Cauchemars et autres terreurs nocturnes de mes Doudoux

C’est dingue, mais quand on devient parents, avec le temps qui file (vite), il y a des périodes qu’on oublie vite, très vite. On les enfouie dans un coin de sa mémoire et on y pense plus. Ce ne sont généralement pas les moments les plus magiques de la parentalité …

Bref, jusqu’à hier, j’avais totalement zappé quelques nuits bien pourries que TiBiscuit nous avait fait vivre quand il était plus petit.

C’est en lisant un article sur les terreurs nocturnes (pour mon travail) que j’ai compris à quel point, à l’époque, je n’avais rien capté de ce que vivait mon fils …

Je ne sais même plus dire quel âge il pouvait bien avoir … 2, 3 ou 4 ans ? Mais il était fréquent que la nuit, il se réveille en hurlant. Pas de pleurnichements qui permettraient aux parents de se réveiller en douceur, non directement des cris qui t’expulsent de  ton sommeil profond de manière brutale. A chaque fois, j’accourais dans sa chambre et là, je le trouvais se débattant dans son lit, vraiment d’une façon violente, se tortillant dans tous les sens. Rien de ce que je pouvais faire ne le calmait. Je lui parlais doucement, je lui demandais ce qui n’allait pas. Mais il ne me répondait pas, il continuait de gigoter en grognant.

C’était impressionnant à voir.

Nous habitions en appartement et je redoutais toujours de gêner les voisins avec ses cris. Une fois, un voisin avait d’ailleurs frappé dans le mur alors que rien ne pouvait calmer TiBiscuit si ce n’est le temps.

Combien de fois je lui ai crié dessus parce qu’il ne répondait pas à mes questions et que cela m’agaçait ? Combien de fois je l’ai secoué, fatiguée et lasse de l’entendre hurler ?

Hier, j’ai découvert que ce que vivait TiBiscuit était des terreurs nocturnes et que s’il ne me répondait pas, c’est parce qu’en fait, il n’était pas réveillé, il continuait à dormir, inconscient de ce qu’il faisait. D’ailleurs, le matin, il ne se souvenait jamais de rien.

Avec le temps, je ne me levais plus car je savais qu’il finissait par se taire.

Aujourd’hui encore, à presque 9 ans, parfois la nuit, nous l’entendons parler dans son sommeil, dire “Non, non …“, se débattre contre un ennemi invisible. Mais nous ne nous levons plus pour aller le rassurer. Il est grand.

Les terreurs nocturnes sont différentes des cauchemars.

Chupa est plus sujette aux mauvais rêves ou aux cauchemars. Vers 3 ans, elle a eu une période où elle se réveillait chaque nuit à la même heure en pleurant. Contrairement à TiBiscuit, elle était bien éveillée et répondait à mes interrogations. Avec du réconfort, un petit câlin, elle se rendormait. Malgré tout, il était épuisant de se réveiller toutes les nuits à 5h …

Les terreurs nocturnes n’ont pas empêché TiBiscuit de faire également des cauchemars…  Il y a aussi eu les réveils parce qu’il avait peur du loup ou peur du caneton sur la photographie accrochée sur le mur de sa chambre … Oui, même un mobile décoratif pour bébé ou une suspension en forme d’avion peut soudainement terroriser le tout-petit ! En pleine nuit, il fallait toujours trouver une solution.

Dernièrement, il a encore fait un cauchemar et a passé la matinée à me le raconter … je n’ai écouté que d’une oreille.

J’espère que Chichi y échappera, aux terreurs nocturnes, mais au moins, cette fois, si cela arrive, je saurai réagir.

Une chose est sûre, avec mon grand bébé, j’ai remarqué que quand il zappe la sieste, il y a de fortes chances qu’il passe une mauvaise nuit (et moi aussi !) Parfois aussi quand le quotidien est trop agité, il aime finir la nuit collé à moi.

Le sommeil, petit ou grand, c’est compliqué …

 

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

11 commentaires sur “Cauchemars et autres terreurs nocturnes de mes Doudoux

    madamezazaofmars

    (2 mai 2013 - 13:19)

    L’empereur aussi a fait un gros cauchemar ce week end et il en a parlé toute la journée. Heureusement a l’ atelier créatif, il avait réalisé un attrape rêve et je l’ai placé a côté de son lit pour le rassurer

    maman est occupée

    (2 mai 2013 - 13:54)

    Tu as des périodes plus propices que d’autres aux cauchemars et autres terreurs nocturnes : quand un changement s’opère, par exemple à la rentrée scolaire.

