Oust La Grosse AiGuille !

naissance t-biscuit 2004

Aujourd’hui, je vais vous apprendre comment accoucher sans péridurale !

Oui, rien que ça … parce que voyez-vous, j’ai moi même accouché 2 fois sans péridurale (même 3 fois depuis le 11 mars 2011) alors je suis une experte. Enfin non, pas du tout, je n’aurai pas la prétention de le penser et non, je ne suis pas folle. Absolument pas. Accoucher sans péridurale était, dans mon cas, un choix mûrement réfléchi, mais certaines futures mamans n’ont malheureusement pas le choix et il vaut mieux être préparé à cette éventualité.

Pourquoi ce choix ?

A la base, la vérité est que j’avais beaucoup plus peur de l’aiguille géante qu’on me planterait dans le dos que de souffrir. J’étais persuadée , me connaissant, que je ferai un malaise rien qu’en voyant la seringue (J’ai fait un malaise pour mon piercing au nombril). Alors pendant 9 mois, je me suis préparée moralement à accoucher dans la douleur.

Je vous avoue que j’éprouve une petite satisfaction à ajouter que j’ai accouché 2 fois sans péridurale, que j’ai l’impression que cela rend mes accouchements un peu plus extraordinaires. En même temps, je suis intimement persuadée que j’ai moins souffert que certaines femmes, ou que je suis prédisposée à mieux supporter la douleur, bref je me dis que ce n’était peut-être pas si extraordinaire et que tout le monde peut le faire.

Donc, comme tout le monde peut accoucher sans péridurale selon moi, avec un minimum de préparation, je vais vous donner mes petites astuces pour tenir le coup. Ce sont mes p’tits trucs à moi, ils ne fonctionneront pas forcément sur toutes les parturientes.

Déjà, sachez que la durée moyenne du travail pour une femme est de 8h. Mes 2 accouchements, de la première contractions à la délivrance, ont duré 7 à 8 heures. Dans la moyenne donc. Bon pour ma fille, ça aurait pu être plus rapide, genre 5 H, si elle avait bien eu la tête anté-fléchie et pas de cordon passé 1 fois autour du cou … Donc sachant que le travail dure en moyenne 8 heures, inutile de se précipiter à la maternité dès les 1ères contractions , sinon vous vous retrouverez harnachée à un lit très peu confortable, avec un monitoring cloué au ventre.

Pour vous aidez à affronter ce moment …

Allez, c’est parti pour mes petites astuces.

Règle n°1 :

Tout au long de votre grossesse, préparez vous à ce que les contractions provoquent une douleur très forte. Imaginez quelque chose d’insupportable. Pire vous imaginerez, plus vous trouverez qu’à côté les vraies contractions, c’est du pipi de chat. Je vous assure, les contractions n’ont semblé moins insupportable que ce à quoi je m’attendais.

Règle n°2 :

Pour être certaine de ne pas vous tromper et de ne pas aller à la maternité pour rien, n’oubliez pas de prendre un spasfon. Si celui-ci ne stoppe pas les contractions, prenez un bon bain chaud et détendez -vous dedans. Si les contractions ne vous quittent pas , c’est qu’il y a de grandes chances que ce soit le bon jour : celui de la grande rencontre. Ce sont certainement de vraies contractions de travail.

Règle n°3 :

Restez au maximum chez vous, tout en restant à l’écoute de votre corps. A chaque fois, je suis partie à la maternité après avoir eu pendant minimum 1 heure des contractions toutes les 3 minutes et la clinique était à 20 minutes de route.

Pour mon fils, je suis arrivée à la maternité dilatée à 5 et pour ma fille, j’étais à 9. Inutile de se précipiter. Essayer de gérer chez vous. Vous pourrez passer le temps dans la position qui vous convient plutôt que de devoir rester étendue sur le dos avec le monitoring.

En plus il fait froid à la maternité dans la tenue qu’ils nous proposent. J’étais certainement ridicule mais pour mon fils, je me déplaçais chez moi à 4 pattes. Beaucoup plus gérable que debout.

Néanmoins, certaines femmes accouchent plus vite que d’autres, donc si vous sentez que tout va très vite, n’attendez pas.

Pour trouver la position qui vous soulagera et surtout vous conviendra pour accoucher, vous pouvez utiliser  la méthode de Gasquet .

Règle n°4:

A la maternité , entrez dans une bulle. Fermez les yeux, pensez toujours à respirer calmement. Inspirez, Expirez, comme si vous faisiez du sport. Oubliez tout ce qui vous entoure. Sortir de sa bulle, c’est risquer de perdre pied, de se crisper, de paniquer et là, les contractions seront bien plus douloureuses. Alors quand j’entends dans l’émission Baby Boom une sage-femme dire :

« Le souci avec les mamans qui refusent de prendre la péridurale, c’est qu’elles ont tendance à ne plus vouloir sortir de leur bulle, mais je suis là pour les en faire sortir »

, comme si c’était une mauvaise chose d’être dans une bulle, j’ai le poil qui se hérisse !

Pour mon 1er accouchement, il m’est arrivé de perdre pied … N’hésitez pas à demander à votre Homme de se taire, de vous laisser dans votre bulle, de juste vous tenir la main. C’est ce que j’ai fait. Surtout quand Mon homme a commencé à m’annoncer à l’avance quand j’aurai une contraction et son intensité en regardant le monitoring… Rien de plus stressant! Cette règle est la plus importante. A la fin, on est tellement bien dans sa bulle, on secrète tellement d’endomorphine qu’on ne ressent quasiment plus les contractions . A un moment, j’ai même cru que le travail s’était arrêté.

Justement pour activer la sécrétion d’endomorphine, pour que le corps soulage naturellement la douleur, il est intéressant de tester la méthode Bonapace (que je n’ai pas testé mais dont j’ai entendu du bien). Cette méthode permettra au papa de ne pas se sentir trop inutile.

Je rajouterai aussi ce passage du récit de l’accouchement sans péridurale de Madame Sioux, à propos de la douleur :

« … Laisser entrer la douleur, la laisser tapisser tout l’intérieur de mon corps pour lui permettre d’officier au mieux en accompagnant mon bébé vers la sortie ; accueillir la douleur avec bienveillance, lui donner son corps, l’accepter pour qu’elle permette à mon corps de s’ouvrir pour livrer passage à mon enfant : en gros, tenter de rationaliser sa présence pour ne pas se bloquer, ne pas souffrir plus que nécessaire et lui permettre de passer plus vite »

Certaines mamans tentent également l’auto-hypnose.

Règle n°5 :

N’écoutez que votre instinct. Pas la peine d’attendre qu’on vous demande de pousser, l’envie se fera sentir d’elle même. Tout se fera naturellement. Il faut juste ne pas pousser trop fort et arrêter quand on vous le demande pour laisser passer la tête en douceur. Je n’ai jamais eu d’épisiotomie et pourtant j’ai eu de gros bébé de plus de 4kg.

Voilà, désormais vous êtes parées pour accoucher sans péridurale. Bon, il n’y a aucune honte à accoucher avec péridurale. Je n’étais pas folle non plus, si j’avais trop souffert ou si mon accouchement avait duré 24 heures, je l’aurai pris cette satanée péridurale … puis j’aurai fait un malaise… Je ne suis ni anti ni pro péridurale, chaque future maman a le droit d’accoucher comme bon lui semble.

Sans péridurale, j’étais prête à retourner bosser 5 jours après avoir accouché moi aussi ! je pétais la forme, surtout niveau poitrine… On se remet très vite d’un accouchement sans péridurale.

Si le coeur vous dit, vous pouvez également lire le récit de mon 3ème accouchement sans péridurale, avec poche des eaux percées pour accélérer le travail.

Alors, prêtes à accoucher sans péridurale ?

Bibliothèque :

D’autres conseils pour vous passer de la grosse aiguille 

 





Billet cité dans l’émission Les Maternelles sur le théme « Sans péridurale : Si je veux ! » du 25/03/2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

136 thoughts on “Oust La Grosse AiGuille !

    La femme fleur

    (19 janvier 2009 - 10:05)

    en voyant la photo, j’ai cru que tu avais une bonne nouvelle à nous annoncer…
    Bon je vais y reflechir mais a priori ce sera aussi une péri pour le 3ème malgré les souvenirs pas toujours agréables (péri qui cesse d’agir au moment de la sortie pour bb 1 et peur d’avoir des lésions nerveuses pour bb 2 – ce n’etait finalement pas le cas heureusement)

    @ Oh non, pas de 3ème prévu pour le moment chez moi 😉

    La perchée de service

    (19 janvier 2009 - 10:32)

    wahou bah dit donc, ça fait revoir son point de vue sur l’accouchement sans péridurale ça !
    Et puis jme suis laissé dire que ne rien sentir pouvait être dangeureux aussi non ? on sent pas si ça se passe mal.

    j’en suis pas encore aux bébé mais quand l’heure viendra je repenserais à ce que tu disais !

    @ Rien sentir n’aide pas à pousser correctement en tout cas… Mes bébés étaient dans mes bras en 3 poussées à peine alors que certaines mamans poussent pendant des heures …

      Kordylewski

      (19 juillet 2015 - 22:00)

      4 accouchements sans péri, heureusement pour la petite dernière qui était en siège, 4 kilos passé, personne n’avait rien vu, donc douleurs intenses pendant 1h car elle ne descendait pas et douleurs atroces le dernier quart d’heure quand elle poussait pour sortir, ce qui m’a permis de pousser et la faire naître très vite car elle était en souffrance. Magnifique accouchement m’ont dit les sages-femmes et la gyneco appelées en urgence 5 minutes avant que Boubouille naisse quand on s’est aperçu qu’ elle était donc en siège. Quand aux 3 premiers très rapides donc aucun regret d’avoir choisi sans péri ! J’attends mon petit dernier pour octobre j’espère sans péri aussi, mais après mon précédent accouchement j’appréhende un peu car j’ai eu très peur pour ma fille et je ne voulais pas d’anesthésie générale car très sensible aux médicaments ( j’ai eu des soucis après 2 opérations déjà ) donc j’espère qu’il n’y aura pas de problème cette fois-ci..

      Sans péri pour le 3 ème c'est sur

      (4 juin 2016 - 16:50)

      Je confirme
      Péri pour mà première er pas pour la seconde et en 3 ou 4 poussées ma seconde était sortie
      La première je ne savais pas comment je poussais ni sI je le faisais correctement

    virginie B

    (19 janvier 2009 - 9:48)

    bravo… effectivement c’est un exploit de nos jours… mais pourquoi vouloir souffrir alors que les choses peuvent se faire si calment et sereinement sous péridurale ? la peur de l’aiguille ? on ne la voit pas je t’aausre ! perso pour jules césarienne en urgence ! pas le choix… pas le top !
    pour Rosalie, finalement premier accouchement pas voie basse (comme on dit) et bien sans entrer dans les détails la péri alors que j’étais quasi sur le point d’accoucher a été merveilleuse car j’ai pu vivre l’arrivée de ma puce tendrement… j’ai pris sa tête dans mes mains, ce n’était que du bonheur !!! et je pense grâce à la péridurale !

    @ Chupa aussi je suis allée la chercher moi-même quand elle est sortie 😉 Je ne souffrais absolument pas 😉 TiBiscuit, je ne l’ai pas fait uniquement par peur de le laisser tomber par terre 😛
    Pour moi, la péri expose à des risques même s’ils sont minimes alors je préfère l’éviter mais chacune ses choix 😉

      miline

      (12 novembre 2012 - 22:10)

      bonjour,

      je suis tombé par hasard sur ce recit qui me fascine en fait!

      pour mon premier j’ai eu une cesarienne d’urgence sous anesthesie generale donc vraiment pas le top vous imaginez!

      pas du tout preparé a sa, surtout que j’avais commencé le travail normalement sous peri, au final je regrette, j’ai contracter a 2.30 du matin, arrivé a la mater vers 9 h00, peri a 3, puis accouchement cesa 16.30 pff, j’ai rien senti du tout au moment des contractions ni de la poussée, rien vraiment!

      donc pour le deuxieme ( que j’espere bientot) je pencherai bien pour un accouchement naturel sans peri evidemment si passage possible voir le poids final 🙂

      j’aimerais avoir d’autres temoignages sur es accouchements sans peri si possible!!

      merci a vous de nous faire partager vos moments magiques!

        MissBrownie

        (12 novembre 2012 - 22:24)

        Miline, mes 3 enfants faisaient 4 kg et sont passés sans péri ni épisio 😉 Pourtant je ne suis pas grande, ni large 🙂
        Pour les témoignages d’accouchement sans péri, je suis tout à fait disposer à les publier si on m’en envoie 😉

      yovely

      (26 novembre 2012 - 22:47)

      chère missbrownie

      j’ai accouché il y a de cela 15jours et je voulais que tu saches que si j’ai pu tenir 2jours sans dormir et manger (bon à part 3 compotes de pommes mais en fin de grossesse ça ne s appelle pas manger) c est entièrement grâce à ta formidable page.
      le jour J je me suis souvenue de toutes tes idées et conseils.
      j’ai malheureusement du accepter la péri car déclenchement obligatoire (col ne s ouvrait toujours pas) et donc contractions ressenties par les reins le ventre les fesses et cuisses…. pendant 5 h…. et la péri n a marché que du côté gauche lol
      bref un grand merci à toi qui a su placer des mots sur une douleur, une epreuve et ces mots ont aider à
      supporter dautres maux.

        MissBrownie

        (27 novembre 2012 - 14:45)

        Merci beaucoup pour ton petit mot <3
        Profites bien de ton bébé et n’hésites pas à repasser par ici 🙂

      Fleur

      (1 avril 2015 - 15:27)

      Un malaise?… Déjà on ne te la montre pas l’aiguille donc tu n’aurais pas fait de malaise… Et en plus avant ils te font une petite piqûre anesthésique pour que justement tu ne la sentes pas cette grande aiguille!
      Je trouve ca bete de vouloir souffrir par plaisir alors qu’on est en 2015 et que la medecine nous permet de moins souffrir… Arretez donc de vous vanter d’avoir accouché sans péridurale cela en devient ridicule..

        nooon pas la piqûre!

        (1 avril 2015 - 17:21)

        Si tu avais la phobie des aiguilles, tu saurais que oui, c’est possible de faire un malaise rien qu’à l’idée qu’une aiguille se trouve dans la même pièce que toi…
        Pour ma part, j’ai déjà vomi lors d’une petite prise de sang ridicule. Je n’ai pas vomi pendant, mais avant car je savais qu’il y aurait une aiguille quelque part…

        Tu peux nous traiter de folles, ouais, peut-être qu’on devrait se faire soigner pour cette phobie, mais ce n’est pas si facile que ça à vaincre!

        Puis en quoi c’est bête de vouloir accoucher dans, peut-être, un peu plus de douleurs qu’à l’hôpital? Je dis un peu plus, mais certaines femmes disent bien qu’elles ont eu moins mal lors de leur accouchement naturel que lors de leur précédent accouchement à l’hôpital.

        Pourquoi vouloir rejeter le corps féminin et la douleur? se dire qu’accoucher, c’est allongée avec des aiguilles de partout, un médecin pour te dire quand pousser, des déchirures et j’en passe?
        La douleur de l’accouchement est une douleur naturelle… On est faite pour ça… Ça se saurait si les mammifères avaient besoin d’un milieu froid et aseptisé pour mettre bas.
        Alala le genre humain se dégrade, on vit toute notre vie à travers un écran… écran de tv, écran d’ordinateur, écran médical…. Le contrôle que tout le monde pense avoir sur sa vie n’est qu’une illusion. Moi j’ai envie de te dire, pourquoi prendre la péridurale et risquer la myriade de complications qui en découle, alors qu’il suffirait que je souffre un peu en serrant les dents et en changeant fréquemment de position?

        Et personne n’a dit qu’une femme qui avait accouché naturellement valait mieux que celles qui ne l’avaient pas fait… Chacun ses choix! Je respecte les femmes qui accouchent à l’hôpital et allongées… Franchement oui, allongées elles doivent douiller à mort, donc elles sont courageuses!
        Mais arrêtez de culpabiliser les femmes qui veulent un accouchement naturel en prétextant qu’elles retournent à l’âge des cavernes… Pourquoi critiquer ainsi? Pourquoi est-ce si mal vu de se sentir bien dans son corps, sa féminité et sa fonction première?

