Un Petit Coin de Paradis, ma Campagne

{ Manou et sa petite fille }

 Ma campagne … Un petit coin perdu en Picardie. Moins de 300 habitants, et presque autant de vaches, là où j’ai passé toute mon adolescence.

Habiter à 100 mètres de l’entrée d’une grande forêt, ça a quelque chose de mystique, de fascinant, ça laisse place à beaucoup d’histoire quand on a une imagination débordante. Surtout quand les soirs de pleine lune, la lune, grosse et ronde, surplombe les arbres. Cette vue, je l’avais du houteau de ma chambre, cette petite fenêtre en forme de triangle, jamais dissimulée par un rideau. Ma chambre baigne donc parfois dans une douce clarté bleutée créée par la lune, pleine. Ce fut le cas mercredi.

Habiter à la campagne, entre 11 et 14 ans, j’ai adoré. Jamais le temps de s’ennuyer, toujours quelque chose à découvrir.

Habiter à la campagne, entre 15 ans et 18 ans, c’était l’horreur… j’ai détesté. Trop loin de la ville, des copines, des magasins … Puis en 1995, internet n’était pas encore au coeur des foyers, encore moins au coeur des campagnes… Impossible de faire son shopping en ligne ou de discuter avec les copines. Je n’avais même pas de tamtam pour envoyer des messages, encore moins de portable pour les SMS.

Aujourd’hui, retourner sur les lieux de mon adolescence, mon enfance s’étant déroulée ailleurs, avec mes enfants, a quelque chose de magique.

Ma campagne, je ne la vois plus avec les yeux de mes 15 ans. Je vois toute sa richesse. Et quand il fait beau, y séjourner le temps d’un midweek à quelque chose de doux, de reposant, d’agréable. J’aime vivre ces instants en famille, au complet ou non. Que mon oncle et ma tante aient repris la maison de ma grand-mère et passent tout leur temps libre à la restaurer à aussi quelque chose de merveilleusement doux. De belles découvertes du passé et savoir que toute la famille est là, toute proche, plus proche que jamais.

Cette semaine, j’ai eu ma petite parenthèse dans mon cocon campagnard et cela m’a fait du bien.

{ Vers la basse cour }

{ les canards et les oies de mon papa }

 

{ Veille poussette, très vintage, retrouvée dans le grenier de ma grand-mère }

{ Il parait que les 7, 8 ou 13 épis de blé, on ne sait plus trop, portent bonheur }

{Dommage que les ongles soient si noirchons)

{ la Yezz dans les champs de blé }

{ Au loin, le village, la forêt }

{ une jolie fermette parmi tant d’autres }

{ Grimpeur }

{ Coucher de soleil depuis la terrasse}

{ Pleine lune depuis mon houteau }

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

21 commentaires sur “Un Petit Coin de Paradis, ma Campagne

    FoxyMama

    (3 août 2012 - 11:26)

    Alors ça c’est tout doux, quelle beau mid week tu as du passer !

    Stephie et les Cacahuètes

    (3 août 2012 - 11:27)

    mmmmm ! ça donne envie ! très belle série de photos !

    Calou

    (3 août 2012 - 11:41)

    ca al’air très chouette!

    Maman Crotte

    (3 août 2012 - 12:44)

    Et moi qui suis sur Paris depuis bientôt 6 ans, je me languis de ma trop lointaine campagne (400 km … Snif ! Je ne peux pas facilement y retourner). Merci pour la promenade. Vraiment et sincèrement. Merci !

    Maud

    (3 août 2012 - 12:49)

    Sympa toutes ces photos! Ça donne envie…

    Maman est au musée

    (3 août 2012 - 13:12)

    Moi je n’ai pas grandi à la campagne, mais j’y allais le weekend chez mes grands-parents. Et aujourd’hui, c’est moi qui habite à la campagne avec mon mari et mes enfants. 🙂

    madamezazaofmars

    (3 août 2012 - 13:36)

    Je n’ y suis pas restée longtemps mais ce que j’ ai pu voir de la Picardie m’avait beaucoup plu. Jolies photos

    Myzotte

    (3 août 2012 - 13:57)

    très jolies photos, surtout celle de ta UNE !
    bien sûr tout ça me “parle” ;^)

    lexou

    (3 août 2012 - 14:42)

    j’adooooooooooooore la campagne 😉 alors évidemment j’aime ta campagne!j’imagine qu’y aller maintenant n’a plus la même saveur, tu dois en profiter davantage!c’est très mignon, un peu comme chez moi 😉

    Anne-Sotte

    (3 août 2012 - 14:56)

    Oh mai je ne savais pas que tu étais une picarde comme moi ! 😉

    Carole Nipette

    (3 août 2012 - 15:04)

    Elle est magnifique ta campagne ! tu sais que Nina passe quelques jours dans la campagne picarde justement mais plus proche de l’Oise. Je vais l’y chercher tout à l’heure !

