Reconversion pro : Devenir professeur des écoles

Sur les bancs de l’Inspé, nous sommes plutôt nombreux à être en ce qu’ils appellent ” DU entrer directement dans le métier “. Nous sommes mélangés à ceux qui ont repris ou continué leurs études pour faire un master. Il y a ceux qui ont eu leur concours à la fin de la 1ère année. Et ceux qui ne l’ont pas eu.

Parmi les DU, on retrouve un peu tous les profils. Ceux qui n’ont pas réussi à avoir le CAPES (souvent de prof de sport) et qui se sont rabattus sur le CRPE. Ceux qui ont démissionné pour se reconvertir et passer le CRPE. Mais aussi ceux qui étaient au chômage suite à un licenciement. Un joyeux mélange.

Cependant rares sont ceux qui comme moi n’ont pas un bac +5 déjà en poche. Rares sont ceux qui ont fait valoir le fait qu’ils ont 3 enfants pour passer le concours sans diplôme. J’aurais pu faire valider mes acquis professionnels ou utiliser mes heures de DIF pour reprendre mes études mais je ne regrette pas le chemin emprunté. J’apprends à être fière de mon parcours, d’y être arrivée seule sans aucune aide et plutôt rapidement finalement.

Mais voilà, devenir professeure des écoles stagiaire à 39 ans, ça a changé ma vie !

Depuis que je suis PES (comme on dit dans le jargon enseignant) en classe de Grande section :

  • J’ai une carte étudiant. Bon, honnêtement je ne l’ai pas encore utilisé pour avoir des réductions. Je l’utilise pour ouvrir les portes de l’Inspé et pour emprunter plein de livres à la BU. Ça c’est plutôt pratique.
  • J’ai retrouvé la satisfaction d’avoir un salaire fixe, chaque mois, à la même date.
  • Je garde des prospectus et les bouchons des bouteilles dans mon garage, mais aussi plein d’autres choses. On ne sait jamais, ça pourrait servir pour des ateliers.
  • J’ai demandé à Chupa d’aller ramasser des marrons dans le parc derrière la maison. Au début, elle n’en avait pas rapporté assez à mon goût. Ensuite, elle m’en a ramené un sac plein. J’ai pu faire plein d’activités avec mes élèves.
  • J’ai une plastifieuse à la maison. Jamais je n’aurais eu envie d’en avoir une avant.
  • Je me suis achetée un nouvel ordinateur portable avec ma 1ère paie. Un léger et facile à transporter. En même temps le mien m’avait lâché et un ordinateur gaming avec tour, ce n’est pas pratique à emporter en cours.
  • J’ai souvent envie d’aller chez Action alors qu’avant je détestais ce genre de magasin. J’ai aussi envie d’aller chez Noz.
  • A chaque fois que je vois un album jeunesse, j’imagine l’exploitation et l’intérêt qu’il peut avoir pour mes élèves. Et même si j’ai déjà des tonnes d’albums jeunesse, j’en ai acheté des nouveaux. Pourtant, même Chichi devient trop grand pour certaines lectures.
  • Je ne bois plus de Pepsi Max. Enfin beaucoup moins qu’avant. C’est devenu occasionnel. Désormais, je bois plus d’eau et mes intestins m’en remercient !
  • Aussi, je ne prends plus ma pause cappuccino après mon déjeuner. En effet, je la prends en rentrant chez moi à l’heure du goûter (ou pas du tout si je rentre plus tard). Je ne fais pas encore partie du clan des maîtresses qui se prennent un petit café pendant la récréation. Cela changera peut-être. Pour le moment, je suis trop en mode “Qu’est ce que je ne dois pas oublier ?”. Pas encore assez zen pour ça.
  • Mes élèves occupent une trop grande place dans mes pensées. Je vois même leurs petites bouilles quand je ferme les yeux. Individuellement, ils sont tous adorables. A 26, c’est parfois un peu compliqué, mais j’apprends à gérer.
  • Quand Posterlounge m’a proposé un partenariat, avec une très longue hésitation, j’ai finalement pris des posters pour ma classe. Ses murs en parpaings anthracite avaient besoin d’être égayés. Je sais que cette classe n’est la mienne que pour 1 an à 50%, mais j’ai besoin de m’y sentir bien, de me l’approprier et qu’elle soit agréable pour mes élèves. Je n’oublierai pas de les reprendre à la fin de l’année scolaire !
planisphere-animaux-poster école
poster école nombres
posters pour ma classe alphabet animaux
posters pour ma classe alphabet

Etre professeur des écoles est vraiment chronophage. Difficile de décrocher. De plus, ça prend beaucoup de place sur l’ordinateur avec tous les fichiers enregistrés et dans les placards avec tous mes livres, manuels, classeurs … C’est simple, il y en a partout !

