Dans la Famille Tunaka, Il y a …

keep-smile-bob-eponge

Dans la famille Tunaka, je demande la maman!

Je suis une maman Tunaka… enfin, pas tout le temps quand même, mais j’avoue que quand un des doudoux me demande d’aller lui chercher quelque chose dans la cuisine alors que je viens de faire 4 aller-retour pour aller chercher les kinder maxi de TiBiscuit, puis le combo pépito / kinder de Chupa qui n’avait pas vu que je venais d’aller dans la cuisine et après le pépito de TiBiscuit parce que surtout, il ne voulait pas que je l’amène en même temps que ses kinders, sans oublier de l’eau parce qu’il n’y en a plus sur la table de la salle à manger (cette exemple est pris tout à fait au hasard… ou presque… ça pourrait être autre chose, sauf le nombre d’aller-retour) et que le doudoux est normalement constitué de 2 bras et 2 jambes tout comme moi, il arrive que je lui réponde :

“Tu n’as qu’à aller le chercher tout seul, tu es assez grand!”

(Non, je ne suis pas du tout agacée quand je prononce ces mots…)

plutôt que :

“Mon doudou, tu sais, je suis occupée… j’adorerai aller te chercher ce que tu me demandes mais pour le moment, je ne peux pas alors essaie d’aller le chercher toi même. Je sais que tu es fort et que tu vas y arriver. Sinon, je viendrai t’aider après”

Oui, parce que franchement, au bout d’un moment, je veux bien être une gentille maman mais j’ai un peu l’impression d’être la boniche de service!

Alors oui, je suis parfois une maman Tunaka

Quand TiBiscuit me demande de l’accompagner aux toilettes parce que dehors il fait nuit et qu’à 6 ans 1/2 ça lui fait un peu peur … qu’est ce que j’aurai pu dire alors que je devais traverser un grenier frigorifique au même âge que lui pour aller aux toilettes.

Quand Chupa a ramené tous ses livres / petshop / barbies dans le séjour et qu’elle me demande de ranger parce qu’elle est trop trop fatiguée… pour les amener, ce n’était pas trop lourd et elle n’était pas fatiguée bien sûr.

Il m’arrive donc de dire “Tunaka le faire tout seul” parce que moi aussi je suis fatiguée, épuisée et que j’aimerai bien poser mes fesses dans le canapé sans être dérangée tous les 2 secondes.

Pourtant, il paraît que c’est MAL! Extraits choisis

“On dirait du japonais (tunaka) ou plus exactement une manière très nippone de renvoyer le gamin dans ses filets. L’enfant Tunaka est seul au monde. (…) Non qu’il ne soit pas capable de se débrouiller tout seul, il réclame une assistance affective et non effective. (…) Les familles Tunaka sont des familles qui ne tissent aucun lien affectif durable entre les membres.”

Bref, il faut bien choisir ses mots pour que l’enfant comprenne que l’on est présent pour lui, qu’il peut compter sur nous, même si on n’est pas toujours disponible d’après ce que dit mon bouquin.

Tant pis, j’assume de dire de temps à autre “Tunaka” à mes doudoux parce que franchement je trouve que parfois ils abusent et que je leur donne déjà beaucoup d’amour et de présence… peut-être même de trop et c’est pour cela qu’ils en usent et abusent en tirant sur la corde au maximum. J’aimerai vraiment qu’ils soient plus indépendants et autonomes de temps en temps alors un “Tunaka” ne leur fera pas de mal… En fait, ça me fait plus de mal à moi parce qu’après, ils râlent tout le temps.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

29 commentaires sur “Dans la Famille Tunaka, Il y a …

    mistinguett

    (28 janvier 2011 - 9:44)

    je crois que je suis aussi une maman tunaka d’un autre côté, je n’en n’ai pas honte… ça permet à mini-miss de développer son autonomie!…. mais siiii! 😉

    chocoladdict

    (28 janvier 2011 - 8:51)

    ça me fait bien rire cette histoire de Tunaka c’et comme yaka dans un autre style..je vais essayer de surveiller mes phrases aujourd’hui pour voir si moi aussi je suis une maman Tunaka..

    pivoine

    (28 janvier 2011 - 10:02)

    Ahah! mais tout ça va changer avec l’arrivée du bébé non? 😉
    Moi je lui fais beaucoup de choses (surtout ranger ^^)

      MissBrownie

      (28 janvier 2011 - 23:34)

