Découverte de la Laponie Finlandaise [ Chapitre 2 ]

LAPONIE JOURS 2

La veille, nous avions fini notre 1ère journée par un karaoké organisé par l’équipe d’animation (je n’ai pas chanté) et notre 2ème journée d’activités en Laponie s’annonçait somptueuse : dès mon réveil (vers 8h00), le soleil brillait déjà sur les pistes et notre programme (bien chargé) donnait vraiment envie !

La randonnée en raquettes

Après un bon petit déjeuner pris au restaurant  de l’hôtel, notre première activité de la journée pour découvrir la Laponie fut la randonnée en raquettes.

Nous sommes partis nous équiper et hop, c’était parti pour la balade au milieu des décors féeriques de la Laponie. Pour cette randonnée, malgré les -11°, notre guide nous avait conseillé de ne pas porter la combinaisons anti-froid intégrale alors nous l’avons écouté. Et nous avons eu raison ! Avec un petit top thermolactyl, un tee-shirt manches longues thermo-régulateur, un pull fin thermo-régulateur lui aussi et ma doudoune (de tous les jours dans le grand nord de la France), j’ai eu chaud. Avec le soleil, nous ne ressentions pas vraiment les températures négatives et même nos gants étaient quasiment inutiles pendant la marche.

Une randonnée de 3h était prévue, avec une halte au Lavo de Kaltio  pour s’hydrater avec un petit jus de baies rouges chaud. Julie, notre guide, optimiste, pensait que nous ferions 6 voire 7 km. Hum … cependant, elle avait du oublier qu’elle était avec des blogueuses qui s’arrêteraient tous les 2 mètres pour prendre tout et n’importe quoi en photo “Oh un tout petit sapin tout mignon recouvert de cristaux de neige“, pour faire des selfies ou des photos de sauts raquettes aux pieds … sans compter les chutes aussi (enfin surtout une, mémorable).

En vérité, nous avons donc fait 4 km en 3h …mais nous avons appris beaucoup de choses comme reconnaître des traces de lièvre arctique ou de renard arctique dans la neige, nous nous sommes émerveillées devant les paysages et nous avons été intriguées par les finlandais qui venaient au lavo avec de quoi allumer le feu de bois et de quoi manger : saucisses, marshmallows, pâtes à crêpes (avec la poële) …

Si au début j’ai eu du mal à trouver le rythme pour cette marche dans la neige, ensuite, je me suis sentie bien et j’aurai bien continué plus longtemps. Une balade à l’air pur de la Laponie, ça fait du bien ! La preuve que l’air est pur : certains arbres sont tous poilus. Ces drôles de poils sont une sorte de lichen qui pousse uniquement dans les régions non polluées. C’est avec ce lichen que les rennes sont nourris.

Voici quelques photos de notre randonnée en raquettes.

 

La ferme de rennes : Tatuka

L’après-midi, après un repas pris au buffet du restaurant de l’hôtel, nous avions rendez-vous avec des animaux !

1er rendez-vous : les rennes. Peut-être ceux du Père Noël, peut-être pas. Une chose est sûre, ils étaient là pour nous promener dans un traîneau mais il nous a été rappelé que le renne reste un animal sauvage : il faut donc y aller en douceur avec eux car ils peuvent avoir peur et paniquer.

Après un petit brief in english afin d’avoir les bases de la balade en traîneau, nous sommes montées par 2 par traîneau. 1 seul renne tire le traîneau.

Notre renne était assez drôle car il ne suivait pas vraiment le rythme du groupe, trop occupé à manger de la neige. Quand il s’apercevait que le groupe avait pris de l’avance, il se mettait à courir. Un renne peut courir très vite ! D’ailleurs en anglais, je crois que la traduction approximative du nom de notre renne était bolt.

Nous sommes passées à côté d’un immense lac gelé magnifique, puis passé ce lac, le same qui conduisait notre groupe a fait piquer un sprint aux rennes. Waouh ! Nous étions mortes de rire et nous nous prenions plein de neige dans le visage. Apparemment, les touristes n’ont pas toujours droit à ce sprint. A cette allure, les 2km de promenade sont passés à la vitesse de l’éclair. Mais quelle expérience !

