Mon nom est Bond … Jamie Bond !

Aujourd’hui, un billet de mon Electroménagère préférée,
chez elle, ça electroméninge!
Me voici donc en train d’écrire un billet pour du blog-sitting. Non pas que j’aime ça, mais j’aime bien Miss Brownie. Et parmi ses nombreuses qualités, on retiendra qu’elle est une lectrice de mon blog. Ca en dit long sur son intelligence et son bon goût. Mais ce n’est pas le sujet du jour.
Mettons tout de suite les choses au clair : je n’aime pas aller chez le coiffeur. D’ailleurs si vous aimez aller chez le coiffeur, ce billet n’est pas pour vous. Levez donc la main celles qui aiment aller chez le coiffeur ! Ah oui ! Tout ça quand même ! Bon d’accord, vous sortez alors. Pas besoin de perturbatrices amoureuses du coiffeur.
Maintenant qu’on est entre nous, entre filles qui n’aiment pas le coiffeur, on va pouvoir parler sérieusement. Comme moi, ce n’est sans doute pas l’idée de vous faire couper les cheveux qui vous rebute, ni d’avoir un brushing extraordinaire que vous serez incapable de refaire à la maison. On n’est pas idiotes quand même ! On sait bien que d’aller chez le coiffeur ça équivaut à se faire couper les cheveux (oh la vérité qu’elle est belle celle-là !). Non le problème ne se situe pas là ! Non le problème c’est l’environnement ! Le coiffeur et ce qui va autour, comme ses stupides magazines people toujours à portée de main, pas loin du séche-cheveux.
Comment ?? Il y a aussi des filles qui aiment les magazines people ? Non mais je rêve ! Bon vous prenez la porte aussi … en silence s’il vous plaît. Si ça continue, je vais finir par palabrer toute seule dans mon coin.
Ou étais-je ? Ah oui ! The problem number one est donc le coiffeur !
La pooooooorte !!!! ….. (Clac, blang, cling, silence monacal …)
Le coiffeur, j’y reviens. D’ailleurs j’ajouterais qu’on peut également dire la coiffeuse mais dans un souci de style je me limiterais au genre masculin (honnêtement on s’en fout de ce détail mais je suis pour la parité). Donc le coiffeur ! Le coiffeur a des mains et je l’en félicite, on se sent tout de suite plus à l’aise avec un coiffeur qui n’est pas manchot. Mais le coiffeur a aussi une langue et là, j’approuve pas surtout qu’il a une facheuse tendance à en abuser.
“Et quelle crème de jour vous mettez le jour ?”
“Et quelle crème de nuit vous mettez la nuit ?”
“Et à quel âge vous avez attrapé la varicelle”
“Et le petit, il fait toujours pipi dans sa coucouche ?”
“Et le jury de la nouvelle star cette année, vous l’avez trouvé comment ?”
“Et vous y croyez vous aux vampires comme dans Buffy ?”
Et, et, et … chut ! qu’on en finisse tout de suite ! plantez-moi vos ciseaux dans ma jugulaire et qu’on en parle plus, surtout que VOUS ne me parlez plus.
Avant d’en arriver à cette situation extrême (qui a au moins le mérite de faire de vous une morte bien coiffée), moi, l’Electroménagère, je vous propose deux solutions :
La première étant de vous faire passer pour muette. Vous vous accrochez une pancarte autour du cou indiquant ceci :
” Bonjour (restons polis quand même) Je suis muette mais ceci n’empêche pas mes cheveux de pousser. Auriez-vous l’obligeance de refaire EXACTEMENT la coupe de cheveux de cette mannequin dont j’ai ramené la photo ? Vous trouverez l’argent nécessaire à ce travail dans la poche intérieure de ma veste.
PS : non merci, pas de soin spécial après le shampoing. Je la connais votre arnaque.”
Evidemment cette solution a ses limites. Quand le coiffeur finira par n’en faire qu’a sa tête de votre tête, vous serez obligé de vous trahir ou de pleurer. C’est au choix.
Nous en arrivons donc à la deuxième solution. Celle du titre de ce billet (l’introduction la plus longue du monde de l’introduction, je viens de la faire). Vous faire passer pour Jamie Bond, l’équivalent féminin de James Bond, l’espion 007, l’agent secret de sa majesté (j’espère être assez claire là). Parce que se faire arracher des confidences sur sa vie privée par un coiffeur ce n’est pas drôle. Mais s’inventer une autre vie pendant deux heures ça offre plein d’avantages.
D’abord la liberté de mentir parce que bon, on est consciencieuse d’habitude : impossible de mentir au mari, aux enfants, aux parents, à la banquière, à son patron (bien que la bonne conscience ne soit pas seulement en jeu, l’éventualité de se reprendre le boomerang en plein tronche fait flipper aussi) mais mentir à son coiffeur ? Tu crois vraiment qu’en découvrant le pot aux roses, il va te poursuivre pour massacrer ta coiffure ? … Non
Ensuite on a toutes rêvé de vivre autre chose ou de savoir ce qui se serait passé si on avait emprunté un chemin différent. Des trucs du genre : “et si j’avais fait peinture sur soie plutôt qu’un master finances ?”. Te prendre pour Jamie Bond, c’est un nouveau concept de “Vis ma vie”, c’est encore mieux, c’est un “Vis ta vie en plus mieux” en fait.
Enfin pour les plus aventurières, vous pouvez même devenir la star du soir, enfin de votre séance de coiffure. Quand vous lancerez un innocent “Cindy Sanders on se connait depuis le collège” ou “On a une brève aventure Doc gynéco et moi”. Tadam !! Les spots se braqueront sur vous, les mains cesseront immédiatement de shampouiner, les sèche-cheveux se mettront en mode silence et coiffeurs et clientes seront suspendus à vos lèvres. Profitez-en pour vous faire offrir le soin spécial après-shampoing ! Ce serait idiot de pas en profiter.
Juste une précision. Cette solution ne tient la route que si vous changez régulièrement de salon de coiffure. Un coiffeur régulier aura vite fait de vous démasquer et de vous faire passer dans tout le quartier pour une grande mytho (en quoi il n’aura pas tout à fait tort).
Voilà c’est fini. Applaudissements.
La fois prochaine je vous expliquerais quels sont les pièges à éviter quand on choisit de tenter l’addition basket. Ah bah non je suis bête, je ne reviens pas en fait 😉

