Survivre à un vol de 3h avec 1, 2, 3 enfants (bébé inclus)

DIGITAL CAMERA

(Un petit pot avalé dans le hall d’embarquement de l’aéroport)

Voilà 10 ans que nous sommes parents et donc 10 ans que nous prenons l’avion pour nos vacances annuelles en Tunisie avec 1, 2 ou 3 enfants. Mes aînés étant nés à 18 mois d’écart, il nous est même arrivé de voyager en avion avec 2 bébés !

Les voyages en avion avec des tout-petits, cela m’a toujours un peu stressé … Le pire, c’est que quand il y a un aller, il y a aussi un retour. L’autre petit truc embêtant est que parfois, à l’atterrissage, je me retrouve dans l’incapacité de m’occuper de mes enfants car je suis foudroyée par un mal au niveau des sinus (avec envie de m’arracher les yeux –  oui c’est plutôt sympa comme truc – heureusement, ce n’est pas à tous les atterrissages comme ça)

Du coup, nous avons du apprendre à gérer les vols avec bébé(s) pour survivre.

Qui dit avion dit espace restreint, voire très restreint avec un bébé sur les genoux et un plateau repas devant soi …

Parce qu’il ne suffit pas de trouver le vol idéal sur alibabuy pour que tout se passe bien, voici donc quelques astuces pour qu’un vol d’environ 3 heures, un Bruxelles-Monastir par exemple, se déroule le mieux possible :

  • Réservez vos sièges à l’avance pour être sûr d’être ensemble et de pouvoir choisir, par exemple, les premiers sièges de devant, ceux avec plus de place devant soi et à proximité des toilettes (attention car généralement, sur ces fauteuils du 1er rang, les accoudoirs ne se relèvent pas, ce qui peut être embêtant quand on veut allonger bébé). Ce service est généralement payant. Compter 10€ par personne.
  • Parce qu’à l’aéroport, ce n’est pas aussitôt arrivés, aussitôt embarqués et qu’il vaut mieux arriver 2 h avant le décollage pour s’enregistrer, il est plutôt judicieux de prévoir une poussette ou une écharpe ou un porte-bébé physiologique pour ne pas avoir tout le temps bébé à bras. Pour les bébés un peu plus grands et donc un peu plus lourds, je conseille une poussette comme la Yezz de Quinny qui est ultra compacte, ultra légère et qui passe en cabine comme un bagage à main, ainsi, à l’atterrissage, inutile d’attendre que les poussettes soient sorties des soutes.
  • A l’enregistrement, renseignez-vous pour savoir si l’avion est plein ou non. S’il reste de nombreuses places disponible et que votre bébé passe encore dans sa coque pour poussette, on vous autorisera peut-être à monter à bord avec votre cosy et bébé pourra y dormir paisiblement. Lors de notre voyage en novembre en Tunisie, notre fils qui avait 6 mois à l’époque avait pu rester dans son cosy. Vous pouvez également payer une place supplémentaire pour vous assurer d’avoir une place en plus pour bébé, même si la place en avion des enfants est gratuite jusqu’à leur 2 ans, s’ils voyagent sur les genoux des parents.
  • Une fois dans l’avion, si vous n’avez pas prévu de place en plus pour bébé, après le décollage, le papa peut faire un petit tour dans l’avion afin de voir s’il reste des places disponibles et s’asseoir ailleurs afin de laisser plus d’espace à la maman et bébé, puis éventuellement échanger les places durant le vol

Bien évidemment, pour toute cette aventure, que ce soit l’attente dans l’aéroport, le vol et l’attente après le débarquement, il ne faudra pas oublier de prendre un sac à langer fonctionnel et pratique contenant : 

