Répercutions …

 

Hier, le ciel du Nord était en colère, très en colère.

Tellement qu’il a déversé des litres et des litres d’eau en très peu de temps.

Ne mesurant pas ce que j’allais subir par la suite, j’ai assisté au déluge de derrière ma fenêtre de bureau. Puis quand le ciel s’est calmé un peu, j’ai pris le volant. Il était 17h30.

Les scènes de rues inondées après un violent orage, ça n’arrive qu’en Tunisie… J’ai déjà assisté à la scène plusieurs fois. Nous nous sommes même retrouvés presque pris au piège une fois. Mais là bas les infrastructures n’ont pas la capacité d’absorber l’eau assez vite. La Terre est sèche et ne boit pas assez rapidement. Enfin ce genre de situation, ça ne devrait pas arriver en France, surtout pas dans le nord, le pays où il pleut tout le temps…

A 17h45 je me suis retrouvée à l’arrêt sur la voie rapide. Bouchons. Peut-être un accident dû à la pluie…

A 18h00, je n’avais quasiment pas avancé. J’ai commencé à m’inquiéter. J’ai appelé pour la 1ère fois mon Homme pour le prévenir que vu la pluie, je viendrai le chercher au boulot mais que ce serait sûrement tard étant donné que j’étais dans les bouchons.

A 18h15, je n’avais pas bougé depuis presque 20 minutes… Une voiture devant moi n’en pouvait déjà plus. Son moteur fumait. J’ai rappelé mon Homme, lui demandant d’essayer d’aller récupérer TiBiscuit à l’école. J’étais encore confiante et pensais pouvoir récupérer PuPuce avant 19h à la crèche…mais j’ai appelé pour prévenir. D’habitude, j’arrive au plus tard à 18h15. D’habitude j’ai entre 15 et 30 minutes de route selon la circulation.

A 18h45, j’avais avancer de 2 mètres peut-être… J’avais envie de pipi… Autour de moi, des gens sortaient de leur voiture, d’autres empruntaient la bande d’arrêt d’urgence, se croyant plus malins que les autres… Mon Homme m’appelle. Il a récupéré TiBiscuit. Il me demande où je suis. Je me vois dans l’obligation de lui demander d’aller chercher PuPuce à pied , sous la pluie… Je ne serai pas à la à temps…

19h45… Je n’ai presque pas gagner de terrain… Ça devient long… Je commence à m’inquiéter, à m’ennuyer… Je vais passer des coups de téléphone pour m’occuper. Heureusement que je l’ai mon téléphone. Comment j’aurai prévenu la crèche sinon? Puis heureusement que mon Homme ne bosse plus sur Paris, comment aurions nous fait pour les enfants? Je les aurai retrouvé au commissariat?

20h00, les voitures de polices défilent sur la bande d’arrêt d’urgence… A la radio j’apprends que la voie rapide est inondée…

21h00, des voitures remontent une voie d’insertion à contre sens, ils en ont marre que ça ne bouge pas. Ils sont fous! Des voitures ont rendu l’âme et sont arrêtées sur les côtés. Je me demande si certains sont à court de gasoil et attendent dans leur voiture que la circulation redevienne fluide. Ils leur faudra de la patience, beaucoup de patience. D’autres suivent les voitures de police sirène hurlante quand toutes les voitures leur laissent le passage. Ca me met en rage!

21h45, j’arrive enfin à la 1ère sortie. Je suis obligée de la prendre même si je ne la connais pas. La route est fermée… Toutes les voitures sont redirigées par là… Pas le choix. Les 3 voies n’en deviennent qu’une et des policiers font la circulation.

22h00, après 4h30 de bouchons, j’arrive enfin chez moi. Ma vessie va exploser, mes jambes sont en coton, les enfants sont heureux de me retrouver mais énervés… Dure journée!

Voilà, il n’y a pas qu’en Tunisie que les routes sont inondées après un orage, à Lille aussi!

 

Post Author: MissBrownie

Je m'appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

Laisser un commentaire