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

15 commentaires sur “Reconversion pro : Devenir professeur des écoles

    Emma june

    (25 octobre 2019 - 9 h 22 min)

    La plastifieuse. Ça m a fait rire lol j’en ai acheté une qd mon loulou était petit (on faisait pas mal d’activités manuelles)
    En tout cas bonne chance dans ta nouvelle carrière, c’est une métier difficile mais je pense très humain et intéressant.
    Bon weekend.

      MissBrownie

      (29 octobre 2019 - 12 h 40 min)

      Merci pour tes encouragements 🙂

    Nancy

    (25 octobre 2019 - 9 h 56 min)

    Hihihi, bienvenue dans le Club des PES – tes anecdotes sont très réalistes ^^
    Je suis certaine que tu es une chouette maîtresse !

      MissBrownie

      (29 octobre 2019 - 12 h 41 min)

      Je fais de mon mieux mais j’ai encore beaucoup à apprendre. Puis ce n’est pas forcément simple de partager la classe à 2 et de n’être présente que 2 jours.

    Madame Bobette

    (25 octobre 2019 - 10 h 26 min)

    Je suis contente d’avoir un retour de tes premiers pas en tant que PES 😉 Bon courage pour la suite de l’année, je suis certaine que tu vas super bien gérer!
    Par contre, je suis “choquée” des murs en parpaings de ta classe!!! Ils auraient au moins pu les peindre en blanc! J’aurais l’impression de déposer ma fille ou de travailler dans une cave…

      MissBrownie

      (29 octobre 2019 - 12 h 43 min)

      L’école a été entièrement refaite il y a 10 ans. En ce moment ils reconstruisent l’école primaire qui est en face et j’ai l’impression que ce sera pareil. C’est peut-être pour limiter la pollution intérieure mais c’est moche

    Mademoiselle Farfalle

    (28 octobre 2019 - 14 h 10 min)

    Je trouve ça super courageux de recommencer comme ça. Je connais plusieurs personnes qui ont sauté le pas et je ne sais pas si j’en serais capable!

      MissBrownie

      (29 octobre 2019 - 12 h 45 min)

      Je ne sais pas si c’est courageux. Maintenant que j’y suis, je n’imagine pas être ailleurs

    Une parisienne à Vincennes

    (28 octobre 2019 - 16 h 33 min)

    Je n’aurai pas le courage de faire ce métier que je ne connais que trop bien

      MissBrownie

      (29 octobre 2019 - 12 h 46 min)

      Je n’aurais pas pu le faire plus jeune ou à un autre moment de ma vie. Je le connais aussi très bien puisque ma mère était institutrice. Je savais exactement dans quoi je m’engageais. Et encore, à l’époque, il y avait moins de réunions/formations/APC

    Maman Sur Le Fil

    (28 octobre 2019 - 19 h 50 min)

    Vive la plastifieuse ! et oui, ce métier prend plein de places dans la maison, dans les bibliothèques, dans les ordinateurs et surtout dans la tête !

      MissBrownie

      (29 octobre 2019 - 12 h 47 min)

      Oh oui, il prend beaucoup de place dans la tête

    GirlsnNantes Eva

    (29 octobre 2019 - 12 h 30 min)

    ma maman était instit (oui c’est vieux hein) ma soeur est prof de collège et je pense que l on peut évoluer et changer de métier toute sa vie. je viens d’ailleurs de prendre un nouveau poste au sein de l entreprise où je travaille et je trouve le challenge stimulant 🙂

      MissBrownie

      (29 octobre 2019 - 12 h 49 min)

      J’ai souvent changer de poste. Dans l’entreprise où j’ai travaillé 10 ans, j’avais eu 3 postes différents. Je crois qu’on a besoin de changement. Mon homme aussi a changé plusieurs fois. C’est important pour se challenger.

    mdameninie

    (1 novembre 2019 - 11 h 16 min)

    Je crois que dans notre société actuelle, c’est rare de faire 40 ans dans une même société !
    Mois aussi, je songe à nouveau changer de travail, je vais m’inscrire aux listes des suppléance d’aide maternelle pour la rentrée prochaine à Monaco.
    Bisous

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.