Ensuite, nous sommes allés nous réchauffer autour d’un jus de baies chaud et nous en avons appris un peu plus sur les rennes mais aussi sur les sames.

Pour finir cette activité, nous avons pu donner du lichen aux rennes.

C’est une belle activité à faire en famille.

La balade en traîneau tiré par des huskies chez Rami’s Huskies

Après nous être prises pour des mères Noël, nous sommes parties quelques kilomètres plus loin chez Rami’s Huskies.

Là, nous avons été accueillies par des chiens de traîneau impatients de partir en balade. Mais avant, nous avons eu une petite leçon de conduite.

En écoutant les consignes, le stress montait un peu. Conduire un traîneau mené par 6 huskies semblait un peu plus compliqué que de conduire un traîneau mené par un renne. Déjà, contrairement au traîneau du renne, là, il y a un frein et le moniteur annonce qu’il faut bien appuyer de tout son poids sur le frein car sinon les chiens continuent leur course. Et c’est vrai, ils en ont de la force.

Voyant que nous commencions à bien stresser, le moniteur a arrêté de donner des conseils, nous disant que tout irait bien.

Nous sommes montés à 2 par traîneau : 1 aux commandes pour le frein, utile dans les virages et pour se stopper totalement et 1 dans le traîneau, sous une couverture polaire. J’ai commencé par conduire puis nous avons alterné à mi-chemin.

Au début de la course, je freinais beaucoup par peur que le traîneau finisse dans un tas de neige. Nous étions prévenues, les huskies voudraient démarrer très vite.

La balade est un peu plus longue que pour les rennes puisqu’elle est de 5km.

Les enfants dès 12 ans peuvent eux aussi conduire un traîneau, mais il sera mené par moins de chiens.

Encore une chouette expérience conclue par un petit jus de baie chaud au coin du feu. Les chiens allant vraiment vite, le froid se faisait sentir de façon mordante et il était presque impossible d’enlever les moufles. J’ai donc pris mes photos avec mon appareil photo, appuyant avec ma grosse moufle.

La fin de l’aventure polaire …

Après toutes ces belles aventures vécues dans la journée, nous sommes allées nous promener dans la ville voisine. Honnêtement, il n’y avait pas grand chose à voir à part un supermarché et quelques boutiques de souvenirs. Cela ne ressemble pas aux petits villages typiques des montagnes françaises.

Nous avons pu constater que tout y est assez cher.

Et nous avons vu un joli coucher de soleil en attendant le taxi. Mais aucune aurore boréale durant nos 3 nuits sur place.

Nous avons profité de notre dernière soirée avec les animations de club.

Le lendemain matin, nous nous sommes levés aux aurores (pas boréales) pour reprendre l’avion, l’occasion d’observer un joli lever de soleil.

Merci à Jet Tours pour ce formidable voyage vécu

avec Alicia, Milie, Sabria, Julie, Caroline et Delphine.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

5 commentaires sur “Découverte de la Laponie Finlandaise [ Chapitre 2 ]

    Nancy

    (30 mars 2017 - 20:44)

    Waouh ça fait vraiment rêver; en famille ce doit être génial aussi. Ici on adorerait en tout cas <3
    Une destination à inscrire sur la liste des vacances …
    Merci pour le très beau reportage-photo de ces somptueux paysages enneigés.

      MissBrownie

      (31 mars 2017 - 12:55)

      Merci Nancy 🙂
      Oui, c’est une belle destination familiale.
      J’espère que nous pourrons y retourner à 5 en 2018 ou 2019.

    cleopat

    (31 mars 2017 - 9:27)

    Je déteste le froid, normalement ! mais ce que tu nous a montré fait vraiment r^ver .Merci pour ce voyage virtuel.

      MissBrownie

      (31 mars 2017 - 12:53)

      Franchement, j’ai facilement les extrémités blanches et totalement glacés, j’ai souvent du mal à me réchauffer, notamment quand la météo est très humide, mais là bas, je n’ai absolument pas souffert de tout cela. Je ferai un petit billet sur ce que j’avais emporté comme vêtements et produits de beauté 😉

    Miss Dada

    (1 avril 2017 - 0:10)

    C’est vraiment beau! J’ai beau craindre le froid, ces magnifiques paysages me font tout de même envie!

Laisser un commentaire