Les Vacances avec AdoRelou

sauter dans les vagues

T-Biscuit n’a jamais été un enfant très enthousiaste à l’idée de sortir et d’aller se balader. Déjà petit, chaque départ se finissait en crise et le priver de sortie n’était pas une punition. Il n’y voit aucun intérêt s’il n’y a pas de but. Et pour lui, simplement profiter du paysage, prendre l’air et marcher n’est pas un but intéressant.

En bon taureau casanier, il préfère rester en pyjama ( il est préférable que personne ne voit son pyjama tellement il me fait honte et tellement j’aimerai le mettre à la poubelle mais il me l’interdit ), à la maison, même si parfois, il avoue volontiers qu’il s’ennuie. Mais c’est toujours mieux que de sortir.

Bref, jusqu’à présent, c’est à dire jusqu’à ses 12 ans et sa vraie entrée dans l’adolescence, nos vacances en Tunisie représentaient tout de même un intérêt pour lui, entre la plage, la piscine et les jeux avec son cousin.

Sauf que cette année, toutes ces choses avaient perdu de leur intérêt. Entre cousins de 12 et 13 ans 1/2, le courant ne passe plus aussi bien, surtout que le plus grand est totalement dans l’adolescence avec tout ce que cela comporte : prise de centimètres rapide, voix qui a mué, début de petite moustache (il est très brun aussi, je doute que mon petit châtain connaisse la même chose dans 18 mois) … Et la plage et la piscine, ben …

” C’est saoulant au bout d’un moment la plage et la piscine … en fait, y a rien à faire”

Il y a donc eu des moments où il préférait rester sur la plage ou sur un transat à ne rien faire, à être seul avec ses pensées. Heureusement, parfois Chupa arrivait à l’entraîner dans un de ses jeux d’aventuriers qui le replongeait un peu dans sa part enfantine.

Mais toutes les autres sorties, celles que moi j’aimais tant, celles où nous ne faisions que nous promener en finissant parfois par prendre un verre à une terrasse, il n’a pas voulu nous accompagner, préférant rester enfermé, les yeux rivés sur son téléphone. Parfois, il est tout de même venu par la force des choses et ne l’a pas regretté, comme la fois où il a fini avec son bermuda trempé et en boxer dans les vagues, le sourire aux lèvres.

Mais pour qu’une sortie trouve grâce à ses yeux, il faut lui faire miroiter une rencontre avec les requins (vivants ou morts, sur le marché aux poissons) ou un nouveau jeu vidéo … même en tour en jet-ski ou du parachute ascensionnelle, ça ne le motivait pas plus que ça.

Bref, voyager avec un AdoRelou qui trouve tout nul, c’est parfois démoralisant. [Heureusement, Chupa adore se promener, visiter, découvrir]

On l’a prévenu, la prochaine fois qu’on partira (hors vacances en Tunisie), il restera chez ses grands-parents (désolée pour le cadeau), mais lui, ça lui convient très bien ! Les seuls voyages qu’il consent actuellement à faire sont : Le Japon pour voir son tonton et pour le côté manga/jeux vidéo et une nouvelle croisière.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

5 commentaires sur “Les Vacances avec AdoRelou

    petitdiables

    (12 août 2016 - 20:06)

    eh bien…j’espere éviter cette phase…

    morabezablog

    (13 août 2016 - 1:44)

    Je peux donner ma propre expérience d’ado relou : entre 12 et 17ans ::
    Je ne mangeais que des pâtes et des pizzas avec plaisir. Maintenant je mange de tout et avec grand grand plaisir, et j’adore cuisiner.
    Je n’aimais plus faire de randos avec mes parents l’été, je prétendais être malade pour rester à la maison à ne rien faire. Maintenant j’aime toujours parfois ne rien faire, mais quand je me motive je passe des journées entière à courir partout.
    Bref, au final je crois que chaque chose arrive, j’ai des parents qui m’ont trainée dans les musées, cuisiné des bons petits plats, emmenés en voyage avec eux … Il y a eu une période très ingrate, mais maintenant ils récoltent (je récolte) ce qu’ils ont semé 🙂
    Je partage ces souvenirs car je me rappelle que même pour moi cette période a été difficile. Je ne savais pas moi-même ce dont j’avais envie car mes parents prévoyaient toujours des tas de choses à faire. Il parait qu’il est sain dans la vie d’un ado de s’ennuyer 🙂

    Sandra

    (13 août 2016 - 8:53)

    Mais qu’est-ce qu’ils ont tous à vouloir aller au Japon? Le mien aussi ! Remarque je ne dirais pas non

    La vie en Tisanie

    (14 août 2016 - 9:42)

    Mon fiancé a été un ado relou en puissance! sa mère me raconte souvent que l’été de ses 17, ils lui ont demandé où il voulait aller (car il était très renfermé à la maison et ils voulaient lui faire plaisir). Bref, il sont allés là où il a demandé (Ibiza, je crois), et il n’a pas quitté le mobile-home! Ton Coolégien va beaucoup changer dans les 2 prochaines années, la 5ème et la 4ème sont des années de transition!

    vinie

    (16 août 2016 - 16:12)

    Aïe, je n’ai pas hâte d’arriver dans cette période…

Laisser un commentaire