          Mar

          (7 août 2015 - 14:18)

          Coup de gueule: Je trouve votre article limite dangereux: Si je suis désolée, mais VOUS faites l’apologie de l’accouchement sans péridurale, sinon, votre blog n’existerait pas! il donne l’impression que parce que vous y êtes arrivée, toutes les femmes peuvent aussi supporter un accouchement sans péridurale et devraient le faire, et pourquoi pas en « prenant un spasfon »! Moi je trouve ça ridicule de vouloir à tout prix se laisser souffrir « parce qu’on est faites pour ça ». Quelle vision arriérée des choses. Je suis une femme, et donc ma « fonction première », c’est de souffrir obligatoirement parce que « je suis faite pour ça? Je suis un être humain, aussi! On est pas à l’âge de pierre! Moi je pense que vous acceptez l’accouchement sans péri parce que justement vous n’êtes plus à l’âge de pierre! Parce que vous êtes à l’hôpital, très médicalisée et rassurée! Si vous ne voulez pas d' »écran médical », et qu’on vous applaudisse vraiment, allez donc accoucher dans une cabane, version Moyen Age! Là, je vous dirai bravo!! Mais se donner l’illusion qu’on est une 1 femme parce qu’on refuse la péri (qui permet aussi au bébé de ne pas stresser pendant l’accouchement!) et encourager les autres avec 5 « astuces », franchement c’est pas normal! Et donc merci de suggérer de transformer potentiellement un très beau moment en pire cauchemar! Les conséquences et « complications » de la péridurale? Lesquelles??? Pouvez-vous les détailler SVP plutôt que de faire peur sans expliquer? Je suis d’accord avec la personne qui a dit plus haut que les militantes de l’anti péridurale commencent à devenir ridicules (la peur de l’aiguille alors que vous allez faire passer un bébé de 4 kg par un trou plus petit que lui, excusez-moi!), et je dirais même dangereuses. Tout ceci m’incite fortement, non pas à me passer de péridurale, alors que j’accouche dans 3 mois, mais surtout à ne plus lire les « conseils » et « astuces » du premier quidam venu sorti de nulle part, et à n’écouter que les médecins et sages-femmes qui restent sobres et donneront de bons conseils personnalisés, et j’incite fortement les autres femmes à en faire autant! Si vous voulez un accouchement serein, réfléchissez bien! Et vive la péridurale!

            Emmalala

            (11 septembre 2015 - 0:47)

            Bonjour,

            J’ai deux enfants. Pour mon premier accouchement, j’ai pris la péridurale. Alors que j’étais dilatée à 7cm. Les 3 derniers cm ont pris 8h ! Et la péridurale a cessé de faire effet au bout de 4h. J’ai donc souffert le martyre durant 4h, la sage femme a tenté une nouvelle injection. Sans effet ! La péridurale ralentit très souvent le travail, il ne faut pas le cacher.

            Pour mon deuxième accouchement, j’espérais pouvoir me passer de péridurale. J’avais suivi les cours pour apprendre à respirer et accoucher naturellement, « accueillir les contractions avec bienveillance » etc. Je n’y croyais qu’à moitié mais j’ai tenté.

            En fait, j’ai parfaitement réussi à maîtriser ma douleur grâce à ces cours et pourtant je suis une hyper anxieuse.

            Je suis arrivée à l’hôpital après 7h de contractions, j’étais dilatée à complète et mon fils est arrivé en 20 minutes. Un peu plus et mon mari, parti se garer, ratait tout !

            Bon, à cinq minutes de la délivrance, j’ai demandé la péridurale tellement j’avais mal, ce qui a bien fait rire les sages femmes !

            Mais au final je suis ravie de m’être passée de la péridurale et dès le lendemain je crapahutais dans l’hôpital, tandis que pour ma première, je marchais avec difficulté.

            Sans hésitation, si je fais un petit troisième, ce sera sans péridurale.

            Et oui, j’en suis fière et celles qui sont pas contentes, tant pis pour vous ! 😉

            Vive la nature

            (11 septembre 2015 - 18:06)

            Et vous Mar, on pourrait vous retourner le fait que vous faites l’apologie de la péri… Vous revendiquer la prise de la péri comme étant la liberté des femmes. « Nous ne sommes plus à l’âge des cavernes… »

            Ce rejet de la nature est dommage. Chacun fait comme il veut. Péri, pas péri, mais pourquoi abaisser les femmes qui veulent accoucher sans produits chimiques au rang de femmes des cavernes? La technologie est-elle forcément une bonne chose?

            Vous revendiquez cette liberté, mais ce n’est pas une liberté. Vous êtes conditionnée à l’image type de l’accouchement : à l’hôpital, allongée, avec des tubes dans le corps. D’ailleurs, ce n’est même plus vous qui accouchez, mais votre médecin qui vous accouche… Il y a là quelque chose qui me dérange fortement. Où est la liberté là dedans? Je suis française résidant en Suisse, je me suis donc renseignée sur les deux pays en termes d’accouchement. Et bien, c’est vite décidé, ce sera la Suisse! Ils ont des maisons de naissance (comme la roseraie de Genève, je vous invite à aller faire un tour sur leur site) qui sont très loin de hôpitaux traditionnels où l’on est qu’une dinde écartelée sur un matelas…

            Bien entendu, je ne rejette pas la médecine si y’a besoin! Bien sûr que TOUS les accouchements ne peuvent pas se passer de manière idyllique. Mais si on est en bonne condition physique, qu’on se sent capable de le faire… Pourquoi se faire traiter de femme des cavernes?

            Etre enceinte n’est pas une maladie. Pourquoi se faire retirer son enfant du ventre comme on va se faire retirer une hernie… Je déplore cette vision aseptisée de la vie, surtout de la part des occidentaux. Au Japon, la péridurale n’est jamais administrée (sauf cas très graves) et ils sont aussi évolués que nous, si ce n’est même plus!

            Il faut laisser les gens choisir et je trouve qu’en France, on valorise trop l’accouchement à l’hôpital (à tel point qu’on l’appelle accouchement traditionnel Oo moi ça me choque). Vivement l’ouverture de maisons de naissance et l’ouverture des esprits aussi!

            Mary29

            (1 décembre 2015 - 23:57)

            Pourquoi ne pas se poser la question autrement : la douleur au moment de l’accouchement est peut-être la seule à laquelle on peut donner un sens. Il n’y a rien de plus naturel que d’accoucher. Pourquoi jugez-vous les femmes qui ne souhaitent pas médicaliser un accouchement qui ne le nécessite pas? La jeune femme qui a écrit l’article ne porte elle aucun jugement sur celles qui utilisent la péri. Votre discours en est ridicule par sa virulence gratuite. Vous souhaitez utiliser la péri très bien mais respectez celles qui en décident autrement pour ce jour si particulier.

            Constance Cottenet

            (25 avril 2016 - 13:19)

            Quelle agressivité!! Je n’aimerais pas vous avoir comme maman!! Je préfére la version NATURE et douce de la personne qui témoigne! Belle continuation malgré tout!Votre pseudo en dit long! MAR!!!

            Nathalie Dck

            (21 octobre 2016 - 16:00)

            Elle est pas dangereuse au contraire. Il y a des femmes qui n ont pas le droit a la peri pour raison médicale. Et ses conseils sont les bienvenus. C est rassurant. Si vous etes contre au lieu de la rabaisser et d etre limite insultante passer votre chemin on vous oblig e pas a lire.

        Violette

        (24 octobre 2015 - 11:29)

        Hahaha…moi grace à la péri lors de mon premier accouchement, j’ai eu droit à de la fièvre + tremblements incoercibles en réaction aux produits + souffrance foetale, accouchement aux forceps et épisio gigantesque…Et pour couronner le tout elle n’a marché que d’un côté, jambe paralysée, je ne pouvais même pas changer de position pour me soulager…
        si j’avais su….parce qu’après avoir fait quelques recherches et en avoir discuter avec la sage-femme, tout ça était bien du à la péri.
        Je dois accoucher dans un mois et il est hors de question qu’un anesthésiste me touche (sauf césarienne évidemment, je suis pas maso quand même !). Je serai maître de mon accouchement et je suis tout à fait sereine face à la douleur à venir, une fois qu’on l’a accepté c’est beaucoup plus facile 🙂

    firemaman

    (19 janvier 2009 - 9:54)

    2 accouchements sans péri pour moi aussi, mais dans des contextes différents. Le 1er j’avais accepté la péri, on avait commencé à me préparer et finalement la sage femme a tout stoppé quand les résultats sanguins sont arrivés, mauvaise coagulation. Quand on n’est pas préparé psychologiquement c’est un grand moment de panique. Finalement tout s’est bien passé, et très vite, 4 h entre la perte des eaux et la naissance.
    Pour BB-Lune, et bien quand on m’a demandé si je voulais la péri, j’ai eu une petite hésitation et la sage femme m’a confirmé que je gérais bien les contractions, alors j’ai fait sans. Là encore très rapide, on m’a percé la poche des eaux et 20mn plus tard, bb lune était dans mes bras.
    Tous tes conseils sont vraiment biens, je modère juste sur le temps. Certaines femmes ont un travail très rapides, c’est mon cas. J’arrive à 2 doigs à la maternité et le col s’ouvre en 1h-2h. Si j’attendais comme toi, j’accouchais à la maison 😀 . Mais c’est vrai que c’est loin d’être la majorité. Je te rejoins aussi sur le fait que pas de péridurale favorise le fait de ne pas avoir de déchirure. Un point et quelques éraflures pour Petit-soleil, rien du tout pour BB-Lune.
    Chouette billet, Miss Brownie!

    @ Ma poche des eaux ne s’est jamais rompu naturellement alors je me dis que même chez moi j’aurai eu le temps 😉 Merci 🙂

      camille

      (11 juillet 2015 - 11:40)

      Bonjour Madame,
      Je suis Camille étudiante sage-femme en 4ème année à l’école de Reims et dans le cadre de notre formation nous avons à rédiger un mémoire de fin d’étude. Le sujet de mon mémoire porte sur « l’accouchement démédicalisé aujourd’hui en France : parole donnée aux parents ». Je vais donc réaliser une dizaine d’entretiens de femmes ayant accouchées dans différentes structures.
      J’aimerai alors, si vous le souhaitez, vous proposer un entretien sur internet (skype ou autre) de 45 minutes environ afin de connaitre vos motivations, vos attentes, ce que vous avez mis en œuvre pour y parvenir ainsi que la réalisation finale de votre projet.
      Je reste à votre disposition pour toutes autres informations complémentaires. Vous pouvez me joindre quand vous le souhaitez à cette adresse : gierak.camille@hotmail.fr
      Merci à vous par avance,
      Cordialement, Camille.

    Camille

    (19 janvier 2009 - 11:08)

    tu m’en veux pas, si je ne me sens pas trop concernée, là?

    @ Bien sûr que non 😉 Je comprends 🙂

    Sandra

    (19 janvier 2009 - 11:19)

    Accouchement provoqué 2 fois donc Péridurale OBLIGATOIRE pour moi, mais en faible dose, parce que oui je peux quand même supporté cette douleur , qu’on oublie peu à peu!!! Biz ma belle

    @ Les déclenchements sont tout de même plus douloureux à supporter.

      Anna

      (30 juin 2015 - 15:22)

      Déclenchement très long pour moi (16h30 pour accoucher à 23h le lendemain…), donc péri as on me l’a proposée mais une dose ni renouvelée du coup j’ai senti quand et où pousser et j’ai senti bébé passé, si le travail est moins long pour bb2 peut-être sans péri, pourquoi pas! C’est tellement important de pouvoir bouger jusqu’au dernier moment et de sentir ce qu’il se passe. Merci pour ton témoignage et ton respect

    mamzellescarlett

    (19 janvier 2009 - 10:33)

    Pour mon premier accouchement la péri avait marché à moitié. Du coup, je n’avais qu’un côté anesthésié et là, j’ai pu mesurer combien la douleur était forte… même que d’un côté !
    A mon deuxième, la péridurale a très bien marché et j’ai accouché dans la joie et la bonne humeur !
    Ceci dit, lorsque l’anesthésiste m’a prévenu des risques liés à la péridurale, j’ai un peu hésité, mais les accidents sont heureusement rarissimes.

    @ Tu sais, je souriais aussi pour la naissance de Chupa 😉 Mon obstétricien m’a même demandé si je faisais du yoga 😀 Personne n’avait l’impression que j’étais en plein travail …

    Daydreamer

    (19 janvier 2009 - 10:39)

    le troisième (avec ses 4,4 kilos) est sorti sans péri (pas le temps) et je peux dire maintenant que si je ne l’avais pas eue pour le premier, je n’aurais pas eu d’autres enfants après! Et pourtant, j’avais fait ma préparation, ma respiration, ma relaxation et tout le toutim 🙂 (l’aiguille, tu ne risques pas de la voir, vu qu’on te pique dans le dos 😉 )

    @ Je sais que je ne risque pas de la voir l’aiguille mais rien que l’imaginer et je suis capable de faire un malaise 😛

    Evilysangel

    (19 janvier 2009 - 10:41)

    Perso, j’ai une très très très petite résistance à la douleur… Et même si j’avais un peu la trouille de la péridurale j’ai pas dis non quand l’anesthésiste s’est présenté…
    Et je peux te dire qu’après coup je ne le regrette pas… En effet, pendant l’acouchement, la pompe qui envoyait le produit s’est arrêté à 2 reprises…
    La 1ère fois, on est venu assez rapidement régler le problème…
    Mais la 2ème fois je suis restée plus de 30mn a ressentir les contractions et j’ai eu tellement mal que je ne regrette absolument pas d’avoir voulu l’avoir la péridurale…hihi…
    Ceci dit, quand on arrive à contrôler cela et qu’on s’y prépare depuis le début de la grossesse, je suppose que c’est tout à fait faisable de gérer ce genre de douleur…
    Après tout, nos mères et nos grands-mères…et bien d’autres avant ça, l’ont bien fait elles…:wink:
    Bonne journée Miss… Bizbye

    @ C’est ce que je m’étais dit … ma maman était passée par là 3 fois alors pourquoi en aurai-je été incapable ? Mais une bonne préparation psychologique aide vraiment.

    Nashii

    (19 janvier 2009 - 10:48)

    Tout à fait d’accord avec toi !
    Pour Grand Bonhomme : péri et trop fortement dosé donc, j’ai rien ressenti. AVec ca, obligation de reste à la maternité… plus aucun ressenti périnéal… bref, j’ai été dégouté. 🙁
    Du coup, pour Petit Bonhomme : pas de péri et par choix, comme toi. Je n’ai aucun regret, sinon, que j’ai eu des moments de panique parce que je me suis senti très seule et du coup, j’ai perdu pied. Vraiment. Mais à choisir, je recommence sans parce que j’ai vraiment trouvé que physiquement, on s’en remet plus vite. En plus, 5 heures après l’accouchement, j’étais chez moi. 😀
    MAintenant, il ne me reste plus qu’à en faire un troisième pour parfaire le tout ! 😉

    @ C’est vrai que quand on perd pied, c’est pas facile à gérer … j’avais un peu perdu pied pour TiBiscuit , d’ailleurs j’avais été 2 h dans une baignoire de dilatation et à la fin j’avais peur d’en sortir, peur d’avoir une contraction trop douloureuse en marchant.

    lagrengren

    (19 janvier 2009 - 10:58)

    Pour un premier bébé Loupiloup est arrivée très vite 1ère contraction vers 10h sortie à 14 h 25, de plus la péri.m’a été faite trop tard donc j’ai tous senti mais je n’ai pas de mauvais souvenirs au contraire une envie de pousser salvatrice 😀 Mais il est vrai que j’ai beaucoup pensé à toi avant d’accoucher en me disant elle est plus petite et plus frêle que moi alors pourquoi pas…Et My elle a accouché comment ?

    @ Oh oui, cette envie de pousser est vraiment salvatrice! My est arrivé quasi à dilatation complète à la maternité donc pas de péri pour elle non plus 😉

    Macaron

    (19 janvier 2009 - 11:02)

    hihi je confirme que c’est vraiment très gérable 🙂 3ème sans péri c’est sûr, enfin si j’ai le temps de partir de chez moi avant que bb arrive et qu’on me pose la question à la mater 😀

    @ Le prochain, tu accouches chez toi 😛

    Malmo (Desperate Working Mum')

    (19 janvier 2009 - 11:18)

    Alors, sincèrement je suis une pro péridurale.
    J’ai connu les deux types d’accouchement (un avec et l’autre sans).
    Pour ma fille, j’ai eu la péridurale et franchement j’aurais pu embrasser les pieds de la sage femme qui me l’a posée tellement elle m’a soulagée !!!
    Pour mon fils, je ne l’ai pas eue (mais je la voulais, oh ça oui je la voulais !!!) mais pas eu le temps de la poser, je vous passe tous les détails de cet horrible malentendu, mais là j’aurais pu la cristalliser au plafond la sage femme qui m’a dit qu’elle ne pouvait plus me la poser, et je peux vous assurer qu’elle a eu peur quand son regard a croisé le mien !!!
    J’admire toutes ces femmes qui décicent de laisser faire la nature et qui arrivent à passer outre une telle souffrance. Chapeau bas ! mais tout est une question de mental, quand on est prêt dans sa tête le corps suit ! 😉

    @ Ça doit être ça, quand on est prête dans sa tête, le corps suit 🙂

    e-zabel

    (19 janvier 2009 - 11:48)

    Tu as de quoi être fiere. Ici une césa et une péridurale ! Mais c’est vrai qu’on n’a pas trop de sensation du coup… mais les douleurs sont vraiment attroces… comment as tu fait !??? Ah ba oui t’as tout dit au dessus ! lol

    @ Atroces !? Tu exagères 😉

    mallou

    (19 janvier 2009 - 12:50)

    Moi à chaque fois je perds les eaux à la maison ! Donc quasi obligé de partir à la mater car risque d’infection. Mais j’ai attendu plus longtemps pour partir pour raphael, genre pour vince dans la demi heure on était parti et raphael deux heures après. J’ai pris mon temps, j’avais pas de contraction en plus. J’ai attendu une heure avant de réveiller mon homme (il était 1h du mat à la perte) et on est parti à 3h.
    Deux péridurales. Premier accouchement je les ai bien senti ces contractions, je faisais comme tu dis je fermais les yeux et demander à mon homme de se taire. Mais elles étaient trop forte pour moi (et dans les reins ça fait mal !!)alors péri. Pour raph le travail avait à peine commencer que déjà j’avais la péri alors j’ai rien senti. Sauf quand il est né, la péri faisait moins effet et c’était pas plus mal comme ça je l’ai senti passé.
    très bon article!!!

