Grandir à la Campagne …

Comme A la Mère si, j’ai grandi à la campagne et comme en 2008 et en 2009, j’avais déjà écrit sur mon enfance dans la cambrousse et que pour la plupart, vous n’étiez pas lectrices de mon blog de maman à l’époque (et qu’il faut beaucoup de courage pour lire les 2131 billets de mon blog) (et aussi parce que je manque de temps en ce moment), voici une réédition, revue et corrigée de ces deux vieux billets (qui n’ont pas pris une ride ! )

Mes 10-12 premières années de vie à la campagne, en habitant dans le logement de fonction accolé à l’école (et donc avoir la cour de récrée pour nous toutes seules, ma sœur et moi), pour moi, ça a été :

  • Soulever de vieilles planches de bois humides, y découvrir une famille cloporte prenant leurs pattes à leur cou
  • Ramasser tous les escargots du jardin et leur faire faire une course au beau milieu de la cour
  • Monter sur le petit toit au dessus des cages à lapin à l’aide de l’échelle abandonnée et profiter du soleil et de l’odeur du lilas
  • Jouer à tarzan sur la grosse corde du garage et penser à mettre ses pieds devant pour ne pas s’étaler sur le mur
  • Se faire une cabane sous le noisetier au milieu de la cour aux canards. Très curieux les colverts
  • Jouer à cache-cache dans le champ de maïs et attraper des boutons à cause des pesticides
  • Se faire un petit lit dans la barque stockée à l’étage du garage et demander aux parents de passer la nuit dedans
  • Jouer à freiner le plus tard possible en vélo face à un mur
  • Faire un concours de hula-hoop
  • Faire le cochon pendu sur la barre supérieure du la balançoire
  • Tenter d’atteindre le ciel en se balançant sur la balançoire
  • Partir Pique-niquer dans les champs
  • Manger de la rhubarbe ou des groseilles à maquereaux sans les laver préalablement
  • Partir par le petit chemin derrière la maison rejoindre les maisons des copines, sans les dangers de la route
  • Demander un petit de monnaie pour aller acheter des veinards à la boulangerie ou des bonbons qui piquent au café du coin
  • Prendre notre setter irlandais pour une lionne, tenter de la faire sauter dans un cerceau et danser avec elle
  • Jouer à la maman avec des canetons tout juste nés
  • Lire les vieux livres de maman sentant la poussière
  • Découvrir 2 escargots de bourgogne scellés ensemble et vouloir les séparer …
  • Marcher sur le petit muret le long du jardin tout en s’accrochant au grillage pour ne pas tomber et observer Monsieur Moustache le voisin entrain de jardiner
  • Grimper dans le lilas, me cacher et faire peur à ma maman
  • Se cacher dans une grande cabine à lapins (très grande), à la nuit tombée, avec une lampe torche dans l’espoir de voir les souris venues manger le morceau de fromage accroché au piège à souris.
  • Aller au bord d’un étang munies d’une bouteille d’eau pour attraper des œufs de grenouilles, parfois aussi des oeufs de crapauds et quelques sangsues. Attention à ne pas tomber dans l’étang
  • Passer les journées estivales dans la forêt à construire des cabanes dans les buissons géants de houx et jouer à Tarzan avec des sortes de lianes
  • Croiser une couleuvre

 

 

P.S : Les jolies illustrations de ce billet sont les toutes 1ères illustrations que ma soeurette avait fait pour mon blog.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

12 commentaires sur “Grandir à la Campagne …

    alameresi

    (13 juin 2013 - 10:13)

    J’ai lu hier ! J’adore ! J’avais oublié le hula-hoop, c’était trop bon !

    Et sinon, alors qui se lance avec son Grandir à la campagne/mer/ville/montagne? Emma FoxyMama l’a aussi fait, lancez-vous !!!

    Et merci Miss Brownie !

    madamezazaofmars

    (13 juin 2013 - 10:16)

    JE m’y retrouve beaucoup. Merci pour ce joli article avec tous ces plaisirs simples à l’intérieur.

    Amélie Epicétout

    (13 juin 2013 - 13:38)

    Faudrait que je le fasse mon “grandir à la cambrousse”, mais vous avez déjà tout dit les filles ♥

    Cema et sa Family

    (13 juin 2013 - 15:10)

    Oh cela m’a rappelé beaucoup de souvenirs d’enfance quand j’allais passer mes vacances avec mes cousines !! Notamment les courses d’escargots, les rougeurs après avoir gambadé comme une fofolle dans les champs, et le fait de freiner le plus tard possible en vélo ou de ne pas tenir le guidon le plus longtemps possible : bonjour le nombre de gamelles !!

    Kate

    (13 juin 2013 - 16:19)

    Jolie souvenir et moment de vie. J’aime.

    LMO

    (13 juin 2013 - 23:00)

    C’est choupinou les images! 🙂

    lapetitevache2

    (14 juin 2013 - 14:19)

    ca me rappelle mes vacances d’été chez ma tante qui tenait une ferme , c’etait top … on aidait à planter les poireaux, on collait les etiquettes sur les bouteilles de jus de pommes, on vendait des pommes, on se baladait avec le chien ds les vergers, la traite des vaches, les tours en tracteur !!!! nostalgie, nostalgie ….

    Littledaewoo

    (14 juin 2013 - 14:21)

    Moi mes souvenirs d’enfance à la campagne sont associés à mon grand père… j’adorais aller donner à manger au poules et aux lapins, mais petite je ne comprenais pas qu’ils puissent finir dans nos assiettes!

    FoxyMama

    (15 juin 2013 - 18:07)

    Vous avez toutes été élevées entre deux tracteurs ou quoi 😉

    Vinie

    (18 juin 2013 - 14:15)

    Moi je suis une fille de la ville mais je retrouve des bouts de vie de mes Fils ^^

      MissBrownie

      (18 juin 2013 - 14:20)

      Bientôt, je pourrai faire les 10 premières années de mes grands doudoux à la ville 😉

Laisser un commentaire