Orgueilleuse, l’est-elle?

*illustration by My

L’orgueil : attribution à ses propres mérites de qualités vues comme des dons de Dieu (intelligence, etc.)

Autant vous le dire tout de suite, malgré mon implication à comprendre ces fameux vilains défauts que sont les péchés capitaux, l’orgueil est sans doute celui que j’ai le plus de mal à comprendre “justement”.

J’ai beau chercher, mais je ne vois pas… non, MissBrownie ne me semble pas orgueilleuse.

Je creuse, je creuse. En remontant un peu plus loin, et si je tends à rapprocher l’orgueil à une fierté mal placée, peut-être pourrait t-on dire que MissBrownie eu été une adolescente un peu vaniteuse avec sa soeur à une période collégiale.

Tant est si bien qu’à cette période précise, une certaine rivalité s’était installée entre les deux sœurs. C’est aussi poussée par ce sentiment de rejet, que j’ai n’est pas trop hésité à m’éloigner du foyer. Persuadée qu’avec la distance les relations ne pourraient que s’améliorer.

Aujourd’hui, je suis convaincue que si nous nous entendons aussi bien, c’est aussi parce-que nous avons su bien nous retrouver.

L’orgueil, un défaut passagé qui nous a servi.

Et vous, certains défauts vous ont-ils “sauvés” à un moment donné ?

Il faut définir l’orgueil : une passion qui fait que, de tout ce qui existe au monde, l’on estime que soi. [Théophraste]

L’orgueil est une enflure de coeur qui gâte toutes les bonnes qualités de l’esprit. [Chevalier de Méré]

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

5 commentaires sur “Orgueilleuse, l’est-elle?

    emanu124

    (22 juillet 2008 - 12:02)

    L’orgueil, c’est bien.
    Utilisé sciemment et avec modération, c’est ce qui nous permet de rester droit dans nos bottes quand parfois tout va mal.
    En fait la plupart des pêchés capitaux, c’est bien.
    La gourmandise (miam), la luxure (miam aussi), la colère (ça défoule), la paresse (formidable),
    Restent les deux derniers qui sont quand même moins appréciables :
    L’envie – c’est totalement stérile. Quelle est l’utilité de jalouser les autres ? Aucune. Il vaut bien mieux apprécier ce que l’on a plutôt que de lorgner sur les possessions du voisin.
    L’avarice – c’est VRAIMENT un pêché capital…

    Ptipimous

    (22 juillet 2008 - 13:02)

    Assez d’accord avec manu, l’envie et l’avaraice sont à bannier, mais les autres pêchés n’en sont pas vraiment.

    gazelle

    (22 juillet 2008 - 14:12)

    on est humains avant tout non? 🙂

    lilicerise

    (22 juillet 2008 - 15:36)

    Coucou les filles !
    Sakk, ta plume est toujours aussi belle à lire et tes illustrations sont à tomber !!
    Miss Brownie, je viens de temps en temps, au fil des invitations de ta soeur ! Ton blog est toujours aussi merveilleux et j’y pense régulièrement lorsque je lèche les miettes de mon assiette à dessert !! lol
    Bonne continuation les filles !

    sounie

    (22 juillet 2008 - 23:09)

    mon entetement m’a souvent causé soit du tort soit m’a ouvert des portes inattendues !!

Laisser un commentaire