    @ Je n’ai jamais perdu les eaux naturellement alors la question ne s’est même pas posé mais il est vrai que chaque situation est différente.

    annick

    (19 janvier 2009 - 12:56)

    ben non, si je dois accoucher un jour (dieu m’en préserve), j’opterai pour la péridurale. pourquoi souffrir quand il y a moyen de faire sans? ou alors si c’est possible, je voudrais m’arranger pour commencer sans et qu’on me prévienne un peu avant que ce ne soit plus possible et je verrai à ce moment-là.
    je ne vois pas de gloire à accoucher sans péridurale, la seule gloire est dans le fait de mettre un enfant au monde que ce soit avec, sans ou par césarienne (je trouve choquant les femmes qui se permettent de dire à celles qui ont accouché par césarienne qu’elles n’ont pas vraiment pas accouché, sisi, je te jure, je l’ai déjà entendu). 👿

    @ J’avais eu de mauvais écho sur les péridurales… des échos vieux de 15 ans mais bon … Il n’y a aucun gloire à en retirer, juste une satisfaction personnelle, d’avoir tout ressenti, au départ, c’était un peu comme un défis avec moi-même. Et je ne jugerai jamais les choix des autres 😉

    ratounette

    (19 janvier 2009 - 12:57)

    Bon eh beh moi j’ai eu une cesarienne qui n’etait pas prévue à 22H30 le soir, alors que l’accouchement avait ete declenché le matin à 8H30…. J’ai demande la péridurale à 16H apres avoir supporté pendant 2H des contractions epouvantables, bien plus douloureuses que pour un accouchement non declenché.
    Je suis restee dilatee à 7 , le travail n’avancait plus, le petit se presentait mal, un cordon trop court et un tour autour du cou, j’aurais ete incapable de pousser de toute facon, cela faisait 5 jours que j’etais a terme, j’etais epuisée.
    J’ai tres bien vécu mon accouchement, ne pas l’avoir senti passer, franchement je m’en fous totalement, je suis remontee dans ma chambre à 3h du matin et à 8 heures on me faisait me lever… le lendemain je marchait normalement mais je n’aurais pas repris le boulot pour autant!!!
    Et pour etre tout a fait honnete si deuxieme il y a, je demanderais une cesarienne!

    @ Ma copine a eu à peu près le même accouchement que toi sauf qu’après 24h de contractions toutes les 3 minutes, elle n’était dilatée qu’à 1 doigt et le coeur du bébé faiblissait…

      angie

      (2 février 2014 - 13:42)

      bjr j’ai deja eu 4 accouchements et en ce moment je suis enceinte je suis africaine plus précisement camerounaise je n’ai jamais accouché avec péridurale je ne pense pas que ce mode existe deja dans notre pays nous supportons juste la douleur et le tour est joué mais c’est pas facile .
      quand j’accouche je dure pas maxi 5H ou 4H mais la douleur est intense mon dernier j’avais perdue les eaux a la maison autour de 23H toute la nuit je perdais les eaux mais aucune douleur le matin mon mari et moi ns etions partis a l’hopital ainsi de suite tte la jrnée aucune contraction mais les eaux qui sortaient et le comble des femmes arrivaient accouchaient et moi aucune douleur je m’ennuyait j’etais la assisse a ne rien faire et autour de 19H les petites douleurs eont commencé j’ai accouché a 22H30 mais la douleur etait trop forte dont l’accouchement sans péridu est aussi bien

        ingabireangeline

        (25 janvier 2015 - 20:09)

        moi aussi je suis camerounaise je suis enceinte et sincerement je cherche des specialistes pour pouvoir accoucher sans douleur je ne comprend pas si il y’a un moyen d’eviter la douleur pkoi pas? après tout nos ancetres marchaient à pied pourtant nous on prend des voitures et memes des avions. donc c’est pas parce que nos meres accouchaient sans qu’on est obligés de faire comme eux.

    george sand et moi

    (19 janvier 2009 - 13:01)

    j’ai eu des péridurales pour Antoine et Eliot et je ne le regrette pas! On me les a faites le plus tard possible et c’est vrai que j’ai plus appréhendé pour la deuxième (pour l’accouchement d’Eliot) que pour Antoine. Je ne sais pas pourquoi pourtant je connaissais la chose mais j’ai trop anticipé et du coup j’ai eu l’angoisse! les contractions ne sont pas toujours situées sur le ventre, il existe aussi des contractions qui se localisent dans les reins et qui sont beaucoup plus douloureuses, les miennes étaient sur le ventre et effectivement c’était plutôt supportable, mais comme il n’était pas exclu de faire une césarienne, les médecins ont trouvé plus sûrs de faire une péridurale comme ça le chemin était tracé et j’ai pu suivre l’accouchement par césarienne de mes loulous sans problème !

    @ Je connais les contractions dans les reins … Pour Chupa, quand on m’a installé sur la table très inconfortable pour faire le monitoring et que je ne pouvais être que sur le dos, j’avais tout dans les reins… Bon là, j’avoue, j’ai supplié mon Homme d’appeler la sage femme pour avoir la péri … Mais il m’a répondu : « Allez, je suis sûre que tu peux encore tenir. Tu le regretteras si tu la prends ». Bon en fait, la péri je ne pouvais plus l’avoir, j’étais dilatée à 9 … Quand j’ai pu me mettre sur le côté dans le lit de travail, c’était beaucoup plus gérable!

    george sand et moi

    (19 janvier 2009 - 13:03)

    je viens de lire le commentaire de Ratounette !!! il ne faut pas croire qu’avec une péridurale on ne sent rien. Pour Antoine, c’est vrai que je n’ai pas trop senti l’expulsion mais par contre pour Eliot, sans doute la péridurale était mieux dosée, et j’ai vraiment senti le bébé sortir, soudain un poids est parti tout seul, la chirurgienne m’a même demandé de pousser, j’ai donc participé pleinement à l’accouchement d’Eliot ! 😉

    Pimousse

    (19 janvier 2009 - 12:23)

    comme camille, ben je ne suis pas trop concernée, mais l’idée d’accoucher sans douleur me plait bien.

    @ Tu vas bien nous faire des p’tits pimousse un jour, non ?

    sounie

    (19 janvier 2009 - 13:27)

    30 h de travail, battue !! pour la 2eme !
    je redoutais plus que tout l’accouchement sans peridurale, et quand c’est arrivé par obligation, ben .. ça a duré 10 mn, et j’etais trop fiere de moi !!!! par contre, les contractions, merci, je voulais qu’on me tue !!!!!!!!!!!!
    ceci dit, ce serait à refaire, je la redemanderais quand meme !

    @ Avec la péridurale, j’aurai peur de ne pas savoir pousser correctement… c’est bête mais bon …

    val

    (19 janvier 2009 - 13:43)

    Un sujet qui passionne les femmes! Tu as vu tous ces commentaires comme ils sont riches?
    Allez, je m’installe confortablement et j’y vais de ma petite anecdote:
    Pour ma première, j’ai accouché sans péridurale, c’était disons un accouchement naturel et très animal. J’étais vachement fière de moi et je trouvais que finalement, c’est plus que faisable.
    2ème: un siège: là j’y ai pas coupé, j’ai eu une césarienne. J’avais peur de tout, de la piquouse, de « l’opération », de la suite. Finalement, ça a roulé, mais là, je ne faisais pas ma fière.
    3ème: tête en bas, je faisais la maline et je disais: tout pareil que pour la grande: sans péridurale. Sauf que… je sais pas… je devais pas être assez dans ma bulle comme tu dis et je me suis faite cueillir. « Vous voulez la péridurale? » « Oh oui! » j’ai rétorqué…

    @ Pour TiBiscuit quand on m’a demandé si je voulais la péri, j’ai répondu que je voulais attendre encore, voir si je gérais, que je préférais prendre un bain avant 😉 Sans la baignoire de dilatation, je suis incapable de savoir si j’aurai tenu … Peut-être que oui mais pas installée sur la table de monitoring !

    Une Fille & La Toile

    (19 janvier 2009 - 13:44)

    Waouh quel article, je prends note de tout, ça peut servir ! 🙂

    Prune

    (19 janvier 2009 - 13:58)

    Bon bah j’y vais :
    bébé1 : aps de péri… interdiction formelle, travail débuté lundi matin accouchement mardi matin…. donc je suis hypeeeeeeeeer fan de la péri car j’ai trop souffert !
    bébé 2 et 3 : déclencé avec péri obligatoire pour l’harmonie générale… nous étions 14 dans la salle de naissance pour accueillir les jumeaux… bonjour l’intimité !
    bébé 4 : toujours très long – début de travail à 20h accouchement à 7h du mat…
    Bref quels que soient le choix des unes et des autres et malgré la souffrance c’est que du bonheur et c’est ça qui compte… et pour finir mon homme a préféré avec péri …. tout le monde était tellement plus détendu.

    @ Tes accouchements sont plutôt longs dis donc … Enfin tu as eu la chance de donner naissance à tes jumeaux par voie basse.

    charline

    (19 janvier 2009 - 13:25)

    bin euh cest la que moi je raconte les attrocites de ma grossesse avec des contractions tout le long, 27 heures de travail, de la morphine et une peridurale qui ont failli tuer le bb, une cesa en urgence et mon uterus qui est toujours pas replace 4 mois apres….

    je suis comme toi je crois que certaines femmes sont faites pour ca et dautres non
    et moi je le suis pas mais cest pas grave je le vis bien quand meme

    mais je fais partie de ses femmes qui disent que la grossesse nest pas le plus joli moment de la vie dune femme
    cela etant cest emouvant detre maman, meme dans mes circonstances!
    mais je retenterais pas , a moins que mathieu insiste lourdement…

    @ Chaque femme est différente , on ne vit pas la grossesse et l’accouchement de la même façon, les prédispositions ne sont pas les mêmes pour toutes malheureusement … Les déclenchements, c’est rarement génial …

    annouchka

    (19 janvier 2009 - 13:51)

    Moi je me sens concernée même si je n’ai pas encore de bébé à faire naître 😀 (et ce n’est pas pour tout de suite, on se calme).

    Je suis effrayée à l’idée de tomber ne serait-ce qu’enceinte, la maternité me terrifie, je n’arrive pas à savoir pourquoi 🙁 Le côté trop médicalisé qui va avec, sans doute, bien plus que la peur de la douleur d’ailleurs. En fait j’ai l’impression que la grossesse c’est devenu un truc un peu « barbare » de nos jours (désolée le mot est fort), tous ces examens à faire, ces prises de sang, ces régimes à tenir, les kilos à perdre après l’accouchement. Et puis je fais un peu trop attention à ce que j’entend je crois… nos générations passées ne se sont pas posées autant de questions il me semble. C’est un peu pour ça que je réfléchirai bien mon tour venu, si péridurale ou pas car je déteste les anesthésies sous toutes leurs formes. Et j’avoue, l’idée d’un accouchement naturel me plaît bien. Ma mère nous a donné naissance à mon frère et moi sans péridurale, elle n’a pas l’air d’en être traumatisée, mais le moment venu je lui demanderai certainement son avis c’est sûr ! (pour l’instant je ne préfère pas, elle va s’imaginer des choses 😮 )

    @ J’avais aussi parlé de tout cela avec ma maman avant de la décider.
    Je peux te dire que mes accouchements n’étaient pas médicalisés du tout… ils avaient même oublié de me mettre une perfusion de glucose. Après j’ai eu mes doudoux pendant 2 heures en peau à peau et ils ont été lavés que 48h plus tard.

    MamanCélib

    (19 janvier 2009 - 17:21)

    Pour ma part, le rôle de la respiration et la « visualisation » dans mon esprit du chemin que prenait bb m’ont beaucoup aidée à ne pas souffrir…
    Certes, j’ai eu la péridurale, mais j’ai un accouchement de rêve… Pas de douleur mais toutes les sensations étaient là…
    J’avais accouché depuis 5 minutes que j’étais déjà prête à remettre ça ! ^_^

    @ Mais moi aussi j’étais prête à remettre ça 5 minutes après 😀

    Aude nectar

    (19 janvier 2009 - 17:47)

    Perso je préfère une piqure qui fait mal 5 mn que des heures de contractions…bon j’ai pas eu le choix, deux césariennes. Je peux même vous apprendre à subir une césarienne sans anesthésie puisque ma première a été foirée, pas assez dosée, j’ai senti tout le début, horrible, l’anesthésiste m’a demandé de penser à un paysage que j’aimais pour oublier un peu, la mer m’a aidée. Puis ils ont remis du produit ainsi qu’un masque rempli de drogues pour m’assommer…
    Rachi bien faite pour la deuxième (jumeaux), c’est vrai que l’aiguille qui cherche le bon point c’est douloureux mais après j’ai rien senti…cette fois !
    Bravo pour ton courage en tout cas !

    @ Une césarienne sans anesthésie … bouh :worried:

    celine

    (21 janvier 2009 - 9:30)

    Bonjour, j’arrive un peu tard avec mon comm… mais, ce que je conseille, et ce que je ferai peut etre pr bb2, c’est une préparation sophrologie à l’accouchement…
    ça reprends à peu prés ta description : respiration, détente, concentration sur certaines choses qui permettrent d’etre dans sa bulle…
    j’en ai fait pr une intervention chir, il y a qqs années, mais pas pour mon accouchement, la mater ne le proposaient pas dans les préparations… du coup j’ai eu ma péri, mais j’ai attendu un peu peu (6-7 cm) pr la demander histoire de voir ce que c’était ces fameuses contractions…
    Dommage que la pratique de la sophro ne soit plus répandu, car c’est une pratique qui apporte un tel bien-être, qui permet de gérer douleur, stress, appréhension… dans le calme et la détente…

    @ En préparation à l’accouchement, j’avais justement fait sophrologie 😉

    celine

    (21 janvier 2009 - 12:43)

    d’où la ressemblance de tes conseils avec les pratiques sophro…

    steph

    (21 janvier 2009 - 16:25)

    Et bah moi je dis vive la péridurale !!!!!!!!!!!!!! (quoi que j’ai largement préféré le rachie anesthésie que la péridurale, ça fait moins mal à la pose). J’aime pas avoir mal, et j’ai pas peur des aiguilles (et tu les vois pas les aiguilles toutes façons), donc le choix a été plus que vite fait 😀

    Littledaewoo

    (22 janvier 2009 - 17:12)

    Ce billet est chouette… et quand sera venue l’heure pour moi de pouvoir devenir maman, j’espère que j’aurai encore ce billet en mêmoire. J’ai pas peur des aiguilles du tout… mais j’ai envie de vivre ça le plus naturellement du monde! Une des mes amies a accouché le 1er janvier en 10min chrono… et elle a suivi un peu tes preceptes avant que tu ne les ecrives!

    Aicha

    (23 juillet 2011 - 20:59)

    Bonsoir,
    Je viens de lire votre article et vos conseils qui sont super motivants
    Auriez-vous quelques exercices a faire chez soi pour se préparer a l´accouchement sans péridurale ?
    Quand vous dites il faut imaginer une trés grande douleur pour qu´elle soit moins forte que prévu le jour j, mais quel type de douleurs ? Difficile a imaginer …
    Merci bien

      MissBrownie

      (24 juillet 2011 - 23:33)

      Bonsoir Aïcha,

      Je n’ai jamais fait d’exercice chez moi pour me préparer à accoucher sans péridurale, mais je sais que ma soeur avait fait des cours d’haptonomie et là bas, elle avait appris à se balancer sur un gros ballon et à s’étirer au cou de son mari pour que le bébé se place bien dans son bassin.

      Juste une petite précision. Ce billet a été écrit avant mon 3ème accouchement qui a été lui aussi sans péridurale, mais heureusement que tout a été très vite car je suis passée de 2 à dilatation complète en 30 minutes après qu’on m’ait percé la poche des eaux et les contractions étaient vraiment très très intenses.

      Comme je le dis, le plus important est vraiment la respiration, de ne pas paniquer, ne pas se crisper et d’être dans son cocoon en faisant fi du monde extérieur au possible.

