La Galère du Sevrage

donner-biberon-bebe-allaite

Pendant que certaines se prennent le chou à savoir lesquelles sont les meilleures mamans entre celles qui ont choisi de donner un biberon de lait maternisé et celles qui ont allaité jusqu’au 2 ans de leur enfant, comme le recommande désormais l’OMS, certaines mamans se prennent le chou parce que le moment de sevrer bébé artificiellement est arrivé.

Pas moyen d’attendre le sevrage naturel de bébé. Le congé maternité n’est pas illimité dans le temps, parfois, il faut bien retourner bosser pour gagner sa vie. Et encore, certaines mamans, je pense notamment à celles faisant partie de la convention collective des banques et assurances auront la chance si elles allaitent d’avoir un congé maternité allant jusqu’à 6 mois après accouchement.

Malheureusement, tout le monde n’a pas cette chance. Et ce qu’on oublie souvent de dire dans l’allaitement, c’est que quand ça devient facile et un plaisir d’allaiter, qu’on e enfin dit “bye-bye” aux crevasses, aux engorgements et que bébé trouve un rythme à peu près convenable, c’est le moment de le sevrer pour retourner bosser.

Alors que l’allaitement pourrait devenir une sinécure, il faut introduire le biberon (ou tout autre moyen comme le bec verseur, la petite cuillère, le gobelet, la pipette pour les courageuses, mais le biberon reste tout de même le plus simple soyons franche, surtout pour la personne qui s’occupera de votre bébé) et dégainer le tire-lait (ou pas). Voilà comment s’achève un merveilleux rêve quand il faut retourner au boulot.

C’est la 1ère fois en 3 enfants que je ne connais pas l’introduction du biberon dès les 3 mois de bébé et j’avoue que ça fait toute la différence!

J’ai eu le temps d’oublier ma montée de lait hyper douloureuse, mes crevasses à en pleurer et la mastite qui m’avait achevé sur le point physique alors que tout allait bien. Aujourd’hui, l’allaitement d’un bébé de 5 mois 1/2, c’est les doigts dans le nez! Parfois je fais faire quelques abdos à Chichi un chouilla impatient le temps de sortir le matériel.

Chichi connait le biberon, notamment pour boire de l’eau et parfois mon lait quand je m’absente loin de lui, mais ce qu’il préfère, c’est me frapper du poing tout en tétant. D’ailleurs quand je ne suis pas là, son biberon, il ne le veut que loin des bras, dans son transat. Pas de câlin pour prendre un biberon.

Enfin, je n’ai pas toujours connu ce bonheur… j’ai aussi connu la vraie galère du sevrage

Pire encore, j’ai laissé à la crèche un bébé non sevré du sein!

C’était pas de ma faute, on n’avait pas réussi à la sevrer ce petit teigneux de 3 mois 1/2. Puis à l’époque j’avais le choix entre Avent et Nuk et aucun ne semblait convenir à Chichi. Nous n’avions droit qu’à des colères dès qu’on introduisait la tétine en silicone dans sa bouche. Idem avec le caoutchouc, même s’il avait une tutute en caoutchouc. Naïvement, j’avais pensé que loin de moi, mon petit serait bien forcé d’accepter mon lait dans un biberon. Sauf que non. Un bébé de 4 mois peut faire la grève de la faim et déprimer.

A la crèche, TiBiscuit ne manifestait aucun désir de se nourrir. Il ne pleurait pas de faim. Il refusait tout. Biberon, pipette, cuillère, gobelet. Tout. Il attendait juste que je revienne et se nourrissait de 17h00 à 7h00. Ce manège a duré 10 jours, jusqu’à ce qu’une puéricultrice me regarde avec ses gros yeux méchants et me convainc d’arrêter de lui donner le sein. Définitivement.

J’étais jeune, influençable, je l’ai écouté. Heureusement, je tirais mon lait avec facilité avec le tire-lait Avent et j’ai pu continuer à donner mon lait au biberon jusqu’au 6 mois de TiBiscuit. Après j’en ai eu plus que marre du tire-lait au boulot, isolée dans une pièce lugubre et froide.

Parce que soyons honnêtes, tirer son lait au boulot est un sacrifice! Devoir transbahuter chaque jour tout le matériel sur son lieu de travail, le sortir, le laver, s’isoler, ce n’est pas drôle, c’est même plutôt vite barbant… Tous les jours, je me baladais avec mon sac à dos si bien qu’au Quick, on me prenait pour une lycéenne. Une lycéenne cachant un tire-lait dans son sac.

