour certains, on ne cherche pas a ce qu’elle le soit pour les autres , on cherche juste a ce qu’elle soit bonne pour nos enfant !

Laisser un commentaire