      Bon courage

        Aicha

        (25 juillet 2011 - 17:08)

        Bonjour Miss Brownie et merci pour votre réponse,
        Je suis bien contente d´apprendre votre 3éme accouchement et sans péri !!
        Je suis a l´étranger donc des cours me semblent assez difficiles mais j´ai commencé a la maison des petits cours de respiration et de détente. J´éspére que mon mari va suivre et ne va pas paniquer surtout mais je n´oublierai pas vos conseils. Ce qui m´inquiéte le plus c´est comment imaginer et appréhender les grosses douleurs, je n´arrive meme pas a les imaginer !! lol
        Merci pour votre réponse

    emilie

    (27 décembre 2011 - 17:31)

    je dois accoucher d’ici 15j max, et depuis le debut je me prépare a accoucher sans péridurale… mais plus la date approche plus j’ai peur de « me » decevoir en demandant la péri dans un moment de panique….
    pour repondre a Aicha moi jme prépare a avoir une sensation de « mourir » toutes les 3mins!!!! mdr!
    j’espère juste que le travail ne durera pas trop longtemp, car g peur d’étre epuisée pour pousser les 20 dernieres minutes…
    en tout cas si jy arrive je serai trés trés fiere de moi d’voir pu accompagner ma fille à 100% dans ce voyage qui pour elle aussi, je sais, ne sera pas de tout repos.
    Merci pour tout ces témoignages <3

      MissBrownie

      (27 décembre 2011 - 17:56)

      Emilie,
      Je te souhaite de réussir à vivre l’accouchement que tu souhaites.
      Pour avoir accouché 3 fois sans péri, je peux te dire que pour la délivrance, tu n’as même pas à pousser… Naturellement, tu auras envie de pousser si bébé est descendu ou bien placé, que tu sois épuisée ou non… quasiment aucun effort à faire et bébé peut aussi descendre tout seul. Pour mon 3ème, on m’a plutôt demandé de ne pas pousser que de pousser car sa tête était là sans que je n’ai rien fait (ou presque)
      Le mental est très important, mais ne soit pas déçue de toi si tu demandes la péridurale, tu auras certainement fait ton maximum

        emilie

        (27 décembre 2011 - 18:09)

        Merci pour ces mots Miss Brownie…
        Là ca fait 2 jours que je prend de la tisane de feuilles de framboisier pour tonifier mon utérus, pas mal aussi pour l’apres accouchement a priori. c’est pour que me contractions soient plus efficaces et moins diffusent, mais en aucun cas cela déclanche l’accouchement.
        en tout k merci de ton post, qui rassure car de nos jours on passe pour des « folles » a laisser faire la nature, et ca peut faire reflechir a force d’entendre que c’est impossible!
        N’oublions pas que nos meres n’avaient pas le choix, que des millions de femmes dans le monde n’ont pas le choix…
        je suis re-booster ce soir! MERCI!
        et felicitations pour tes 3 accouchements, et oui tu peux etre fiere de toi! 😉

    Aaliya

    (22 mars 2012 - 15:22)

    Bonjour!
    Merci pour tout car je vais bientôt accoucher, je ne veux pas de péri non plus car les piqures très peu pour moi..et vous m’avez redonné la motivation!
    2 accouchements sans péri c’est super et bravo à vous encore une fois 🙂
    j’espère ne jamais avoir à faire à tous ces trucs qui calme car au final, on a toutes la force en nous seulement les femmes choisissent la facilité aujourd’hui, ça va plus vite…
    Je suis super motivée et non, personne n’est folles ou autre, elles ont juste de la volonté car si on remonte quelques années en arrière, bein…y’avait pas le choix!
    Pour toutes ces femmes de courage, encore BRAVO!!!

      MissBrownie

      (22 mars 2012 - 15:29)

      Bonjour Aaliya 🙂
      Ce billet date un peu et l’année dernière, j’ai vécu mon 3ème accouchement sans péridurale 😉
      Je t’invite aussi à lire ce billet : Quelques Questions-Réponses sur l’accouchement sans péridurale
      Bonne fin de grossesse

    kfrine42

    (26 avril 2012 - 9:05)

    bjr les filles voila je viens de prendre mon temps a vous lire c est un plaisir et ça me rassure (en quelque sorte ) je suis enceinte de 8 mois et vraiment pas envie d avoir de péri vu comme ca c est mal passé pour bb1, mais le soucis c est que pour bb1 j ai eu une cesarienne j ai peur d etre obligé d avoir la péri pour une autre cesarienne ma sage femmeme dit k c est risqué d accoucher sans péri ont sais jamais mais elle me dit aussi que je peux accoucher normalement j ai des chances ( ouff ) je voulais savoir si je n est pas de péri et j ai une cesarienne ils me feront une anesthesie generale ?? si vs pouvez me repondre ca me soulagerais beaucoup merci les filles

      MissBrownie

      (26 avril 2012 - 9:46)

      Bonjour kfrine42 et bienvenue 🙂
      A chaque fois que j’ai annoncé mon désir de non péridurale aux anesthésistes, leur réponse était : »Mais si on doit vous faire une césarienne en urgence, nous serons obligé de vous faire une anesthésie générale! »
      Je crois que je faisais tellement confiance à mon corps pour y arriver que cette option ne m’a jamais perturbé, pour moi, j’étais sûre d’y échapper!
      Si ça peut te rassurer, une amie à qui il avait été dit qu’elle ne pourrait pas accoucher par voie basse après 2 césariennes (ou 3, je ne sais plus trop), avec un très bon suivi sage-femme, a accouché chez elle, sans péri, d’un magnifique bébé par voie basse! Elle en a même eu un autre 20 mois plus tard 😉

    kfrine42

    (27 avril 2012 - 9:51)

    merci miss brownie ta réponse m aide a avoir confiance en moi le jour J et n ecouter que moi 🙂

    Nini

    (2 juillet 2012 - 15:34)

    Bjr à toutes, je m’apprète à accoucher d’un jour à l’autre de mon deuxième enfant. Cette fois-ci pas de péri pour moi. Pour mon premier, l’anesthésiste a piqué 2 fois et la 2ème trop loin. Du coup, elle m’a fait une brèche au niveau de la dure mère. J’ai du repassée au bloc 3 jours après l’accouchement pour avoir un blood patch (pansement de sang) au niveau de la péri. Très douloureux ! Pendant le séjour à la mater, interdiction de porter mon bébé (quand on allaite c’est génial !), pas de bain… RIEN. Très frustrant !!! Apparement cela arrive très très rarement mais ça arrive et personne ne m’avait mise au courant de ce genre de risque. Cela fait 3 ans, et j’ai tjs des séquelles. Mots de tête, fatigue… Rendez-vous chez l’ostéo tous les 3 mois et depuis que je suis enceinte tous les mois. La prise de poids, appui sur ma colonne et me provoque des malaises.
    Je ne dis pas tout ça pour vous faire peur mais seulement pour vous prévenir des risques.

    Si on l’avai fait pour moi, je n’aurai jamais pris la péridurale ! Toutes les femmes qui ont accouchées sans péri me disent que ce n’est pas si terrible et qu’elles en gardent un bon souvenir…
    J’espère que tout ce passera bien pour moi…

    lison

    (13 juillet 2012 - 17:53)

    je suis a 20 semaines et je n’envisage la péridurale que si vraiment la douleur est atroce …
    J’espère que tes conseils sauront m’aider le jour J ( me mettre dans un bulle, souffler et eviter de courir a la maternité pour rien… j’ai bien noté lol )

    Ma mère a eu 4 enfants en 5 ans sans péridurale ( la preuve qu’elle n’a pas été dégouté, elle pondait tous les ans 🙂 ) pour la 5e, césarienne car bébé prématuré et elle a vécu cet accouchement comme une déchirure, elle n’était pas préparé

    Par contre, je stress que le personnel de maternité ne me propose pas de soutien tant ils sont habitué a faire la péridurale et vous laisser dans un coin histoire de dilater en paix ! Je n’ai pas envie d’être cloué dans un lit a attendre dans la douleur… Proposent ils des solutions alternatives a la douleur ? ( changement de position, prise d’oxygène pour se décontracter, marcher si j’en ressens le besoin … ) Dois-je me plier a leur méthodes ? ou est-ce a moi de gérer mon accouchement comme je le sens ?

      Nini

      (25 juillet 2012 - 15:01)

      J’ai accouché le 8 juillet de mon petit bonhomme… sans péridurale !
      J’ai perdu les eaux mais j’ai accouché 26h après… et oui c’est long !
      Mais je suis restée 24h sans contractions donc pas de douleur.

      Les sages femmes ont été adorables. Elles ont compris mon choix et m’ont aidé à soulager la douleur.
      La sage femme qui m’a accouché m’a fait un massage du tonnerre car quand les contractions sont enfin arrivées je l’ai avais toutes dans les reins. Ca m’a permis de me reposer pendant 1h30 sans douleur.

      Ensuite, ça a été super rapide. 2h après j’avais accouché. Le travail est plus rapide sans péridurale.
      Mais je ne vais pas te mentir, la douleur est quand même intense. Je pense que cela a été plus douloureux car je n’avais plus de liquide. J’ai une amie qui a accouché 2 fois sans péri et elle n’a pas eu si mal… elle n’avais pas perdu les eaux…

      Pour ma part j’ai été libre de marcher et bouger comme je le sentais. Une fois dans la salle d’accouchement, j’ai eu droit à l’oxygène pour me décontracter. La sage femme a été géniale. J’espère qu’il en sera de même pour toi.

      Après l’accouchement, on se remet super bien. J’ai pu me lever quasiment aussitôt, prendre une douche.
      On m’a dit que j’avais une super mine et qu’on avait pas l’impression que je venais d’accoucher.
      Rien à voir avec mon premier. J’en garde un très bon souvenir… et surtout pas de séquelles derrière.
      J’ai pu vivre tous les premiers petits moments magiques avec mon bébé… Tout ce que je n’avais pas eu pour mon premier petit bonhomme.

      Que du bonheur quoi ! Je te souhaite une bonne fin de grossesse et un super accouchement… sans péri !!!

        MissBrownie

        (25 juillet 2012 - 18:27)

        Merci pour ton témoignage 🙂
        C’est toujours bien de lire des expériences positives comme la tienne 🙂
        Comme toi, j’ai vécu mon 3ème accouchement avec poche des eaux vides et les contractions étaient très intenses mais c’était vite oublié 😉 Puis elles ont été intenses juste 30 minutes

        camille

        (11 juillet 2015 - 11:46)

        Bonjour Madame,
        Je suis Camille étudiante sage-femme en 4ème année à l’école de Reims et dans le cadre de notre formation nous avons à rédiger un mémoire de fin d’étude. Le sujet de mon mémoire porte sur « l’accouchement démédicalisé aujourd’hui en France : parole donnée aux parents ». Je vais donc réaliser une dizaine d’entretiens de femmes ayant accouchées dans différentes structures.
        J’aimerai alors, si vous le souhaitez, vous proposer un entretien sur internet (skype ou autre) de 45 minutes environ afin de connaitre vos motivations, vos attentes, ce que vous avez mis en œuvre pour y parvenir ainsi que la réalisation finale de votre projet.
        Je reste à votre disposition pour toutes autres informations complémentaires. Vous pouvez me joindre quand vous le souhaitez à cette adresse : gierak.camille@hotmail.fr
        Merci à vous par avance,
        Cordialement, Camille.

    Cassandre

    (30 juillet 2012 - 13:37)

    Bonjour
    Je commence mon 4ème mois de grossesse pour bb2 (j’ai malheureusement perdu le premier lors d’une IMG il y a 6 mois) et je souhaite de tout mon coeur accoucher sans péridurale mais… je suis vraiment morte de peur!
    Pour le 1er j’étais décidée à ne pas la prendre, hé ben j’ai craqué au bout de seulement une heure! quelle honte…(bon on m’avait rompu la poche des eaux mais quand même!) à cause de contractions vraiment abominables, ventre, reins, vomissement et tout le bazar quelle horreur!
    J’appréhendais déjà un peu car jeune, j’avais des règles EXTRÊMEMENT douloureuses (évanouissements etc…) mais ayant déjà connu ce type de douleur, je pensais justement pouvoir gérer… je me suis profondément déçue, vraiment, je me sens mal de ce manque de volonté, alors que je ne me considère comme particulièrement douillette… je veux être une femme forte!
    Du coup, j’appréhende énormément le prochain accouchement (que Dieu protège l’enfant jusqu’à la délivrance) que, par convictions, je souhaite faire sans péri mais j’ai peur de craquer,…
    avez vous des conseils pour atténuer la douleur?
    pour s’empêcher de réclamer la péri pdt le travail?
    des positions particulières pour accoucher plus vite ou pour être plus à l’aise?
    d’avance merci à toutes.
    et merci pour vos contributions, félicitations!

      MissBrownie

      (31 juillet 2012 - 0:24)

      Cassandre,
      Je suis sincèrement désolée que tu ais du subir une IMG pour ta 1ère grossesse.
      Une de mes amies a du en subir une aussi et je sais qu’il est difficile de s’en remettre.
      Je pense aussi que cet accouchement a eu lieu dans des conditions particulières. J’imagine que tu as été déclenchée. Si oui, un déclenchement n’est pas comme un accouchement naturel.
      Renseignes toi pour savoir si ta maternité possède une baignoire. Un bon bain chaud aide à la dilatation et les contractions semblent moins douloureuses.
      Pour la position, elle varie d’une femme à l’autre. Personnellement, j’aime me mettre en position foetale ou à 4 pattes mais d’autres préfèrent être debout ou accroupies.
      Pour mon 1er accouchement, je m’étais donnée un but. Je m’étais dit : « Si j’arrive à 7cm de dilatation sans péri, c’est fini, je ne la demande pas après » . Arrivée à 8, il a suffit que je marche un peu pour être à dilatation complète.
      Bon courage.

    Cassandre

    (31 juillet 2012 - 19:10)

    Merci pour ta réponse rapide

    Oui, c’était un déclenchement (cachets et espèce de suppo vaginaux sensés déclencher
    la dilatation…)

    La dernière fois j’ai effectivement vu une grosse baignoire ronde dans la salle ou j’étais…
    Pour les positions je pose la question car j’ai vraiment un très TRES mauvais souvenir d’avoir été enchaîné au lit toute la journée, même pas pouvoir se lever pour aller aux toilettes, vraiment j’ai très mal supporté, en plus on est vraiment pas à l’aise sur le dos!! j’avais qu’une envie c’était de bouger dans tous les sens mais avec tous les tuyaux et les fils c’est même pas la peine!

    Pas mal le but du « 7 » c’est une bonne idée ça! Je retiens…

    encore merci,
    ps: chouette ton blog, il m’a bien plu, merci de faire partager tes expériences.
    Bonne continuation

    delphine

    (31 juillet 2012 - 20:04)

    Il y a de ca 3 mois j’ai mis au monde mon 3ème fils, et sans péri.
    Je n’ai pas eu le temps je me suis passé de 2 à 7 de dilation en 1 demi heure , je faisais parti des femmes
    qui ne comprenaient pas pourquoi souffrir alors qu’il existe une méthode pour ne plus avoir mal :=)

    Mais là j’ai complétement changé d’avis, mettre au monde son enfant sans peri est merveilleux malgré les douleurs des contractions surtout les dernière ainsi que la sorti, on est complètement acteur de son accouchement, on sens notre bebe qui arrive, je pense que la douleur à une certaine raison d’être, elle rend plus naturel l’attachement et elle aide aussi à se reconnecter avec nos instincts primaires.

    Si un jour j’avais un 4ème enfants je ne me pose plus la question ca sera sans péri, malgré cette douleur atroce ( qui est d’ailleurs très vite oublié ) je veux de nouveau connaître se moment magique et unique ou son enfant arrive .

      MissBrownie

      (1 août 2012 - 1:12)

      Merci pour ton témoignage Delphine ^_^ N’ayant jamais accouché sous péridurale, je ne sais dira quelles sont les différences alors ton expérience est précieuse 🙂
      Même si je me doute que toutes les femmes ne le ressentiront pas forcément de la même manière.

        delphine

        (2 août 2012 - 12:42)

        Mes 2 premiers accouchement je ne me posais même pas la question ce serait avec peri.
        Je trouve personnellement que tu es très courageuse car accouché sans péri pour mon 1er je n’aurai pas pû c’était trop l’inconnu, et je ne connaissais pas l’intensité des contractions .
        Mais désormais je connais vraiment le mot vivre son accouchement .

    lison

    (1 août 2012 - 17:04)

    nini et les filles en général : merci de vos témoignages

    je ne suis pas douillette mais comme je ne connais pas la douleur qui m’attend je préfère envisager le pire… J’ai eu tellement de déception avant d’attendre mon petit mec, que je veux vraiment vivre tout à fond, jusqu’à la délivrance lol

    Je suis ce qu’on appelle dystrophique ovarienne micro poli kystique, et bébé est arrivée sans traitement alors que j’allais commencer un parcours PMA ( suite a une fausse couche très précoce à 1 mois ) et bébé est arrivée 20 jours seulement après la fausse couche
    Aujourd’hui a 23 semaines je n’ai toujours pas a me plaindre ni nausées, ni rien. Juste la chaleur et quelques douleurs sciatique alors je garde espoir d’accoucher sans péridurale mais si je dois la faire je n’aurai pas honte, juste déçue lol

      delphine

      (2 août 2012 - 12:50)

      Je te souhaite de pouvoir vivre ton accouchement comme tu le souhaite, mais si tu y arrives pas et que tu craques à cause des douleurs tu n’as bien sûr pas la moindre honte à avoir , tu mettras de toute façon ton enfant au monde .
      J’ai accouché seulement de mon 3ème sans péri pour les autres je n’en aurais pas eu le courage .
      Mais c’est vrai que cette accouchement à réveillé en moi des sentiments et des sensations que je ne connaissais pas j’ai le sentiment d’avoir réaliser mon travail de femme jusqu’au bout j’ai vécu une grossesse et j’ai mis au monde mon fils dans la douleur comme on est physioloquement programmé depuis toujours .