Comme je suis folle, j’avais recommencé le même cinéma avec Chupa, qui heureusement était sevrée du sein pour son entrée en crèche à 3 mois. Merci Dodie MaM.

Il y a quelques semaines, alors que j’étais entrain de penser que l’allaitement avec Chichi était vraiment devenu une partie de plaisir – Environ 4 tétées diurnes [mais ça peut être 3 ou 5] et 1 nocturne vers 22h30 en 10 à 15 minutes chrono, tout en pouvant lire un roman – , mon amie m’a appelé, désespérée car Cannelle qui ira bientôt chez une nounou refusait les biberons de lait maternisé et impossible pour mon amie de tenter de lui donner du lait maternel étant donné que le tire-lait et elle, c’est une histoire qui ne roule pas…

J’ai eu peur pour elle qu’elle vive ce que j’avais vécu avec TiBiscuit…

Quand mon amie m’a confié qu’elle tentait de sevrer sa fille avec les biberons Avent, je lui ai dit : “Attends! Surtout ne va pas te ruiner en achetant pleins de modèles différents de tétines, je peux te donner un Dodie MaM tout neuf et un Tommee Tippee qui ont fait leurs preuves ici pour que tu les testes avant

2 jours plus tard, je recevais un MMS de Cannelle entrain de boire son biberon de lait maternisé. Le Dodie MaM avait encore gagné. Quant à ma copine, soudain, elle prenait conscience que son bébé allait s’éloigner d’elle et qu’elle ne lui serait plus indispensable… Ça fait mal, mais c’est la dure réalité des mamans qui reprennent le travail [et on dirait que ce n’est pas le cas de beaucoup de mamans qui allaitent sur le long terme].

A croire que si tu ne souhaites pas sevrer ton bébé et que tu veux allaiter ton enfant au moins jusqu’à ce qu’il prenne un déjeuner et un goûter sans tétée, tu es obligée de prendre un congé parental à temps plein de 6 mois à 1 an …

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

42 commentaires sur “La Galère du Sevrage

    maman@home

    (31 août 2011 - 7:54)

    Je ne connais pas ces problèmes là je n’en ai allaité aucun mais je voulais juste te dire combien je trouve la photo jolie très jolie, belle journée

    Frigg

    (31 août 2011 - 7:54)

    certaines mamans arrivent aussi à reprendre le boulot et à allaiter quand même.
    Je me permets juste de le dire car c’est une alternative que j’ai peu lue sur le net, et pourtant, ça peut marcher.
    Nous on a connu une grêve des tétées de jour pendant un mois et demi après ses débuts chez la nounou. Puis peu à peu, il a repris le sein. Depuis, il tête toujours, à volonté quand je suis là et quand je ne suis pas là, il prend le lait artificiel s’il le réclame. Il est diversifié.
    Bon je reconnais aussi que j’ai de la chance que cela puisse se passer ainsi. J’ai tiré mon lait au boulot aussi, surtout pendant la grève. Je ne saurais pas dire combien de temps j’ai pu tenir. Mais c’est relativement vite devenu pénible et je me suis heurtée à l’incompréhension de mes collègues, à la non existence d’une salle sans vitre où je pouvais m’installer, puis mon chef m’a mené la vie plus que dure car je prenais une demi-heure sur mes pauses déjeuner tous les jours, et ça, il ne l’a pas toléré longtemps.

      MissBrownie

      (31 août 2011 - 10:05)

      Justement, je ne dis pas que c’est impossible puisque je l’ai fait (et je l’ai écrit dans ce billet) pour mes 2 premiers de continuer à allaiter en travaillant, mais en tirant mon lait et en leur donnant au biberon à la crèche.
      Par contre, je ne le referai pas. Ce n’est pas facile.