      MissBrownie

      (3 août 2012 - 17:52)

      Mes parents habitent à 2 pas de l’Oise 😉
      Le village juste à côté du leur fait partie de l’Oise 🙂 Mais eux sont dans l’Aisne

    Mlle Toutouille

    (3 août 2012 - 16:14)

    Ca me laisse reveuse. C@ets un vrai ptit coin de paradis. Je ne pourrais pas y rester plus de 3/4 jours ceci dit.

    Maude

    (4 août 2012 - 16:50)

    Tes photos rendent la Picardie jolie, rien que pour ca BRAVO ma belle 🙂

    Ici c’est l’inverse de toi malheureusement, retourner en Picardie m’angoisse, comme si j’avais oublié ma vie passée la bas, je ne m’y sens plus chez moi. La Provence est là où je me suis construit, elle m’a accueilli et je l’ai aimé. Heureuse d’avoir trouvé mon chez moi mais un peu triste parfois de ne pas pouvoir sentir la meme nostalgie que toi 😉
    Bisous Ana

      MissBrownie

      (4 août 2012 - 16:56)

      Maude, j’aime retourner chez mes parents pour l’ambiance familiale, parce que j’aime notre maison de famille. Le village, je l’aime surtout au printemps et l’été quand il fait beau, sinon c’est nettement moins intéressant, sauf pour le feu de cheminée (je n’en ai pas chez moi :-P)
      Par contre, la ville d’à côté, là où nous avons été au collège puis lycée, je n’y mets plus un pied… j’y arrive pas. Au mieux je vais à intermarché, pas plus loin. J’ai l’impression que c’est glauque, je ne sais pas pourquoi…

      La Provence, j’imagine qu’on s’y adapte très bien, mieux qu’au Nord 😉 Même si Lille, j’aime bien malgré la pluie … Enfin parfois j’en ai marre tout de même.

        Maude

        (5 août 2012 - 21:39)

        Glauque, c’est bien le mot exact !!! Lille, j’adore cette ville, chaleureuse malgré la pluie . J’ai toujours aimé y aller

    rosali

    (4 août 2012 - 20:38)

    J’ai grandi à la campagne, ensuite nous avons déménagé en ville … une horreur je m’y suis jamais faite ! Je suis restée dans le centre de Strasbourg jusqu’à l’année dernière et puis on a décidé d’aller vivre dans un petit village … on a 1200 habitants (quand même) juste une boulangerie … une maternelle (de 2 classes) et une primaire de (de 3 classes) on a un lac, des champs, des vignes un forêt … bref l’extase … ça a changé ma vie et aujourd’hui pour rien au monde je retournais en ville !

    La ville est pas trop loin et on a pas mal de bus donc je pense que pour les filles plus tard ça ira … je me dis que c’est un cadre de vie beaucoup plus agréable pour élèver des enfants … avant juste pour faire un tour de vélo c”était le parcours du combattant !!!

    Bye et bon dimanche !

    Xtinette

    (6 août 2012 - 9:43)

    C’est très chouette et reposant !

    Sandra

    (6 août 2012 - 14:02)

    Bonjour MissBrownie!
    Ca fait un moment que je te lis, et là, je ne pouvais pas ne pas poster.. moi, une ancienne Saint-quentinoise!! Tes photos sont très belles, c’est vrai que la campagne Picarde a un côté magique et un poil mystérieux, avec tous ses sous-bois… J’ai détesté cette ville par tous les pores de ma peau quand j’étais ado, et pourtant, quand j’y retourne voir des amis d’enfance, je ressens tjs une petit nostalgie..
    va comprendre!
    En tout cas, merci pour ton blog que j’aime beaucoup!

      MissBrownie

      (6 août 2012 - 14:13)

      MErci à toi pour ce commentaire 🙂
      St Quentin, je connais bien… C’était la “grande ville” la plus proche pour faire du shopping avant la rentrée 😉

Laisser un commentaire