      Bonne continuation .

        MissBrownie

        (2 août 2012 - 15:14)

        En effet, il n’y a aucune honte à avoir en faisant marche arrière et en prenant la péridurale. L’essentiel est que tout se passe bien.
        Mon gynécologue et mon anesthésiste ont tenté de me faire changer d’avis en disant qu’avec un gros bébé (mes bébés étaient toujours considérés comme « macrosomiques »), j’avais des risques de césarienne et que sans péri, ce serait l’anesthésie générale d’office. J’ai pris le risque.

    deborah

    (23 octobre 2012 - 7:18)

    Bonjour, moi je souhaiterai accoucher sans péridural, j’en suis a 32 semaine et j’y pense depuis le debut mais j’avoue que ca me fait un peu peur.
    cordialement

      Louise

      (10 novembre 2012 - 15:16)

      Hello Déborah, si tu veux des conseils ou expériences fais moi signe !

    friess

    (24 octobre 2012 - 15:58)

    bonjour,
    enfin une personne comme moi tro cool j’attend mon troisiemen et ca sera aussi sans peri quel merde c peri je parle dans le temps les femmes on bocu plus de probleme de dos maintenan que dans le temps et pff moi aussi tre peur des seringue prefere souffrir un peu
    et c clair que j’ai toujour etai en forme apres les accouche aurai pu faire un marathon lol
    les femme de nos jour son des chochot
    amicalement celine

    Louise

    (10 novembre 2012 - 15:15)

    J’en ai les larmes aux yeux…. de bonheur !!! Mon bébé d’amour est née sans péri, c’était un vrai choix et j’ai réussi à garder le cap… quelle aventure… pour rien au monde je ne changerai quelques choses.. C’était un moment magique de communion..
    ET en effet l’importance de la bulle.. il ne faut pas avoir peur de s’y enfourner, mon ami l’a compris seul et m’a laissé gérer à ma manière.. et j’ai même failli m’assoupir à un mmt !
    Merciiii pour ce petit moment d’émotion et de bonheur… ma princesse à bientôt 3 mois et j’adore me remémorer ce moment…

    melimelo

    (5 janvier 2013 - 2:34)

    coucou
    je passait dans le coin et je trouvais votre site tres interessant, pour mon premier accouchement j’avais eue la peridurale mais pas longtemps car j’ai fais une taquicardie ou quelque chose de se genre dans le coup ils m’ont changer le produit bien moins fort, je ne sais pas pour d’autres mais pour ma part j’avais eue super mal quand il me l’ont posée, alors là pour la futur naissance de ma pepette je voudrais faire sans peri (si possible) je pensais rester le plus longtemps possible a la maison (mais pas de baignoire pour soulager les douleurs) dans le coup j’aprehende un peu le jour J, je pense faire une prepa a l’accouchement par des seances de yoga. enfin je souhaite pouvoir gerer au mieux ses douleurs mais aussi faire participer le futur papa.
    merci encore pour votre site

    lussailles

    (17 janvier 2013 - 12:54)

    Bonjour,

    Je n’ai qu’une seule chose à dire. Merci pour ce temoignage.
    Je ne suis enceinte que de 3 mois (le quatrième commence demain) mais on m’a deja fait comprendre qu’il fallait mieux, aux vues de mes antécédents, que j’oublie la péridurale… en effet tout ce qui est analgéisque, antalgique j’ai à chaque fois droit à tous les effets secondaires. Et la seule anesthésie que j’ai eu, les infimieres n’ont jamais réussi à me brancher en salle de reveil et on du m’attacher.

    Malgré le fait de savoir que l’accouchement sans péridurale peut bien se passer, je suis malheureusement deja entrain de stresser un peu. Je vais faire de l’haptonomie, ou du moins si je trouve une sage femme qui le fait, pour que mon compagnon puisse m’aider mais je ne sais pas du tout comment ça va se passer.

    en tout cas merci, ça fait du bien de lire ce genre de témoignage

    Grondin

    (23 janvier 2013 - 12:36)

    Tout d’abord bravo car je sais ce que cela représente pour nous femmes de mettre au monde son enfant naturellement. J’ai moi même accouchée de mes deux poupées sans péridurale et pour la premiére je n’avais que 20 ans mais j’avais super assurée j’ai pu marcher et prendre l’air pendant tout le travail et je suis arrivée à la maternité à 9 avec juste 2 points de sutures , pour la deuxiéme ce fut différent et plus douloureux j’étais obligée de me rendre à la maternité car perte des eaux pff , arrivée à 4 cm la sage femme ne voulait absolument pas que je me léve j’ai du lui demander 40 fois mais elle ne voulait rien savoir quand j’ai vu mon gynéco arrivé j’ai su qu’il y avait un probléme , en faite ma princesse était en détresse bon il fallait accéleré le travail super alors là je peux vous dire que j’ai sentis la douleur intensément allongée là sur ce lit sans pouvoir bouger mais j’ai tenue bon et malgrés tout ça je voulais rester maitre de mon accouchement donc malgrés leur insistance je n’ai pas la péridurale , mais malheureusement pour moi elle n’arrivait pas à descendre et étant déjà engagée dans le bassin je ne pouvais plus avoir de césarienne donc pour mon plus grand malheur j’ai eu droit à épisio et forceps j’ai hurlée de douleur mais maintenant elle est là et c’est mon rayon de soleil et là j’attend mon 3eme enfant pour juillet et ce sera toujours sans péridurale car je suis comme toi j’ai plus peur de cette fichue aiguille que des douleurs de l’accouchement 🙂

    LINDA

    (27 janvier 2013 - 18:51)

    Bonjour à toutes et merci pour vos témoignages.
    Ayant accouché il y a 3 ans par césarienne obligatoire (placenta praevia), je souhaite accoucher de mon bébé prévu dans 2 mois par voie basse sans péridurale.
    Or lors de mes séances de prépa à l’accouchement on me fait clairement comprendre que la péri est FORTEMENT conseillée alors que je n’en veux pas. je passe donc pour une « chieuse » et les sages femmes se disent que d’autres ont dit ça avant moi mais ont fini par demander la péri. La seule solution est de dire clairement à l’anesthésiste que je n’en veux pas. On me « menace » en me disant que si ya le moindre souci ce sera anesthésie générale.
    Aucun soutien pour les rares femmes qui veulent accoucher naturellement.
    C’est donc un réel soulagement de vous llire.
    au plaisir

    sandra

    (29 janvier 2013 - 0:39)

    bonsoir!
    merci pour ce beau témoignage! Perso j’ai eu une péridurale pour la puce née à 35sa en mai 2011, j’avais perdu les eaux, dc direct maternité, mais j’ai « lutté » pour ne pas l’avoir de suite car je voulais du naturel au maximum, et on me l’a posé à 7cm car MONSIEUR ne supportait plus de me voir souffrir alors que je m’y étais préparée!!!
    et là j’attend que le petit homme me dise ok maman, je veux sortir (je suis à 38sa), et cette fois, à moins de complications, ns irons jusqu’au bout sans péri, que papa le supporte ou pas!
    je me retrouve ds ts les conseils, surtout ds la bulle ( je fermais les yeux et qd je rouvrais, 1h s’était écoulée sans m’en rendre compte!!!!)
    je prend note de faire taire le futur papa, mais au vu de sa réaction avec la première je crois que je le prierai d’aller faire des petits tours dehors et de ne revenir que pour la poussée…
    à bientôt!

    Rachounette

    (4 février 2013 - 17:41)

    J ai accouchée 3 fois le premier péri n’a pas bien marcher » 2 autres sans péri et c est pas rien la j entend mon 4 eme pour août j ai très très peur

    Rachounette

    (4 février 2013 - 17:44)

    Les deux dernière je suis arrivée trop tard pour pose péridurale bon c est vrai les contractions c est hard mais la tête svp??? C est affreux la douleur est inimaginable je suis tromatiser mais bon faut j y retourne j ai même envie demander une césarienne

    LINDA

    (15 février 2013 - 9:12)

    Bonjour Rachounette
    Je ne connais pas la douleur de l’accouchement mais j’ai connu 6 mois difficiles après ma césarienne : douleur à la cicatrice, au dos, je ne pouvais pas porter mon enfant plus de 5 minutes… et je t’épargne les détails post opératoires (alité pendant 3 jours, dérangé toutes les heures pour les soins et suivi, imposible de m’occuper de mon bébé…)
    Tu as su mettre 3 enfants au monde avec ces douleurs, alors pourquoi ne pas renouveller ça? En plus, plus tu as eu d’accouchements plus les suivants sont rapides.
    Je te souhaite un accouchement le moins douloureux possible, réfléchis bien et fais ce que tu penses être le mieux pour toi. Bon courage

    deden

    (20 février 2013 - 23:55)

    Pour moi un accouchement parfait jai 17 ans et depuis le debut de grossesse je me sui di sans peridural jour j je me reveille a 8h du matin avec des contraction qui mon plier en 2 dans la cuisine de mon fiance avec ses chat qui me tournait autour pour leur donner a manger je reveille sa mere en lui disant que mon pti ange allait arrivait on part a la maternite col ouvert a 2 doigt toujour des contraction au lieu de me calme je pousse je demande au sage femme si je pouvais allai au toilette donc arrivait au toilette je pousse je perd le bouchon muqueu je cour dans la salle de consultation je me met sur le lit avec sa ptite tete qui me gener et je pousse mon bebe qui arrive sans episio ni peridural a 9h32 ojourd hui je me rappelle même plus de la douleur je vois juste mon bonheur dans mes bras

    anzil

    (22 février 2013 - 11:16)

    Je viens de lire ton billet avec grand intérêt et je me dis dommage que je ne le découvre qu’aujourd’hui. Je suis la maman de deux petites nénettes, pour la première j’ai eu une péri, je me souviens d’un accouchement serein en 5h mais pas contre ensuite j’étais complètement flagada, je suis même tombée dans les pommes (car anémiée suite à un régime draconien à cause d’un diabète gestationnel + belle épisio et gros saignements), bref j’avais une tête à faire peur même si j’étais la plus heureuse des mamans. Pour le deuxième accouchement accaparée par ma première fille, je n’ai pas pris le temps de prendre des cours d’accouchement ni de me soucier de savoir comment ça allait se passer, j’imaginais arriver, avoir ma péri puis hop expulser mon bébé. Finalement on n’a pas eu le temps de me poser la péri et qu’est ce que j’ai eu mal !!! J’ai trouvé que c’était violent, je n’y été pas préparé du tout mais aussi qu’est ce qu’on est efficace, je savais quand il fallait que je pousse, bref entre mon arrivée à l’hôpital et la naissance de ma fille il ne s’est passé que 3h, elle est née à 6h du mat, j’ai vite réclamé un petit dej car j’avais une faim d’ogresse 😉 j’ai pu me mettre debout tout de suite, je me suis même maquillée et faite belle pour accueillir ma famille et ma grande en début d’après-midi, sur les photo je suis toute belle et radieuse et plutôt fière d’avoir mis au monde naturellement « ma crevette » de 3,5 kg !!! Ma grossesse avait été sans diabète du coup sans régime donc plus en forme aussi je pense. Mais voilà je voulais juste écrire qu’un accouchement comme ça c’est une sacrée belle expérience :))

      MissBrownie

      (22 février 2013 - 15:55)

      Et par ton commentaire, je découvre ton blog, ton univers, que j’aime beaucoup 🙂

    glycine82

    (20 mai 2013 - 16:11)

    Bonjour,
    Merci pour vos conseils pour accoucher sans péridurale. J’ai accouché il y a 4 mois de mon premier enfant. Je m’étais préparée à l’idée d’accoucher sans péridurale. J’avais appris des exercices, des positions,… qui soulagent.
    Et puis mon accouchement a dû être déclanché en urgence 3 semaines en avance alors que mon col était totalement immature. J’étais ouverte à un doigt lorsqu’on m’a posé le tampon de propess. Mon accouchement a duré 32 heures 30 et j’ai accouché par les reins. Tout ce que j’avais appris m’a servi tant que les douleurs étaient supportables. Mais 12 heures après le début du déclanchement, j’étais toujours à 1 doigt et je n’arrivais plus du tout à les gérer. Plus rien ne me soulageais. J’essayais de me laisser aller comme vous le dites plus haut mais rien n’y faisait. Je n’ai pas réussi à entrer dans une bulle. 24h après le début du déclenchement, lorsqu’on m’a proposé la péridurale, je n’ai pas eu la force de la refuser. Pourtant, je sais que ce serait mieux pour mon bébé si je pouvais réussir sans. Alors pour un prochain accouchement, je cherche des conseils un peu partout. Je suis intriguée par cette « bulle » dont vous parlez. Comment faire pour entrer dans une bulle lorsque fermer les yeux, respirer et se détendre ne suffisent pas pour supporter la douleur?

    ennacorde

    (21 mai 2013 - 10:43)

    merci pour tes conseils!
    enceinte de 26sa de mon bb2 je compte bien accoucher sans péri!
    pour bb1 les 1ères contractions régulières et douloureuses ont débuté à 4h du mat, je suis allée à la mater à 10h30 mais bb trop haut qui n’aidait pas le col à dilater donc à 1cm seulement… je suis rentrée chez moi avec un supo de spasfon j’ai marché toute la journée, 21h mon supo et au lit, 00h30 retour mater avec des contrax vraiment douloureuses… mais le col toujours à 1! j’ai craqué et demandé ma péri à 5h30 (à 3cm!!) finalement dilatation complète 10h après la pose de péri mais plus aucune sensation et bébé toujours haut, il fallait que je pousse sur mes contrax pour l’aider à s’engager mais impossible! je poussais à contre temps, je m’épuisais…
    on a donc stoppé la péri et là j’ai passé les 2 dernières heures de travail sans, j’ai donc donner naissance à ma fille sans rien pour calmer ma douleur, la fatigue a été un vrai frein et a rallongé le temps des poussées…
    j’espère sincèrement pouvoir gérer tout mon travail sans péri cette fois ci, et en étant mieux préparée à ce que sont les douleurs des contrax et de l’accouchement, pouvoir donner naissance à ma 2ème fille sans aide médicamenteuse
    merci pour tes conseils

    THALESTRA

    (24 mai 2013 - 8:44)

    Bon conseils. Après il y a les limites de chacun. J’étais dans la même situation: une peur bleue de la grosse aiguille et de ses éventuelles conséquences. Quand j’ai perdu les eaux, je n’avais pas encore eu une seule contraction et le col était complètement fermé. Les contractions sont venues au bout d’une heure, très violemment. J’ai réussi à les supporter pendant 9 heures. Je suis plutôt résistante à la douleur: très sportive, je me suis cassée de nombreuses fois. Pourtant, même avec le gaz « hilarant », j’ai vomi, j’ai manqué de m’évanouir de douleur plusieurs fois. Au bout de 9 heures, la sage femme m’a dit que je n’étais dilatée qu’à 5. Là j’ai compris que je n’allais pas y arriver. Que je ne pouvais plus gérer la douleur, recroquevillée à ne plus pouvoir bouger depuis des heures. Que je m’épuisais, que je n’aurais plus la force de pousser le moment venu, et surtout que j’étais tellement contractée que je luttais contre le travail. J’ai demandé la péridurale: la douleur avait dépasser la peur. De fait, j’ai bien fait car mon fils n’est né que 6 heures plus tard. Je crois qu’il faut rester open à toute hypothèse et surtout se faire confiance dans les décisions que l’on prend.

      MissBrownie

      (24 mai 2013 - 9:00)

      En effet, c’est tout à fait ça, il ne faut pas partir en disant « jamais », on s’adapte à la situation, on voit en fonction de sa capacité à gérer. 9 heures de contractions intenses, c’est énorme ! Les contractions que j’ai eu pour mon dernier après que la poche des eaux soit percée, je ne les aurais jamais supporté autant. Mais j’ai eu la chance de passer de 2 à dilatation complète en 40 minutes.

    Titoune

    (24 mai 2013 - 13:03)

    Bonjour missBrownie , tout d’abord bravo pour ces 2 formidables accouchements !! Je dois accouché en Septembre et sans péridurale pour mon 1er bebe !! Et votre article m’a vraiment aidé à être déterminé dans mon choix , je trouve vraiment génial qui ai des gens comme vous qui prenne le temps de donner de très bon conseils !! Donc je tenez a vous demander si je pouvais faire un copier coller de votre texte pour une amie sur un forum qui aimerai aussi essayer sans mais qui a un peu peur ? Et encore merci pour tout ces conseils maintenant j’ai vraiment hâte d’accoucher ; ) .