      Tu crois !? Je ferai les mêmes choses avec le chichi en écharpe 😀

    Sophie

    (28 janvier 2011 - 10:08)

    Je suis pareille, et en plus j’ai horreur du bazard alors quand ma fille laisse trainer ses jouets notamment dans le passage, que je lui demande de ranger et qu’elle me répond qu’elle ne peut pas pour une raison ou une autre je le fais parce que si j’attends que mon mari s’en occupe dans une semaine cela y sera surement encore.

    madamezazaofmars

    (28 janvier 2011 - 9:29)

    Je suis souvent une maman tunaka mais j’ ai un jarrrivpas a la maison

    Sandra

    (28 janvier 2011 - 10:41)

    Je suis tout le contraire, je l’aide à ranger et très souvent je fais ce qu’il me demande à condition qu’il y est “s’il te plait maman ” et que le ton soit gentil. Je sais j’en fais un vrai pacha à la maison, mais je suis comme ça avec tout le monde. Appellez-moi Sandr-illon ^_^

      MissBrownie

      (28 janvier 2011 - 23:35)

      Sans “s’il te plait”, c’est clair que je ne bouge pas! Faut pas pousser aussi :p

    lexou

    (28 janvier 2011 - 10:04)

    Dur dur d’essayer de rendre ses enfants débrouillards et autonome, sans culpabiliser, mais franchement parfois ca doit faire du bien!!

    maman@home

    (28 janvier 2011 - 10:11)

    Tunaka ? Oui ça donne bien j’assume j’aime bien … faut pas exagérer oh ! et puis c’est mieux pour eux, ça leur apprend l’autonomie et àa leur donne confiance de voir qu’ils y arrivent seuls 😉

    Nanette

    (28 janvier 2011 - 11:14)

    Alors là, la citation sur Tunaka me laisse pantoise ! Moi j’assume d’être une maman Tunaka, comme toi. Parce que bon, faut pas exagérer, on ne peut pas TOUT faire.
    ma belle-mère n’était pas Tunaka et résultat, j’ai récolté un post-ado de 24 ans que ne savait rien faire de ses 10 doigts.
    Et puis je suis devenue une fiancée Tunaka et j’ai rétabli la situation. Sinon jamais je ne serai devenue une épouse “merci de l’avoir fair !” (mais t’aurais pu le faire plus tôt !)

    christelle

    (28 janvier 2011 - 10:43)

    ici c’est: “je ne suis pas la boniche alors tu y vas” car les demandes surviennent toujours quand ils sont installés dans le canapé ou en train de jouer. Le matin quand ils viennent de se lever, je veux bien car ils sont un peu dans le gaz mais en rentrant de l’école et le week end, faut pas abuser.

    Luna Part

    (28 janvier 2011 - 12:24)

    Je ne suis pas une maman Tunaka, je suis plutôt du genre à dire
    “tu vas bouger tes fesses, oui !”
    je crois que c’est pas mieux :-DDD
    mais tu as raison, faire à leur place c’est leur donner des mauvaises habitudes et une maman ce n’est pas une boniche non plus
    (peut-être qu’en remplaçant “Tunaka” par “Essaye au moins” c’est plus éducativement correct ?)

    Zette

    (28 janvier 2011 - 12:35)

    Ahhhhh! alors on vient toutes de la même tribu?
    Non parce que y a aussi la tribu des “Cépamoi”, des “Yenaki”, ou alors les “Faudrékon”.

    Bibina

    (28 janvier 2011 - 13:32)

    Bon, je dois être vraiment fatigué car je n’ai pas compris tout de suite … Et pourtant je suis le parfait exemple de la maman Tunaka !!!
    C’est une nouvelle citation de ton bouquin ?

    Magaly

    (28 janvier 2011 - 18:10)

    J’assume aussi, je ne suis pas leur boniche! Ils mettent du bordel, ils rangent leur bordel. L’autre soir, j’ai fait un test, j’ai demandé qu’ils rangent leurs jouets, j’ai eu des “j’ai pas envie”, “je suis fatigué”, … alors j’ai été chercher un sac poubelle… leur réaction ne s’est pas fait attendre: tout était rangé dans les 5 minutes… De même je leur explique que moi non plus je n’ai pas toujours envie de faire à bouffer, de faire les lessives, de me lever le matin, … mais je le fais quand même!!

