Quand “vacances” finit par rimer avec “hôpital” {épilogue}

Je pense que le suspens a déjà assez duré…
Je ne pensais pas faire 3 notes sur le sujet au départ, mais finalement j’ai eu envie de bien rentrer dans les détails, de ne rien oublier. J’ai regretté à certains moments de cette mésaventure de ne pas pouvoir écrire sur le moment pour me libérer de tout ce qui gambergeait en moi, mais c’était tellement noir… Je savais qu’en écrivant “après coup”, cet épisode perdrait de sa gravité, enfin de la gravité qu’il avait pour moi.
Mais je vous remercie de m’avoir lu en sachant qu’il y avait un happy end.

Bon, ce n’est pas tout ça, mais où en étais-je?
Surtout si vous n’avez pas lu la Part II, je vous invite vivement à le faire.

Nous étions donc de retour chez belle maman avec notre TiBiscuit accompagné de sa perfusion de glucose.
Allongé sur la banquette, TiBiscuit dormait. Nous, nous cherchions un moyen de tenir sa perfusion en hauteur sans le gêner. Le pauvre, déjà que sa perfusion était sur sa main droite et qu’il ne pouvait plus tenir son doudou dans sa main, ni le caresser comme à son habitude, il fallait bien diminuer au maximum son inconfort.

Une heure plus tard, mon Homme repartait à l’hôpital avec sa tante afin de récupérer les résultats d’analyses sanguines.
A ce moment là, nous pensions que la perfusion de glucose redonnerait quelques forces à TiBiscuit et qu’il serait ensuite ne mesure de manger puis tout finirait par revenir à la normal.

Sauf qu’au moment où mon Homme est revenu de l’hôpital, ses premiers mots ont été :” Il faut y retourner”
J’avais du mal à en croire mes oreilles. Pourquoi avions-nous besoin d’y retourner?
Les résultats d’analyses étaient très mauvais. TiBiscuit présentait une très grosse infection d’après un taux qui était à 148 alors qu’il devait être inférieur à 10… Ne me demandez pas de quel taux il s’agit, je n’en sais fichtre rien…
La ponction lombaire était maintenant inévitable.

Dans la voiture qui nous conduisait encore une fois aux urgences, j’ai du lutter pour ne pas pleurer. J’avais du mal à répondre aux questions de mon TiBiscuit, j’avais du mal à trouver les mots pour le rassurer, puis je ne voulais pas lui mentir… on allait tout de même lui faire une piqûre dans le dos…

Nous revoilà encore une fois dans la chambre de garde des internes à attendre que l’interne qui l’a ausculté vienne lui faire la ponction lombaire. Je ne connais pas vraiment les hôpitaux français, ni comment cette intervention se déroule en France, mais là, la vétusté des locaux ne m’inspire pas confiance. Au fond de moi, j’aurai préféré que tout cela se déroule en France, je crois que j’aurai eu plus confiance.

L’interne installe TiBiscuit à califourchon sur une chaise. Il place un oreiller sur le dossier. Un autre interne et mon Homme maintiennent TiBiscuit plaqué contre l’oreiller. On badigeonne son dos de bétadine. De mon côté, j’essaie tant bien que mal de rassurer TiBiscuit, mais il est dans un tel état de peur qu’il hurle à chaque fois que l’interne lui touche le dos.
En 1 fraction de seconde, l’interne pique entre 2 vertèbres et un liquide transparent jaillit. Un vrai jet. Ca me rappelle quand TiBiscuit lâchait mon sein en pleine montée de lait…
Il parait que c’est une bonne chose que le liquide soit clair, s’il avait été jaune, ça aurait été très mauvais signe…

Maintenant, TiBiscuit doit rester allongé sur le dos une vingtaine de minutes, sans bouger et nous attendons les résultats.

