Voyage à Séville en amoureux : la Préparation

Voilà des mois que nous avions décidé de nous octroyer une petite pause en amoureux pour les vacances de la Toussaint. En 2015, nous étions partis 3 jours à Athènes durant les vacances d’hiver et nous avions eu la chance d’avoir des températures très douces. Cette année, nous avions choisi de partir à Séville, dans le sud de l’Espagne.

Nous avions la période, nous avions la destination, nous avions la garde des doudoux (mes parents avaient été mis au courant assez vite), nous avions le site hundredrooms pour trouver un logement adapté et pourtant, nous avons procrastiné. En fait, avec les nombreux déplacements professionnels de MrRéglisse, j’avais toujours un doute sur sa disponibilité alors que finalement, nous aurions du réserver sans se soucier de ce détail puisque chaque semaine est potentiellement une semaine où il sera attendu quelque part. D’ailleurs même en réservant à la dernière minute, ça n’a pas manqué …

Bref, je ne sais pas combien nous aurions pu économiser en nous y prenant plus en avance, néanmoins, durant mes recherches, j’ai trouvé peu de vols directs Bruxelles ⇒ Séville ou Paris ⇒ Séville. Il y en a, notamment avec Ryanair depuis Charleroi mais les prix étaient prohibitifs en s’y prenant 1 semaine avant le départ (oui, nous avons VRAIMENT procrastiné). Finalement, après de nombreuses recherches et comparaisons et parce qu’il fallait aussi que ça colle pour les enfants et que ça ne soit pas trop long pour eux (et mes parents), nous avons sélectionné la proposition de la compagnie aérienne Ibéria qui nous proposait un vol jusqu’à Madrid puis le train jusqu’à Séville : l’occasion de voir rapidement Madrid et de voir le paysage par la vitre du train.

J’ai beaucoup aimé cette formule avion + train pour aller à Séville depuis le Nord de la France parce que ¹ je ne suis pas très fan de l’avion puisque je souffre à l’atterrissage, alors un vol avec escale, très peu pour moi et ² même si c’est assez long : 2h20 d’avion + 2h45 de train, sans compter les temps de transfert et attente, j’ai pu observer le paysage très vallonné et lire. De plus, tout est très bien indiqué et prévu. Le transfert vers la gare de Madrid se fait via une sorte de RER Renfe et il suffit de scanner son ticket de train en choisissant le mode “combiné” sur les machines rouges Renfe pour avoir un ticket de “RER”.

Dans le train, pas de contrôleur puisque le contrôle des billets mais aussi des bagages est un passage obligé avant de pouvoir aller sur le quai. C’est très bien organisé. Dans le wagon, il avait des télés qui diffusaient un film sous-titré en espagnole et des écouteurs étaient distribués.

Nous aurions pu avoir un prix encore plus avantageux niveau transport en partant 1 jour plus tôt et en revenant 1 jour plus tard, mais ça faisait un peu trop pour les enfants et il fallait penser à l’hôtel. Pour un aller-retour du mercredi au dimanche, nous en avons eu pour à peu près 250€ par personne. Dire que nous avions failli prendre un vol à plus de 500€ par personne …

Nous aurions pu avoir des bagages en soute avec cette formule, sans supplément à payer, mais nous n’avons voyagé qu’avec un bagage cabine pour 2 + un vanity pour les produits de beauté. J’ai assez de petits formats grâce aux box beauté pour passer le contrôle sans problème. MrRéglisse m’a appris à prendre le nécessaire sans se surcharger. Puis la météo s’annonçait radieuse alors pas besoin de gros pulls qui prennent de la place.

Pour préparer notre voyage, j’ai acheté le guide “Un grand week-end à Séville“. Nous avions acheté l’édition de Athènes pour notre voyage 2015 et j’avais beaucoup aimé. Encore une fois, il nous a beaucoup aidé et servi pour sélectionner nos visites. Pour les restaurants et l’hôtel, nous nous sommes aidés de l’appli TripAdvisor … et vive l’application Maps pour se diriger dans les petites rues de Séville !

