Et la journée ne fait que commencer

journée de la loose

Quand ce matin mon réveil n’a pas sonné, j’aurai du voir ça comme un signe. Un signe qu’il fallait que je reste au lit toute la journée.

Quoique toute situation paraissant désespérée peut soudainement s’éclaircir. La preuve.

Bien que mon réveil n’ait pas sonné, MrRéglisse m’a sorti d’un cauchemar particulièrement étrange à 8h00 en me demandant “Tu n’as pas d’enfants à réveiller aujourd’hui ?“. Il n’était pas trop tard pour réveiller et préparer Chichi. Les 2 grands n’ont pas cours, leur collège est centre d’examen pour le brevet.

Malgré tout, mon tout-petit est presque arrivé en retard à l’école parce qu’il a traîné pour sortir de la maison, mais aussi parce que je n’ai pas trouvé de place pour me garer et que j’ai du refaire un tour gratuit du pâté de maisons. Forcément lors de mon 2ème passage, un parent avait regagné sa voiture et libérait une place. Seulement, une des portes de l’école était fermée. Je ne pouvais plus accompagner Chichi à son porte-manteau. Heureusement, c’est un grand maintenant, il entre sans pleurer.

Les matinées passent à la vitesse de l’éclair quand Chichi ne mange pas à la cantine alors, après avoir validé ma commande au Drive, Chupa et moi sommes rapidement parties chez Kiabi. Elle avait repéré des colliers de chien comme je les appelle, vous savez, les colliers choker, ceux qui se portent au ras du cou voire même sur le cou. Ils étaient à la mode dans les années 1992/1993. Ma soeur en avait un en velours. Chupa avait choisi d’avoir ça comme “récompense” pour son dernier très bon bulletin ( elle a vraiment fait une très belle année de 6ème ). On prend les colliers, on ne fait même pas de tour dans le magasin car on est déjà venues pour les ventes privées et de toutes façons, on n’a pas le temps puis on fait la queue pour passer en caisse. Il y a du monde pour ce 2ème matin des soldes. C’est presque notre tour et je décide de préparer ma carte bleue. Sauf que je ne trouve pas la pochette dans laquelle je la range habituellement. J’ai beau fouiller, elle n’est pas là. Elle est peut-être tombée dans la voiture, mon sac était ouvert et la tête en bas dans la voiture. Heureusement, j’ai mon chéquier.

Je donne les colliers, ma carte fidélité et mon chèque.

La caissière me demande une pièce d’identité. Ma carte d’identité, je ne l’ai pas, elle est en cours de renouvellement et je ne l’ai pas remplacé par mon passeport dans mon sac. Mon permis de conduire est … dans ma pochette introuvable, avec ma carte bleue. Je n’ai que ma carte d’électeur et ma carte vitale trop vieille pour avoir ma photo dessus.

Je laisse tout et je cours voir dans la voiture si ma pochette est là. Elle n’y est pas. Même pas sous les sièges. Chupa boude un peu. Quand aura-t-elle ses colliers tant attendus ?

Finalement, la situation s’éclaircit. Il y a encore des personnes simplement gentilles dans ce monde. La responsable de caisse décide finalement d’accepter mon chèque avec pour seule pièce d’identité ma carte d’électeur. Chupa retrouve le sourire.

Il est trop tard pour que nous allions faire un tour dans un autre magasin avant de récupérer Chichi. Je file au Drive. J’ai validé ma commande pour 11h30, il est 11h15, mais habituellement dans l’autre Drive, ça ne pose pas de problèmes. Comme j’ai déjà payé ma commande en ligne, pas de soucis avec mon oubli de CB. Je scanne mon code client.

“Votre commande n’est pas encore prête”

Zut … Qu’est ce que je fais ??? Je n’ai pas le temps d’attendre plus pour arriver à l’heure à l’école.

3 minutes plus tard, je retente et Ouf! ça fonctionne.

Je me gare emplacement 6 et j’attends.

Un caddie arrive. Je sors de la voiture, l’employé scanne mon ticket, je regarde le caddie contenant un paquet de granola et dis :

“Mais ce ne sont pas mes courses ?!”

Il s’était trompé d’emplacement … il avait les courses du 8, pas du 6.