Enfin, les résultats arrivent.
Ouf! Pas de méningite!
Mais pour faire un bilan complet, on nous envoie faire une radio du thorax avec fond de l’œil en prime et avec un TiBiscuit qui pleure tout le temps, c’est dur… Pour finir, petite visite à un ORL qui en conclut à une inflammation des ganglions avec pus non collecté… en gros il a un abcès sur le ganglion mais sans pus. La cause ? Sûrement une angine mal soignée. Sûrement la saleté d’hérisson qui avait squatté la gorge de TiBiscuit 2 semaines plus tôt.
Traitement ? 10 jours d’augmentin (antibiotique) par intraveineuse. TiBiscuit devra garder son cathéter pendant 10 jours… pas de plage possible …

A 22h30, nous pouvons enfin rentrer chez nous, retrouver notre chipette qui doit se demander pourquoi nous sommes si souvent absent.

Vous pensez que ça s’arrête là, que TiBiscuit a eu son traitement pendant 10 jours et que tout est rentré dans l’ordre tranquillement?
Et bien non…

Le dimanche fut assez tranquille dans le sens où TiBiscuit n’a fait que dormir ou pleurer quand notre infirmière de choc passait lui faire une de ses 4 injections par jour. Il était en mode “peur” constant. Il ne mangeait toujours rien non plus, ce qui nous causait toujours pas mal de soucis. Par contre, il commençait à se plaindre modérément de son ventre, son dos et sa tête.
Le soir, coup de fil. La tante de mon Homme nous appelle pour qu’on passe à l’hôpital. Elle veut faire examiner TiBiscuit par un résident spécialisé dans les cancers qui a fait son résidanat en France. Enfin un médecin avec qui je pourrais parler.
L’auscultation dure très peu de temps, le médecin tâte le cou de TiBiscuit et pour lui, pas de doute, c’est une adénite.

Pendant sa convalescence, TiBiscuit est assez dur. Il pleure beaucoup, dort beaucoup et se réveille parfois sans se rendre compte qu’il a dormi et demande en hurlant qu’on lui remette son dessin animé…

Le lundi s’avère de plus en plus difficile… Moi qui pensait que ça allait aller en s’améliorant, on dirait bien que je m’étais plantée.
Au réveil, TiBiscuit se plaint que la lumière l’incommode. Impossible d’ouvrir les volets sans qu’il hurle. En plus, il est incapable de rester assis plus de 10 sec sans se plaindre de sa tête…
Le lundi et le mardi ont sans doute été les jours les plus durs pour moi. TiBiscuit ne faisait que dire “Aïe ma tête” ou “Aïe mon dos” et il ne mangeait toujours rien ou juste un gâteau sur la journée.
J’étais à bout de nerf de le voir souffrir… C’était inadmissible pour moi que mon petit bout de 4 ans souffre continuellement comme ça. Toutes les 6h, il avait de l’advil ou du doliprane contre sa fièvre qui ne baissait pas encore, mais cela n’avait aucune incidence sur sa douleur. Parfois j’avais peur qu’il s’endorme et ne se réveille plus… C’était vraiment très dur moralement.
Mon cerveau surchauffait, imaginait le pire… Et si le diagnostic n’était pas le bon? Je n’avais qu’une envie: qu’on soit rapatrié en France, mais en même temps, je en voyais pas TiBiscuit prendre l’avion avec ses migraines qui le paralysaient.

Le mardi soir, j’ai craqué… Je faisais tout pour ne pas craquer, je m’isolais de temps en temps, mais là j’ai craqué… devant TiBiscuit …
Les enfants n’ont pas compris pourquoi je pleurais…
Chipette essayait de me consoler. Elle était adorable, elle me disait “Faut pas pleurer maman”, en me mettant sa main sur l’épaule.
TiBiscuit voulait savoir pourquoi il me faisait pleurer. Je lui ai expliquer que ce n’était pas de sa faute, que je voulais juste qu’il guérisse. Il s’est mis à pleurer lui aussi. Il m’a dit que je ne devais pas m’inquiéter, qu’il n’allait pas “être mort”.
Cet épisode a vraiment marqué les doudoux… TiBiscuit m’a même dit que seuls les enfants ont le droit de pleurer, pas les papas et les mamans… Ils ne m’avaient jamais vu pleurer.