Côté logement, pour faire notre choix, nous nous sommes un peu aidés de TripAdvisor. La plupart des hôtels du centre étaient noté comme mal insonorisés, donc bruyants et avec des chambres étroites. Par contre, beaucoup ont de jolis patios. Les buffets petits-déjeuners ne semblaient pas très attrayants non plus … Au vu de ces critiques, nous avons opté pour un hôtel en dehors de la ville, à côté du parc d’attractions de Séville (que nous pensions fermé) : un hôtel moderne avec de grandes chambres, un lit king size et un buffet petit déjeuner très très varié qui nous permettait de faire un bon brunch avant nos journées de vadrouille. C’est le Barcelo Sevilla Renacimiento. C’est un bel hôtel 5 étoiles avec piscine extérieure et salle de sport mais il n’a pas que des avantages. Etant loin du centre, nous avons pris un taxi aller et retour chaque jour de visite soit environ 12€ par jour. De plus, nous étions dans la partie au dessus du restaurant et si nous oublions de fermer la porte entre la chambre et l’entrée, c’était bruyant. La chambre sentait également la cigarette alors que c’est non-fumeur. Mais d’un point de vue général, nous n’avons pas regretté notre choix : nous avons bien brunché et bien dormi. Le brunch était assez essentiel dans nos journées puisque nous mangions notre 1er repas vers 10h, puis nous déjeunions vers 15-16h et vers 21h, nous prenions un bon dessert.

Voilà pour les détails un peu pratique de notre voyage et donc qui n’intéresserons que les gens du nord désireux de visiter la belle ville de Séville.

Mercredi, nous sommes donc partis de Lille à 6h45 sous le brouillard et seulement 3°. Nous sommes arrivés à l’aéroport de Bruxelles vers 8h45 (il y avait quelques bouchons) pour un embarquement à 11h10. Nous avions choisi de laisser la voiture sur le parking P4 – Long term parking – à 5 minutes à pieds de l’aéroport (64€ du mercredi matin au dimanche soir). Comme nous nous étions enregistrés en ligne et que nous n’avions pas de bagages à mettre en soute, nous étions large niveau timing. J’ai pu prendre un White moccha au StarBuck Coffee tranquille.

Arrivés à Madrid, nous avions 4 heures d’attente avant le départ de notre train. Nous en avons donc profité pour aller déjeuner dans un petit bar pas trop loin de la gare et pour marcher un peu dans le grand parc de Madrid. Ce fut un aperçu rapide de la ville, mais ce fut un bon intermède entre nos heures de transport.

Il était presque 21h quand nous avons découvert notre chambre et nous n’avions plus aucune motivation pour sortir découvrir Séville by night. Nous nous sommes pris un dessert au bar et hop, au dodo pour reprendre des forces avant 3 jours de marche intensive !

Dans mon prochain billet, vous en saurez plus sur Séville, nos visites, nos coups de cœur …

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

4 commentaires sur “Voyage à Séville en amoureux : la Préparation

    La vie en Tisanie

    (3 novembre 2016 - 22:23)

    J’ai hâte d’en lire plus, j’avais adoré Séville!

    escarpinsetmarmelade

    (3 novembre 2016 - 23:06)

    Tu m’as donné encore plus envie, moi qui rêve d’aller en Andalousie! On a fait la Toscane cet été mais je pense qu’on va se laisser tenter par Séville l’année prochaine !

    Emma June

    (4 novembre 2016 - 8:59)

    Génial ce grand week end!Impatiente de lire ton compte rendu de Séville.
    Nous aussi nous en avons fait un pendant ces vacances. Au début, on prévoyait l’Espagne aussi (hihi) mais Barcelone. Seulement bien trop compliqué en terme de transport depuis chez nous et trop cher pour un petit séjour.
    Finalement, nous avons fait un break vers Menton, dans le Sud de la France et ça fait du bien!

    sysyinthecity

    (4 novembre 2016 - 9:13)

    C’est génial ces week-end en amoureux, on ne peut pas en faire, nos familles sont à des milliers de kilomètres. Hâte de découvrir ton prochain article 🙂

Laisser un commentaire