Apprendre les jeux du monde pour s’ouvrir à d’autres cultures


Alors que les vacances de pâques sont déjà terminées pour nous mais qu’elles continuent pour d’autres, je suis tombée sur une carte des jeux dans le monde qui propose de partir à la découverte d’autres cultures en donnant des informations historiques sur les jeux, en plus des règles bien entendu. Je me suis dit que c’était le bon moment pour y mettre le nez et vous proposer des jeux ludiques, et accessibles à tous les âges. Voici mes 3 préférés :

Je n’ai pas trouvé de jeu Lillois sur cette carte, mais les assiettes picardes sont bien présentes dans le département et c’est un jeu facile à construire soi-même. C’est un vrai patrimoine en Picardie, mon département natal, mais on retrouve ce jeu aussi dans certaines ducasses du Nord. Il aurait été inventé à la fin du 17e siècle dans l’Aisne et il a conquit la France au 19e siècle en s’exportant dans les cafés et les fêtes de cantons. Les picards en sont tellement fiers qu’ils essaient de le faire admettre comme sport depuis 1989 via un comité départemental. Pour y jouer, il faut deux ou trois tréteaux sur lesquels on pose une table lisse de 3,20 mètres de long. Chaque joueur doit lancer une de ses sept assiettes en bois. L’assiette la plus éloignée commence la partie et marque le premier point. On l’appelle « la première du bout ». Ce premier joueur doit alors lancer son assiette après la limite tracée à 80 centimètres de la table où sont les joueurs. Au second coup, l’assiette de l’adversaire ne doit pas être proche de celle du premier joueur. Le joueur doit donc la pousser ou faire un « beudet » (grimper dessus) sans la faire tomber et encore moins la dépasser. Le reste des joueurs jouent les uns après les autres en ayant comme but d’avoir le plus d’assiettes devant celles de l’adversaire. On compte ensuite les points, et la partie est finie lorsqu’un total de 15 à 21 points est comptabilisé.

Plutôt sympa pour un anniversaire, vous ne trouvez pas ?

Après j’ai eu un coup de cœur pour le Kendama qui vient du Japon, le pays d’adoption de mon petit frère. Ce jeu est en fait une version améliorée de notre bon vieux bilboquet. Ce jeu traditionnel japonais se compose d’un « ken », qui signifie « épée », et d’un « tama » qui veut dire  « boule ». On le retrouve aujourd’hui un peu partout en Asie, mais aussi en Amérique du Nord. Son ancêtre le bilboquet a été importé au Japon au 18e siècle dans le port de Nagasaki. Puis il devient un jouet éducatif, mettant en avant la dextérité et la concentration. En 1919, il est même breveté. Depuis 1975, il est en pleine expansion et est pratiqué dans les règles avec des compétitions officielles. Sur le net, on peut trouver de nombreuses vidéos de joueurs talentueux qui l’utilisent pour faire de véritables prouesses artistiques. En effet, la règle du jeu est de faire des figures en faisant évoluer la boule sur les différentes zones du manche. Ça m’a donné envie d’essayer et je pense que ça plairait beaucoup au coolégien ! Certains Kendama ont un look original.

Pour finir, je pense que certains d’entres vous connaissent déjà ce jeu, moi j’ai un petit faible pour l’Awalé. Il faut dire que ce jeu africain est tout d’abord très beau, et son aspect tribal nous fait tout de suite voyager. Il est très utile pour apprendre à gérer les nombres. C’est également un jeu très ancien porteur d’un patrimoine africain énorme. Il a voyagé dans tout le Moyen-Orient, en Inde, en Indonésie, en Chine, mais aussi en Amérique latine et dans les Caraïbes avec les déplacements de population dues à l’esclavage. Pour y jouer, deux personnes s’affrontent avec un plateau composé de deux rangées de six trous chacune. Elles sont le territoire des deux adversaires. On choisi un sens de rotation et on entame la partie avec les 48 graines qui servent de pions. Pour plus de détails, vous pouvez lire les règles du jeu. C’est vraiment un très bel objet que j’affectionne beaucoup, avec des graines et une boite tout en rondeur.

P

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

2 commentaires sur “Apprendre les jeux du monde pour s’ouvrir à d’autres cultures

Laisser un commentaire