Le mercredi, on a décidé d’aller voir un pédiatre privé pour se rassurer.
Il nous a fait refaire un bilan sanguin. L’infection était encore présente mais avait bien diminué. Le pédiatre trouvait que 4 injections d’augmentin par jour, c’était trop alors il a baissé à 3. Direct l’état de TiBiscuit s’est amélioré. Il a recommencé à manger un peu.
Quand il a recommencé à jouer, j’ai su qu’on était sur la bonne voie.

De jour en jour, son état s’est amélioré. Il a même eu un appétit d’ogre!

Et le mardi 22 juillet, nous avons pu retourner à la plage. Nos vacances ont enfin pu commencer!
Pour moi, nos vacances n’ont duré qu’une semaine, mais pendant cette semaine, nous sommes allés chaque jour à la plage pour en profiter au maximum.

Les autres détails plus drôles de nos vacances, je vous les raconterai dans d’autres billets!

Pour les mots de tête, nous l’avons su que beaucoup plus tard, mais la ponction lombaire en était à l’origine… Une amie en ayant fait une 2 ans plus tôt m’a raconté avoir vécu la même chose : migraine, impossibilité de se lever ou même de s’asseoir et cela pendant 2 semaines!

Voilà, l’histoire de TiBiscuit malade pendant les vacances s’achève ici. Par contre, on s’inquiète encore un peu car il a tendance à avoir la voix cassée en ce moment… nous avons peur d’une rechute… alors on le force à boire de l’actimel chaque matin 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

32 thoughts on “Quand “vacances” finit par rimer avec “hôpital” {épilogue}

    e-zabel

    (5 août 2008 - 15:35)

    je suis très touchée par ce dernier billet de l’histoire, je suis très triste pour toi, je comprends ta douleur et le fait que tu aies craqué devant tes enfants… il faut juste bien bien leur expliquer et surtout leur dire que si ! une maman peut aussi pleurer ! En fait, on est leur héroine et ça les panique de nous voir pas bien, mais en même temps je pense qu’il est important qu’ils sachent que l’on n’est pas parfait et que les choses nous touchent aussi mais qu’on gère !
    Pauvre Tibiscuit… on lui envoi plein de bisous

    juju

    (5 août 2008 - 15:54)

    mon dieu…. j’aurias pas tenu autant sans craquer je crois bien… et je me serai faite rapatriée aussi…

    heuresuement que tout va mieux maintnenat. un bisou au ti gars courageux et si touchant

    Fleur2palmier

    (5 août 2008 - 16:25)

    Eh bien dis moi quelles vacances! Pas très reposant tout ça. Je comprends vraiment ton état d’esprit et j’aurais moi aussi craqué à n’en pas douter.

    Bon maintenant j’espère qu’il va bien vite complètement guérir, sans voix cassée car moi j’ai pris son inscription pour la nouvelle star 2018 😉

    Babou

    (5 août 2008 - 16:47)

    Quelle aventure ma pauvre ! Je suis vraiment de tout coeur avec toi et j’espère vraiment que ton TiBiscuit d’amour ne fera pas de rechute ! A ta place je crois qu’on aurai toute craqué, voir bien plus tôt ! Et je suis de l’avis d’e-zabel qu’il faut expliquer aux enfants ce qu’il se passe, même s’ils n’en comprennent pas tous les tenants et aboutissants, c’est mieux que de les laisser dans l’ignorance ! enfin c’est que mon avis !
    En tout cas, heureusement, tout est bien qui finit bien 🙂 Et si Tibiscuit est candidat pour la nouvelle star 2018, moi je vote pour lui promis !!

