Disneyland Paris sans enfant ? Le Top 10 des raisons presque valables

Disneyland paris

A la base, quand, nous, parents, décidons de passer un week-end à Disneyland Paris, c’est avant tout pour faire plaisir à nos enfants. Quoique, cela ne se vérifie pas toujours. Certains parents restent de grands enfants, rêvant que la vie soit un conte de fées.

Bref, on croit leur faire plaisir en leur offrant un week-end magique et puis finalement il y a certains moments où l’on se dit qu’on aurait mieux fait de venir sans eux, parce que être une famille nombreuse à Dinseyland Paris, ce n’est pas toujours évident.

Parce que profiter de Disneyland Paris sans enfant, c’est éviter :

  1. D’entendre ton tout-petit pleurer dès l’attente de 20 minutes devant le poste de sécurité de fouille des sacs, avant même d’attendre pour entrer dans le parc, parce que c’est trop long. Chichi n’a pas pleuré, il a râlé un peu,  mais d’autres pleuraient. .. ça c’est en arrivant le matin peu après 10h00 le samedi.
  2. de se retrouver avec une subluxation du genou et des crampes aux biceps à force de porter le petit dernier de 18kg et finir par louer une poussette à 8€ la journée vers 16h00. Sauf que la poussette est interdite dans les files d’attente.
  3. d’aller manger chez Planète Pizza comme Woody et Buzz, parce que les enfants n’aiment rien d’autres. Dépenser 36€ pour 3 enfants qui ne mangeront que 3 pâtes et 5 bonbons. Bon, j’exagère un peu mais ce n’est pas très loin de la réalité. Seule Chupa a bien mangé. Nous, les parents, nous nous serions contentés de n’importe quoi.
  4. de devoir gérer la frustration des enfants en passant par les boutiques au passage obligatoire à la sortie des attractions, notamment après avoir fait Buzz Lightyear Laser Blast. Chichi a eu le droit de choisir 1 jouet [ les grands ont déjà été bien gâtés les fois précédentes ], mais trop de choix tue le choix, du coup il ne savait pas quoi prendre. Il prenait puis reposait puis reprenait. Il négociait aussi pour pouvoir en prendre 2. Il en a finalement eu 2 : un petit pistolet Buzz et 1 lot de 3 voitures avengers. Chupa rêvait d’avoir une peluche Stitch. Sans MrRéglisse, plus fort que moi face aux yeux de chat potté des enfants, j’aurais sûrement cédé.
  5. d’entendre le grand de 11 ans râler parce qu’il veut faire Big Thunder Moutain ou Pirates des Caraïbes, les 2 attractions dans lesquelles Chichi a peur et qu’il ne veut pas attendre 50 minutes pour faire Peter Pan’s Flight. Finalement, il a attendu et il a apprécié la balade.
  6. de ne pas pouvoir faire Indiana Jones et le temple du péril alors qu’on avait des Fast pass et que parfois le temps d’attente était de 5 minutes, parce que Chupa était 2cm trop petite et parce que T-Biscuit a voulu faire demi-tour en voyant le looping … trouillard. D’ici 4 ans, c’est lui qui me suppliera de monter avec lui. Seule avec MrRéglisse, nous l’aurions fait. On l’a même déjà fait en sens inverse il y a quelques années.
  7. de ne pas pouvoir faire la queue en solo pour attendre moins longtemps à la nouvelle attraction Ratatouille. Enfin, ça, c’est un peu faux car pendant que nous faisions la queue pour les tapis volants d’Aladdin Chupa Chichi et moi, MrRéglisse et T-Biscuit qui n’avaient pas pu prendre de fast pass, ont fait la file solo de Ratatouille (attente 15 min en solo contre 80 en famille). Ils ont même pu être dans le même rat. Du coup, pendant que MrRéglisse, T-Biscuit et Chichi attendaient de monter dans Zig-Zag puis dans une voiture Cars, Chupa et moi avons fait ratatouille en solo. Sauf que nous n’avons pas pu être dans le même rat. J’ai bien vu que Chupa stressait un peu de ne pas être avec moi, mais j’ai été rassurée qu’elle soit avec une famille de 5. Quant à moi, je me suis retrouvée avec une bande de copines qui ont beaucoup crié. Je n’ai pas trop compris pourquoi tant de cris.
  8. de stresser au moment de prendre son bus Pep’s pour regagner son hôtel fort fort pas très très loin, totalement blindé et entendre des jeunes dire : “Les gens, dès qu’ils ont des enfants, ils deviennent fous” au moment où un gamin (pas le notre) s’est mis à hurler de panique quand la foule l’a poussé et pressé contre le bus et que ses parents ont flippé. MrRéglisse a juste râlé quand ces mêmes jeunes ont insulté le chauffeur à base de mots très vulgaires parce qu’il était légèrement en retard sur l’horaire. Mauvais souvenir ce bus Pep’s n°50.
  9. de se retrouver dans 45 minutes de queue pour Pirates des caraïbes parce qu’ils veulent le faire toute de suite maintenant alors qu’on sait pertinemment qu’en soirée il n’y aura plus d’attente du tout. Je n’avais jamais fait un parcours aussi long avec multiples serpentins à l’extérieur depuis 1995. Pour finir, on a fait 3 fois cette attraction car le reste du week-end, il n’y avait plus d’attente du tout, juste 5 minutes de marche.
  10. d’avoir un enfant sur les épaules pendant la parade et la tête tirée en arrière pour cause d’enfant tirant sur mes longs cheveux en même temps. Non mais c’est triste tout de même un enfant qui ne voit que des fesses pendant la parade.
  11. ( Bonus) d’avoir un enfant qui te dit “J’ai envie de faire caca alors que tu es au beau milieu d’une file d’attente de 40 minutes. Enfin, il y a pire, il y a le papa qui s’est retrouvé avec le vomi de sa fille sur les chaussures juste avant de monter dans Big Thunder Moutain. J’ai eu un peu de peine pour eux même si je ne les connaissais pas.

