Tu crois que c’est de l’histoire ancienne mais …

20160404_121228

Il y a des moments de la vie qu’on préfère enfouir sous un tas de poussière, se dire que c’est du passé, sauf que parfois, tu te prends ce passé en pleine tête comme un boomerang et tu comprends que finalement tu n’as pas encore réussi à digérer ces moments, que la plaie est encore là, pas vraiment guérie.

Enfin, je m’en doutais un peu. Ce n’est pas comme si j’avais totalement arrêté d’en parler ou que je l’avais volontairement oublié. Non, c’est un sujet qui pouvait revenir dans la conversation, mais je ne pensais pas avoir peur à nouveau 8 ans plus tard …

T-Biscuit est rarement malade. Très rarement même. Mais ça, c’est uniquement depuis son 4ème anniversaire. Avant c’était rhume et bronchite chronique.

C’est même plutôt étonnant car il est celui qui a l’alimentation la moins équilibrée. A croire que pour lui, la devise est “5 fruits et légumes par an“. Cela en est presque désolant … Mais il est également celui qui marche toujours pieds nus et le plus sportif.

Bref, mon coolègien n’avait pas loupé un jour d’école depuis plusieurs années. Ce qui n’est pas le cas de son petit frère et encore moins celui de Chupa.

Pourtant, cette semaine, il n’a pas pu y aller 2 jours. Et encore, mercredi, il y est allé parce que je l’ai un peu poussé et parce qu’il n’avait que 2 heures.

Un enfant de malade, il n’y a rien de plus courant. D’ailleurs, même moi, j’ai été malade cette semaine, avec quasiment les mêmes symptômes et pourtant, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir peur.

Quand je regardais mon coolègien de 12 ans, je voyais le TiBiscuit de 4 ans que j’avais cru perdre. L’histoire, je vous l’ai déjà racontée [coucou mes plus anciennes lectrices] , celles de nos vacances de l’angoisse. Mon grand garçon avait mal à la gorge pour la première fois depuis cette fameuse fois il y a 8 ans. Il avait aussi de la fièvre et des courbatures. Sauf que même quand la fièvre est tombée, il a continué de se plaindre d’avoir très mal au cou, dans la nuque et surtout dans le bas du dos. Plus je le regardais et plus je voyais un zombie … comme celui qu’il avait été à 4 ans, celui au bord de la piscine qui n’avait même plus la force de venir jouer dans l’eau alors qu’il adorait cela, lui qui voulait juste dormir … Ses yeux étaient cernés de noir et comme enfoncés dans leurs orbites. Ils me paraissaient soudain si grands. Pour accentuer le tout, il marchait de façon raide en gémissant [je pense qu’il en rajoute un peu. C’est un garçon = chochote face à la maladie] .

Je me suis sentie perdue parce que j’étais seule avec mes trois enfants, que Chichi est très compliqué ces derniers temps et que je ne voyais pas où quand et comment aller chez le médecin. Puis au fond de moi, malgré tout, il y a toujours cette petite voix qui me dit “Hakuna Matata, tout s’arrangera“.

J’avais tout de même prévu d’aller chez le médecin parce que mon coolégien se plaignait trop de son dos et son cou à mon goût. Puis, ce fut presque un soulagement quand j’ai croisé la mère de la BFF de Chupa qui, je le rappelle est médecin, à qui tous les parents disent “Bonjour doc”, mais avec qui, depuis le début, je ne veux pas mélanger amitié et intérêts. Elle est une amie. Elle n’est pas notre médecin traitant (parce qu’en arrivant, on ne la connaissait pas et on en a choisi une autre). Pour la première fois donc, j’ai parlé maladie avec elle parce que mon angoisse devait sortir. D’ailleurs ce matin là, fait rarissime, je répondais “Bof” à mes connaissances qui me demandaient “ça va ?”.

Elle a su me conseiller, me rassurer et finalement je me suis apaisée.

Nous sommes tout de même aller faire un tour chez le médecin, mais 6 personnes dans la salle d’attente avant nous nous a vite fait rebrousser chemin. Enfin, c’est surtout T-Biscuit qui ne voulait pas rester. Si ça ne va toujours pas, il ira samedi matin. En tout cas, ce vendredi, il est retourné en cours, avec sa tête de zombie … sans fièvre mais toujours avec une bonne rhino, mal à la gorge, au cou et au dos.

Quand Chupa a une angine, je n’angoisse pas autant … au fond, j’ai tellement peur que ça recommence. Puis, il a peut-être 12 ans, mais parfois il se comporte comme s’il en avait 4, notamment pour les médicaments.

Je me demande si quand il aura 30 ans, les souvenirs de l’été de ses 4 ans me hanteront encore à chacune de ses angines …

Je me demande si ma mère aurait un coup de stress si elle me voyait renverser le fond d’un paquet de curly dans ma bouche.

La photo qui illustre l’article n’a pas grand chose à voir avec le sujet, mais hier soir, T-Biscuit a tout de même du faire ses devoirs pour aujourd’hui et pour le cours de théâtre, il devait rapporter une photo représentant le bonheur selon lui. Il a choisi une photo de Zétoune : son bonheur à lui.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

5 commentaires sur “Tu crois que c’est de l’histoire ancienne mais …

    Maristochat Bellemam

    (20 mai 2016 - 14:01)

    J’espère qu’il va vite aller mieux ! Je comprends cette angoisse, on garde toujours des traces de ce genre de choses…

    mzelleju

    (20 mai 2016 - 14:55)

    J’y suis allée ce midi parce que ma numero2 a eu de la fièvre cette nuit… finalement c une bonne pharyngite. Et puis j’ai demandé au doc d’ausculter numzro3 aux à fait 39 tout le week-end puis plus rien lundi soir… finalement c lui qui a une belle angine rouge !
    je t’envoie plein de chaudoudoux.

    petitdiables

    (20 mai 2016 - 17:02)

    Ma pauvre, j’espère que ce sera vite derrière vous et que tu pourras de nouveau oublier.

    Nancy

    (20 mai 2016 - 21:58)

    Mon cœur de maman compatit fortement <3
    J'espère que TBiscuit va bien et vous aussi, prenez soin de vous !

    Vinie

    (23 mai 2016 - 18:34)

    C’est sûr que ça fait toujours peur quand ça fait remonter de mauvais souvenirs en nous… J’espère qu’il va mieux depuis 😉

Laisser un commentaire