    MamanCélib

    (5 août 2008 - 17:24)

    Ben dis donc °_°
    Il a été bien courageux Tit Biscuit… et je me doute bien ça a du etre difficile pour toi :-/

    Didou

    (5 août 2008 - 17:39)

    Je ne sais pas si je dois dire “ma pauvre” ou “le pauvre” !!

    En tout cas, ça m’a vraiment mis mal à l’aise de lire ces trois billets…
    Je me suis vu dans ta situation, dans u npays étranger, avec un diagnostique sans cesse incertain, des médicaments qui ne font pas tout qu’ils devraient (c’est à dire guérir instantanémanet), ton tit bout qui souffrait constamment…

    A dire vrai, j’ai détesté ces trois billets.

    Mais pas parce que tu les as mal écrits ou que tu n’aurais pas dû les écrire, juste parce que je refuse au fond de moi que de telles situations puissent arriver en vrai…

    MissBrownie

    (5 août 2008 - 16:45)

    oOo e-zabel oOo : La tante de mon Homme m’a reproché d’avoir craqué devant TiBiscuit… Elle a eu peur qu’il s’en serve par le suite comme moyen de pression, genre ça me touche qu’il soit pas bien donc il en profite. Mais je n’ai pas du tout le sentiment qu’il l’ait pris comme ça, bien au contraire.

    oOo juju oOo : Merci pour mon doudou 😉 J’ai vraiment lutter parfois pour ne pas craquer.

    oOo Fleur2palmier oOo : La voix cassée, ça peut avoir un certain charme pour un chanteur 😉

    Une Fille & La Toile

    (5 août 2008 - 18:07)

    Quelles émotions… Je suis bien contente de voir que tout est bien qui fini bien ! Les vacances ont dû être éprouvantes, et je comprends totalement que tu ais craqué devant lui. Après tout, même les parents ne sont pas des surhommes, et, même si ils sont toujours là pour nous protéger du pire, ils ont le droit de montrer que des fois c’est pas si facile…
    Je souhaite un très bon rétablissement à TiBiscuit !

    Pivoine

    (5 août 2008 - 18:19)

    C’est bien compréhensible que tu aies craqué, et je ne pense pas que ça soit grave pour les Doudoux, après tout tu leur as expliqué pourquoi et c’est mieux pour eux qu’il comprenne je pense.
    Les enfants sentent de toutes façons quand ça ne va pas.

    Pour la voix cassée : Ti biscuit mue, c’est un Homme maintenant 😉

    Pimousse

    (5 août 2008 - 18:34)

    Craquer est normal, plus que normal et Tibiscuit savait, avant que tu ne craques qu’il y avait quelque chose. Je suis certaine que ton craquage n’a pas eu d’impact sur son moral à lui et il valait mieux pour toi de sortir tout cela sinon ca t’aurait rendu malade. Ben dis donc, j’espère qu’il va vite se rétablir complètement, mais ce qu’il y a de bien c’est qu’à cet age, ils oublient vite. Allez courage. Maintenant il te faudrait des vacances pour te reposer des vacances!

    annouchka

    (5 août 2008 - 19:55)

    Oh là là, c’est déjà très dur à vivre en chez soi en France ce genre de chose alors j’imagine même pas à l’étranger, avec en plus la barrière de la langue. Moi aussi ces billets m’ont touchée, ils sont tellement bien écrits qu’on s’y croirait, en tout cas tu arrives vraiment à nous faire ressentir tes émotions.
    Je ne sais pas comment j’aurai réagi à ta place, mais vous avez vraiment été très courageux ! Il n’y a rien de plus terrifiant au monde que la peur de perdre son enfant ou de le voir souffrir ! Content que la fin soit heureuse, et j’a hâte de lire tes histoires drôles 😀

    Dom

    (5 août 2008 - 19:57)

    Pour avoir eu une méningite étant petite, je confirme, la ponction lombaire est vraiment très très douloureuse, enfin l’après ponction surtout. Mais surtout, la peur de sa maman est encore pire si elle ne le dit pas, le fait d’entendre sa mère avouer qu’elle a peur permet finalement de ne pas imaginer le pire.
    Et de se donner une dose de courage en la consolant.

