IndiGes(ta)tion

jeu ecriture 3Sur ce blog, je vous ai souvent habitué à des textes avec une pointe d’humour, mais pour une fois, j’ai envie de partager avec vous un texte plutôt noir [et pas assez abouti à mon goût, mais je ne vais pas y passer 3 jours] et surtout entièrement fictif, juste pour le 3ème jeu d’écriture.

Dans une petite rue pavée de Venise, Paloma, une belle jeune femme de 27 ans marche d’un pas décidé vers les canaux de la ville, trainant une valise derrière elle.

Autour, des badauds tranquilles admirent les vitrines luxueuses de la rue, ignorant tout du drame se déroulant derrière eux.  Mais qui pourrait se douter de l’horreur que renferme la valise trolley de Paloma?

Par une belle journée ensoleillé, Paloma s’est réveillée avec d’atroces douleurs dans le ventre. Elle a d’abord cru que les crevettes dégustées la veille au restaurant Al Fontego dei Pescatori pourtant si réputé avaient du être avariées et qu’elle était victime d’une grosse indigestion. Incapable de quitter ses toilettes, elle avait passé la matinée pliée en 2 dans sa salle de bain. Souffrant atrocement, Pamola n’espérait qu’une chose : se vider. Oui, se vider pour enfin se sentir mieux… Plus les heures passaient et plus Paloma redoutait de ne pouvoir être présente au vernissage de la galerie d’art Contini auquel elle était invitée. Elle attendait pourtant tellement de cet événement … essentiellement de bonnes rencontres.

Pourtant, ce matin là, une crampe d’estomac insoutenable bloqua la respiration de Paloma. Elle ressentit soudain l’envie de pousser, comme un besoin primitif. Et dans un cri rauque, elle sentit une chose visqueuse et molle lui glisser entre les jambes.

La chose émis d’abord des sons étranges, semblables au miaulement d’un chaton puis se mit à pousser des cris, de plus en plus fort. Paloma paniqua. Elle ne souhaitait qu’une chose, stopper cette alarme stridente. Elle avait toujours détesté le son des alarmes des réveils matin. Trop stressante à son goût. Elle préférait se réveiller en musique. Mais sur cette chose, il n’y avait aucun bouton volume ou STOP. Comment l’arrêter ?

Paloma attrapa sa serviette de bain, celle dans laquelle elle s’était enveloppée la veille en sortant de son bain à remous. Elle sentait encore bon le gel douche à la cerise, ce qui apaisa un peu Paloma. La jeune femme étouffa les cris de la petite chose à l’aide de la serviette jusqu’à ce que le silence revienne.

A aucun moment Paloma n’avait ressenti l’instinct de protection envers la chose. C’était juste une chose qui avait glissé de son ventre, comme un corps étranger, un parasite nuisible relié à elle par un cordon simple à couper. Elle ne ressentait aucune culpabilité non plus.

Le soleil couchant illuminait l’appartement de Paloma qui se sentait beaucoup mieux désormais, comme libérée d’un poids. Finalement, elle pourrait assister au vernissage, mais il fallait qu’elle fasse vite pour se préparer, surtout qu’avant de pouvoir s’y rendre, elle devrait se délester d’un petit poids dissimulé dans sa valise, un petit poids qui disparaîtrait au fond des canaux…

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

37 commentaires sur “IndiGes(ta)tion

    Faustine

    (27 mars 2010 - 10:24)

    Ah oui, un brin de SF ça fait du bien de temps en temps. Géniale cette vision de la photo.

    lou

    (27 mars 2010 - 9:38)

    La version trash de l’histoire.
    Tu as dû voir de mauvais films : – )

    Chapeau pour l’écriture !

      MissBrownie

      (28 mars 2010 - 13:59)

      Merci 🙂
      J’aime aussi les lectures sombres 😉 Je l’ai dit, j’aime les drames :-p

    Virginie B

    (27 mars 2010 - 10:00)

    en fait je trouve ça fabuleux les nombreuses et toujours différentes interprétations d’une même photo !

    elunaleo

    (27 mars 2010 - 11:02)

    ouaouh…

    Stéphie et les Cacahuètes

    (27 mars 2010 - 11:05)

    ah ouais.. je ne te connaissais pas encore ce côté sombre, mais ça te va très bien.
    Court, intense, juste ce qu’il faut, ce texte.
    bravo l’écrivain.

    madamezazaofmars

    (27 mars 2010 - 11:01)

    C’est fort et intense, ça met mal a l’ aise aussi, mais ça fait reflechir. J’ ai beaucoup aimé

    Anne-Sotte

    (27 mars 2010 - 11:26)

    Ah ouais, sacrée histoire ! La fin est un peu dure quand même… Et l’héroïne un peu bêbête… 😉

    Madame Kévin

    (27 mars 2010 - 12:52)

    C’est un texte fort et troublant. Bravo pour l’originalité, pour ton imagination. Je mets le texte en ligne. Merci !

