Le réveil est presque aussi compliqué que le coucher

calin-ratou-canape

Avec Chichi, les couchers sont assez compliqués, je vous l’ai déjà expliqué.

Mais ce que je ne vous ai pas encore dit, c’est que les réveils le sont également. Enfin, sauf le mercredi et le dimanche, ou pendant les vacances.

C’est un peu le cercle vicieux de l’enfant en petite section qui n’a plus vraiment besoin de sieste mais la fait tout de même. Le soir, il n’arrive pas à s’endormir avant 21h30-22h et le matin, il voudrait continuer à dormir 1h de plus. Du coup, le matin, je n’arrive pas à le sortir de son lit. Il me demande d’attendre encore un peu alors que j’ai déjà laissé tourner les aiguilles du cadran au max, qu’il n’y a presque plus de marge.

Cette semaine, tous les jours, sauf le lundi, nous sommes arrivés alors qu’une des 2 portes de l’école étaient fermée. Cela signifie que les parents n’ont plus le droit d’accompagner l’enfant jusqu’à la classe et qu’il sera emmené par une Atsem. Pour moi, ça ne change pas grand chose. Chichi pleure même un peu moins quand il est emmené par une Atsem que quand j’ai le temps de lui faire un câlin devant la classe. Mais sa maîtresse est la directrice alors au fond, je me sens coupable d’arriver tous les matins 1 à 2 minutes trop tard. T-Biscuit et Chupa ne sont jamais en retard, les portes ne ferment pas à 8h45 pile. Je suis honteuse. Mais aussi fatiguée. Cette année avec l’école le samedi matin m’épuise.

Le matin, j’essaie toujours de réveiller mes doudoux en douceur. Je n’entre pas comme une brute en allumant toutes les lumières. Je les réveille avec quelques caresses dans le dos. Du coup, je le prends très mal et râle direct quand ils m’accueillent avec des grognements. J’ai aussi toutes les raisons de grogner.

Comme le soir, Chichi tente de rallonger le rituel avec ses “attends maman”, son interdiction que je lui retire la couette des jambes, son envie de câlins avec ses doudoux ou les câlins qu’ils voudraient qu’on fasse dans le lit parental comme un dimanche.

Ce matin, alors que le réveil était encore plus dur que les autres jours, alors que j’avais presque envie de le laisser dormir paisiblement plutôt que de l’emmener à l’école, il voulait qu’on fasse un puzzle. J’étais ferme, c’était non. Alors, il a dit  qu’il voulait faire un câlin à son Ratou avant. je lui ai répondu :

” Tu peux le faire en bas ton câlin …

– Mais non, ça n’existe pas les câlin bâton !

– Gné ? … Rho, mais non, je voulais dire que tu pourra continuer ton câlin avec Ratou dans le canapé”

Et il est descendu dans mes bras. Nous ne sommes pas arrivés en retard à l’école parce que le samedi, les portes restent ouvertes jusque 8h55. Il était néanmoins le dernier. Et il a pleuré quand je l’ai laissé.

Chez vous, les réveils se passent bien ?

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

20 commentaires sur “Le réveil est presque aussi compliqué que le coucher

    Maud

    (7 février 2015 - 18:05)

    l’avantage des enfants “lève-tôt”…. oui les réveils se passent bien 🙂
    après, ça n’empêche pas d’arriver à la bourre à l’école !! je tire souvent le portail derrière moi :/ le secrétaire me connait bien pour ça 🙂 et pourtant mes doudoux sont debout avant nous ! ils ont déjà commencé à jouer etc. Mais une fois qu’on est levés, et qu’on commence à leur dire “vite” “dépêche-toi” “on va être en retard”… “on est retard”… “le portail va être fermé”… tout prend une allure au ralenti !! c’est tout d’un coup très long de s’habiller, de déjeuner, de se laver les dents… et j’en passe.

    quant au coucher, c’est un peu comme Chichi : Noémie fait la sieste chez sa nounou les lundis, mardis, jeudis, et vendredis… mais elle n’en a pas vraiment besoin, puisqu’elle n’arrive pas à dormir les autres jours. Du coup, le soir, s’est souvent long pour qu’elle s’endorme. Mais maintenant qu’on la “laisse tranquille”, elle fait sa vie, et on se bat moins avec elle. On l’attend qui marche dans sa chambre, donc se lève et va et vient (elle a les talons qui claquent et c’est juste au-dessus de notre canapé!), mais finit toujours par se coucher et par s’endormir (vers 21h ? 21h30?)… je ne sais pas exactement mais je dirai en gros 1h après le coucher… les jours où elle ne fait pas de sieste, c’est plus rapide. Mais tout de même pas autant que Léo qui s’endort dans les 5 min où il se couche ! et il fait encore 3 siestes par semaine !! (mer, sam, dim) sauf cette semaine ! il n’a pas réussi à dormir. tant mieux, il doit être en forme ! 🙂
    Peut-être que l’an prochain, à enchaine des journées entières d’école sans sieste, elle s’endormira plus vite le soir, et accumulera tellement de fatigue qu’elle aura besoin de dormir le we ! 😉

      MissBrownie

      (9 février 2015 - 11:24)

      Ce matin, nous étions encore à l’école en retard (enfin 1 porte fermée sur les 2), mais j’avoue, c’est de ma faute, j’ai traîné dans la salle de bain :-/

      Le soir, Chichi dit qu’il n’aime pas être tout seul dans sa chambre

        Maud

        (9 février 2015 - 13:58)

        moi je crois qu’elle aime bien sa chambre (enfin, son bureau!) et son lit… heureusement… parce qu’elle réclame souvent notre lit, surtout malade, mais dès qu’elle va un peu mieux, réclame de retourner dans le sien !! et on peut enfin dormir tranquille 🙂 elle réclame notre lit, mais en vrai, elle apprécie pas trop de dormir avec nous, et aime bien être tranquille dans son lit ! ouf ! 🙂

    lavieentisanie

    (7 février 2015 - 21:41)