    emanu124

    (5 août 2008 - 20:01)

    Oui, c’est ce que je disais dans le com précédent, ce genre d’évènement est très stressant.
    Je pense que dans ta situation, j’aurais demandé le rapatriement sanitaire.
    Et c’est vrai, j’ai toujours entendu dire qu’une angine mal soignée peut dégénérer rapidement.

    annouchka

    (5 août 2008 - 20:04)

    Emanu124 a raison, ma maman travaille dans le médical et elle m’a toujours dit aussi qu’une angine mal soignée ça peut être très dangeureux ! Maintenant on comprend pourquoi. J’espère que tu vas vite te remettre de cet incident en tout cas !

    Delph

    (5 août 2008 - 20:14)

    J’avais la chair de poule en te lisant! J’imagine ton angoisse face à ton impuissance… et le fait d’être dans un pays étranger n’aide pas, surtout lorsqu’on ne parle pas la langue! Heureusement que ce n’est pas le cas de ton mari et que vous aviez sa tante pour vous aider!

    gazelle

    (5 août 2008 - 21:02)

    waouh c’est poignant, j’étais émue pour toi là. Mais je suis contente pour vous que tout se soit bien terminé 🙂

    Malou

    (5 août 2008 - 22:01)

    Ouh quelles vacances en effet ! Pas des plus reposantes, mais le principal c’est que le doudou aille beaucoup mieux.
    Fais lui de gros poutoux !!!!

    Camille

    (6 août 2008 - 0:49)

    Bon, je me répète, hein, mais quelle aventure… Je pense que vous allez vous en souvenir, de cet été, non?!
    en tout cas, je suis soulagée de voir que finalement, tout s’est arrangé (et plutot “vite”, en fin de compte)(tout est relatif, hein, mais bon…)

    Katia

    (6 août 2008 - 10:01)

    Et bien ma pauvre ! Quel cauchemard ! J’ai lu tes différents billets en croisant les doigts à chaque fois que tout aille mieux maintenant …
    Fais de gros bisous à TiBiscuit !! L’enfant souffre mais je n’ose imaginer ta douleur face à ton impuissance… Tu sais, je pense qu’à aucun moment tu dois t’en vouloir d’avoir craqué devant lui. Une maman, surtout une super maman, a des émotions qu’il faut expliquer à l’enfant…
    gros bisous ma belle, tu nous as manqué au fait 😉

    MissBrownie

    (6 août 2008 - 10:00)

    oOo Babou oOo : En réfléchissant bien, 2018, ça me paraît tôt… il n’aura que 14 ans… disons plutôt 2022 😉

    oOo MamanCelib oOo : Je ne sais pas si on peut dire que TiBiscuit ait été courageux par rapport à certains enfants qui subissent de la chimio sans pleurer parce que lui a vraiment beaucoup pleuré… Enfin tout ça pour dire qu’effectivemment ça a été très dur pour lui, pour nous mais j’en admire d’autant plus les enfants atteints de cancer.

    oOo Didou oOo : Je suis désolée que ces billets t’aient mis mal à l’aise mais j’avais vraiment besoin de l’écrire. En ce moment, je ne fais que raconter cet épisode quand on me demande si les vacances étaient bien et bien sûr , je résume, je passe les détails alors je tenais à ce que quelque part, ils soient inscrits.

    oOo Une fille et la toile oOo : Et non, les parents ne sont pas de super héros… on essaie mais ce n’est pas toujours facile…

    oOo Pivoine oOo : Mdr pour la voix 😀 Tu as raison, depuis qu’il mange mieux, il dit qu’il devient un papa alors ça doit être ça 😉

    oOo Pimousse oOo : Je pense que le fait que je craque, ça l’a peut être au contraire boosté, poussé à faire des efforts.

