Réussir son élevage d’escargots à l’école

Durant cette année à mi-temps en classe de grande section, j’avais la charge du domaine du vivant. Je m’étais mise en tête que je voulais absolument faire un élevage de petites bêtes en classe. La collègue de la classe voisine m’en avait un peu dissuadée, prétextant que l’Astem ne serait pas ravie de devoir nettoyer ça en plus. Honnêtement, je n’avais même pas imaginé lui demander de nettoyer. Je pensais le faire moi-même. La collègue avait l’habitude de commander des chenilles sur internet pour étudier la transformation en cocon puis papillon. De mon côté, je me voyais bien amener des oeufs de grenouilles. Une fois, enfant, je l’avais fait et j’avais adoré. Seulement ce n’est pas simple car il me semble que les grenouilles sont protégées.

A l’Inspé, mon prof de SVT avait proposé l’élevage d’asticots car simple et rapide mais beurk. Ou celui de cloportes aussi. Ou encore de grillons ou criquets. A la maison, nous avions déjà accueilli l’élevage de phasmes de la classe de petite section de mon fils. A l’époque j’avais aimé m’occuper de cet élevage particulier que je découvrais. Puis je me suis souvenue de la fascination qu’exerçaient sur moi les escargots. En effet, enfant, j’adorais en chercher dans mon jardin, les mettre dans un seau rempli de brins d’herbe, leur faire faire la course sous la pluie … C’était décidé, j’allais faire un élevage d’escargots pour mes élèves de grande section !

Bien décidée, avant même de chercher des escargots, j’ai acheté un terrarium assez grand. Son seul défaut : je n’ai pas fait attention au fait qu’il n’y a pas de anses de portage mais ce n’est pas bien grave, il fait tout à fait son job !

Par un soir de début mars, à la nuit tombée, alors qu’il pleuvait, j’ai vu des escargots grimpant sur les murs de ma maison et ceux de mes voisins. Ce n’était que des petits gris. Je n’ai pris que les plus gros. J’avais donc une dizaine d’escargots. En faisant des recherches, j’ai découvert qu’on sait si un escargot est adulte en vérifiant si sa coquille fait un bourrelet au niveau de sa tête. J’avais donc 6 adultes.

escargot adulte

Il fallait un habitat agréable pour tous mes escargots afin qu’ils soient heureux et qu’ils se reproduisent. En effet, pouvoir montrer des oeufs d’escargots et des bébés à mes élèves étaient mon but ultime.

Dans le terrarium, j’ai donc placé :

  • 2 pots transparents avec de la terre dedans (par la suite, j’ai remplacé l’un des pots par un bac prenant la largeur du terrarium : la partie basse d’une boîte de ferrero rocher, car les pots semblaient trop petits en largeur)
  • un bâton de bois pour un peu plus de fun dans leurs déplacements
  • un petit récipient circulaire avec un fond d’eau
  • une cachette en bois fabriquée par mon mari. Les escargots n’aimant pas beaucoup la lumière, ils aiment se cacher.
  • Et de la nourriture ! Nourrir des escargots ne coûtent rien, ils se satisfont de quelques feuilles de pissenlit arrachées dans le jardin. Cependant, le but était aussi de chercher avec les élèves ce que mangent les escargots alors nous avons varié les aliments.
  • Ah et une craie aussi ! Facile à trouver pour des professeurs. Les escargots en ont besoin pour leur coquille. Si vous mettez une craie jaune, leurs déjections seront jaunes. Pareil, s’ils ne mangent que de la tomate, ce sera rouge. Assez drôle à observer.

Je nettoie le terrarium environ 1 fois par semaine quand les escargots sont très actifs et beaucoup moins quand ils sont au repos.

terrarium escargots

Très vite, j’ai pu observer 2 escargots en pleine reproduction. J’étais impatiente qu’ils pondent des oeufs. Sauf que les semaines passaient et … rien. Quelle frustration. C’est à partir de ce moment là que j’ai changé un des pots de terre pour un bac beaucoup plus large mais moins profond.

Durant les mois d’avril et mai, les escargots n’ont pas arrêté de s’accoupler. Et un jour, j’ai découvert un escargot la tête dans la terre et des oeufs pondus contre la paroi du bac en plastique. Ce n’était visiblement pas les premiers puisque quelques jours 3 minuscules escargots sortaient de terre.

reproduction escargots

Rapidement, j’ai vite été envahie de bébés escargots alors j’ai acheté un 2ème terrarium plus petit avec des poignets de transport.

Voilà comment j’ai réussi mon élevage d’escargots et suscité quelques passions chez mes élèves. Néanmoins pour avoir des escargots heureux comme dans la comptine de maternelle, il ne faut pas oublier de les arroser de temps en temps. Tous les jours je vaporise un peu d’eau sur eux et sur la terre. Aussi, quand je nettoie le terrarium, je les réveille avec un vaporisateur d’eau. Ils adorent !

Mes élèves ont pu observer les escargots en classe, mais aussi chez eux, en photos et vidéos sur mon compte instagram les.escargots.de.la.maitresse. Je vous invite à y jeter un œil pour découvrir des photos des oeufs, des bébés escargots (tous mignons), mais surtout pour en savoir plus sur l’élevage d’escargots.

Dans un prochain billet, je détaillerai les activités faites autour des escargots avec mes élèves, bien qu’elles aient eu lieu pour certaines en distanciel, confinement oblige.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

1 commentaire sur “Réussir son élevage d’escargots à l’école

    GirlsnNantes Eva

    (31 juillet 2020 - 8 h 38 min)

    mais c’est excellent et une super idée !
    Ma maman faisait des aquariums en classe car on était en bord de mer (elle était institutrice en grande section)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.