  • quelques couches (5 me semble bien – mieux vaut être prévoyant)
  • 2 tenues de rechange (encore une fois, mieux vaut être prévoyant)
  • des lingettes pour débarbouiller bébé (sans parabens, sans alcool, sans phénoxyéthanol, bref, safe pour les tout-petits)
  • 1 ou 2 bavoirs (ou langes)
  • du lait adapté à l’âge de bébé en bouteille ou briquette plutôt qu’en poudre (si bébé est encore allaité, c’est encore plus pratique)
  • des gâteaux type boudoirs si votre tout-petit est déjà en âge d’en manger (tant pis s’il en met partout, vous avez les lingettes)
  • un repas bébé que votre tout-petit à l’habitude de manger, que ce soit du fait maison dans un récipient adapté ou une assiette toute prête
  • un biberon d’eau et ne pas oublier de le faire boire durant le décollage et l’atterrissage pour le faire déglutir et éviter qu’il ait mal aux oreilles et se mette à hurler. La tétine fonctionne aussi. La première fois que Chupa a pris l’avion, à 7 mois, elle n’avais pas de tétine et n’a pas daigné boire d’eau … Elle a hurlé tout le temps de l’atterrissage, soit environ 30 minutes, du moment où on perd de l’altitude aux roues posées sur le tarmac
  • tétine et doudou si bébé en a, voire même 2 tétines si l’une se perd sous les sièges de l’avion, ainsi que des lingettes citroganix de Nuby pour éviter les aller-retour vers les toilettes ou de rincer la tétine tombée dans sa propre bouche (beurk)
  • un thermomètre et des suppos de doliprane, on ne sait jamais … T-Biscuit a commencé à avoir de la fièvre en plein vol quand il avait 6 mois. J’étais bien contente d’avoir pensée à mettre des suppos dans mon sac à langer
  • quelques livres d’éveil adaptés à l’âge de bébé
  • quelques petits jouets qui font du bruit (tant pis pour les voisins) – Les jouets neufs que bébé découvrent pour la 1ère fois peuvent avoir plus d’intérêt que ceux avec lesquels il joue tous les jours.
  • un tapis à langer car la planche des toilettes de l’avion n’est absolument pas confortable !

Si vos voisins d’avion sont parents d’enfants ayant envie de divertir votre tout-petit, cela pourra vous donner un peu de répit.

Sinon, croiser les doigts pour que votre bébé soit tellement impressionné par le décollage qu’il n’ose plus bouger de vos genoux pendant les 30 minutes suivantes et qu’il finisse par s’endormir dans vos bras … C’est ce qui c’est passer avec Chichi lors de ses premiers vols.

A quelques jours du prochain vol, à plus de 3 ans, je me demande s’il sera toujours autant impressionné par le décollage et l’atterrissage.

Pour me déstresser (et donc pour éviter de stresser les enfants) avant le voyage, une petite dose de gelsenium en homéopathie me ferait peut-être du bien.

aeroport

(Cosy installé sur le caddie à bagage)

P

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

11 commentaires sur “Survivre à un vol de 3h avec 1, 2, 3 enfants (bébé inclus)

    lanabc

    (21 juillet 2014 - 20:27)

    On ne prévoit pas de prendre l’avion mais c’est intéressant et j’en ai profité pour aller voir tes archives au sujet de la propreté parce qu’on a enlevé les couches à Chipoune hier et qu’elle ne voit pas l’intérêt du pot…. elle se contente d’hurler “papa ou maman vient m’aider, Chipoune a fait pipi”. Ta note m’a un peu rassurée

    Mayssa Preity

    (21 juillet 2014 - 23:36)

    Article qui tombe à pic! c’est avec deux bébés que nous allons bientôt prendre l’avion (et un enfant un tout petit peu plus pagé), ça va être du sport!
    Merci pour les conseils!

    julie ben hamouda

    (22 juillet 2014 - 1:07)

    Un petit truc pour le mal aux oreilles et aux sinus, étant moi même sujette à ce terrible mal qui m’a déjà fait pleurer de douleurs oui oui vraiment ! Je ne souffre plus du tout depuis que j’achète les boule Quiès EarsPlane en pharmacie environ 6€,c’est miraculeux je trouve !

