Celui qui n’était plus seul à la récréation

 

Quand on a déménagé avant la naissance de Chichi [il y a presque 7 ans], cela n’a pas été simple pour mes aînés de se faire de nouveaux amis dans leur nouvelle école.

T-Biscuit a même longtemps préféré être seul à la récrée que mal accompagné.

Il semblait plutôt bien le vivre, d’après ce qu’il disait.

Le week-end, il jouait avec notre voisin de son âge, devenu son meilleur copain et cela lui suffisait.

Avec l’entrée au collège, il a à nouveau perdu les quelques amis qu’il s’était fait durant ses années primaires.

Encore une fois, au début, il préférait être seul, notamment pour la cantine.

Aujourd’hui, il est en 4ème et il a à nouveau une bande de copains. Une vraie bande de copains.

Il reste un garçon solitaire, il ne demande pas à sortir, mais il aime squatter la console et jouer en réseau avec tous ses copains. Ils ont tous développé la même passion pour le même jeu et se parlent avec un casque sur les oreilles [enfin pour le moment T-Biscuit a juste des écouteurs dans les oreilles, mais avec micro].

Ce n’est pas toujours simple de jouer ainsi avec un petit frère à côté qui passe devant la télé ou parle très fort, mais tous les vendredis après-midi, comme ils n’ont pas cours, ils se donnent rendez-vous virtuellement. Ce qui est amusant, c’est qu’il s’appelle par leur pseudo plutôt que par leurs vrais prénoms.

De son côté, mon coolégien admet volontiers que la pratique du basket l’a beaucoup aidé à aller vers les autres et à accepter les défauts des autres (lui aussi en a). Il ne pense plus qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné. Il pense au contraire qu’il vaut mieux accepter quelques défauts chez les autres (enfin pas tous tout de même). Personne n’est parfait.

De mon côté, je suis rassurée de la voir heureux avec sa bande d’amis (et contente qu’il ne demande pas à traîner en ville avec eux – mais il a choisi des amis qui lui ressemble).

Je lis parfois des billets de maman qui s’inquiète de voir leur enfant seul à la récrée. J’ai été cette maman angoissée. Aujourd’hui, je suis soulagée et je voudrais rassurer celles qui ne sont pas sereines. Néanmoins, d’après mon fils, c’est la pratique d’un sport collectif qui l’a grandement aidé. Il a dû faire des efforts. Ce n’est pas venu tout seul.

Bon courage à celles et ceux qui vivent cette situation.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

15 commentaires sur “Celui qui n’était plus seul à la récréation

    cleopat

    (26 novembre 2017 - 9:25)

    Je suis d accord le sport peut beaucoup aider un enfant solitaire et ,ou, très timide C’était le cas pour mon fils, Il a toujours pratiqué des sports individuels, car le sport co ne le tentait pas du tout. Mais quelque soit le sport forcément ça amène l enfant à se sentir faire partie d’un groupe,voire d’une équipe De partager des passions .. IL a ainsi pratiqué longtemps le tennis de table, et je crois qu il a trouvé en quelque sort une “famille” sportive et à se sentir mieux avec lui m^me, donc avec les autres. Je comprends donc très bien combien tu te sens rassurée car j’ai vécu la m^me chose!

      MissBrownie

      (27 novembre 2017 - 12:19)

      Cette année, T-Biscuit a arrêté le basket après 6 ans à en faire et il a choisi le tennis de table, comme ton fils. Il y retrouve beaucoup de garçons du collège (visiblement il y a 1 seule fille avec eux … étrange que ce soit autant masculin) et aime beaucoup l’ambiance. C’est un petit club convivial et cela lui convient bien.

    Nancy

    (27 novembre 2017 - 14:09)

    C’est amusant, Ti’Biscuit et mon fils ont des points communs (les jeux en ligne et la bande de copains ^^).
    Contente pour lui et pour toi qu’il ne soit plus tout seul car forcément, c’est assez anxiogène.
    Bonne semaine malgré la pluie !

      MissBrownie

      (28 novembre 2017 - 14:05)

      Être seul au collège, ça me fait encore plus stresser qu’être seul en primaire.

    mamansurlefil

    (28 novembre 2017 - 8:28)

    Ton témoignage est rassurant… Pour l’instant les miens sont assez sociables et tout se passe bien. Mais je sens que ma grande pourrait vite être comme ça. S’isoler pour éviter les conflits et les chamailleries inutiles… C’est toujours angoissant de savoir que nos loulous ont parfois du mal à s’intégrer… mais ils sont plus forts qu’on ne le pense souvent !

    Bises
    Virginie

      MissBrownie

      (28 novembre 2017 - 13:33)

      Je crois que chez les filles c’est encore plus compliqué … Chupa, si sa BFF est absente, c’est un drame, elle est perdue. T-Biscuit a sa bande de potes, il n’y a pas d’exclusivité, ni de préférences. Chichi avait une grosse préférence mais plus il grandit plus il papillonne de l’un à l’autre selon ses envies. Il y a quelques jours, son meilleur copain n’était plus son copain et cela ne le chagrinait pas.

    mapoussetteaparis

    (28 novembre 2017 - 13:27)

    Pas facile comme situation ton fils a l’air d’avoir gérer al situation avec une grande maturité.

      MissBrownie

      (28 novembre 2017 - 14:08)

      C’est vrai que T-Biscuit fait souvent preuve de beaucoup de maturité et je sais que je peux lui faire confiance. Il n’y a qu’en la présence de ses parents qu’il aime faire l’ado relou.

    Aurélie Cagnades

    (28 novembre 2017 - 14:02)

    Oh c’est très touchant comme article. J’aime bien ce rendez vous rituel avec les copains ☺ Ici Mam’Zelle J a sa bande d’amis, pour le moment. Quand à Mam’Zelle M elle est plus solitaire et n’a besoin de personne. Elle n’a pas vraiment d’ami, juste des copains d’école et encore. Mais c’est dans sa personnalité ☺

      MissBrownie

      (28 novembre 2017 - 14:10)

      Parfois il vaut mieux avoir une bande d’amis avec qui on switch selon ses envies plutôt qu’un seul et unique ami. Ma fille a une seule BFF et ça peut être problématique quand elle n’est pas là. Aussitôt elle se sent perdue. J’étais un peu pareille, trop exclusive en amitié.

    Mama Twins

    (28 novembre 2017 - 14:09)

    Bravo bravo bravo, pas facile de s’intégrer. Bravo en tout cas, tout sera plus simple maintenant.

      MissBrownie

      (28 novembre 2017 - 14:10)

      Merci 🙂 Oui, ça facilite grandement les choses.

    Mél Blanc

    (28 novembre 2017 - 16:33)

    Ici ils font du sport à la récré donc ils sont toujours mélangé, mais c’est ma hantise qu’ils se retrouvent seul, d’ailleurs mon second plâtré se retrouve donc seul en ce moment, mais j’en ai parlé à la maîtresse et on a arrangé ça !

    Milie_MW

    (28 novembre 2017 - 20:46)

    Les sports d’équipe aident beaucoup c’est vrai 😉

    Maeva / MummyBenti

    (29 novembre 2017 - 0:22)

    Beau partage qui peut rassurer et en effet le sport est un lien et est générateur d’échanges

Laisser un commentaire