        Patch

        (2 septembre 2011 - 0:13)

        Bonjour,
        C’est rare que j’écrive même si je suis ton blog avec intérêt et plaisir depuis quelques temps. Je voulais juste partager mon expérience pour mon aînée : j’ai allaité à temps plein pendant ses 8 1ers mois, puis ensuite, à la reprise du travail, je tirais mon lait le matin avant de partir, la nounou le lui donnait en journée. Quand je revenais du boulot, je la remettais au sein autant qu’elle voulait, et idem le week-end où c’était open bar :)) Et ça a marché comme ça entre elle et moi jusqu’à ses 23 mois. Où j’ai un peu forcé le sevrage car j’étais enceinte de ma 2ème.
        Tout cela pour en venir au fait que ça peut être faisable, je reconnais qu’il faut que certaines conditions (qui tiennent beaucoup au hasard!) soient réunies, dont un bébé coopératif

          MissBrownie

          (2 septembre 2011 - 8:54)

          Je donne vraiment le sentiment que ce n’est pas faisable? En tout cas, ce n’est pas ce que je voulais faire ressortir dans mon billet, surtout que je l’ai fait 2 fois moi aussi :worried:
          Je veux juste dire que quand on doit reprendre le boulot aux 3 mois de bébé, c’est beaucoup plus compliqué de continuer l’allaitement dans de bonnes conditions et qu’on rate la partie la plus agréable de l’allaitement, celle où tout roule.
          Quand tu as repris la boulot, ta fille avait 8 mois, elle était diversifiée, ça n’a rien à voir avec tirer son lait pour nourrir un bébé de 3 mois non diversifié. Et encore, à 3 mois, bébé peut être têtu comme mon aîné et refuser tout biberon.

    Lily2b

    (31 août 2011 - 8:03)

    Je trouve tres difficile de sevrer un bébé.
    Ma fille commence jeudi la nounou et tête toujours à midi.
    Ça va être sympa quand elle ça lui proposer le yaourt …
    Une amie a pisté un billet à ce sujet chez moi cette nuit si tu as envie de le lire.
    Bises

    Miss Cz

    (31 août 2011 - 8:34)

    comme tu dis c’est au moment où tu savoures qu’il faut arrêter
    je crois que se sera plus difficile pour moi..

      MissBrownie

      (1 septembre 2011 - 16:54)

      Tu reprends le boulot quand ?

        Miss Cz

        (1 septembre 2011 - 20:56)

        convention Banque Assurance – le 09/10

    fleur

    (31 août 2011 - 9:17)

    dur dur en effet le sevrage, j’ai pour ma part arrêté de travailler pour m’occuper de mon fils pendant sa première année et c’est ce qui a donné toutes ses chances à notre allaitement.
    A 8 mois il tète deux à trois fois par jour et je sais que si j’avais repris en avril ça n’aurait pas été possible..
    malheureusement comme tu le dis il n’est pas évident de concilier les 2 et je tire mon chapeau à toutes les mamans qui tirent leur lait au boulot.

    Mme Déjantée

    (31 août 2011 - 9:33)

    Ouais… des moments pas faciles dont tu nous parles là…que je n’ai pas vraiment connu, plus précisément parce que je les ai “évité” autant que j’ai pu, quitte à me mettre dans la m***de financièrement… mais ce n’était pas par sacrifice pour mes enfants mais juste parce que MOI, je ne m’en sentais pas capable….
    Profite bien avec ton dernier petit bout!!!

    Flolasouricette

    (31 août 2011 - 9:48)

    Je n’ai pas connu cette galère, vive le congé parental et tant pis pour le compte en banque. Je compatis sincèrement pour les mamans obligées de reprendre. Quel scandale ce congé maternité d’a peine 10 semaines après la naissance, les bébés ne sont pas des machines !!

    rb

    (31 août 2011 - 9:59)

    oui c’est bien connu : quand enfin l’allaitement est bien en place, il faut reprendre le boulot …
    Moi, je prends un congé parental de presque un an, non pas pour allaiter (même si je l’allaite, mais je pense que j’arrêterai largement avant la fin du CP), mais “juste” pour passer du temps avec mon bb.

    madamezazaofmars

    (31 août 2011 - 10:04)

    Pour l’ empereur c’est ce qui est arrivé, a 4 mois, mais je n’ avais pas le choix.

    LMO

    (31 août 2011 - 10:06)

    C’est marrant, j’ai acheté un Dodie il y a peu (j’avais oublié le bib pour chez ma mère) et elle a catégoriquement refusé de le prendre, j’ai été obligée de lui donner à la cuillère…
    Le lendemain, j’ai été acheter un Avent et elle l’a pris (elle ne prend que ça). J’ai trouvé ça marrant qu’elle refuse une tétine différente de ce qu’elle connaissait d’habitude. Alors qu’elle n’a jamais fait de confusion sein/tétine!

