L’effet papillon

bouchon

Comme tous les jeudis, j’ai emmené Chupa et sa copine à la piscine pour leur cours de natation artistique.

Habituellement, j’essaie de partir de la maison vers 17h30. Les filles doivent être au bord du bassin à 18h15 mais à l’heure des sorties de bureau, c’est généralement le bazar sur la route. Il faut donc compter plus de 15 minutes pour y arriver. Souvent le double.

Ce soir, nous sommes partis un peu plus tard. Oh, pas grand chose, juste quelques minutes après. Pour une fois, sa copine était même déjà prête quand nous sommes arrivées devant chez elle. Et c’est assez rare pour le noter.

Puis, entre le moment où j’ai démarré et celui où la voiture s’est engagée sur la voie rapide, il y a eu un accident sur notre route.

Plus j’avançais et plus notre destination semblait s’éloigner.

Sur le GPS que j’allume toujours pour être certaine d’emprunter la voie la plus rapide, le temps s’allongeait.

J’ai ri jaune en lisant “Attention accident, ralentissez !” car je ne pouvais pas aller plus lentement que le la vitesse à laquelle j’étais. Au point mort.

Même avec 2 ados entrain de chanter à tue-tête tous les tubes d’Angèle à l’arrière, les bouchons sont toujours l’occasion de laisser son esprit divaguer. C’est là que je me suis demandée :

“Et si nous étions partis un peu plus tôt, à l’heure habituelle, aurions-nous assisté au carambolage ? En aurions-nous été victimes ? Ou bien est-ce que par la magie de l’effet papillon, le fait que ma voiture soit dans le flux aurait pu empêcher la réalisation de cet événement  ?”

Bien évidemment, je n’aurai jamais la réponse à mes questions existentielles. Sauf peut-être dans un univers parallèle. Et j’en reviens toujours au fait que tout cela n’est qu’une affaire de mektoub.

Au final, les filles sont arrivées en retard à la piscine. Cependant elles étaient heureuses de passer un peu moins de temps dans l’eau froide. Faire les folles dans la voiture, au chaud, était bien plus amusant.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

13 commentaires sur “L’effet papillon

    Vinie

    (16 novembre 2018 - 7 h 25 min)

    Ton billet me fait penser au livre Albie Bright Les Mondes Parallèles que j’ai lu il y a quelques semaines.
    Dans ce livre l’enfant a perdu sa mère d’un cancer et il décide de partir à sa recherche dans les mondes parallèles. Dans l’un elle est décédée aussi et il est devenu un enfant terrible, dans l’autre il est une fille et sa mère est morte aussi, dans un autre c’est lui qui est décédé et non sa mère, etc.. .

    Bref, c’est parfois bizarre d’imaginer ce qu’aurait été notre vie si nos choix avaient été différents.

      MissBrownie

      (16 novembre 2018 - 11 h 19 min)

      Notre vie est constamment faite de choix, même les plus basiques. Par exemple, plutôt que de répondre à mes commentaires, j’aurai pu aller faire mes courses maintenant 😉 Cela aurait totalement changé ma journée. J’essaie de ne pas trop penser aux choix importants que j’ai fait dans ma vie car vivre avec des regrets, ça rend vraiment trop triste. Ton commentaire sur le roman me fait penser à une discussion que j’ai eu avec T-Biscuit il y a quelques semaines. Il faudra que je l’écrive 🙂

    cleopat

    (16 novembre 2018 - 9 h 37 min)

    En tout cas je suis rassurée que vous n’ayez pas eu d’accident.
    Et j’espère que c’est le moins grave possible pour ceux qui l’ont eu.
    Que ce soit “mektoub”, “destin”, ou “karma” … chacun nommera ce qui nous arrive, ou ce qui doit ,nous arriver à sa façon, selon ses convictions, ou non convictions d’ailleurs .
    Nous n’avons pas notre avenir en main, nous pouvons juste essayer de le faire ressembler à ce qu’ on voudrait qu’il soit. Du moins, je le crois!
    Quant à l’effet papillon impossible de savoir, et c’est tant mieux d’ailleurs!
    Ça me fait penser que j’ai vu un joli papillon blanc dans mon jardin mercredi .J’ai trouvé ça aussi étrange en cette saison ,qu’un peu “magique” !Comme s’il me disait, souris, la vie est belle.
    Désolée je m’éloigne du sujet, pour moi ce mercredi, “l’effet papillon” fut donc un peu différent .
    Bon week-end 🙂

      MissBrownie

      (16 novembre 2018 - 11 h 21 min)

      😉
      C’est vrai que cette année, on a vu de jolies fleurs et des papillons plus tardivement que d’habitude.
      Des moustiques aussi … il y a plus de moustiques maintenant que cette été. Heureusement, on a Gypsie 😉

      MissBrownie

      (16 novembre 2018 - 11 h 24 min)

      Ha et pour l’accident, de ce que j’ai pu voir, c’était surtout beaucoup de tôle froissée. 5 voitures quand même mais les occupants semblaient relativement “bien”.

    Nancy

    (16 novembre 2018 - 11 h 01 min)

    Moi je dis que tu devrais écrire des livres 😉
    Si le roman que j’écris pour le feuilleton des Incos voit le jour (on ne sait jamais), il devrait te plaire ^^
    Belle journée !

      MissBrownie

      (16 novembre 2018 - 11 h 23 min)

      Merci Nancy. Tu n’imagines pas à quel point ton commentaire me fait plaisir. J’aimerais écrire des livres mais certainement par manque de confiance, je ne m’y mets jamais et je perds du temps ailleurs.

    Carole Nipette

    (16 novembre 2018 - 11 h 46 min)

    A leur place pareil ! la piscine en hiver brrr… je crois que dès que l’esprit à la temps de divaguer les questions fusent et nous emmènent parfois très loin…

      MissBrownie

      (16 novembre 2018 - 11 h 50 min)

      Chupa a 3 entraînements à la piscine par semaine 😉 Celui qu’elle apprécie le moins est celui du vendredi soir. Apparemment l’eau est vraiment glaciale. Je ne supporterais pas. Je la trouve vraiment courageuse et persévérante.
      Pour les pensées, parfois j’aimerai avoir un retranscripteur de pensées 🙂 Ce serait plus rapide pour écrire mes articles 😀

    GirlsnNantes Eva

    (16 novembre 2018 - 12 h 05 min)

    ah oui en effet j’y pense souvent, les décisions que nous prenons à des instants précis ont des conséquences sur le déroulement des événements à venir c’est indéniable 🙂

    Yeude

    (16 novembre 2018 - 14 h 01 min)

    C’est le genre de divagations qui m’arrivent souvent, surtout en voiture d’ailleurs !!! Je pense avoir bâti un empire, écrit 3 best sellers et réglé le problème de la faim dans le monde dans ma Polo ! J’exagère à peine 🙂

    Isabelle d'EzEvEl

    (16 novembre 2018 - 14 h 46 min)

    Alors moi quand je divague c’est plutôt tout ce qu’il y a à faire, ou que j’aimerai faire, ou que j’ai eu la flemme de faire …..
    Le “et si” c’est pas trop mon genre

    Julesetmoa

    (16 novembre 2018 - 23 h 01 min)

    Je ne suis pas du genre à regarde en arrière, à imaginer des si. Je vis le plus souvent dans le présent et le futur !! Heureusement que vous ne soyez pas dans ce carambolage en tout cas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.