Le mystère derrière le choix d’un prénom

Quel enfant ne s’est jamais posé de questions sur le mystère entourant le choix de son prénom ? Pas les aînés en tout cas. Il a fallu leur raconter maintes fois quels prénoms j’avais noté sur ma liste, les hésitations, les remaniements d’orthographe puis le choix final, en accord avec leur papa. Finalement, ils ont été soulagés que certains prénoms aient été écartés. Mais si nous les avions choisi, il est possible qu’ils aient trouvé leur prénom actuel vraiment trop laid. Avec le temps, notre prénom finit par nous coller à la peau et on s’imagine difficilement avec un autre. Une autre orthographe à la limite, mais pas un prénom totalement différent.

Pour Chupa, j’aimais beaucoup le prénom Lila, mais comme c’était également le nom d’un marque de couches pour bébés en Tunisie, je l’avais écarté de ma liste. Ma fille fut ravie de notre décision en apprenant cette anecdote car dans sa classe de CM1, une fille née exactement le même jour qu’elle se prénommait Lilas.

Quand j’ai su que mes parents avaient pensé me prénommer Aurore ou Audrey, j’étais plutôt heureuse de savoir qu’ils avaient changé d’avis après qu’une petite Aurore et une Audrey soient nées dans le village. Par contre, ma mère m’avait souvent répété que je croiserais peu d’Anabel dans ma vie. J’ai donc été déçue d’en croiser tout au long de ma vie. D’accord, c’était des Annabelle, pas des Anabel, mais tout de même. En seconde, nous étions 2 dans le lycée et toutes les 2 dans la même classe. Niveau caractère, c’était mon total opposé. Le genre de fille extravertie qui ne passe jamais inaperçu.

Enfant, le bouquin “Un prénom pour la vie” édition 1979 (ou 1989, je ne sais plus trop) à la main, j’avais déjà choisi des prénoms très classiques pour mes futurs enfants. En épousant un tunisien, j’ai largement dû revoir mes listes. De toutes façons, je n’avais plus du tout envie d’appeler ma fille Marinette. Cela me fait donc sourire quand Chupa cherche les prénoms qu’elle aimerait donner à ses futurs enfants.

Enfin, tout cela pour dire que Chichi, lui, a trouvé tout seul une explication au choix de son véritable prénom. Il l’a déduite en découvrant la carte fidélité Waaoh de Auchan dans mon sac à main :

Ha, je sais maintenant ! C’est pour cela que vous avez choisi un prénom qui commence par Wa pour moi ?

Ce que je trouve plutôt drôle, c’est que sans connaître son petit surnom de blog, ses copains lui ont eux aussi trouvé un surnom qui s’en rapproche un peu : ChiWaWa (je sais bien que la race canine ne s’écrit pas ainsi).

Et vous, vous avez des petites anecdotes sur le choix des prénoms ?

Retrouvez une ancienne {frain}Dise sur le choix du prénom ici 🙂

 choix d'un prénom mystères et anecdotes

Auteur de l’article : MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

12 commentaires sur “Le mystère derrière le choix d’un prénom

    lanabc

    (13 mars 2019 - 23 h 21 min)

    J’avais choisi le prénom de mon fils bien avant de le concevoir… Si il avait été une fille il se serait appelé Anaïs.
    Pour ma seconde, je voulais l’appeler Garance mais mon mari n’aimait pas. Lui voulait l’appeler Cassandre, j’aime bien mais ce prénom est trop proche de celui de mon fils et dit à la suite ça n’allait pas. Et puis j’avais une petite fille dans ma classe qui avait un joli prénom commençant pas A, prénom pas fréquent mais que l’on a aimé tous les deux… Par contre on n’a jamais réussi à choisir un prénom de garçon….

      MissBrownie

      (14 mars 2019 - 10 h 43 min)

      Connaissant le prénom de ta fille, j’aime beaucoup. Et en effet ce n’est pas fréquent. Mon mari a toujours refusé de réfléchir au prénom de nos enfants avant de connaître le sexe donc avant de savoir, j’ai fait mes petites listes toute seule.

    Picou

    (14 mars 2019 - 10 h 35 min)

    Ce choix du prénom est vraiment une étape que j’adore, avec toute la variété des prénoms! Mais je suis toujours un peu surprise quand quelqu’un dit “j’appellerai mon futur enfant comme cela” car c’est aussi une histoire de couple, on n’a pas toujours le mot final pour le prénom et on doit parfois aller au compromis! Je suis heureuse qu’avec mon mari nous ayons les mêmes gouts, et que l’on soit rapidement arrivés au même accord mais ce n’est pas forcément facile. J’ai effectivement connu une Annabel et une Annabelle, mais que dire, ce n’est rien par rapport à mon prénom, “Marie”! Ultra commun, mais bon, ultra indémodable aussi!

      MissBrownie

      (14 mars 2019 - 10 h 40 min)

      C’est vrai que c’est une histoire de couple. S’il n’y avait eu que moi, mes enfants auraient eu des prénoms différents. Aujourd’hui, je ne les imagine pas portant un autre prénom que le leur. Étonnamment, je n’ai jamais eu aucune Marie avec moi en classe 😉 (ou peut-être à l’IUT mais je ne m’en souviens pas) Juste une Maryline ^_^

    Féelyli

    (14 mars 2019 - 17 h 51 min)

    Au début, j’avais des prénoms un peu plus originaux en tête pour mes enfants mais mon mari est plus classique et me trouvaient des jeux de mots avec chacun d’eux, il m’a fait céder mais on a réussi à se mettre d’accord sur des prénoms classiques.

      MissBrownie

      (15 mars 2019 - 10 h 33 min)

      Des jeux de mots, je crois qu’on en trouve avec tous les prénoms quand on cherche bien ^_^ Après il y a des prénoms classiques très jolis. L’essentiel est d’être d’accord et d’aimer les prénoms choisis

    julesetmoa

    (14 mars 2019 - 21 h 47 min)

    J’ai surnommé mon grand Jules sur le blog car c’était le prénom que je voulais lui donner mais mon mari n’aimait pas (petite vengeance ;))

      MissBrownie

      (15 mars 2019 - 10 h 35 min)

      Oh c’est drôle 🙂 Je pensais que ton fils se prénommait réellement Jules 😉

    petitdiables

    (15 mars 2019 - 9 h 01 min)

    ahah! Excellent!

    mademoisellefarfalle

    (15 mars 2019 - 17 h 34 min)

    Pour ma fille c’était le prénom que je voulais depuis l’adolescence. Par contre pour Raoul, ça a été très différent. Une semaine avant sa naissance, il s’appelait Colin. Ça ne lui va tellement pas !

    Yeude

    (18 mars 2019 - 14 h 11 min)

    Au lycée, nous étions 3 Aude, et toutes les 3 dans la même classe… Et comme il y avait une blonde, une brune et une rousse, les profs nous appelaient Aude… La brune !!! Et bien sûr je suis blonde, on m’a donc appelé la blonde toute ma terminale et mes deux années de BTS (puisque la brune était encore dans ma classe en BTS) !!!

      MissBrownie

      (18 mars 2019 - 14 h 52 min)

      Hé bien ce n’est pas super comme façon de faire. Dans mon cas nous étions toutes les 2 blondes. Quoique la Annabelle a eu les cheveux roses pendant une période. Les profs ne disaient même pas le nom de famille en plus, il fallait suivre leur regard. Si elle était assise derrière moi, ça devenait compliqué 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.