Un nouveau caddie arrive. Je regarde, ça a l’air d’être mes courses, mais …

” Les radis, c’est cadeau ? [il arrive parfois qu’ils offrent des produits bientôt périmés ou en mauvais état]

– Euh … vous n’avez pas commandé de radis ?

– Non … [on vérifie mon ticket de caisse]

– Et vous aviez commandé d’autres légumes frais ?

– Oui, des tomates cerises

– Ah ben voilà, mon collègue a du se tromper, elles sont à côté. Je vais aller vous les chercher”

Puis elle m’a offert les radis.

Ensuite, on a eu 3 fois le feu rouge à la sortie du centre commercial. La voiture devant s’est arrêtée au orange. Il restait seulement 3 minutes pour arriver à l’école. Evidemment, il n’y avait pas de place pour se garer tout proche. J’ai couru. Mais je suis arrivée à l’heure.

Fin de la loose pour la journée ? Je l’espère ! Quoique, en débutant l’écriture de ce billet, j’ai failli faire cramer le riz en cuisson.

La loose ne date pas d’aujourd’hui, souvenez-vous … puis mardi, ne trouvant pas de place proche de la pharmacie (juste pour un peu de paracétamol et parce que Chupa et Chichi voulaient que le pharmacien leurs offre une sucette sans sucre après avoir été courageux pour leur rappel de vaccin), j’ai pris un sens interdit. Pourtant je connais très bien cette route. Heureusement, je suis tombée nez à nez avec un vieux monsieur compréhensif. Hier soir aussi, sans le vouloir vraiment, j’ai lancé la mise à jour du thème de mon blog et je savais qu’il ne fallait pas. Résultat j’ai plein de choses (parfois invisibles pour les lecteurs) à remettre en place.

Ce billet m’a pris tellement de temps à écrire et j’ai tellement été interrompue que la journée est déjà bien entamée maintenant.

 

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

15 commentaires sur “Et la journée ne fait que commencer

    Maëline

    (29 juin 2017 - 14:56)

    La dernière fois qu’une journée a commencé comme ça ici, j’ai éclaté un pneu sur le trottoir en déposant les gnomes à l’école… oO Des bisous !

      MissBrownie

      (29 juin 2017 - 16:56)

      Bon, ça va, les pneus sont sains et saufs pour aujourd’hui 😉

    Maristochat Bellemam

    (29 juin 2017 - 15:37)

    Y’a des journées comme ça …

      MissBrownie

      (29 juin 2017 - 16:57)

      Et on s’en passerait bien 😉 Mais ça met un peu de piquant ! Puis finalement j’y trouve du doux malgré tout 🙂

    poulain amélie

    (29 juin 2017 - 16:54)

    et bien, la liste est longue…le compatis; il en existe chez moi aussi. Une fois, la journée a fini en explosant un bocal de cornichons au sol (couvercle mal fermé), Le vinaigre blanc, allié du ménage écolo?

      MissBrownie

      (29 juin 2017 - 16:56)

      Je ferai attention ce soir en sortant le bocal de cornichons du frigo alors 😉

    Nancy

    (29 juin 2017 - 18:56)

    C’est vrai qu’il y a des jours où tout s’enchaîne… C’est désespérant mais tu m’as faite rire quand même alors merci 😉
    Bon courage !
    J’espère que demain ça ira mieux <3

      MissBrownie

      (30 juin 2017 - 9:34)

      Je crois qu’il faut prendre ce type de journées avec le sourire 😉
      Ok, je râle mais avec du recul, ça va mieux.

    sysyinthecity

    (29 juin 2017 - 20:39)

    oh la la mais quelle journée !
    tiens ma fille aussi voudrait ces colliers de chien 🙂

      MissBrownie

      (30 juin 2017 - 9:36)

      C’est tendance chez les collégiennes … Je crois que je ne supporterai pas d’avoir un truc qui me sert le cou.
      Espérons que la mode des corsets portés comme des tops ne revienne pas (lol)

    petitdiables

    (30 juin 2017 - 7:04)

    Et la fin de journée? Mieux?
    Je me souveins de ces colliers, j’en ai eus…

    mamansurlefil

    (30 juin 2017 - 7:11)

    Ouh la belle journée de m…e ! Allez demain est un autre jour !

    lesdelicesdeframboise

    (30 juin 2017 - 12:03)

    ah il y a des jours comme ça qui sont bien nulles !! Allez haut les coeurs ça sera mieux demain 🙂

Laisser un commentaire