La Nuit du Doute

crepusculeHier, c’était la nuit du doute. La nuit où l’on ne sait pas si le 1er croissant de lune sera visible ou non.

Dans la voiture, nous regardions le ciel à la recherche de ce mince croissant, mais sans le trouver. Beaucoup de petits moutons dans le ciel nous cachaient à la fois à la lune et le soleil.

Dans le doute, avec nos amis, nous avions tout de même décidé de passer la soirée ensemble comme si c’était la dernière soirée du ramadan.

J’avais bien pensé à tout acheter pour faire des bricks à l’oeuf. J’avais préparé le sac. J’avais même pris ma poele à frire noire de graisse séchée, ma spatule trop top pour retourner et sortir les bricks de la friture, mon huile frial, mes oeuf, le thon, le citron, le parmesan râpé …

J’avais tout étalé sur le plan de travail chez nos amis. J’allais mettre l’huile dans la poele quand je me suis rendue compte qu’il me manquait l’ingrédient principal : les feuilles de brick !

Restées chez moi, dans le placard …

Dans le doute, mon amie est partie au supermarché du coin pour en trouver mais sans succès. En riant, B. m’a dit : “Ça te fera une anecdote à raconter sur ton blog!”. Et je lui avais répondu “Non, je ne le raconterai pas…”. Finalement, j’ai changé d’avis.

Lire la suite de à proposLa Nuit du Doute

La Fin d’un Défi de 30 jours

L’année où j’ai emménagé avec l’Homme, il y a déjà 8 ans de cela, année où je suis donc devenue responsable de son bien être culinaire, le ramadan était en décembre.

En décembre, les journées sont très courtes. C’était une aubaine de faire le ramadan à cette période pour lui. Par contre, pour moi, c’était une source de stress permanent. Chaque jour, le repas devait être prêt à 17 heures. Heureusement, à l’époque, sans enfant, je pouvais arriver très tôt au boulot et par la même occasion partir tôt [16h30]. Mais le stress de ne pas être prête à temps était tout de même là.

Par contre, le ramadan en décembre, c’était une ambiance particulière.

Avouez que souper à 17 heures, encore plus tôt que les petits vieux, à l’heure où la nuit tombe tout juste, ça change les habitudes. La soirée paraissait très longue ! Nous finissions de manger avant même le début de Questions pour un champion!

Même si je ne faisais pas le ramadan, parfois le midi, je grignotais juste un peu, [un yaourt par exemple] pour pouvoir accompagner mon Homme au moment de rompre de jeun.

Cette année, l’ambiance fut bien différente et elle le sera pour beaucoup d’années à venir.

Lire la suite de à proposLa Fin d’un Défi de 30 jours