    Et je préfère pourtant le design des Dodie, plus jolis!

      MissBrownie

      (1 septembre 2011 - 17:07)

      Une fois qu’ils sont habitués à une tétine, difficile de leur en faire changer… même quasi impossible!
      Une fois que TiBiscuit était habitué par la force aux tétines Avent, il n’en a pas voulu d’autres.

    lexou

    (31 août 2011 - 10:09)

    je trouve ton billet excellent, je n’ai malheureusement pu allaiter ma crevette, plus de 15 jours, à cause de crevasse affreuses, et pourtant j’ai tout essayer, sauf appeller à l’aide, mais en tout cas, quand je suis passée du sein au biberon, impossible de donner quelques ml de lait à crevette, elle ne voulait pas de biberon, les Dodie Mam m’ont sauvés!!!!j’ai du demander à la nounou d’acheter des tétines plates, elle a aussi choisi les dodie mam, qu’elle ne connaissait pas, et depuis tout roule!en tout cas je ne savais pas que certaines conventions collectives donnaient de tels avantages…je trouve ça très bien!!!

    Ma poussette à Paris

    (31 août 2011 - 10:21)

    J’ai eu la chance de pouvoir prendre un congé parental jusuq’au un an du Môme et dc de pouvoir l’allaiter 6 mois exclusif et sept mois et demi en mixte ! Le passage au biberon c’est fait en douceur et je garde un merveilleux souvenir de mon allaitement.
    Bises
    Ps : Très jolie photo

    Pinpin des bois

    (31 août 2011 - 11:01)

    Pour le sevrage, ça a été facile pour nous.
    J’étais crevée et ne faisais donc pas assez de lait. Je me couchais vers 22h (dernière tétée) et Papa donnait un bibi de lait en poudre vers 00h30 pour que je puisse être en forme pour la tétée suivante à 4/5h du mat. Du coup, ça fait progressivement.
    Bibi de nuit, puis bibi 16h, puis bibi 10h. Ne gardant les “grosses” tétées (matin, midi soir), une tétée par une tétée on a remplacé pour un bébé sevré à 2 mois pour la reprise du boulot.

    Et tirer mon lait dans les WC du boulot….no way !!

    La Mère Joie

    (31 août 2011 - 11:04)

    On échange Chichi contre le Petit Poilu ? 😀

    marionnette

    (31 août 2011 - 11:06)

    Tout pareil! ou presque!
    Allaiter en travaillant pour la première, la galère de tirer au boulot, etc… jusqu’à ses 8 mois. Pour la deuz, introduction difficile de LA à 11 mois pour la reprise du boulot… et pour la dernière, elle n’a voulu que du LA en brique à 8 mois à la crèche… et quelques phases de refus catégorique de biberons remplacés par des petits suisses… ce n’est jamais simple de toute façon quand on travaille.
    Et pour les 3!!! le seul bib qui a été accepté est le Dodie Mam!!! Sauf que je trouve qu’ils fuient donc je mets la tétine Mam sur un bib Avent (ça s’adapte) et ça nous convient parfaitement!
    Voilou! Merci pour ce témoignage!

      MissBrownie

      (1 septembre 2011 - 17:09)

      Ici, c’est souvent la base du Dodie MaM qui fuit parce que quand je suis mal réveillé, je le visse mal 😛

    working-mum

    (31 août 2011 - 12:51)

    bouhhh ça me donne pas envie 🙁 heureusement j’ai le congés parental et ma puce accepte seulement les bib tommee tipee “closer to nature”, on verra!!

    Toumpite

    (31 août 2011 - 14:10)

    Ce sujet tombe à point nommé… ça fait 2 mois que j’essaie de sevrer mon petit bout de bientôt 6 mois. Jusqu’à son 3ème mois, il prenait des bibs de mon lait et après, il s’est mis à les refuser.
    J’ai tenté un peu toutes les approches et toutes les tétines, rien n’y fait. J’ai dû le laisser une journée entière de 6h à 19H et il n’a rien mangé.
    Je n’ai aucun doute sur le fait qu’il sache boire au bib; il arrive à prendre environ 30ml, mais n’en veut pas plus. Comme j’étais stressée de devoir le laisser à garder à partir de septembre, j’ai introduit les légumes et les fruits à 4 mois et demi, et heureusement il adore ça ! Et sinon, chez la nounou, il prendra un petit suisse.
    Aujourd’hui, une lueur d’espoir, il a accepté de prendre 100 ml au verre ! Tout le monde me dit qu’un enfant ne se laisse pas mourir de faim, peut-être, mais moi, j’en ai des noeuds à l’estomac.