    oOo Annouchka oOo : C’est vrai que de ne pas pouvoir échanger avec les médecins m’a embêté… heureusement le pédiatre privé qu’on a été voir après parlait assez bien français.

    oOo Dom oOo : Si j’avais su que l’après ponction lombaire était si douloureux, je me serais sûrement moins inquiétée les jours qui l’ont suivi parce que là, ça m’avait mis au 36ème dessous…

    oOo emanu124 oOo :Le rapatriement sanitaire, j’y ai souvent pensé mais je ne savais pas s’il était judicieux de voyager avec TiBiscuit dans cet état… déjà moi l’avion de donne des maux de tête alors comme il avait déjà des migraines

    Luna

    (6 août 2008 - 11:16)

    hé ben dis donc, l’été 2008 va vous laisser des souvenirs !

    Perso j’aurais demandé le rapatriement en France très vite, le voyage en avion est court, en plus c’est adapté au transport des malades (tu voyages pas assise au milieu d’un charter de touristes).

    Petite j’ai fait du rhumatisme articulaire aigu à cause d’une angine mal soignée (le strepto est passé dans le sang et s’est installé dans mon genou) j’ai été soignée à la pénicilline pendant 3 ans pour en être débarrassée. Faut vraiment être très prudent. A ta place j’irai vite chez le toubib pour qu’il fasse un prélèvement dans la gorge pour vérifier que TiBiscuit n’a pas encore une angine microbienne (ce test est répandu maintenant pour éviter de filer des antibio quand l’angine est virale) comme ça tu serais fixée.

    Et laisse tomber l’Actimel, ce truc n’a jamais eu aucune efficacité sur le système immunitaire, les associations de consommateurs l’ont d’ailleurs dénoncé (et les produits laitiers en grande quantité peuvent causer des problèmes ORL car ils augmentent la production de sécrétions).

    MissBrownie

    (6 août 2008 - 11:53)

    oOo Annouchka oOo : Pour l’angine, je ne pensais pas que ça pouvait dégénérer tant! Quand TiBiscuit s’était plaint de sa gorge, c’était un samedi et ça avait duré à peine 24h… j’étais loin de m’imaginer que ça pouvait devenir grave. On en avait même discuter avec ma soeur, sur le fait que les médecins ne donnent jamais grand chose contre les angines virales…

    oOo Delph oOo : Oui, heureusement que la tante de mon Homme est infirmière en pédiatrie.

    oOo Gazelle oOo : Merci 🙂

    oOo Malou oOo :Le pire, c’est qu’on était parti en ce disant que cette année, ça ne pouvait être que mieux comparé à l’année dernière où nous avions aussi été privé de plage pendant 1 semaine suite à la circoncision de TiBiscuit… 🙁

    oOo Camille oOo : c’est vrai que quand j’entends qu’on peut souffrir pendant 2 semaines suite à une ponction lombaire, je me dis que TiBiscuit s’est assez vite remis.

    oOo Katia oOo : Merci pour ton message Katia 🙂

    oOo Luna oOo : Le fils d’un collègue a eu la même chose que toi petite. Ils ont cherché longtemps avant de trouver ce qu’il avait!
    On a tout de même pu profiter d’une semaine de vacances donc je ne regrette pas de ne pas m’être fait rapatrié maintenant 😉
    Pour l’actimel, ça lui fait au moins avaler un produit laitier le matin, sinon il ne prend rien… après, il mange juste 1 ou 2 yaourts dans la journée.
    Pour le test chez le médcin, tu as raison, je devrais y aller.

    Lystig

    (6 août 2008 - 13:35)

    Heureuse d’apprendre que cela va mieux.
    Embrasse ton garçon de ma part.