      MissBrownie

      (24 mai 2013 - 16:39)

      Bonjour Titoune, Merci pour votre message 🙂
      Pour votre amie, vous pouvez également lui donner le lien du billet pour qu’elle vienne le lire ici même 😉
      Si vous copiez certaines parties, ce serait gentil de me citer en source 🙂

    Anna

    (4 juin 2013 - 13:03)

    Bonjour,

    Actuellement étudiante sage-femme en quatrième année à Brest, je réalise mon mémoire de fin d’études au sujet des femmes souhaitant accoucher sans péridurale.
    Si tel est votre cas, que vous vivez en Bretagne, et que vous voulez bien me faire part de votre projet lors d’un entretien (je m’intéresse en particulier aux raisons motivant ce choix), n’hésitez pas à me contacter par email.

    Anna Giraud

    Julie

    (26 juin 2013 - 10:22)

    Merci pour ce témoignage, c’est rare de voir des témoignages aussi tranquilles sur l’accouchement sans péridurale sur internet… Et pourtant cela peut être tellement fort !
    Au final, chacune peut choisir ce qu’elle préfère, mais c’est chouette de voir que tout le monde n’aime pas là même chose…
    Merci encore

    Kat

    (27 juin 2013 - 23:01)

    Bonjour,
    Je suis présentement enceinte de 19 sem. (bb2) et j’ai un désir d’accoucher sans péri car je l’es prise a mon premier mais avec déception et insatisfaction, apres 10 heures de contractions.
    à l’hôpital, on n’arretais de me la proposer, le médecin est meme la premiere chose qui m’a dise en entrant dans la salle d’accouchement : » si j’étais vous, je prendrais la péridural » Laissez moi vous dire ce que n’est rien pour rassurer une maman pour son premier accouchement. Je me disais que la douleur doit etre insupportable pour que l’on me harcele à ce point. Bien que je trouvais les contractions douloureuse, le pire était que mon corps poussait pratiquement tout seul mais le personnel m’interdisait de poussé car je n’étais pas à 10 cm. J’ai fini à accepter, quand papa sen est mêlé.

    Alors la pour bébé 2, je veux aller dans une maison des naissances avec des sages femmes qui sont la pour t’encourager et te rassurer. Ma seul inquiétude est le passage du bébé :S
    Connaissant la douleur des contractions, je sais que c’est douloureux mais gérable. J’aimerais donc savoir si certaines peuvent me décrire un peu à quoi ressemble la douleur du passage du bébé dans le vagin? L’on dit que ca brule énormément? Merci

      Kat

      (27 juin 2013 - 23:02)

      à aussi, il paraitrait que les points peuvent faire tres mal également (si besoin)

      MissBrownie

      (27 juin 2013 - 23:42)

      Pour ma part, j’ai surtout senti mon premier et en effet, ça faisait une sensation de brûlure. J’avais l’impression de me déchirer … Mais il avait une grosse tête et de large épaule (le plus gros de mes 3 bébés – maintenant c’est lui le plus fin)
      Mes 2 autres enfants avaient une tête moins grosse donc ils sont passés tout seul (ou presque) 😉 Du moins je n’ai pas eu mal comme pour le premier.

      Aussi, je n’ai pas eu de déchirures pour aucun des 3. Juste quelques éraillures (petites coupures sur les lèvres). J’ai eu quelques points sans anesthésie mais ça piquait juste un peu à cet endroit.

    kat

    (4 juillet 2013 - 20:20)

    Merci beaucoup Miss Brownie,
    est-ce qu’on peut dire que le passage est le moment le plus douloureux de l’accouchement?
    IL doit bien y avoir une crème analgésique qui pourrait diminuer cette sensation de déchirement??
    :/

    carole

    (21 novembre 2013 - 22:55)

    Bonsoir, je viens d’apprendre hier que je n’aurais pas péri…. Par rapport a des problèmes de dos. Pour mon premier loulou j’ai eu une péri qui m’a bien soulagé pendant les 8 dernières heures du travail mais qui m’a fait énormément souffrir durant les trois mois qui on suivit mon accouchement. Pour mon deuxième loulou qui est prévu pour le 24 décembre prochain je ne savais pas quoi faire. Suite a mon rdv chez l’anesthésiste il me la déconseille fortement pour mon dos (hernie discale) Du coup là maintenant j’ai un peur de ne pas gérer la douleur… Mais avec tous vos conseilles je pense pouvoir y arriver… je va

    carole

    (21 novembre 2013 - 22:57)

    * je vais faire lire ça a mon chéri 🙂

    A très vite pour vous raconté mon expérience!!!!!

    🙂

    vouvrine

    (10 décembre 2013 - 14:17)

    Bjr moi bb 9 pour le 23/12 pas de péri gros bb annoncé les douleurs nous aident a savoir pour pousser la péri enlève ces sensations ce n est plus un accouchement mais du médical bon courage a vous toutes

    Ladingo

    (11 décembre 2013 - 22:33)

    Bonsoir!! J’apporte aussi mon petit témoignage.. Pour mon premier bébé, j’ai eu le droit à la péridurale au bout de 14h de douleurs.. Elle m’a provoqué un espèce de choc.. Chute de tension et bébé en souffrance. Césarienne faite en urgence.. (( de plus, l’anesthésiste m’avait fait une toute petite dose mais qui a agit comme une anesthésie quasi générale.. J’étais juste éveillée mais je sentais rien du tout.. ))
    Pour le deuxième, j’ai voulu tenter l’accouchement naturel.. Moi aussi je me disais que si ma grand mère et ma mère avaient accouché comme ça, je le pouvais aussi.. J’ai eu mes premières contractions vers 7h du matin mais j’ai continué à faire comme d’habitude.. Je me suis même promenée dans l’après midi avec ma belle soeur et ma mère.. J’ai appelé les pompiers vers 21h, je suis arrivée à la maternité vers 22h.. A minuit une sage femme est venue me voir pour savoir si j’avais envie de pousser, bébé est arrivé après 5 grosses poussées.. Les contractions font mal, mais j’ai plus souffert quand bébé est sorti avec cette impression qu’il s’agrippait à tout mes organes et que ces derniers allaient sortir avec lui..
    Pour le troisième, j’étais à 9 mois et 10 jours et toujours pas de sortie de bébé à l’horizon. On m’a programmé une césarienne pour le lendemain.. Bébé c’était fait un collier avec le cordon et était trop gros pour sortir par voie basse (( d’après le chirurgien.. )) Donc, il attendait patiemment que quelqu’un l’aide à sortir.. 😀 Pour la rachis, l’anesthésiste à toucher le nerf sciatique.. et heureusement que j’étais dans une mauvaise posture sinon il se serait reçu mon poing dans sa mâchoire!! lol
    Aujourd’hui, je suis dans mon 2ème mois de grossesse et j’espère franchement accoucher par voie basse, naturellement.. C’est vraiment une très belle expérience… Et on oublie vite les douleurs lorsqu’on a bébé dans les bras..
    Bisous et courage à vous toutes 🙂

    fifi

    (17 décembre 2013 - 22:22)

    bonjour j’accouche le 23/12 et pas de péri, c’est mon premier et à la dernière écho on m’a annoncé un gros bébé. je vais appliquer tes astuces pour gérer la douleur. merci

      MissBrownie

      (18 décembre 2013 - 10:24)

      Je te souhaite un bel accouchement et de joyeuses fêtes ^_^

    laure de bebe card

    (23 décembre 2013 - 14:47)

    L’ utilisation de la péridurale présente des conséquences négatives, une fois que l’ on atteint le troisième âge comme la douleur au bas ventre quand on porte des trucs très lourds. Je vous le déconseille vivement!

    Emilie

    (20 janvier 2014 - 11:56)

    Bonjour, je suis enceinte de BB2 et je pense avoir trouvé ma bible pour « accoucher sans péri » grâce à vos lignes.

    J’ai voulu accouché sans péri pour ma fille. Arrivée à 6cm dans la joie et la bonne humeur, la sage femme m’a « obligé » à prendre la péri car nous étions le 31 décembre et l’anesthésiste allait bientot partir en weekend.

    C’est à ce moment là, que j’ai souffert. Pas au niveau des contractions, mais au niveau de la pose de la péri. Je ne la voulais pas, je ne m’etais pas faite à cette idée, donc ça s’est très mal passé.
    L’anesthésiste m’a piqué 5 fois, et ça a duré 1heure. A la fin, le practicien m’a dis « bon mettez-y du votre Madame ». Ce fut un calvaire!

    Alors pour BB2, se sera sans péridurale. Et le premier qui me parle de péri, je lui envoie ma poche des eaux dans les narines.

    En tout cas, merci pour vos mots, je vais les lire tous les jours jusqu’en Septembre !

      MissBrownie

      (20 janvier 2014 - 12:24)

      Merci à vous pour votre message 🙂
      J’espère que le jour J, mes petits conseils sans prétention sauront vous aider 🙂

    garcin

    (3 février 2014 - 23:02)

    Bonjour,

    Tous ces différents témoignages me motivent à fond!!!Enceinte de mon deuxième BB, j’aimerai pouvoir cette fois-ci accoucher sans péridurale, ou du moins aller le plus loin possible sans. Pour mon premier, je m’étais dit pareil mais je me suis laissé convaincre par la sage-femme de la prendre car j’étais à 36 sa, donc je n’avais pas eu le temps de faire les cours pratiques d’accouchements et on a du me déclencher car poche des eau fissurée… à 4cm sincèrement je gérais super bien la douleur des contractions qui me gênaient beaucoup moins que toutes celles que j’avais eu durant la grossesse (pendant la grossesse, elles m’écartaient les côtes, alors que là elles étaient dans le bas du ventre…quand je disais à la SF qu’elles étaient moins douloureuses, elle me regardait comme si j’étais folle!!!!), et pourtant j’étais coincé en salle d’accouchement, sur le dos, avec perf d’antibios et d’ocytocine donc pas moyen de bouger…bref, à 4 cm, la SF voulait absolument me percer la poche des eaux , puis elle m’a aussi sortie l’argument de l’anesthésie générale en cas de césarienne, et que l’anesthésiste est dans le couloir, qui sait s’ il aura le temps de venir si je la réclame plus tard, et que les contractions vont être vraiment TRES douloureuses vu que c’est un déclenchement…donc je craque et accepte la péri…résultat: gros tremblements pendant une demi-heure (apparemment les nerfs qui ont lâché), plus de sensation dans la jambe gauche (et qui est restée endormie encore plusieurs heures après l’accouchement) et aucune sensation quand mon bébé est sortie…je ne savais pas ou pousser, comment pousser, on me disait « vous sentez??la tête est en train de passer!!! »….ben non, je ne sens rien du tout…tellement rien que je pousse trop fort et je déchire!!autres conséquences après accouchement: la première fois qu’on remet le pied parterre on manque de s’évanouir et LA DOULEUR INSUPPORTABLE qui part de la colonne jusqu’au crâne dès qu’on change de position pendant les premiers jours…sans doute que j’ai eu des conséquences que d’autres n’ont pas eu tout comme certaines femmes accouchent rapidement et d’autres mettent des dizaines d’heures, mais j’ai envie de croire que cette fois-ci j’arriverai à tenir jusqu’au bout….ce qui me fait douter c’est que je ne vais pas pouvoir rester trop à la maison quand le travail va commencer car je dois être mise sous perf d’antibio au moins 4h avant la délivrance pour éviter de transmettre une infection au bébé…donc si on m’installe la perf d’antibio en salle d’accouchement sans moyen de bouger, je sais pas si je tiendrais jusqu’au bout…je compte bien en parler aux SF aux cours de prépa si je peux les faire cette fois-ci!!!en tout cas ce qui est sûr c’est que je ne veux pas d’une péri aussi forte que la première!!!quand on regarde des émissions anglaises genre baby-boom, on voit que peu de femmes ont la péri, même celles qui la demande!!ils leurs donnent de l’azote pour décontracter et basta!!!je ne comprends pas qu’on ne propose pas plus d’alternatives à la péri!!!c’est la péri ou la douleur!!
    Après, je préfère un accouchement comme j’ai vécu qu’un accouchement ou j’aurai souffert des dizaines d’heures sans possibilités d’atténuer la douleur!!!!!!!mais quand même, j’aurai préféré avoir une SF qui m’aurait encouragée dans mon choix, quitte à craquer une heure après…mais au moins s’aurait été MON choix!!!
    Après ce long long témoignage (désolé, j’ai beaucoup de temps!!!), y-a-t-il des femmes qui ont accouché sans péri et qui ont pu déambuler dans les couloirs avec perf d’antibios? je suis preneuse de leurs témoignages!!!
    merci pour ton billet parce qu’on ne me comprend pas tjs quand je parle d’accoucher sans péri!!!
    Bonne soirée à toutes!!

    Anonyme

    (23 août 2014 - 20:58)

    Je suis a 29 semaine et j’etais mitigé entre la péridurale et sans, comme c’est une première grossesse; mais vue les différents commentaires, je suis plus que rassuré de pouvoir accouché sans la péri, en tenant compte de vos différents conseil

    Amande

    (30 octobre 2014 - 2:07)

    Je pense aussi que chacune ressent la chose différement , en fonction de sont corps etc . J’ai accouché 2 fois sans péridurale sans le vouloir et j’en ai bavé, c affreux, a chaque fois je suis effondré quelques temps.

    Pour te dire, que la bas il ont rarement vu de femme aussi accablé par la douleur frappant de partout criant sur tout le monde se tordant et devenant comme possédée.

    Je ne suis pas peut fière de l’avoir fait, je ne le voulais pas mais cela met une touche d’extraordinaire oui ! Il faut y passer pas le choix hein…

    Juste celle qui on accouché avec peri ou par césarienne, par piétié STOP les c’est « RIEN » d’accoucher, a ce sujet il vaut mieux se taire.

    Ca agace malgré tout. La vie s’est acharnée sur moi a mon gout mais c »etait le prix pour avoir 2 beau bébés.

    Sarah

    (2 novembre 2014 - 19:03)

    Merci beaucoup pour votre article ! Des conseils précieux que j’espère pouvoir appliquer le jour J 🙂

    Steph

    (5 décembre 2014 - 16:42)

    Bonjour!

    De retour sur ce site fabuleux… Il y a de Ca un peu moins de trois ans je vous avez contacté ! J’étais alors enceinte de ma 1ère, avec une peur terrible de l’accouchement et plus encore plus de la péridurale…

    Résultat au terme: aucune contraction, col fermé haut comme enceinte de deux mois! Mais surtout… Ma choupette c’est retourné 2 jours avant sa naissance… Ma sage femme m’a toujours dit qu’elle avait choisit pour moi!
    D’un côté ce n’est pas totalement faux, mais en même temos choupette avait deux fois le cordon autour du cou et une bretelle. Dans tous les cas, je pense que Ca aurait fini en césarienne.

    J’ai eu beaucoup de mal à l’accepter.

    Bref! Aujourd’hui j’attends ma 2ème princesse! Et aussi étonnant que cela puisse paraître, je n’ai plus peur … ( ou presque! ) et je le prépare peu à peu pour un avac , le plus naturelle , si possible!

    J’ai été « guérie » de ma peur des piqures lors de la rachis anesthésie, alors je me dis souvent, si je ne tiens pas , péri!

    Ma crainte: l’anesthésie general en cas de soucis!

    Un grand merci pour toutes ces informations! Tous ces conseils, ces détails!
    J’ai souvent (toujours?) entendu des récits de naissance ou la douleur et terrible, abominable, éct… Vos récits nous apportent une vision beaucoup plus sereine! Et une idée de comment se préparer!

    D’ailleurs, un petit conseil en cas de petite faim le jour j ? Ou bien la douleur nous empêche d’avaler quoi que ce soit?

    Merci encore et belle vie en famille a vous!

    Steph

    (5 décembre 2014 - 16:55)

    J’ai oublié… Petite question , peut être indiscrete?

    Dans quelles positions avez vous donné naissance a vos enfants ?
    Surtout sans aucune épisiotomie, j’imagine que Ca ne devait pas être la position gynécologique! ?