    cleopat

    (28 janvier 2011 - 18:52)

    eh oui! en plus à force, maman Tunaka, à bout de nerfs ou de fatigue,peut aussi devenir le sosie de maman Tobéi Epicétout! 😉
    attention transmutation ! ;°)

    charline

    (28 janvier 2011 - 19:06)

    euh je pense que tu devrais arreter de lire ces livres la ( est le meme livre dont tu parles souvent ou il ne faut pas dire ceci mais cela)
    je trouve bizarre quon doive encourager son enfant a etre autonome et quau final cest limite pas normal… moi je laisse faire Lili et si elle ny arrive pas je laide meme si elle na que 2ans et demi
    et puis jai ete eleve a savoir faire moi meme les choses, le ” tes assez grande et tu peux le faire toute seule ” cest aussi une bonne education!

      MissBrownie

      (28 janvier 2011 - 23:37)

      Je le feuillette, je ne le lis pas 😉
      T’inquiètes je ne me prends pas la tête avec ça 🙂

    Dom

    (28 janvier 2011 - 20:54)

    Ben je suis aussi une maman tunaka, et puis une maman yaka fokon et puis une maman les canards font coa quand ils sont bêtes comme toi, bref, on a tous nos moments d’exaspération, de fatigue, de lassitude, pas toujours le temps d’expliquer le quoi quoi du comment, et tu sais quoi ? Ils s’en remettront.
    Et nous aussi d’ailleurs.

    Carole Nipette

    (28 janvier 2011 - 22:59)

    Non mais ils abusent dans le livre là… Combien de choses on fait et combien d’amour on donne pour 1 “Tunaka” ou autre expression du même genre!
    ça me rappelle Nina à qui j’ai dit un truc genre “je ne suis pas ton esclave” et qui m’a répondu “Non t’es ma maman!”

      MissBrownie

      (28 janvier 2011 - 23:36)

      Oui je trouve aussi qu’il y a pas mal d’aberration dans ce livre …

    leoetlisa

    (29 janvier 2011 - 1:35)

    Moi aussi je suis une Tunaka (on se croirait chez Kho Lanta !) mais si le papa est là il me fait passer pour une mauvaise mère, alors que je veux que mes enfants soient autonomes, c’est pas pareil !

    cam

    (29 janvier 2011 - 9:12)

    Ily a un juste milieu à tout de toutes façons, c’est sûr.

    (Moi ça me turlupine quand-même de te demander pour quoi il doit sortir dehors pour faire pipi… )

      MissBrownie

      (29 janvier 2011 - 10:32)

      Oui bon, ma phrase est super mal tournée 😀
      En fait dès qu’il fait nuit dehors, comme les pièces sont moins bien éclairées que la journée, surtout si toutes les lampes sont éteintes [et que TiBiscuit a la flemme de les allumer], il a peur d’aller aux toilettes seul alors qu’elles sont au bout du couloir et que nous sommes à moins de 20m 😉

      Je me suis vraiment mal exprimée :-p

    Annesofi

    (29 janvier 2011 - 9:42)

    Ouh lala !!!! Je vis ça aussi, tous les jours …

    cam

    (29 janvier 2011 - 11:57)

    Ca me rassure. J’imaginais le pauv’ petit sortir et traverser un jardin sombre et froid en plein hiver pour faire son pipi dans un cabanon avec une porte avec une coeur dessus… ( je te jure j’avais l’image en tête )
    Et je le comprenais un peu, ce petit. 😉

    Dine

    (29 janvier 2011 - 23:31)

    J’adore le livre que tu lis, j’en ai plusieurs dans le style… Mais en même temps en ne vit pas dans les livres et dans la réalité on a le droit d’être fatigués de surveiller ses mots, d’être des parents Tunaka… Les enfants ont besoin aussi de savoir qu’on a nos limites 🙂 et qu’on est vrais, authentiques, avec des fois des mots de trop, mais si nous on ne s’autorise pas des “faiblesses” ils auront trop de pression d’avoir des parents parfaits !

    Bealapoizon

    (30 janvier 2011 - 18:51)

    je suis en train de lire le bouquin ” ne leur dites jamais” mais je me reconnais tellement dans tes allers-retours heuuuu dans tes lignes que j’assume le “tunaka” que j’utilise parfois de façon exaspérée qui va très certainement traumatiser mes enfants pour la vie…
    Si en plus on ajoute à cela qu’ils ont tout les deux déjà vécu le supplice de la fessée…
    P’tain j’espère que personne de la Dass ne lit ton blog 😀

Laisser un commentaire