      MissBrownie

      (1 septembre 2011 - 17:11)

      C’est ce qu’on me disait aussi mais ça me faisait trop mal de le laisser comme ça à la crèche :worried:
      Ah ces bébés têtus ! 😉
      Attention, en grandissant, ils restent têtus 😛

    angemad

    (31 août 2011 - 18:49)

    Tu penses bien que j’allais commenter. (je n’ai pas lu tous les com, j’ai la migraine, mais demain, c’est promis 😉 ).
    Bref, mon expérience, c’est que aucun des deux n’a voulu de biberon, ni Nuk, ni Avent, ni Dodie, …. Le lait maternisé, que nenni ! Mon lait tiré dans un bib, MrA me le crachait au nez !
    Ma chance a été de ne pas bosser avec MrT. J’ai repris quand il avait 7 mois, il acceptait les yaourts, donc on a compensé comme ça et il était diversifié. Il a tété jusqu’à un an. Ensuite, il a accepté les bib (tétine Nuk) de lait vanillé en briquettes poduku, le petit cochon. Et même le lait de croissance.
    MisterA ne prenait aucun laitage :-(, galère donc. J’ai repris le boulot à son premier anniversaire et il a donc tété le soir ou la nuit jusqu’à plus de 18 mois … Il ne boit toujours pas de lait, sauf à la crèche dans les céréales du gouter, le (deuxième) cochon !
    Je ne pense vraiment pas que prendre le biberon (de lait maternel ou artificiel) soir indispensable pour bien grandir, tout cela n’est finalement que du marketing. Je précise que les 2 sont en pleine forme.
    Je n’ai surtout laissé aucune marge de manœuvre à quiconque aurait oser me préconiser d’allaiter (bon, la crèche était très cool là-dessus). Les filles ont bien compris que le bib ne leur était pas indispensable et qu’ils avaient leur quota à la maison. Mais je sais que les protocoles sont parfois rigides et qu’il est dur de résister à la pression. Heureusement pour moi, je n’était pas toute jeunette et surtout, je ne supporte pas qu’on me dicte quoi faire, surtout avec les enfants 😉
    Le prochain (si il le veut bien), sera allaité entre un an et 18 mois-2 ans comme ses frères, mangera vers 5-6 mois et si il accepte le bib, je ferai la dans des mains libres, sinon, il grandira bien sans aussi, j’en suis convaincue.
    http://libertedallaiter.over-blog.com/

      MissBrownie

      (1 septembre 2011 - 17:19)

      Tu as eu la chance de reprendre le boulot tard à chaque fois, une fois la diversification débutée… Ce n’a pas été mon cas, et à 3 mois, un bébé a encore besoin de beaucoup de tétées quand on allaite :worried:
      Sans pouvoir téter à la demande à 3 mois, mes enfants ne faisaient pas leurs nuits. Ce qui n’est pas le cas de Chichi qui fait ses nuits depuis longtemps.

        angemad

        (1 septembre 2011 - 18:56)

        C’est clair, j’ai eu la chance d’être longtemps disponible (ou de me rendre disponible) et d’avoir des allaitements “faciles”. Par contre, ils ne faisaient pas leur nuits quand ils étaient allaités … 🙁

    amandine didine

    (1 septembre 2011 - 10:48)

    je n’est pas eu le temps de savourer mon allaitement avec doudou , 2jours apres , une tres grosse perte de poids et un Rgo (en plus d’etre mal conseiller) on eu raison de mon allaitement … j’ai retenter plusieures fois a la maison , avec des techniques differentes , mais mon doudou refuser le sein et ete deja accro au silicone :'(
    bon courage a toi , a vous 😉

    Aileen

    (1 septembre 2011 - 12:36)

    Le Petidom a 14 mois, il est toujours allaité, mais depuis cet été il réclame un bibi au chocolat le matin comme sa sœur (il a commencé par finir les siens en douce, quand elle le laissait trainer sur la table basse). Je ne me suis pas posé la question de la marque du bibi, j’ai pris le premier venu et c’est passé tout seul… Par contre j’envisage absolument pas d’arrêter les tétées et lui non plus je crois !