      MissBrownie

      (5 décembre 2014 - 17:25)

      Et pourtant si, j’étais en position gynéco, bien que pour mon dernier je n’avais pas les pieds dans les étriers (pas le temps), mais j’ai fait quasi tout le travail en position fœtale car je me sentais bien comme ça. Par contre, ma soeur a accouché debout, en appui sur le lit pour sa 4ème 😉

      Je vous souhaite une belle grossesse et un doux accouchement 🙂

    Anonyme

    (11 décembre 2014 - 11:50)

    Bonjour,

    J’ai moi aussi eu 2 accouchements sans péri pour mes 2 premiers et la j’attends ma 3e choupette dans quelques semaines. Je me suis reconnue dans vos conseils pour accoucher sans péri car c’est exactement comme ca que j’ai vécu mon 2e accouchement. Pour le premier, j’ai énormément paniqué car effectivement rien ne peut nous préparer à la douleur des contractions réellement. On a beau se dire que cela va être très douloureux mais moi je pensais pas a ça. Puis tout a été vite, je tenais plus et la SF au début ne me croyais pas quand je lui disais que javais déjà envie de pousser à peine 2 h après les 1eres vraies contractions. donc au final elle vérifie et direction salle d’accouchement. je ne vous cache pas que je hurlais mais il est vrai que je crois que la panique n’arrangeait pas du tout les choses…. au contraire… J’avais beau repenser à tous les trucs géniaux que j’avais appris en prépa mais aucun moyen de me concentrer. Arrivée en salle, elle me prépare en prenant son temps et dans ma panique moi je la réclamais cette fameuse péri dont tout le monde me disait que c’était magique pour stopper les douleurs Elle commence a appeler l’anesthésiste et là, mes cris changent et j’ai une envie irrésistible de pousser Elle me dit de ne pas pousser sinon pas de péri… Mais comment résister??? Donc résultat annulation de la venue de l’anesthésiste et nouvelle vague de panique pour moi… Je jurai que je ny arriverai pas!!! pourtant il fallait bien. Puis tout s’est enchainé et en 45 minutes a peine ma 1ere choupette était dans mes bras. C’est a ce moment que j’ai réalisé en fait que la douleur n’est rien du tout comparé a la joie qu’on ressent. Puis après c’est vrai que c’est comme une fierté… Pour mon deuxième, je n’étais plus dans l’inconnu donc je ne me suis pas trop posé la question. Je me suis dit que je verrai le moment venu sachant que j’avais réussi le premier donc ce n’était pas insurmontable!! J’ai d’abord perdu les eaux a minuit sans aucunes contractions. Mon chéri m’emmène a la maternité après avoir tant bien que mal expliqué a notre choupette pourquoi on la réveillait. Du coup, la SF dit a mon homme qu’il peut rentrer avec la petite à la maison car ce sera pas pour tout de suite vu que j’ai aucune contraction. Me voila donc en chambre pour finir ma nuit. Les premières contractions arrivent gentiment vers 5h mais rien de remarquable. Puis très vite, elles s’accentuent et là pas de panique. je me lève et commence à faire les cent pas dans ma chambre. Je ne peux rien faire d’autre que marcher car assise la douleur est insupportable. A chaque contraction, je souffle et ferme les yeux en imaginant mon bébé descendre lentement vers la sortie comme pour l’accompagner ( conseil donné par la SF lors des prépas pour ma 1ère) et en ondulant du bassin pour l’aider. Je vérifie les espaces entre contactions et jappelle la SF elle vérifie mon col et me dis que c’est pas encore trop ca. Je continue donc mes aller retour en pensant toujours a bien souffler et en m’accrochant à l’idée qu’il faut que j’accompagne au mieux la descente de bébé. Elle repasse 20 minutes plus tard je suis seulement ouverte à 4-5 cm. Donc je continue et rien ne me perturbe en fait je suis tellement dans mon truc que je ne pense meme pas à la péri. Je gère. Ca fait mal c’est sur mais c’est pas encore pour tout de suite. Sauf que 10 minutes plus tard, les sensations changent, je sens que la bébé appuie bien bas. Jattend d’autres contractions pour en avoir le coeur net et oui ca ne fait pas de doutes je sens bébé presque à la sortie. J’appelle la SF. En l’attendant jai eu une enorme enve de vomir mais rien Du coup elle me retrouve à pattes au toilettes et me dit de ne pas restzr comme ca ce n’est pas confortable!! Je lui explique ce que je ressens Elle revérifie mon col et me dis qu’on est à peine passer à 6 cm. MAis j’insiste sur mes sensations et elle décide de m’emmener en salle. Il est 7h du matin. On ne parle toujours pas de péri et je n’y pense meme pas. Elle revérifie et sens effectivement que bébé est la prêt à pointer son nez. Mais je suis toujours pas dilatée. Elle me fait installé sur le coté une jambre un peu en l’air en me disant que cette position aide à accélerer la dilataion et effectivement après 1 série de contraction je passe 7 à 10 cm en 5min!!! Du coup c’est parti!! Elle m’a juste donné le masque pour m’aider à me détendre un peu. Cela m’a fait planer mais j’étais en mesure de savoir quand et comment pousser. A 7h30 je tenais choupinou contre moi. La SF finissait sa garde pile poil à 7h30 et m’a meme dit qu’elle aimerait que les accouchements se passent aussi bien à chaque fois… La jattend ma 3e merveille et je pars dans le meme état d’esprit. On verra!!! J’angoisse plus pour mon depart à la mater avec mes deux loulous à gérer à ce moment la!!

    Enfin bref tout ca pour dire que les conseils de Miss Brownie sont de bons conseils et que j’aimerai aussi rajouter qu’il faut aussi être à l’écoute de ses sensations. La SF sait comment cela se déroule mais elle ne peut pas ressentir les choses à votre place.

      camille

      (11 juillet 2015 - 11:56)

      Bonjour Madame,
      Je suis Camille étudiante sage-femme en 4ème année à l’école de Reims et dans le cadre de notre formation nous avons à rédiger un mémoire de fin d’étude. Le sujet de mon mémoire porte sur « l’accouchement démédicalisé aujourd’hui en France : parole donnée aux parents ». Je vais donc réaliser une dizaine d’entretiens de femmes ayant accouchées dans différentes structures.
      J’aimerai alors, si vous le souhaitez, vous proposer un entretien sur internet (skype ou autre) de 45 minutes environ afin de connaitre vos motivations, vos attentes, ce que vous avez mis en œuvre pour y parvenir ainsi que la réalisation finale de votre projet.
      Je reste à votre disposition pour toutes autres informations complémentaires. Vous pouvez me joindre quand vous le souhaitez à cette adresse : gierak.camille@hotmail.fr
      Merci à vous par avance,
      Cordialement, Camille.

    nooon pas la piqûre!

    (17 mars 2015 - 16:05)

    Bonjour!

    J’ai adoré cet article, enfin quelqu’un qui parle POSITIVEMENT d’un accouchement sans péridurale 🙂

    Je n’ai pas d’enfant mais je compte bien m’y mettre prochainement et pour moi, c’est comme une évidence : accouchement naturel. Ma mère l’a fait et pour mon grand frère, elle lisait un livre en même temps… (autant dire qu’elle était le phénomène de foire de la mater ^_^)

    Chaque femme est différente et gère la douleur différemment, je le sais bien, pourtant je n’arrête pas de me dire que cette douleur de l’accouchement n’est pas si atroce que ça… Est-ce que la femme occidentale est conditionnée à avoir mal? (Depuis toujours on nous dit que c’est tellement horrible qu’on veut mourir et à la TV les femmes hurlent à s’en déchirer les cordes vocales.)

    Au Japon, la péridurale n’est administrée qu’en cas d’urgence. Ca veut donc dire que les femmes accouchent sans péridurale et la majorité n’a pas mal (pas plus qu’une rage de dents d’après ce qu’on m’a dit);
    Je connais une japonaise (expatriée en Suisse) qui a accouché sans péri. Elle était choquée qu’en Europe on la lui propose systématiquement! Pire que tout, ça l’a déconcentré dans son travail car la sage femme la lui proposait toutes les 10min.
    Au final, elle n’a pas crié, elle était bien. Elle m’a même dit en riant qu’elle avait eu des gastro plus douloureuses!

    Bref, pour moi la péri c’est le mal ><

    1) Déjà parce que j'ai la phobie des piqûres (traumatisme lié à l'enfance). Et quand on me dit "mais tu la vois pas" ça a le don de m'énerver prodigieusement! Une phobie ce n'est pas lié qu'au visuel. Le simple fait de savoir qu'une aiguille est dans la même pièce que moi me fait vomir d'angoisse!

    2) Ca peut causer des dommages au cerveau de l'enfant. J'en reviens au Japon, mais j'avais lu une étude où des scientifiques japonais s'étaient aperçus que ça pouvait favoriser l’hyperactivité ou encore Alzheimer et autres joyeusetés à la vieillesse.

    3) Ca endort le bébé (alors que bon, il est pas censé dormir! Il est censé lui aussi faire un effort pour sortir, on est deux à bosser sur ce coup-là) ce qui engendre les forceps, la ventouse, l'épisio et dans le "meilleur" des cas la césarienne!

    4) Des douleurs dans le bas du dos peuvent nous suivre jusqu'à la fin de nos jours (youpiiii douleurs à vie pour éviter 8h de contractions)

    5) obligation d'être sur le dos. J'ai jamais compris pourquoi on devait accoucher sur le dos, les jambes en l'air… La gravité ne peut-être pas nous aider à accoucher? Si on se met à quatre pattes, debout, à genoux…?

    6) On met plus de temps à se remettre de l'accouchement.

    L'accouchement n'est pas une pathologie… La douleur de l'accouchement n'est pas un signal envoyé au cerveau pour dire "attention, gros problème!"… Faut réussir à l'accepter et à s'en faire un allié.
    Ca peut paraître bête comme comparaison, mais je connais bien la maladie de Crohn (mon frère l'a depuis ses 11 ans – une forme assez extrême) et son médecin nous a un jour dit :
    Chaque crise peut être plus douloureuse qu'un accouchement.

    Oo! Mazette, mon frère accouche donc 2 fois par semaine sans péridurale?! Bon ok, au début il en chiait (c'est le cas de le dire si vous connaissez cette maladie lol) mais après il a réussi à accepter la douleur.
    Heureusement pour lui, à 23 ans il a enfin trouvé un traitement qui lui supprime ses crises (il en fait presque plus)

    ____

    Après, je comprends que des femmes veuillent la péridurale. Chacun ses choix bien entendu, mais ça m'énerve de constater que la péri est la norme et que l'accouchement sans ou naturel est considéré comme anormal… Quand je dis que je souhaite un accouchement naturel (à la maison dans le meilleur des cas) on me rit au nez en disant que je suis folle et que je mettrais la vie du bébé en jeu…
    Mais pourtant, y'a bien plus d'actes médicaux (parfois lourds) liés à la péridurale qu'à l'accouchement naturel…

    J'aimerais bien qu'on apprenne à toutes les filles (car c'est déjà durant l'enfance qu'on se rend compte qu'un accouchement est horrible) que ce n'est pas si dramatique que ça.

    Pour terminer, je voudrais aussi dire aux femmes qu'il ne faut pas culpabiliser de demander la péridurale. J'ai peut-être été fort dans mes propos anti-péri, mais qui suis-je pour dire "ne faites pas la péri! bande de mécréantes!!!" Non non, faites comme cela vous arrange, c'est votre corps, vos choix.
    Au final, le résultat est le même : un bébé dans les bras.

    Alex

    (7 avril 2015 - 22:21)

    Bonsoir,
    Mon premier enfant est né avec la peridurale. Ma 2eme est arrivé sans. Non pas que je l’ais refusé mais parce que je n’ai pas eu le temps. Ce soir de janvier, j’ai eu de fortes douleurs que j’aurais pu comparer à des douleurs de règles mais contrairement à mon 1er, je n’avais pas cette sensation de ventre qui durcit. Je ne me suis donc pas mefiée et j’ai géré en m’occupant à la maison ( je suis allée faire les courses, puis le repas, le bain du grand, les lessives, le rangement … avec une zenitude déconcertante ). Les contractions sont arrivée vers 23h30, j’ai pris 2 spasfons puis un bain. Pensant etre au debut du travail, j’ai pris mon temps mais j’ai vite ressenti cette envie de pousser. En passant ma main, j’ai senti le haut de son crane. Je ne sais comment, je suis sortie de la baignoire, je me suis habillée et j’ai tenu à descendre ma valise de maternité. Nous avons filé à la mater située à 5 min de chez nous, j’ai voyagé accroupie sur le siege passager, je retenais sa tete d’une main et me tenais de l’autre.
    J’ai juste eu le temps de passer la porte et elle etait là. Il etait un peu plus de minuit.

    Le benefice principal de cette naissance rapide et non médicalisée est son regard, que je n’oublirai jamais. Elle m’a fixé, devisagée, longuement, sans pleurer, dans un silence quasi religieux. Ce fut une interraction magique, qui effaçait tout ce que je venais de vivre, même si j’etais sous le choc. Elle etait zen. Et nous etions seules au monde, plus rien autour n’existait.

    Le – : La nature a voulu que mon périnée ne soit pas tres elastique, je vous fait donc grâce des details à ce sujet et là par contre, j’ai vraiment regretté de ne pas avoir eu la peri. La cousette a été un veritable calvaire, interminable.

    En bref, tout ça pour dire qu’un accouchement sans peri est surmontable. Que le corps de la femme est conçu pour supporter ce moment et surtout, que si on accompagne la douleur ( notion de bulle ), elle devient beaucoup plus gerable.
    Je ne sais pas si je saurais le refaire mais ça en vaut la peine….

    Caroline

    (12 mai 2015 - 7:01)

    Bonjour,

    J’attends mon deuxième enfant et je lis des témoignages d’accouchement sans péridurale pour me re-motiver. Je vous explique … pour ma première grossesse, je me suis préparé physiquement et psychologiquement à un accouchement naturel. J’ai suivi la formation Bonapace avec mon conjoint de même que l’hypno-naissance. J’ai lu 2 fois complètement le livre Une heureuse Naissance d’Isabelle Brabant (à lire absolument !) et pratiqué plusieurs exercices. J’avais aussi une accompagnante (à avoir absolument pour un accouchement naturel selon moi !). Donc le jour J arriva. Tout commença par la perte des eaux. Direction la maternité, mais sans stress. 10 heures de travail actif, dont 5 heures de douleurs intenses, mais ma bulle était bien fermée et je me sentais en contrôle. Les points Bonapace ont énormément aidé aussi. Où tout bascula fût le temps de la poussée. 4 heures de poussée après ces 10 heures de contractions. 4 heures sans péridural et aucun autre moyen de soulagement possible. J’ai cru mourir plusieurs fois, mais en même temps je savais que la phase de la peur de la mort était normale et passerait. Par contre, 4 heures de douleurs plus intenses que les contractions des derniers centimètres m’ont paru inhumain. J’ai dû être provoqué après 3h30 de poussées parce que mon utérus n’arrivait plus à contracter efficacement. Pour la dernière demi-heure j’ai eu des contractions à toutes les 20 secondes. Bref, j’en suis restée traumatisée et j’ai droit à un suivi psychologique pour me préparer à ma seconde grossesse. Malgré ce marathon de fou, je ne peux m’empêcher d’espérer accoucher sans péridurale, justement pour éviter les risques (parce que oui il y en a plusieurs) en me disant que je ne pousserai pas 4 heures pour un deuxième bébé. Mais je suis tout de même très apeurée et inquiète et je considère la péridurale comme moyen de soulagement de la douleur pour cette accouchement. Par contre, je me prépare quand même pour un accouchement sans péri, ne sachant pas comment se déroulement le tout ! Mon rêve: accouchement rapide sans péri, mais cela, on ne peut pas le prévoir ….

    Emma

    (13 mai 2015 - 10:50)

    bonjour,

    J’ai lu attentivement votre article car j’attends mon 3eme enfants.

    Je voulais juste éclaircir un point qui me semble important je m’explique : J’ai moi même fait  » l’erreur  » de conseiller a ma cousine pour sa première grossesse d’attendre avant de se rendre a la maternité, ayant eu 2 enfants je lui ai expliqué que le travail serait long et qu’elle devait prendre un spasfon et un bain chaud afin de voir si le travail avait vraiment commencé.. qu’elle n’avait pas besoin de se stresser et qu’elle avait au moins 1h30 devant elle.. ( sur la base des 8h de travail d’un premier bébé) GROSSE ERREUR !!! ELLE A ACCOUCHÉE DANS SA VOITURE sur la route… du coup maintenant je me passe de ce genre de conseil car elle a très mal vécu son accouchement 🙁

    En ce qui me concerne ma fille est née en 2008, rupture de la poche des eaux mais pas de contractions, au bout de 48h les sages femmes m’ont déclenchée sans m’en dire plus que ça, et m’annonçant que le déclenchement pouvais prendre 12h.. au final 1h après j’étais tordue de douleur et pendant 5h avant d’avoir droit a la péri… une fois la péri posée j’ai été malade et complétement a coté de mon accouchement… et je pense encore a l’heure d’aujourd’hui que je n’ai pas été prise au sérieux a cause de mon age ( 18ans pour ma fille)

    Pour mon fils né en 2010 idem dépassement de terme donc déclenchement a J+5. La non plus pas d’explication plus que ça, mais je me souviendrais toujours de la phrase de la SF juste après m’avoir mis la perf:  » Si le travail ne commence pas vous aurez une césarienne » … phrase lâchée froidement et sans explications… heureusement le travail a commencer et péridural a nouveau car impossible pour moi a ce moment de gérer les contractions qui sont arrivées a la vitesse grand V et d’une intensité incroyable…. et la encore une fois un accouchement sans douleur mais dans les vapes complet a cause d’une grosse dose de péri ( presque 20 ans a ce moment la et la je pense qu’encore une fois mon age a joué car toutes les SF m’ont demandées si mes 2 étaient du meme pére…. grrrr 🙁 comme si c’etait un miracle d’etre encore avec lui …)

    Pour mon 3éme j’ai pris des décisions complétement opposées je m’explique:
    – RDV avec acupuncteur avant la fin de mon terme si rien ne se passe avant afin de favoriser un accouchement naturel.
    – Accouchement prévu en salle nature et donc sans péri mais avec une piscine pour aider a la dilatation du col
    – Séance de piscine prévu aussi pour préparer mon accouchement
    – Et dernière chose: Essayer l’allaitement car pour les 2 premiers je ne m’en sentais pas capable et pas assez rassurée et surtout pas du tout aiguillée par les SF

      MissBrownie

      (13 mai 2015 - 11:19)

      Je suis désolée que ta cousine ait mal vécu son accouchement. Elle souhaitait accoucher sans péridurale ?
      Dans la majorité des cas, un 1er accouchement est plutôt long, mais en effet, il y a des exceptions. Dans mon cas, mon obstétricien m’a stressé pour mon 3ème accouchement en me disant de venir vite, de ne pas attendre chez moi et de ne pas prendre de bain et finalement, je suis venue beaucoup trop tôt … il a fallu me percer la poche des eaux pour que mon col s’ouvre vraiment.

