Ce jour … Il y a 33 ans

En ce jour particulier (pour moi), je laisse “la parole” à ma maman (Merci maman !) …

Petit saut en arrière (pas si loin que ça finalement !) : il y a tout juste 33 ans !

Dans la nuit du dimanche 4 mai au lundi 5 mai, alors que mon homme ronfle à mes côtés, je suis réveillée vers 4 ou 5h par des douleurs dans le bas du ventre.

« Oh! Ça y est, ça commence, bébé prépare son arrivée »

Je me concentre. Je suis à l’écoute de mon corps. Je caresse mon petit ventre. Les douleurs se répètent et je ne calcule pas leurs fréquences. Je n’y songe même pas. J’essaie simplement de dominer la douleur à chaque fois qu’elle se présente, en respirant comme on me l’a expliqué aux quelques cours d’accouchement « sans douleurs » auxquels j’ai assisté.

Malgré tout, je suis angoissée. C’est le premier. Alors, au bout d’un moment, je finis par réveiller le futur papa.

« Ça y est, c’est bon, bébé arrive, il faut aller à la maternité……

– t’es sûr? » me répond-il

Pendant que je me prépare rapidement (ma valise avec le trousseau du bébé est prête depuis plusieurs jours!), mon petit homme se réveille doucement et me dit:

« J’ai le temps de prendre mon petit déjeuner ! »

Lire la suite de à proposCe jour … Il y a 33 ans

Mes Accouchements sans Péridurale n’étaient pas si Parfaits

J’ai toujours vendu mes accouchements sans péridurale comme des accouchements quasi idylliques … certainement parce que, pour moi, ils sont beaucoup plus proches de mon idéal que la plupart des accouchements avec péridurale (pas tous) pour lesquels j’ai souvent les poils qui se hérissent en les écoutant ou les lisant.

Presque 2 ans après mon 3ème accouchements sans péridurale, j’arrive enfin à mettre le doigt sur ce qui m’a déplu. J’arrive enfin à avouer qu’ils n’étaient pas si parfaits. Mais plus parfaits que les accouchements de mes copines, avec péridurale … enfin selon des critères très personnels (chacune ses critères).

La première fois où j’ai accouché sans péridurale, c’était surtout par peur de la grosse aiguille et un peu par défi, par dépassement de soi. Mes grands-mères et ma mère l’avaient fait, pourquoi n’en serai-je pas capable ?

Les 2 fois suivantes, c’était par peur de ne pas savoir pousser correctement sous péridurale. Puis je savais que la douleur était gérable, surtout si on nous laisse entrer dans notre bulle pour se concentrer sur la douleur. Quand j’entends une sage-femme de l’émission BabyBoom dire fièrement :

“Le problème avec les femmes qui ne veulent pas la péridurale, c’est qu’elles ont tendance à entrer dans leur bulle et ne plus en sortir… mais nous sommes là pour les en sortir, c’est notre métier”

… J’ai des envies de meurtre

Lire la suite de à proposMes Accouchements sans Péridurale n’étaient pas si Parfaits

Accoucher sans Péridurale n’est pas Mission Impossible

naissance

Loin de moi l’idée d’ouvrir un débat sur l’accouchement sans douleur ou de passer pour une anti-péridurale. D’ailleurs si j’ai accouché 3 fois sans péridurale, ce n’est absolument pas parce que je souhaitais un accouchement dit “naturel” ou physiologique. Comme je l’ai déjà dit, je voulais connaître mes limites avant d’implorer la péridurale et je paniquais beaucoup plus à l’idée de devoir faire le dos rond en pleine contraction plutôt que de me passer de la péridurale pour accoucher.

Qui sait, j’ai peut-être un côté maso, mais maintenant, je sais que je ne pourrai pas accoucher avec la péridurale. J’ai besoin de sentir pleinement les choses pour donner la vie, même si je dois souffrir. J’ai peur qu’avec la péridurale, la sensation de “moment volé” m’envahisse. Peut-être serai-je plus sujette au baby-blues avec péridurale que sans. Je me trompe peut-être, je sais aussi que les péridurales sont très bien dosées de nos jours, mais je n’aurai pas souhaité prendre le risque. Surtout qu’on se remet tout de même beaucoup plus vite d’un accouchement sans péridurale, que ce soit pour la maman ou pour bébé.

