Quand les vacances tournent au cauchemar (part II)

Résumons…

Nous sommes samedi 12 juillet, TiBiscuit n’a rien avalé depuis 48 heures et son état empire…

A notre retour de la piscine de l’hôtel, TiBiscuit nous a tellement fait peur avec son visage cadavérique et sa tête qu’il ne tournait plus qu’une seule solution s’impose à nous. Nous devons retourner aux urgences!

Un coup de fil à la tante de mon Homme qui était de garde la nuit dernière et donc qui a à peine dormi 3heures et nous partons chez elle la chercher pour aller aux urgences. Et oui, en l’ayant à nos côté, nous savons que nous serons écouter mais surtout que nous n’aurons pas à attendre. Nous passerons devant tout le monde. Ca me gêne vis à vis des autres gens attendant avec leurs enfants malades, mais en même temps, ça m’arrange aussi.

Nous voilà de retour aux urgences…

Cette fois, 2 internes nous reçoivent. Ils me paraissent si jeunes… C’est un peu Grey’s anatomy en tunisie…

Je pose TiBiscuit sur la table d’auscultation et je reste le plus près de lui possible. Il est paniqué, il pleure. Je suis là, dans un coin de la salle, à observer mais je me sens totalement inutile. Les internes parlent avec mon mari et sa tante en arabe. Je ne comprends rien, je n’ose pas parler. De temps en temps, mon Homme me traduit, mais j’ai l’impression de ne pas avoir tous les éléments en main… Par contre, je comprends très bien que quand les internes forcent TiBiscuit à tourner la tête et pencher la tête, c’est parce qu’ils suspectent une méningite. Ils prononcent aussi le mot “oreillons” en français et là je ne peux me retenir de dire “Mais il est vacciné contre les oreillons!”.

Soudain, les mots “ponction” et “lombaire” tombe.

C’est un choc pour moi.

Comment!? Non, ils ne peuvent pas faire une ponction lombaire à mon bébé! J’ai vu assez de séries médicalisées comme Grey’s anatomy, Dr House ou Urgences pour savoir qu’une ponction lombaire c’est délicat et douloureux. Puis j’en suis certaine, mon doudou n’a pas de méningite! Je m’oppose à la ponction lombaire! Par contre, impossible d’échapper au bilan sanguin.

La tante de mon Homme nous accompagne jusqu’au service pédiatrique et nous installe dans la chambre de garde des internes. Heureusement, pas d’internes aussi dévergondés que dans grey’s anatomy ici. Juste une chambre avec 2 lits, un bureau et des étagères où cohabitent chaussures, crocs et dossiers.

Il fait très très chaud. Et devinez ce que veut faire TiBiscuit! DORMIR!

La tante de mon Homme s’occupe de tout. Elle n’a quasi pas dormi mais elle court dans tous les sens pour notre TiBiscuit.

Elle lui pose un cathéter dans la main pour lui prélever du sang mais aussi pour lui poser une perfusion de glucose. Il est trop faible, il ne veut rien manger alors pour le requinquer un peu, la perfusion de glucose est la seule solution. Dans un sens, ça nous soulage car nous savons qu’il sera “nourri”.

Nous pouvons rentrer chez nous, enfin dans ma belle famille, avec notre TiBiscuit perfusé. Il a fallu cacher la perfusion car nous n’avions pas le droit de sortir avec… d’ailleurs TiBiscuit aurait du être hospitalisé… En France, il aurait été hospitalisé, c’est sûr!

Maintenant il faut attendre les résultats. Malheureusement, il y aura encore un rebondissement…

Je vous laisse encore sur votre faim, mais promis, la suite dans la journée!