      Dans ton cas, je pense effectivement que ton jeune âge a du jouer en ta défaveur et c’est très dommage. J’espère que maintenant, à 25 ans, tu seras enfin prise au sérieux.
      Tes contractions semblent vraiment intenses. J’espère que tu trouveras un moyen de les supporter. As-tu pensé à l’hypnose ou auto-hypnose ? J’ai connu les contractions intenses pour mon 3ème mais heureusement, elles n’ont duré que 45 minutes.

      Dans tous les cas, je te souhaite l’accouchement dont tu rêves.

    garcia

    (23 mai 2015 - 2:45)

    Bonsoir je suis tombée par hasard sur votre parcours à l’accouchement, je trouve sa super merci pour vôtre témoignage. Moi je suis pareil sans péridurale pour mon 1er car je me dit que avec péridurale on ne sans pas son bébé passé et je pense que le l’aurait très mal vécu, j’ai accouché à 1h25 je suis arrivé à l’hôpital vers 00h30 car je sentais que bébé poussé vers la sortie tous le monde na dit que j’étais dingue, il me disait pourquoi souffrir alors que la médecine fait des progrès je leur répond à tous que c n’est que du bonheur de le faire sans. Mais mon 2ème petit bout je n’est moins eu de chance car à 6èmes mois de grossesse mon gynécologue qui est une vrai usine ma dit si dans 15jour bébé ne grossi pas et ne grandi pas plus plus problème au coeur je vous hospitalise. Sans chercher j’ai dit à mon conjoint de prendre Rdv avec l’hôpital qui était à 1h de chez nous, et manque de chance hospitalisé 1semaine avec des médecins qui te dise du charabia, en bref bébé de petit poid petite taille avec problème au coeur il mon fait tous un tas d’examen car le papa est possif et moi négatif. Sinon il on voulu faire sortir le bébé au 7ème mois on leur a dit que niette que je rentre à la maison et que je me batterais pour qu’il prenne du poid, en 1 mois bébé avait pris 1k5 bon pas beaucoup mais on lui a sauvé la vie car quand il voulait le sortir bébé pesait que 1kl100. Et à 8mois il nous on dit que maintenant il était près pour sortir car il n’allait pas top. Mais arrivé à l’accouchement il a fallu le déclencher chose que je ne souhaite à personne car c pire que les contractions naturel, de la je me suis mise dans une bulle même les dame qui me parlé hé n’arrivais pas à leur répondre. Jusqu’au moment où 1 dame ma dit que c’était conseillé de faire la péridurale sinon vue que le coeur de bébé fesait des haut et bas et que si il y avait 1 problème il aurait était obligé de m’endormir complètement. Mais je ne pouvais pas imaginer sa, alors j’ai fait cette satané péridurale mais au moment où elle a fini je disais que sa poussait il mon dit que c n’était pas possible car j’étais ouverte de 3 il y a 5mn il on remi le monito et la plus de coeur mais moi je continuait à leur dire il descend et quand enfin une infirmière c’est décidé à regarder elle me dit, à oui il va falloir poussé. La fin c passé super vite mais j’ai eu la chance de le sentir passé. J’attends mon 3 bébé je suis suivie à gogo mais Normal vue que a l’accouchement de mon 2ème bébé il c sons rendu compte qu’il avait plein de gros soucis plus un handicap alors on espère de tous coeur que tous c passe bien pour cette grossesse. Biz bonne Nuitée à tous et toutes

    fleur

    (25 juin 2015 - 15:46)

    C’est toujours intéressant de voir les anecdotes d’accouchement sans péridurales, je n’en voulais pas pour plusieurs raisons, peur de la piqure, envie de naturel, peur des effets secondaires, et puis plein de femmes le font alors pourquoi pas moi? hein?

    Alors pour ma part j’ai des grossesses pourries mais des accouchements de rêve, on ne peut pas tout avoir 😉

    Pour bb1 alitée à 28sa pour col raccourci jusqu’à 37 sa où j’avais déjà un col ouvert à 2 et ma gynéco pensait que j’allais accoucher dans la semaine…. Déclenchement prévu 10 jours avant le terme parce que problème de croissance du bébé…. Jour J on rentre à 7h du mat (j’ai dormi comme un bébé la nuit d’avant) début du déclenchement à 8h, à 9h je ne sentais toujours rien et col à 3, ils m’ont percé la poche des eaux et 1h après mon loulou était là! Le tout sans péri malgré un déclenchement, ils ont respecté mon choix, par contre épisio et j’ai frôlé les forceps mais vu que je n’avais pas de péri, elle y a réfléchi à 2 fois, donc malgré l’énorme douleur, je n’ai pas regretté mon choix. J’aurai par contre bien demandé la péri pour les douleurs d’épisio, d’allaitement et d’hémorroides… Choses dont on parle très peu alors que franchement j’ai douillé. J’ai quand même pas hyper bien vécu ni mon accouchement ni ma grossesse trop médicalisée, il m’a fallu au moins un an avant que je puisse envisager d’accoucher une seconde fois mdr….La gynéco n’arrêtais pas de dire que ce serait un tout petit bébé (ça me faisait positiver en me disant qu’il passerait plus facilement mdr) en fait il faisait 3.320 kg…. Elle a reconnu qu’elle s’était trompée… Durée 2h45

    Pour bb2, je ne voulais pas de grossesse médicalisée donc suivi sage femme et uniquement les 3 échos. Même problème alitée à 20sa, puis hospitalisée à 32sa pour col effacé et ouvert à 2 (je pense que le décès de ma grand mère la veille à jouer psychologiquement) retour à la maison à 35sa et reprise des activités à 37 sa, ce dernier mois a été génial, j’ai pleinement profité de ma grossesse. Dernier rdv gynéco col ouvert à 3, il me demande si je veux de l’aide, non non je n’en veux pas. Je rentre chez moi et fais ma vie, la veille du terme je ne sens plus trop bébé bouger, je pars donc à la mater (entre temps j’ai changé aussi mon choix d’endroit, cet endroit faisant moins d’épisio…) ils font un monito rien d’inquiétant mais vu que je suis à la veille du terme ils me décollent la poche des eaux, je veux rentrer chez moi (je suis venue en touriste seule et sans mon sac), ils me gardent, j’arrive dans la chambre du service gynéco(plus de place au service mater), grosse contraction, (j’ai une prémonition, j’appelle chéri pour lui dire de mettre le sac dans l’entrée et de se préparer au cas où). La sage femme me dit d’aller prendre une douche que je prends tant bien que mal, plutôt mal d’ailleurs, la douleur devient vraiment insupportable et là je me dit je ne sais pas combien de temps je tiendrais sans vouloir la péri et que je ne me rappelais plus que ça faisait aussi mal mdr!…. Je sors dans la chambre et là je perds les eaux, j’appelle chéri et je lui dit de rappliquer dare dare (ma sage-femme m’avait dit que ce serait du rapide). Ils m’emmènent direct en salle d’accouchement et là ça aurait pu être plus rapide mais je ne voulais pas accoucher sans chéri du coup je ne poussait pas trop, quand il est arrivé en courant et en nage, en 3 poussées ma pépette était là. Cet accouchement a été magique! J’ai accouché sur le côté et avec du gaz hillarant qui m’a vraiment détendue mais en ayant bien toutes mes sensations, je faisait même des blagues. Et sans épisio. Mais bon 45 min entre le décollement de la poche des eaux et la naissance de ma nenette c’est de l’express!

    Si il y en avait un 3eme sans hésiter ce serait sans péri mais je ne m’étais dit en tout cas pour le premier que si vraiment ça devenait trop douloureux je la prendrai, je n’étais pas fermée et quand je vois des accouchement qui durent vraiment très très longtemps, je ne suis pas sure que je ne la prendrai pas… Pareil pour l’allaitement, je voulais essayer.

    Mais je suis un peu une « extraterrestre », on n’a pas voulu savoir le sexe de nos enfants, j’ai allaité mes 2 jusqu’à 16 mois en travaillant…

    En tout cas pour le 2eme on sait déjà plus ce que l’on veut et ce que l’on ne veux pas…

    Désolée pour le roman…

      camille

      (11 juillet 2015 - 11:48)

      Bonjour Madame,
      Je suis Camille étudiante sage-femme en 4ème année à l’école de Reims et dans le cadre de notre formation nous avons à rédiger un mémoire de fin d’étude. Le sujet de mon mémoire porte sur « l’accouchement démédicalisé aujourd’hui en France : parole donnée aux parents ». Je vais donc réaliser une dizaine d’entretiens de femmes ayant accouchées dans différentes structures.
      J’aimerai alors, si vous le souhaitez, vous proposer un entretien sur internet (skype ou autre) de 45 minutes environ afin de connaitre vos motivations, vos attentes, ce que vous avez mis en œuvre pour y parvenir ainsi que la réalisation finale de votre projet.
      Je reste à votre disposition pour toutes autres informations complémentaires. Vous pouvez me joindre quand vous le souhaitez à cette adresse : gierak.camille@hotmail.fr
      Merci à vous par avance,
      Cordialement, Camille.

    camille

    (11 juillet 2015 - 11:47)

    Bonjour Mesdames,
    Je suis Camille étudiante sage-femme en 4ème année à l’école de Reims et dans le cadre de notre formation nous avons à rédiger un mémoire de fin d’étude. Le sujet de mon mémoire porte sur « l’accouchement démédicalisé aujourd’hui en France : parole donnée aux parents ». Je vais donc réaliser une dizaine d’entretiens de femmes ayant accouchées dans différentes structures.
    J’aimerai alors, si vous le souhaitez, vous proposer un entretien sur internet (skype ou autre) de 45 minutes environ afin de connaitre vos motivations, vos attentes, ce que vous avez mis en œuvre pour y parvenir ainsi que la réalisation finale de votre projet.
    Je reste à votre disposition pour toutes autres informations complémentaires. Vous pouvez me joindre quand vous le souhaitez à cette adresse : gierak.camille@hotmail.fr
    Merci à vous par avance,
    Cordialement, Camille.

    um zahra

    (20 novembre 2015 - 22:14)

    Et bah !!! choquer de certain commentaire hautin. Si elle souhaite pas prendre la péridural c’est sont choix, quel est le rapport avec 2015 ou la médecine d’aujourd’hui ! On fait bien se qu’on veux !!!!!!
    En tout cas je souhaite accoucher sans péridural . Ma fille devrai arriver dans les prochain jours et je vais essayer d’appliquer t’es conseils au mieux pour tenir.
    Sa serais une grande fierté pour moi de tenir sans.
    Et félicitation pour t’es 3 accouchement que ta réussi a géré .

    Phinetta

    (3 janvier 2016 - 8:29)

    Moi aussi j’accoucherai sans peridurale. Je suis a 16 semaines.

    Je suis tellement heureuse d’avoir le choix de pas l’avoir.

    Heureusement….

    Car comme toi, je suis vraiment mal a l’aise devant cette aiguille.

    Et puis je veux ressentir cet enfant car rien ne me garantis que je pourrai en avoir un deuxieme.

    Je veux etre au controle de mon accouchement: me mettre a genoux si je veux, manger si je veux, me plonger dans un bain chaud si necessaire….bref….avancer a mon rythme et laisser la nature faire ce qu’elle fait de mieux depuis des millenaires.

    C’est un defi personnel. C’est un accomplissement tout personnel aussi.

    La peridurale implique des risques et des rates dont je prefererai me passer. Elle n’est pas la panacee non plus.

    Sans peridurale, le seul risque c’est de ne pas etre assez forte et de paniquer. Mais je suis convaincue que naturellement je trouverai la maniere de le surmonter.

    Courage a toutes les futures meres sans ou avec peri.

    Jus de cerise

    (25 octobre 2016 - 14:15)

    Bonjour! Lorsque j’ai lu cet article pour la première fois, je n’étais pas enceinte. J’avais peur de l’être car peur de la surmédicalisation qu’il y a tout autour.

    Puis j’ai déménagé en Suisse et là, ma phobie s’est éclipsée, car j’ai été très informée sur les maisons de naissance et l’accouchement sans douleur!
    J’ai donc accouché en maison de naissance, dans l’eau et sans péridurale !
    Le travail a duré 4h, ce qui est, je trouve, très court.

    Je suis heureuse de ne pas avoir eu cette satanée piqûre! Certes, j’ai eu affreusement mal, car j’ai accouché par les reins (bébé mal placé), mais je l’ai fait. Je l’ai surmonté.
    Et ce qui me fait dire que cette douleur n’est pas si abominable que ça, c’est que j’avais la possibilité d’avoir la péri si je la demandais (j’aurais pu être transférée à la maternité qui était à côté), mais à aucun moment je n’y ai songé.

    J’étais si bien entourée et l’eau du bain me faisait tellement de bien, que je ne voulais pas partir.
    Passé les douleurs ignobles du dos (^_^) (je crois que j’ai crié que pendant 1h) c’est devenu super facile ! Les poussées faisaient du bien, pendant 1 bonne heure, je ne ressentais plus aucune douleur!
    Puis ma fille est née, rattrapée par son papa! C’était trop mignon de la voir sous l’eau, si sereine. Elle est née sans violence, elle n’a d’ailleurs pas crié en sortant de l’eau. Elle s’est contenté de me regarder un long moment, puis elle a tété.

    Je n’ai également pas eu d’épisio, malgré un bébé prévu à 3,950kg, avec un tour de tête très supérieur à la moyenne. Et MIRACLE, aucune déchirure, rien du tout. J’avais été très bien préparée par ma sage-femme avec l’épino (un petit appareil qu’on utilise le dernier mois de grossesse. En gros, c’est comme un ballon gonflable qu’on s’insère vous savez où et chaque jour, on essai de le gonfler un peu plus.). Je pense aussi que l’eau chaude a joué un rôle.

    Tout ça pour dire qu’un accouchement autrement que surmédicalisé est possible. Il faut aussi apprendre à se faire confiance et à faire confiance à son corps. On peut endurer la douleur de l’accouchement.
    Je l’ai vécu comme une douleur nécessaire. Elle ne me faisait pas paniquer, je n’ai jamais songé qu’elle pouvait me tuer.

    Je tiens à rassurer les femmes qui veulent se passer de la péri :

    Je suis hypersensible, donc j’ai tendance à ressentir les douleurs un peu plus fortes qu’elles ne le sont en vrai. Pourtant, et malgré un accouchement par les reins, j’ai réussi à tenir sans péri.
    Si je l’ai fait, vous pouvez le faire ! Courage! La clé, c’est de penser que le présent devient vite du passé.

    flora

    (13 janvier 2017 - 13:17)

    Merci merci pour ce témoignage qui fait du bien à lire! Mon terme est prévu dans 2 semaines en maison de naissance et je commence à flipper un peu! Si j’ai fait ce choix, c’est comme beaucoup d’autres pour accoucher dans la position que je ressent comme la plus naturelle, vivre ce moment comme un réel « rite de passage » presque initiatique, être actrice de mon accouchement et si possible avec mon chéri et pour l’ambiance cocooning rassurante et la présence d’une de mes sages femmes qui nous ont accompagné pendant toute la préparation!
    J’espère que cela se passera aussi bien que toi et que celles qui racontent leur accouchement naturel! C’est un choix pas facile à cause de tous les gens qui ne comprennent pas et pensent que c’est juste une histoire d’égo mal placé, de position de « surfemme ».. donc encore merci les filles! I will do it!!!!

      MissBrownie

      (13 janvier 2017 - 13:19)

      Merci pour ton commentaire. Je te souhaite d’avoir un bel accouchement comme tu le souhaites.

    Diara

    (24 janvier 2017 - 14:47)

    Bonjour, je voulais juste intervenir sur un point, il faut arrêter de dire que tout les accouchement sont long ou de minimum 6h, on m’à rabâcher sa toute ma première grossesse sois disant pour ne pas que j’arrive trop tôt à la maternité , le jour j j’ai attendu 1h seulement avant d’y aller et heureusement et les contractions était largement supportable résultats dans la voiture c’était la panique douleur atroce arriver d’un coup et contractions toutes les 3 min, arrivé à la maternité (15minute de trajet ) il était 13h30 toute les sages femmes me disais un 1 ère accouchement minimum 10h , ma fille est née à 15h20 ! ! Et je suis passé de 6 à 10 en 30 minutes alors heureusement que jen’ai pas trop attendu car j’ai rien vu venir et les sage femmes non plus ! !!

Laisser un commentaire