      MissBrownie

      (28 mars 2010 - 14:02)

      Ouep, j’avais envie de faire autre chose que le nouveau départ ou le thème amoureux :p

    Nelfah

    (27 mars 2010 - 13:30)

    J’aime beaucoup ton histoire. La description ainsi que le scénario. Tu décris très bien les sentiments de Paloma qui plus est sur un sujet aussi important que le déni de grossesse…
    Chapeau !

      MissBrownie

      (28 mars 2010 - 15:07)

      Merci 🙂 C’est un sujet pas facile sur lequel je ne peux qu’imaginer …

    Kahlan

    (27 mars 2010 - 15:38)

    Tu le racontes très bien, j’ai souvent essayé de me mettre à la place de ces femmes, c’est troublant, très, mais peut-être bien compréhensible…bravo d’avoir abordé le sujet, et de belle façon.

      MissBrownie

      (28 mars 2010 - 15:07)

      Je suis contente que mon texte te plaise. J’avais un peu peur des réactions sur un thème aussi dur.

    Gazelle

    (27 mars 2010 - 17:29)

    En effet c’est trash, mais j’aime beaucoup 🙂 tu manies plutôt bien le registre 🙂

    Libelul

    (27 mars 2010 - 20:55)

    Sombre, et Dark. Mais une autre vision de la vie. Bravo !

      MissBrownie

      (28 mars 2010 - 15:10)

      J’avais envie d’autre chose qu’une histoire amour ou une histoire de départ …

    val

    (27 mars 2010 - 20:29)

    Et pourquoi pas?
    Une histoire sombre, certes mais intéressante. J’aime beaucoup. Bravo!

      MissBrownie

      (28 mars 2010 - 15:09)

      Venant de toi, le compliment me fait très plaisir car tu manies très bien la plume 😉

    mistinguett

    (28 mars 2010 - 8:24)

    à mon avis, cela arrive bien plus que l’on imagine….

    très bien écrit 😉

    Carole

    (28 mars 2010 - 9:20)

    Tu as fait fort… sacrée histoire de valise…

    emanu124

    (29 mars 2010 - 10:55)

    Ouch très noir…
    Il fallait beaucoup de courage pour écrire ceci..
    Bravo, je ne soupçonnais pas que tu puisses un jour faire ceci.
    Tu me surprends. Et c’est un compliment.

    lexou

    (29 mars 2010 - 10:21)

    Ca me met un peu mal à l’aise ton histoire mais c’est très bien écrit!

    Till the Cat

    (29 mars 2010 - 11:35)

    Bravo pour ce texte. C’est noir, soit, mais c’est très bien écrit. Et tu sais quoi ? tu m’as donné envie de me prêter au jeu. Je vais peut être m’y mettre tiens …

    Sophie L

    (29 mars 2010 - 12:54)

    Ca te va bien d’oser! Pas trop de description mais suffisamment pour assister et comprendre parfaitement la situation… Bref, j’ai beaucoup aimé!

    Maria

    (29 mars 2010 - 13:43)

    Bravo! tu m’as surprise aussi! avec c texte qui sort du contexte donc j’ai l’habitude de te lire! mais c bien, ça preuve que nous parlons pas que de nous ou nos enfants ou nos histoires perso, mais qu’on peut être très créative avec une simple photo!

    SANDRINE

    (29 mars 2010 - 12:59)

    Si seulement je pouvais avoir le même postérieur que Paloma….
    Moi aussi je me laisserai bien tenter par ce petit jeu littéraire, mais l’inspiration sera t’elle là???

    une fille et la toile

    (29 mars 2010 - 14:02)

    J’ai beaucoup aimé le côté surprenant de ce billet… Bravo !

Laisser un commentaire