    Luna Part

    (1 septembre 2011 - 17:15)

    alors je peux t’assurer que les 6 mois de congés maternités pour allaitement dans les assurances, ça n’existe absolument pas ! Dans les banques peut-être, c’est pas la même convention.
    Au mieux tu peux espérer rallonger tes 3 mois avec 15 jours patho si t’as un médecin sympa (mais le mien disait qu’allaiter n’était pas une maladie, donc refusé).
    J’ai tiré mon lait au boulot tous les midi jusqu’au 1er anniversaire de ma fille (le code du travail prévoit 1 h par jour pour ça, l’employeur ne peut pas le refuser, il peut juste refuser de la payer mais c’est un peu compliqué à gérer au niveau de la paye 😉 ) et franchement je n’ai jamais trouvé ça pénible ou barbant.
    C’est possible, ce serait dommage de s’en priver si on en a envie, juste parce qu’on a vu ou entendu quelqu’un dire “c’est trop chiant”.

      MissBrownie

      (1 septembre 2011 - 17:25)

      Si tu le dis c’est que ça doit dépendre mais j’ai 1 amie dans les assurances et 1 autre du secteur bancaire qui ont pu en bénéficier.

      Pour les heures d’allaitement, j’avais même droit à 2h, 1 payée et l’autre non payée mais je ne pouvais pas me permettre de faire l’aller retour jusque la crèche pour nourrir mon bébé.

      En fait, je trouve ça pénible après coup surtout… Mais le coup de tirer mon lait dans les toilettes m’avaient achevé je crois…

      Après je ne dis pas que ce n’est pas possible vu que je l’ai fait 😉
      Si mon billet laisse penser qu’il ne faut pas tirer son lait, ce n’est pas ce que je veux faire passer comme message.
      Mon amie n’arrive pas à tirer son lait mais ça c’est un autre problème.

        angemad

        (1 septembre 2011 - 19:00)

        Alors, en pro du lait tiré (cf lactarium), je confirme que tirer son lait peut être hyper difficile même quasi impossible même pour une grosse productrice dans mon genre. Pour moi, la solution a été le tire-lait électrique (à louer gratuitement en pharmacie sur prescription médicale, en manuelle , le mieux pour moi était le Dodie, le Avent,k je n’en ai jamais rien tiré).

        Des infos là : http://bulledesaem.canalblog.com/archives/2009/08/12/14727769.html

          Luna Part

          (1 septembre 2011 - 22:13)

          pour tirer son lait il faut se mettre en condition : j’emmenais un pyjama de mon bébé avec son odeur et il suffisait que je plonge le nez dedans pour avoir immédiatement une montée de lait ! (par contre chez moi, impossible, parce que ce n’était pas “indispensable”)
          Mon tire-lait était électrique (Medela à piles) et tenait dans un petit vanity qui restait au bureau. Je ramenais juste mes petites bouteilles, vide le matin, pleine le soir… je tirais entre 200 ml le lundi et 150 ml le vendredi (le week-end ça reboostait la lactation)

          MissBrownie

          (1 septembre 2011 - 23:13)

          Avec le Avent, je tirai 300ml facile et là avec le tommee tippee manuel, je galère à avoir 150 ml… J’avoue, ça m’énerve. Heureusement, Chichi s’intéresse de plus en plus à notre nourriture (ce soir il a voulu goûter la purée de notre hachis parmentier) donc il va pouvoir se passer de tétée quand je devrais m’absenter quelques heures

        Luna Part

        (1 septembre 2011 - 22:15)

        j’ai travaillé 20 ans dans une grosse compagnie d” assurances, dont 3 ans en DRH pile au moment où la convention collective a été complètement réformée, donc je suis sûre et certaine de ce que je dis. Ta copine travaille peut-être dans une mutuelle, ils n’ont pas la même convention collective.

          MissBrownie

          (1 septembre 2011 - 23:10)

          Je crois effectivement qu’elle bosse pour une mutuelle.

    […] toutes les tétines au bout allongé et rond ont été rejeté. J’ai même connu la vraie galère du sevrage avec mon aîné. Je rappelle qu’il ne s’agit là uniquement de mes enfants (et de ceux […]

Laisser un commentaire