Les Filles à la Vanille et les Garçons au Chocolat, c’est que du blabla !

 

Aujourd’hui, il pleut, il pleut, il pleut, et parfois une éclaircie apparaît. Je me sens d’humeur mandarine. Quand il fait tout gris dehors, toute la journée, je me sens plutôt d’humeur cerise. L’odeur de la cerise est réconfortante, elle me rappelle les Pez à la cerise. Mes préférés. Ça évite la déprime. Par contre, quand il fait bien froid, j’hésite entre vanille et chocolat. Tout dépend si le soleil brille ou pas. En tout cas, ces parfums sont chaleureux. Pomme, c’est plutôt réservé aux journées d’été indien. Et la fraise, c’est pour les journées régression.

A chaque jour mon humeur et son parfum sur les lèvres associé, grâce à la collection Dermokids de Dermophil indien ! Mon préféré reste tout de même celui à la vanille. Parce que je suis une fille ? Pas si sûre.

Mes doudoux ont eu aussi leur parfum “doudou” et croyez-le ou non, mais la vanille, c’est pour mon garçon et le chocolat, pour ma Chupa ! Alors les filles à la vanille et les garçons au chocolat, c’est que du blabla !

A l’occasion de la sortie en DVD et Blu-Ray du film d’animation “Epic” (le premier ciné de Chichi), Dermophil organise un jeu Dermokids sur leur page Facebook. En effet, en ce moment, en parapharmacie et pharmacie, les baumes à lèvres Dermokids (pas que pour les z’enfants) sont vendus avec un magnet issu du dessin animé Epic. Photographiez-vous avec 1, 2 ou 3 magnets et postez la photo sur facebook pour remporter 1 kit scolaire “Epic”, une peluche “Epic” ou 1 blu-Ray (gain en fonction du nombre de magnets sur la photo).

Mais vous pouvez également tenter de remporter toute la collection de baume à lèvres DermoKids + un Kit scolaire “Epic” (1 règle, 1 taille crayon, 1 gomme, 1 carnet, 1 crayon, des trombones en forme d’oiseaux ) en jouant ici. Pour cela, il suffit de remplir le formulaire ci-dessous avant le 23 octobre inclus. Lire la suite de à proposLes Filles à la Vanille et les Garçons au Chocolat, c’est que du blabla !

Et ça Continue Encore et Encore …

Dans les années 90, j’étais adolescente. J’aurai du être insouciante. Pourtant, je suis de cette génération qui a grandi dans la peur du SIDA … Dans l’ignorance, j’ai même eu peur que la maladie se propage à toute la population. Alors que j’entrais au collège et que je me passionnais pour “Hélène et les Garçons”, […]