Parce que ça devait être toi

parce que ça devait être toi -  sunrise lille

Comme des milliards d’êtres humains, un jour T-Biscuit a poussé son premier cri. Dans les secondes, minutes, heures et années qui ont suivi ce cri, il a bien été obligé d’accepter cette vie terrestre qui lui avait été donnée.

Certaines personnes voient la vie comme une chose précieuse qu’il faut chérir. Parce que si on y réfléchit bien, la vie est un miracle. Pourtant pour d’autres personnes, la vie terrestre s’apparente parfois à l’enfer.

Plus d’une fois et à des âges différents, mon fils aîné m’a dit :

Pourquoi tu m’as fait naître ? Je ne voulais pas naître moi.”

La première fois qu’on l’entend, cette phrase fait mal. C’est d’ailleurs certainement son but : faire mal. Puis finalement quand on ose en discuter avec d’autres parents, on se rend vite compte que notre enfant n’est pas le seul à avoir eu ces mots. Ils sortent parfois un peu facilement de la bouche de certains enfants. Surtout de ceux qui réfléchissent trop à la vie, à la mort, à notre but sur Terre.

Quand on entend cette phrase, on pense également à tous ceux qui battent pour survivre avec tant de hargne et dans des conditions ignobles. Alors cela fait encore plus mal d’entendre cela de la bouche d’un enfant qui ne manque de rien.

Les premières fois, je lui ai répondu quelque chose comme :

“Tu as raison, tu n’avais rien demandé, c’est nous qui avons choisi d’avoir un enfant, de façon égoïste.”

Puis parfois, il a dit :

“Pourquoi moi ? Pourquoi vous n’avez pas attendu 1 mois de plus, comme ça, ça n’aurait pas été moi, mais un autre … peut-être une fille même”

Qui sait … mais cette réflexion en a entraîné une autre dans ma tête et j’ai fini par lui répondre :

“Parce que ça devait être toi”

Il n’y a aucune autre explication valable. Juste le mektoub. Je lui ai alors expliqué que parmi des millions (voire plus) de possibilités, ça avait été lui et aucun autre. Pendant plus d’un an nous avons attendu que cette grossesse arrive. Mais il n’y a que lui qui a franchi toutes les barrières. Une partie de lui s’est battu pour exister, se développer.

Certes, en tant que couple nous avons choisi d’avoir un enfant mais nous n’avons finalement pas choisi quand il viendrait ni qui il serait. Puis un jour, je suis même allée plus loin dans ma réflexion. Bien que je ne me sois pas (encore) documentée sur le développement de notre conscience, j’ai envie de penser que peut-être, quelque soit le moment de naissance ou le sexe de notre premier enfant, il aurait pu avoir la même conscience.

Je ne sais pas si enfant vous avez vécu le même genre d’expérience que moi, mais j’ai eu le sentiment de me “réveiller” vers 7 ans. L’avant, je m’en souviens uniquement grâce aux histoires de mes parents. Par contre, je me souviens bien de ce jour, dans une voiture, où je regardais le ciel et où je me suis dit :

“Pourquoi je suis là, dans ce corps, et pas ailleurs ?”

Depuis que je lui ai dit “Parce que ça devait être toi“, il ne me demande plus “pourquoi ?“.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

12 commentaires sur “Parce que ça devait être toi

    sysyinthecity

    (28 février 2019 - 15 h 28 min)

    Je ne me souviens pas de quand je me suis “réveillée”, j’ai des souvenirs très jeune et puis d’autres vagues.
    Ta réponse est la bonne, parce que ça devait Lui, Nous, Elle, Eux, c’est la loi du plus fort 🙂

    Mademoiselle Farfalle

    (28 février 2019 - 15 h 28 min)

    Ca arrive à la Miss aussi de nous poser cette question. Pourquoi elle est née et pourquoi elle est “différente”. On a pas la réponse…

    Nancy

    (28 février 2019 - 15 h 51 min)

    Ton article est très émouvant et ta réponse à T-Biscuit aussi <3

    Charlotte - Enfance Joyeuse

    (1 mars 2019 - 11 h 53 min)

    Ton article m’a beaucoup chamboulé. Les questions des enfants nous renvoient aussi à celles qu’on a eu soi-même enfant…
    Ta réponse est très belle. Vraie.
    Merci pour ce partage !

      MissBrownie

      (1 mars 2019 - 16 h 28 min)

      Merci beaucoup pour ton commentaire. Et de rien.

    theatypicalsblog

    (1 mars 2019 - 12 h 09 min)

    Y’a pas de plus belle réponse. Le mien qui a 7 ans justement me fait flipper avec des phrases récurrentes du style: la vie passe trop vite, je n’ai pas envie de grandir, devenir mieux et mourir”…Euh pour moi, à 7 ans, la vie passait lentement mais je n’avais pas le même rythme de vie que lui.

      MissBrownie

      (1 mars 2019 - 16 h 27 min)

      Merci pour ton commentaire. En effet, certains enfants pensent un peu trop au temps qui passe.

    GirlsnNantes Eva

    (4 mars 2019 - 11 h 00 min)

    coucou

    c’est ce genre de questions que l on a parfois et la réponse n’est jamais simple à donner….

    lanabc

    (4 mars 2019 - 22 h 18 min)

    Ta réponse est très belle… les miens n’ont jamais eu ce type de questions.

    Devenir Adulte

    (4 mars 2019 - 22 h 37 min)

    Ton article est très touchant. Tant de questions auquel un parent ne s’attend pas et qui font réfléchir sur la vie…

    Esthel

    (9 mars 2019 - 10 h 47 min)

    J’aime beaucoup la réponse que tu lui as donnée. Mes enfants ne m’ont pas encore posé cette question, j’avoue ne me l’être jamais posée moi même, mais je me souviens de ma sœur aînée qui l’a posée pendant très longtemps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.