    Je fais moi même de nombreux trajets en avion ; avant en tant que célibataire quand j’allais voir mon chéri en Tunisie et maintenant en tant que maman vivant à Djerba d’une petite chipie de bientôt 3 ans (qui adore l’avion) et future maman alors autant dire que je me reconnais bien dans ton billet 🙂

    Bonnes futures vacances sur le sol tunisien alors en espérant que tout se passera bien mais j’imagine que oui, à force on est rodée 😉

    cleopat

    (22 juillet 2014 - 10:50)

    Bonnes vacances 🙂

    Patrice

    (22 juillet 2014 - 11:53)

    Voyager avec des bébé n’as jamais été évident, mais merci pour les conseils

    Celine M.

    (22 juillet 2014 - 12:01)

    Saluzzqszqszqsaszdca

    Celine M.

    (22 juillet 2014 - 12:07)

    Je suis désolée pour ce commentaire bizarre. Je nettoyais une tache sur un touche de mon clavier et j’ai cliqué par inadvertance sur envoyer. Bon je resume, je disais : “Salut, je connais ça de voyager avec les bébé mais du point de vue bébé (ou enfant) et je vous dit que l’effort en vaut la chandelle. Ayant voyagé depuis toute petite en avion maintenant j’adore ça et j’ai chopé la bougeotte du globetrotter. Faîtes l’effort pour vos enfants, ils vous remercierons plus tard ! 🙂 Bonne continuation à tous ! “

    Maud

    (27 juillet 2014 - 1:26)

    gelsenium, ça marche aussi pour les enfants ?? c’est des granules ? parce que ma fille a tellement peur du bruit que je me dis que ça peut être pas mal pour son baptême de l’air dans 2 semaines… ^^
    Quand même le top quand bébé dort !
    Ici, ils auront chacun leur place… on verra comment ça va se passer ! je reviendrai raconter !

    (Tu as oublié de dire que dans certains avions, pour les tout-petits bébés qui tiennent encore dans une nacelle, il y a des “lit bébé” genre de nacelle qu’on accroche je crois devant le siège (je crois que c’est uniquement possible sur la première rangée de sièges, plus large)… 😉 )

      MissBrownie

      (27 juillet 2014 - 11:36)

      Oui, gelsenium marche aussi sur les enfants. Chupa en prenait quand les séances de piscine l’angoissaient.

      Pour la nacelle bébé en avion, je n’en ai pas parlé car il me semble que c’est sur les longs courriers pas sur les vols de 3h. Une amie a fait un vol de 7h et en avait une pour sa puce de 8 mois

        Maud

        (28 juillet 2014 - 23:32)

        exact 🙂

        J’avais oublié de raconter un truc à propos de “Réservez vos sièges à l’avance pour être sûr d’être ensemble”…
        J’ai appris dernièrement par ma voisine, que son fils était soulagé de savoir qu’ils avaient réservé leur place pour le long courrier jusqu’en californie… “au moins, je serai pas tout seul” 😮 Elle raconte (la voisine) sans trop de gêne, que la dernière fois qu’ils ont pris l’avion tous les 4, ils n’avaient pas eu 4 places à côté mais 3 + 1… que sa fille était trop petite (4ans) pour être seule et qu’elle était trop égoïste pour en pas passer le voyage à côté de son mari… donc son fils était seul (il devait avoir 7 ans max à l’époque, et ils allaient en Martinique (donc long vol!)… :/ je pourrais jamais faire ça… ^^

          MissBrownie

          (29 juillet 2014 - 0:27)

          Oui oui, MrRéglisse et T-Biscuit étaient dans l’avion, la rangée derrière nous. Pendant la durée de l’atterrissage où il faut rester attachés, il pouvait difficilement me venir en aide … en plus ils avaient un voisin de vol.

Laisser un commentaire