    (PS : comme Luna, ma pédiatre m’a conseillé d’éviter au maximum les produits laitiers pour éviter les sécrétions. Depuis j’évite et même un rhume semble passer plus vite…)

    Anne

    (6 août 2008 - 13:50)

    Ah zut… je ne savais tout ce qui s’était passé pendant vos vacances!!
    Heureusement tout finit bien!!
    Je comprends tout à fait le sentiment d’impuissance devant son enfant malade… personne n’aime voir son tout petit malade.
    Mais c’est quoi cette histoire d’hérisson??

    Gros bisous à toi et aux doudoux!

    chocoladdict

    (6 août 2008 - 14:18)

    ouh la la que d’émotion en lisant ton billet, moi qui suis une hypersensible je me voyais à ta place et j’imagine comme cela est dur de voir son fils souffrir sans pouvoir faire grand chose…Je crois même que j’aurais craqué bien avant toi et je ne trouve pas que cela soit mauvais pour tes enfants, ils voient que nous aussi on peut être triste, en colère, etc…c’est un peu comme dire à un garçon qu’il ne peut pas pleurer car il est un garçon…pourquoi pas? tout ça est culturel et pas du tout inné.
    En tous cas, j’espère que Ti Biscuit va reprendre toutes ses forces et retrouver l’insouciance que perd tout enfant quand il traverse une maladie difficile.
    Bisous de rétablissement à Ti Biscuit !

    ratounette

    (6 août 2008 - 22:09)

    oh la la!!! Je comprends tout a fait que tu aies craqué! dans ta situation, loin de mon pays, je pense que j’auraais réagi de la meme facon.
    Je suis soulagée d’apprendre que finalement le petit va mieux et que vos vacances se sont terminées mieux qu’elles n’avaient commence!

    Tutuce

    (7 août 2008 - 12:07)

    Tu as traversé une sacrée épreuve , moi j’aurai craqué bien avant …

    Je suis heureuse que cette histoire est eue une fin heureuse 🙂

    Angie

    (7 août 2008 - 16:23)

    Ouf, tout va bien. Moi je pense que j’aurai craqué bien avant.

    shalima

    (7 août 2008 - 16:58)

    Pauvre TiBiscuit, et pauvres vous, c’est tellement dur de voir son enfant souffrir et ne rien pouvoir faire !! j’espère que tout ça deviendra très vite un mauvais mais lointain souvenir !

    Coco

    (7 août 2008 - 21:43)

    Ton ptit blog it express m’avait mis la puce a l’oreille mais je ne pensais pas que c’etait si serieux que cela! Je comprend tout a fait ton angoisse et ta frayeur et il m’en aurait fallu moins que ca pour pleurer je t’assure! Pleurer est aussi legitime que rire ou etre en colere, aussi pourquoi cacher cette emotion la a nos enfants? On n’est pas oblige de leur dire exactement tout se qui se passe dans notre esprit, mais en leur disant simplement les choses (maman est triste de te voir malade; ca me fait de la peine de savoir que tu as mal et que je n’arrive pas a te soulager, par exemple), ils sont tout a fait capable de comprendre! Sinon je ne pense pas que les enfants soient calculateurs…
    J’imagine que vous avec du mettre les bouchees doubles la derniere semaine et j’espere que vous avez pu passer de chouettes moments apres la tourmente! J’attend avec impatience tes recits a venir!
    Bisous tout doux pour toi et ton Tibiscuit (Et ta Chipette aussi qui a l’air d’etre un sacre numero!)

    Annabelle

    (18 août 2008 - 15:26)

    Quelle angoisse !! j’imagine ce que tu as du ressentir. c’est terrible de se sentir aussi impuissant et de ne rien pouvoir faire pour les soulager 🙁
    J’espère que Tibiscuit oubliera vite ses mésaventures de cet été.
    C’est sûr que ça a du leur faire tout drôle de te voir pleurer mais en même temps tu en avais sûrement besoin trop mignon Aménie qui te console.
    Allez les prochaines vacances seront plus zen.
    Bises

    Achatrice

    (25 octobre 2010 - 12:56)

    Parfois ca arrive. Il faut etre attentif!

Laisser un commentaire