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

18 commentaires sur “Quand les vacances tournent au cauchemar (part II)

    juju

    (5 août 2008 - 8:22)

    ioh la la la la….ma pauvre!!!!

    pour les oreillons…euh…le vaccin….j’ai aussi été vaccinée hein, et je les ai eu carabinés les oreillons… alors ne t’y fie pas trop… ca veut rien dire

    je suis pressee de connaitre la suite…. parce que je sais que tout fini bien 🙂

    Didou

    (5 août 2008 - 9:14)

    Oui, je suppose que tout se finit bien, mais ça me met vraiment mal à l’aise de penser à un pauvre ‘tit bout d’chou si malade…

    Vivement le dénouement (heureux!)

    Malou

    (5 août 2008 - 9:14)

    on peut dire que tu sais y faire pour que tes lecteurs reviennent ! 😉
    alors !!!!!!!!!! la suite !!!!!

    chocoladdict

    (5 août 2008 - 9:23)

    j’espère que tu as enfin eu un diagnostic car pour le moment je trouve que l’attitude des internes n’est pas très rassurante !

    Pivoine

    (5 août 2008 - 10:20)

    Ben dis donc…
    bon j’attends la suite.

    e-zabel

    (5 août 2008 - 10:33)

    ah le stress mais c’est dingue, la panique, ta choupette était avec ta belle famille pendant ce temps ? Vous lui avez expliqué ce qu’il se passait pour son frère…
    eh heureusement qu’on sait que ça se termine bien parce que ton suspense là ça commence à bien faire ! :o)

    Angie

    (5 août 2008 - 10:42)

    C’est pas gentil de nous laisser comme ça dans l’expectative… Pfff…

    gazelle

    (5 août 2008 - 11:00)

    rololoo le pauvre!! j’attends la suite aussi! t’as vu comme tu sais bien tenir tes lecteurs dans le suspens? 😀

    Tutuce

    (5 août 2008 - 11:52)

    pauvre petit bout j’espere qu’il va mieux…

    ratounette

    (5 août 2008 - 12:01)

    oh lala!! ca fait penser à une meningite… j’espere que ce n’etait rien d’aussi grave, bisous au petit bout!
    bon sinon le suspense est insoutenable hein!

    chocoladdict

    (5 août 2008 - 13:47)

    j’espère qu’ils vont enfin te poser un diagnostic car le plus stressant est de ne toujours pas savoir ce qu’il a vraiment !

    chocoladdict

    (5 août 2008 - 13:48)

    j’espère qu’ils vont enfin te poser un diagnostic , le plus flippant est de ne pas savoir ce qu’il avait réellement non?

    Lystig

    (5 août 2008 - 13:55)

    Quel suspense…
    TOut ça pour avoir encore tout plein de visiteurs demain qui veulent connaître l’épilogue (et pas le 3ème épisode ! on se croirait dans une série américaine, tout s’arrête chaque fois au moment crucial)

    julie

    (5 août 2008 - 13:58)

    oh punaise 🙁 je me revois avec mon lutin de 17 mois. et effectivement il avait été hospitalisé, 3 jours et demi!

    et il avait eu une ponction lombaire, un des plus grands regrets de ma “petite” vie, ne pas être restée à ces côtés pendant ce moment qui a dû être horrible. 🙁

    Camille

    (5 août 2008 - 14:10)

    Oh pétard, je suis toute retournée. ça a du etre un enfer, tout ça….

    Babou

    (5 août 2008 - 15:19)

    Ohlala je serai morte de trouille à ta place ! et comme toi je suis accro à De House alors j’imagine le stress en entendant ponction lombaire !!!!
    Pitié la fin de l’histoire !!

    Babou

    (5 août 2008 - 15:19)

    Ohlala je serai morte de trouille à ta place ! et comme toi je suis accro à Dr House alors j’imagine le stress en entendant ponction lombaire !!!!
    Pitié la fin de l’histoire !!

    emanu124

    (5 août 2008 - 19:54)

    La vache, ce genre de situation c’est déjà paniquant à domicile, alors j’imagine bien le stress quand ça t’arrive à l’étranger, même si le corps médical local semble plein de bonne volonté…
    J’attends le dénouement. Alors finalement, qu’avait-il ce petit ? Angine ou pas ?

Laisser un commentaire