Malgré ces 10 raisons, nous ne regrettons pas d’avoir emmener nos 3 enfants de (presque) 11 ans, 9 ans (bientôt 1/2) et 4 ans avec nous.

Malgré ces 10 raisons, nous gardons pleins de doux souvenirs et ce malgré la pluie qui s’est invitée le dimanche après-midi.

Sans eux, ça n’aurait pas été pareil … moins palpitant quoi.

Puis sans, eux, je n’aurais pas eu d’excuses valables à mes yeux pour faire une photo avec Minnie. A cause de la pluie, on a même failli attendre pour rien. A 1 minute près.

pizza planèteparade

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

10 commentaires sur “Disneyland Paris sans enfant ? Le Top 10 des raisons presque valables

    Milie_MW

    (31 mars 2015 - 20:05)

    Ha ha ! j’adore !

    Maristochat Bellemam

    (31 mars 2015 - 21:02)

    Ohlala! Moi qui me demandait si les nôtres étaient suffisamment grands pour y aller, je pense que l’on va encore entendre un peu!

      MissBrownie

      (2 avril 2015 - 13:01)

      Oh, tu sais, ce n’est pas la 1ère fois que nous y allons. La 1ère fois, Chupa avait presque 3 ans et T-Biscuit avait 4 ans 1/2. Nous ne sommes jamais rentrés déçus mais c’est clair que les enfants doivent savoir être patients dans les longues files d’attente.

    lanabc

    (31 mars 2015 - 21:43)

    J’adore ta note… Et c’est vrai ce que tu dis, j’y suis allée le mois dernier avec Chipoune 3 ans qui a adoré l’attraction Pirates des Caraïbes et It’s a small world… et je me suis dis comme toi qu’on en profite mieux plus grand… mais la joie que j’ai vu dans ses yeux n’a pas de prix

      MissBrownie

      (2 avril 2015 - 13:07)

      Les petits yeux pétillants de Chichi après avoir fait Cars (que tu ne peux pas faire 😉 ) et l’avoir entendu pousser des petits cris de contentement, c’était mille fois mieux que de faire Indiana Jones 🙂

    Patricia - Un orage en été

    (1 avril 2015 - 17:46)

    Ahahah ! Moi qui me disait qu’avec des enfants à partir de 6 ans ça devait être trop coooool…

      MissBrownie

      (2 avril 2015 - 13:10)

      Mais si avec des enfants de plus de 6 ans, c’est cool 😉

    mariebbkawaii

    (2 avril 2015 - 9:28)

    C’est vrai que j’adorerais y aller rien qu’entre adultes pour faire toutes les attractions que j’ai envie, sans me demander si les kids peuvent passer ou non mais en même temps, je sais que je culpabiliserais à mort de ne pas leur en faire profiter. Ce lieux est aussi magique pour eux que pour moi, et peut-être encore plus quand je vois toutes ces étincelles dans leurs yeux.

      MissBrownie

      (2 avril 2015 - 13:23)

      Avec MrRéglisse on y est allé en couple avant d’avoir des enfants, c’était chouette mais c’est encore plus chouette de voir de la magie dans les yeux de nos enfants

    Joyce

    (27 août 2015 - 20:50)

    L’esplanade située entre la gare et le parc n’appartient pas au monde merveilleux des enfants mais est plutôt un cauchemard pour les riverains du Val d’Europe qui doivent chaque jour se faire fouiller avant d’aller travailler s’ils veulent rejoindre les transports en commun :
    La contestation s’amplifie, aux portes de Disneyland Paris, sur l’esplanade de la gare routière de Marne-la-Vallée-Chessy. De plus en plus d’élus s’élèvent contre les palissades installées début juillet par le nouveau propriétaire des lieux, Euro Disney, au centre de la place. Placées entre le parking-relais d’un côté et les quais RER, SNCF et bus de l’autre, les barrières contraignent chaque jour les usagers des transports publics à une fouille systématique de leurs sacs. Une situation « intolérable » pour certains élus du Val-d’Europe, qui dénoncent une « entrave à la liberté de circulation ».
    En réponse à l’annulation par la préfecture de son premier arrêté municipal visant à suspendre les travaux, Olivier Bourjot, le maire (UMP) de Chessy, entame l’acte trois de la bataille juridique. Lundi, il a pris un nouvel arrêté visant à interrompre le chantier. « Je continuerai à déposer des arrêtés jusqu’à ce que des solutions nous soient proposées par Disneyland. » Le conseiller général et maire UMP de Bailly-Romainvilliers, Arnaud de Belenet, dénonce un « mépris hallucinant des riverains » : « Depuis huit jours, j’attends que Philippe Gas, PDG d’Euro Disney, réponde à mon courrier », précise-t-il. Il a envoyé un courrier aux habitants mécontents les invitant à contacter Disneyland.

Laisser un commentaire