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

7 commentaires sur “Mon nom est Bond … Jamie Bond !

    gazelle

    (17 juillet 2008 - 13:01)

    le coiffeur c’est le mal!!!!!!!!!

    Sinon POUR MISS BROWNIE:
    Mon blog a planté, RDV ici maintenant: http://unefilleordinaire.net/

    merci 🙂

    ithaa

    (17 juillet 2008 - 19:14)

    Oulahhhhhh je reviens de loin et j’ai raté le meilleur,, je reprendrai le temps de relire tes posts ma belle, profites de tes vacances. Bises fort!

    Alerte à Liège/Sophie

    (17 juillet 2008 - 23:05)

    Excellent ce billet!!!! 😉

    emanu124

    (17 juillet 2008 - 23:13)

    Oui, mais à la fois, les piapias au ras du bitume, ça détend.
    Excellent le coup du “j’ai couché avec Doc Gynéco”.
    J’essaierai la prochaine fois.

    Alice

    (18 juillet 2008 - 12:57)

    Ca sent le vécu !!! Pareil, je redoute les coiffeurs, surtout quand ils prennent l’air satisfait à la fin de la séance, lorsqu’ils vous montrent la coupe avec le miroir, lançant un magistral “ça vous plait ????” Ne JAMAIS contredire un coiffeur qui tient un rasoir dans la main !!

    Camille

    (19 juillet 2008 - 0:22)

    Suis desolée, j’aime aller chez le coiffeur, et j’ai lu. j’ai honte.
    mais c’est surtout que je dois y aller, dans la semaine. alors, je crois que mon coiffeur va connaître la miss france qui a refusé, au dernier moment. ou bien, la femme qui a abandonné George (Clooney, what else) sur un transat. je me tate, je me tate…

    sounie

    (19 juillet 2008 - 13:21)

    excellent et plein d’humour, ce billet ! je suis d’accord avec toi, ça m’ennuie de papoter des heures pour raconter ma vie !!!!!!!! il m’est arrivé de raconter n’importe quoi et de m’inventer une vie parallèle délire juste pour rigoler, une fois, mais en mauvaise menteuse, j’ai failli me trahir plusieurs fois, j’en rigolais intérieurement !!!! Ceci dit, j’ai trouvé THE coiffeur idéal : il m’a fait un massage de crane qui m’a fait limite m’endormir, m’a fait EXACTEMENT pile poil la coiffure que je voulais (du jamais vu) et c’est LUI qui m’a raconté sa vie en monologue pendant que je m’admirais dans la glace, car il a fait un super boulot !!!!!!!! je t’ai dit, du jamais vu !!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire