Quand mon Tout-Petit parle de la Mort

« Maman, est-ce que quand on est mort, on est obligé de rester sans bouger dans une boîte ? »

Quand mon tout-petit grand m’a posé cette question, honnêtement, j’ai eu envie de rire.

Cette situation m’a semblé totalement inconcevable.

Les questions concernant la mort sont celles avec lesquelles je suis le moins à l’aise parce que :

1 – jusqu’à preuve du contraire, rien n’a réellement été prouvé sur l’après et je n’aime pas mentir donc je préfère que chacun croit à ce qui lui fait plaisir.

2 – Je n’ai pas envie de faire peur à mon enfant – il me pose assez de questions étranges sur les araignées.

3 – S’il y a bien une variable sur laquelle nous n’avons (presque) aucune maîtrise dans notre vie, c’est celle-ci alors ce qu’on peut raconter sur le sujet peut aisément être un mensonge.

{un joli album sur le thème de la mort}

Pourtant, la mort est un sujet récurrent, notamment avec mes fils qui semblent beaucoup plus sensibles sur le sujet que Chupa alors que jusqu’à présent, ils ont été assez épargnés. En effet, les seules fois où ils sont allés à l’église, c’était pour des baptêmes ou un mariage. Et cet été, quand nous sommes allés faire un tour dans le cimetière du village, rendre visite à la tombe de leur arrière-grand-mère ne les a pas ému plus que cela. C’est un peu la même chose quand, durant nos vacances en Tunisie, nous nous recueillons sur la tombe de leur grand-père qu’ils n’ont malheureusement pas eu la chance de connaître.

Si mes fils paraissent plus sensibles sur le sujet de la mort, c’est surtout parce que eux osent extérioriser leurs angoisses alors que Chupa enfouit tous les sujets qui la terrorisent. Comme si ne pas en parler éloignait le danger. Elle préfère se boucher les oreilles en criant « La la la » que d’écouter une conversation sur la fin de l’humanité.

A bientôt 6 ans, Chichi parle régulièrement de la mort et c’est une étape normale du développement.

Quand il imagine le futur, celui où il sera un papa, c’est à dire un adulte, MrRéglisse et moi sommes toujours absents car morts. Il se demande dans quel monde nous serons alors.

Mais la mort peut également vite devenir un moyen de pression avec mon tout-petit. Par exemple, quand Chichi a soit disant trop trop faim avant d’aller dormir et que nous lui refusons une cochonnerie à manger, il nous dit :

 » Mais je vais avoir trop faim ! Vous voulez que je sois mort, c’est ça ? »

Quand il me demande de lui donner à manger quelque chose de « Bon pour la santé« , là je ne refuse pas.

Aussi, quand il pense qu’on le gronde injustement ou qu’on refuse de lui dire « pardon » juste parce qu’il veut nous entendre dire pardon pour son propre plaisir alors que nous n’avons rien à nous faire pardonner … il sort les mots durs :

 » En fait, vous ne m’aimez pas. Vous préférez que je suis mort »

Ha … alors oui, ça fait mal d’entendre cela et on a envie de courir venir lui faire un gros câlin. Il a sa technique mon tout-petit. Je sais que si je monte, les larmes seront séchées et il me dira « Dis moi pardon« . Même le lendemain matin, au réveil, il me regardera et me dira « S’il te plait, dis  moi pardon maman« . Je ne savais pas que les petits poissons pouvaient être aussi têtus que les petits taureaux.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

3 thoughts on “Quand mon Tout-Petit parle de la Mort

    Nancy

    (21 février 2017 - 22:49)

    Quel doux billet émouvant <3
    Ces questions ne sont jamais simples, à n'importe quel âge d'ailleurs.
    Ma fille a été brutalement confrontée à deux décès violents de lycéens cette année. Pas facile…
    Bon courage et bonne inspiration pour répondre à Chichi 🙂

    petitdiables

    (22 février 2017 - 11:09)

    Cromignon aussi est très intéressé voire effrayé par le sujet

    Vinie

    (22 février 2017 - 14:09)

    Il a un sacré caractère ton Chichi 🙂

    Mon Minoo aussi est très intrigué par la mort et bizarrement par le suicide… :-/

Laisser un commentaire