Vis ma vie de Zil #3

lanternes chinoises faites par des TPS PS remplacements ZIL

Après 7 semaines de classe durant cette période décrite comme la plus compliquée par les enseignants, la période 3 est enfin finie pour la zone B ! Les vacances étant arrivées, il est temps de dresser un petit bilan de mes remplacements ZIL, comme je le fais depuis le début de l’année scolaire.

Parmi mes nouvelles expériences de cette Période 3, il y a eu :

  • Être appelée le jeudi matin entre 8h et 8h20, sur le chemin de mon école de rattachement. Jusque là, j’avais toujours eu la chance de savoir le lieu et le niveau de mon remplacement au plus tard le mercredi matin (pour rappel, je ne fais des remplacements que les jeudis et vendredis). C’est arrivé 2 semaines de suite. Pas simple à gérer niveau stress mais heureusement tout s’est bien déroulé.

  • Être envoyée dans une école hors de ma circonscription

  • Remplacer dans une école où absolument toute l’équipe éducative est covid + ou en isolement. Il n’y avait ni enseignants, ni atsem, ni avs, que des remplaçantes. 7 jours plus tard, j’ai fait un test antigénique, juste au cas où …

  • Faire un remplacement avec seulement 4 élèves présents.

  • Remplacer un directeur Covid +.

  • Faire un remplacement d’une seule journée. Et oui, encore une fois, j’avais toujours été envoyée pour 2 jours consécutifs dans chaque école. Cette période-ci, une semaine, j’ai fait le jeudi dans une école et le vendredi dans une autre.

  • Découvrir une classe où tout semblait en bazar … les fiches renseignements étaient même peu visibles dans ce fouillis. J’ai mis du temps à les trouver.

  • Débarquer dans une école maternelle où les TPS/PS n’avaient plus d’enseignante depuis la rentrée de novembre les jeudis et vendredis. En effet, la PES qui était sur le poste a été mise en arrêt maternité très tôt et n’a jamais été remplacée. Depuis 9 semaines, les élèves avaient donc leur enseignant du lundi/mardi et soit ne venaient pas en fin de semaine soit allaient dans d’autres classes.

  • Faire mes 1ers decloisonnements pendant que les PS sont à la sieste. Je n’en avais encore jamais fait.

  • Rester 5 semaines dans la même classe. J’ai eu la chance de rester 5 fins de semaine avec les TPS/PS. Au début, je n’étais pas certaine d’en avoir envie car cette classe de petits était assez dure. Les élèves étaient perdus et les règles de la vie de classe n’étaient pas bien acquises. De plus, il y a quelques élèves posant questions et pour lesquels à l’avenir une AESH sera peut-être nécessaire. Quoiqu’il en soit, ces TPS/PS étaient bien différents des TPS/PS que j’ai le lundi/mardi depuis septembre. Ils sont plus agressifs entre eux et ont plus de problèmes de comportements.

  • Avoir envie de retourner dans la même école chaque semaine ! Eh oui, mes petits TPS/PS ont bien évolué en 5 semaines. Nous nous sommes apprivoisés. Ils me sautent dessus après la sieste avec des “Maîtresses !!!” et des sourires magnifiques. Je n’imagine pas ne pas les retrouver après les vacances. En effet, je trouverai cela tellement dommage… néanmoins à l’inspection on m’a prévenue de ne pas me projeter, que rien n’était sûr. Je me suis bien intégrée à l’équipe enseignante et je me suis attachée aux élèves alors j’irai là où on m’enverra mais j’aimerais que ce soit avec ces TPS/PS.

Voilà encore une période riche durant laquelle j’ai beaucoup appris grâce à ces remplacements ZIL.

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.