Certaines futures mamans paniquent à l’idée de souffrir trop des contractions alors que moi, je panique à l’idée qu’on me fasse une piqûre dans le dos.

Enfin, pour mon dernier accouchement, il y a tout de même eu un moment où j’ai presque pleuré pour avoir la péridurale. Mais c’était trop tard. Bébé sortait.

Bref, je ne veux surtout pas polémiquer. Là n’est pas mon but. Je veux juste aider comme j’ai aidé il y a 6 ans une amie qui n’avait pas le droit à la péridurale.

Parce qu’il y a quelques jours, j’ai reçu un mail d’une lectrice qui était arrivée , suite à une recherche google, sur un billet vieux de plusieurs années, bien avant mon 3ème accouchement, où je tentais de donner quelques conseils pour réussir à accoucher sans péridurale.

Et pour toutes les futures mamans qui veulent tenter par choix ou par non choix (car parfois la péridurale est fortement déconseillée ou peu pratiquée dans certains pays) je vais tenter de donner quelques petits conseils sans prétention…

Lire la suite de à proposAccoucher sans Péridurale n’est pas Mission Impossible

Un Jour Pas Comme les Autres …

famille-playmobil

Vendredi 11 Mars 2011

6h50 –  Se réveiller et constater que la nuit n’aura pas été annonciatrice de début de travail…

Se demander avec quel discours mon obstétricien m’accueillera à mon rendez-vous de 8h45 …

Découvrir que ce jour est celui d’une catastrophe pour le Japon …

Alors que je me réveillais en me disant que je n’avais eu aucune contraction durant la nuit, au Japon, le sol tremblait durant 2 longues minutes (5 selon les sources) et dans l’intensité d’une très forte contraction : 8,9 sur l’échelle de Richter.

9h00 – Apprendre qu’il me reste la journée pour accoucher de moi-même, sans déclenchement. Apparemment, le travail devrait débuter en début d’après-midi. C’est du moins ce que mon corps laisse penser à mon obstétricien durant l’examen.

Pendant qu’à plusieurs endroits du globe, on guette les possibles tsunamis, je guette les 1ères contractions ou la perte des eaux.

Lire la suite de à proposUn Jour Pas Comme les Autres …

Ecrire son Projet de Naissance …

projet-de-naissance

La fin se rapproche et ça se sent … 6 semaines grand max … et je me sens comme La Baleine qui tourne qui vire comme un joli petit navire … quoique joli n’est pas le mot que je choisirai … Je n’arrive même pas à imaginer que mon ventre puisse encore grossir tellement il est … tellement il est énormissime! Jamais durant mes 2 premières grossesses je ne m’étais sentie si diminuée physiquement. Je marche comme un pingouin. Je ressemble à une quille prête à tomber au moindre coup. Mon ventre est si imposant qu’il me cambre le dos et depuis 2 jours [et 1,5kg de plus… les restos et les anniversaires, c’est pas bon pour la ligne…], j’ai mal au dos. Je suis essoufflée. Je ne me sens pas belle. Plus rien ne me va…

Mais tout va bien voyons!

Il paraît que je suis faite pour faire des enfants… du moins pour les porter et les faire grandir en mon sein.

Cette semaine était donc la semaine des rendez-vous de fin de grossesse… notamment celui de l’anesthésiste, obligatoire que tu veuilles ou non la péridurale, parce qu’on ne sait jamais comment se déroulera réellement l’accouchement.

Lire la suite de à proposEcrire son Projet de Naissance …

Oust La Grosse AiGuille !

Aujourd’hui, je vais vous apprendre comment accoucher sans péridurale ! Oui, rien que ça … parce que voyez-vous, j’ai moi même accouché 2 fois sans péridurale (même 3 fois depuis le 11 mars 2011) alors je suis une experte. Enfin non, pas du tout, je n’aurai pas la prétention de le penser et non, je […]