Méduses

Méduses

Elles sont revenues.

Comme tous les ans, comme si elles savaient lire un calendrier, elles sont revenues les derniers jours de juillet.

C’est comme si elles étaient arrivées par convoi, par bus ou organisées en armée.

Elles ont surgi des profondeurs froides de la méditerranée pour venir se réchauffer dans les eaux chaudes des bords de côte.

Nous nous serions bien passés de leur présence. Surtout Chupa qui garde un traumatisme datant de quelques années et une brûlure qui a été longue à disparaître.

Puis nous nous sommes organisé.

Il paraît qu’un matin, il y en avait tellement qu’il était impossible de se baigner sans se faire brûler. Pourtant, ce jour-là, en fin d’après-midi, nous avions pu nous rafraîchir un peu dans la mer.

Pour la première fois en quinze ans, j’ai vu les baigneurs devenir des chasseurs de méduses. J’ai vu ces touristes venus de l’Est attraper ce que les enfants appellent des cacas de mer pour capturer des méduses puis les déposer sur un panneau d’interdictions marines. Ce lieu est vite devenu un cimetière à méduses. Elles séchaient en plein soleil.

Certains touristes les attrapaient avec des raquettes de plages. D’autres avaient des demies bouteilles remplies de méduses.

Cette été, j’ai attrapé ma première méduse en 15 ans grâce à un caca de mer. Puis je me suis prise pour une chasseuse ayant pour devoir de protéger sa progéniture de ces féroces bêtes gélatineuses. J’en ai sorti des dizaines de l’eau. L’une d’elles m’a prise en traître et m’a piqué la cheville.

Les plus fourbes se cachaient au fond de l’eau, proche du sable alors qu’elles sont généralement en surface.

Parfois elles surgissaient de nulle part alors que nous montions la garde à plusieurs.

Quelques fois elles ont bien failli piquer Chichi et T-Biscuit au visage, remontant soudainement à la surface. Chupa a préféré rester sur le sable, en attendant qu’on aille à la piscine mais MrRéglisse et moi n’aimons pas beaucoup la piscine. Nous préférons encore nous baigner avec vigilance au milieu des méduses.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

8 commentaires sur “Méduses

    lesdelicesdeframboise

    (4 août 2017 - 14:28)

    Je crois que je n’en ai jamais vu lors d’une baignade et tant mieux.
    Bises à vous

      MissBrownie

      (7 août 2017 - 17:34)

      L’eau est tellement chaude, peu profonde et transparente qu’on les voit très bien ! J’avais mis une petite vidéo dans ma story instagram

    Lili et ses filles

    (5 août 2017 - 9:23)

    Je crois que j’aurais tenu compagnie à Chupa sur le sable, moi ^^ Beurk ! Elles ne sont pas arrivées de ce côté-ci de la Méditerranée mais peut-être qu’avec les fortes chaleurs de ces derniers jours on y aura droit aussi.

      MissBrownie

      (7 août 2017 - 17:35)

      Ici tous les ans c’est la même chose, elles arrivent durant les derniers jours de juillet et les premiers de août, à la période où l’eau devient très chaude

    maman est occupée

    (5 août 2017 - 10:30)

    Alors, clairement, les méduses, ça fait ch… L’avantage, sur les plages du nord, c’est qu’on n’est pas concernés !

      MissBrownie

      (7 août 2017 - 17:36)

      En même temps, il faut aussi être courageux pour se baigner sur les plages du nord 😉

    mamansurlefil

    (6 août 2017 - 20:52)

    Il y en avait de temps en temps en Charente maritime ! Et je détestais ça ! Perso, j’aurais été comme Chupa… direction la piscine ! De toute façon, je préfère la piscine ! Profitez bien

    Virginie

      MissBrownie

      (7 août 2017 - 17:38)

      MrRéglisse et moi, on n’est pas fans de la piscine. Niveau propreté, on trouve que c’est moyen … Je crois que les méduses de Charente maritime sont plus grosses que celles que nous croisons en Tunisie.

Laisser un commentaire