    Chez nous, Tisane se lève comme une fleur, dès qu’elle entend son père se lever. Elle est de bonne humeur, se prépare sans aucun souci. Pour Boutille c’est plus compliqué: soit il faut la réveiller, et c’est mauvaise humeur assurée, soit elle se réveille seule….et c’est mauvaise humeur assurée aussi! on ne peut pas lui parler, elle ne veut voir personne….et ce jusqu’à ce qu’elle ait pris son biberon. Avant ça m’agaçait. Maintenant, je me dis qu’elle est comme ça et qu’il faut que j’accepte ce petit temps de réveil!

      MissBrownie

      (9 février 2015 - 11:25)

      ça me rappelle T-Biscuit ^_^ Longtemps le matin, je le prenais avec sa couette et je le portais allongé jusqu’au canapé et il ne fallait ni lui parler ni le regarder, sinon c’était mauvaise humeur assurée

    mariebbkawaii

    (8 février 2015 - 11:20)

    Dur dur.
    Ici même si les réveils sont de plus en plus dur avec la fatigue, les loulous n’ont pas trop de mal à sortir du lit. Il se pose directement dans le canapé, attendant que le ptit déj soit prêt ^^

      MissBrownie

      (9 février 2015 - 11:32)

      Encore 2 semaines d’école avant les vacances, c’est long. C’est dur cette fois d’être la dernière zone en vacances

    Maristochat Bellemam

    (8 février 2015 - 13:36)

    Je comprends bien! Chez nous, depuis le samedi matin d’école, c’est compliqué. Surtout pour Lop’s (5 ans). Ils arrivent assez tard le vendredi soir le temps que l’on aille les chercher et que nous dinions. Le lendemain matin, il est difficile de les réveiller. Nous le couchons l’après-midi pour qu’il récupère et parfois il dort 3 bonnes heures.
    Cela nous bloque la journée complète et le week-end est ensuite très court pour prévoir des sorties et des activités!
    Nous arrivons aux vacances avec des enfants épuisés!

      MissBrownie

      (9 février 2015 - 11:33)

      C’est clair que l’école le samedi matin et les siestes l’après-midi pour récupérer coupent tout le we -_-

    petitdiables

    (8 février 2015 - 14:07)

    Ici aussi avec Cromignon, il arrive qu’on soit au saut du lit accueillis par…une belle colère. Ca s’est vraiment amélioré depuis 2/3 mois avec la pratique de RIE et l’installation d’un réveil dans sa chambre: je le règle quelques minutes avant la bonne heure et du coup il est déjà réveillé quand on vient le chercher. MAis ce n’est pas magique et il y a encore des matins difficiles. Courage…

      MissBrownie

      (9 février 2015 - 11:28)

      Depuis quelques jours, je tente de le réveiller en allumant la lumière (qui est douce) dans sa chambre et ce matin, il s’est réveillé de bonne humeur.
      On est tout de même arrivé à la bourre, mais c’est moi la fautive

    Miss Dada

    (8 février 2015 - 18:03)

    J’ai commencé à rédiger un billet dans le même genre aussi… J’ai beaucoup de mal le matin pour le réveil, y compris pour le petit déjeuner. C’est “rassurant” de savoir qu’on est pas seul à galérer mais je te souhaite que ça se résolve bien vite!!

      MissBrownie

      (9 février 2015 - 11:35)

      Merci.
      Et oui, on se sent moins seule quand d’autres vivent la même chose

    Lesdoucesparoles

    (8 février 2015 - 19:52)

    J’adore la manière dont tu rédiges tes articles ! C’est super simple, on imagine tout de suite la scène et du coup, c’est très agréable à lire !
    Bon courage pour les prochains réveils.
    Bisou 🙂

    Mademoiselle Farfalle

    (9 février 2015 - 12:13)

    Depuis qu’il va à l’école, il me faut un treuil pour réveiller Raoul le matin… Par contre hier, il était au taquet à 7h30 >_<

    wondermomes

    (9 février 2015 - 14:38)

    Ici aussi les réveils sont difficiles, les petits déj’ aussi pour WonderKid…bon courage avec Chichi !

    theworkingmum

    (9 février 2015 - 15:54)

    ça dépend des jours! courage!

    madamezazaofmars

    (9 février 2015 - 20:35)

    L’empereur est super dur à réveiller et les matins d’école ressemblent a une course en sac

    lanabc

    (9 février 2015 - 20:46)

    Je suis super dure à réveiller et il vaut mieux que je me réveille avec le réveil. La dernière fois que Chéri m’a touché pour me réveiller il s’est pris une baffe de réflexe. Ma mère le savait et ne m’approchait plus, elle m’appelait de loin… Mon Ado aussi je l’appelle de loin… car sinon il est comme moi… Lui c’e’st un décompte, 7h 10, 7h15, 7h20, 7h25 etc… Je mange une biscotte je retourne annoncer l’heure etc…. La Chipoune ça va pour le moment… Elle ressemble plus à son père

    mamanathome

    (9 février 2015 - 20:50)

    C’est dur le matin, il faut le tirer du lit … un crève coeur… et pour les siestes je vois bien ce que tu veux dire, du coup il n’en fait plus le mercredi et le dimanche sinon le soir il n’est pas fatigué, elles n’existent plus que le samedi de 12h à 13h30 max, du coup il mange très tôt mais il en a encore besoin…

Laisser un commentaire