    Titia

    (2 mai 2013 - 16:20)

    On est passés par la case “terreurs nocturnes” pour notre grand il y a maintenant 2 ans, à l’âge où son petit frère était sur le point d’arriver, où il est devenu propre jour et nuit aussi, et où il allait commencer l’école…
    Ça faisait vraiment beaucoup de choses d’un coup et c’est l’ostéopathe qui nous a mit sur la voie.
    Parait que c’est fréquent à l’âge de 2-4 ans…

    Les terreurs nocturnes sont assimilées à du somnambulisme, les petits ne se souviennent de rien au réveil, mais peuvent être complètement déboussolés s’ils se réveillent au milieu du couloir dans le noir, entouré de papa-maman, comme cela a été le cas pour nous une fois…
    Le conseil que l’n nous a donné, c’est de le raccompagner dans son lit sans un mot et le laisser se calmer en surveillant qu’il ne puisse pas se blesser…

    Et tout est rentré dans l’ordre au bout de 2 à 3 mois…
    Maintenant c’est la peur du noir qui s’est invitée…

    Vinie

    (2 mai 2013 - 17:57)

    Timéo a eu une looongue période de cauchemars… On le retrouvait hurlant et rien ne le calmait. J’avoue que j’ai occulté mais ConjointChéri me le rappelle parfois 😀

    Maud

    (2 mai 2013 - 23:17)

    On a un peu connu ça avec léo il y a quelques mois, mais on s’est aperçu que c’était lié à l’apnée du sommeil… quand il était malade et très pris du nez. Ça n’a donc pas duré longtemps… ouf !
    Au début on se sentait complètement impuissant, et perdus… j’ai ensuite lu sur internet et trouvé quelques articles sur les terreurs nocturnes, qu’on pensait être des cauchemars… merci internet.
    A la fin, on était tout autant impuissants… mais on savait ce que c’était (même si c’était une forme plutôt légère de terreurs nocturnes, il ne se débattait pas, juste criait, sans pouvoir expliquer pourquoi… et ça mettait du temps à se calmer….
    Il fait rarement des cauchemars, mais une fois a eu peur d’une “poule” dans la chambre dans laquelle il dort chez ses grands-parents, sur laquelle on plante des aiguilles à coudre… elle était posé dans le placard, il ne fallait pas qu’elle soit pour qu’il réussisse à dormir !! même le placard fermé ! il a fallu sortir cette poule de sa chambre durant son séjour… 😉

    (c’est quoi la dernière phrase de ton billet tout en bas ? ça a un sens ?)

      MissBrownie

      (3 mai 2013 - 12:32)

      Avec TiBiscuit j’avais du décrocher le tableau avec le canard.
      J’espère que Chichi ne me fera pas décrocher son mobile et ses tableaux …

      (la dernière phrase, j’ai oublié de la supprimer 😛 C’était mon “brouillon” 😉 )

        maud

        (4 mai 2013 - 0:34)

        😀

        C’était pour montrer que je ne lis pas en diagonale…
        😉

    maviedemere

    (3 mai 2013 - 10:50)

    J’ai la chance de ne pas avoir connu (pour le moment) les terreurs nocturnes. Du peu que j’ai eu l’occasion de lire “ça fait flipper”. J’espère y échapper du coup (déjà que je m’attends à ce que les futurs réveils nocturnes de Deuz réveille Tipou pour de longues minutes…)

    FoxyMama

    (3 mai 2013 - 12:10)

    Il y a la dernière phrase de ton post qui est subliminale 😉

      MissBrownie

      (3 mai 2013 - 12:30)

      Ahem … c’était mes “mots” de brouillon, quand j’ai eu l’idée d’écrire le billet mais pas le temps… je vais les supprimer de suite 😛

    Calou

    (7 mai 2013 - 10:40)

    Grâce à toi, je saurais mettre un mot si cela arrive à la maison 😀
    Ca doit pas être facile ! je connaissais les cauchemars mais pas les terreurs nocturnes.
    Et ça vient d’où? la journée agitée? Les peurs?

Laisser un commentaire