Imagination DéBordante …

coraline2

Enfant, j’aimais croire qu’en dessous des meubles de notre maison se cachait réellement des trous de souris débouchant sur un autre monde, une autre vie.

Alors parfois avec ma soeur, nous partions à la recherche de ces entrées secrètes. Notre mère nous retrouvait à 4 pattes sur le plancher à regarder sous le buffet.

Malheureusement, nous n’avons jamais rien trouvé. Malgré tout, je restais persuadée que ces portes secrètes existaient réellement et que derrière s’y trouvait certainement une ville comme celle de Desperaux (vu récemment au cinéma avec les doudoux) ou comme celle des MiniPouss. Les Fraggles Rock, eux, par contre, ils me faisaient peur, très peur alors je préférais croire qu’ils n’existaient pas.

Les gremlins et les loups garous existaient aussi bien sûr, enfin j’en étais certaine. Alors j’avais peur des nuits de pleine lune … je regardais sous mon lit avant de dormir afin de vérifier si un monstre ne s’y cachait pas.

Dans mes dérivations, j’imaginais que les canards , ceux de mon père, me comprenaient. Alors je leur parlais et leur racontais mes malheurs. On se confie à qui on veut d’abord ! Au moins j’étais sûre qu’ils ne me trahiraient pas.

Avant de m’endormir, j’avais eu une peur bleue que des cambrioleurs viennent tuer mes parents dans mon sommeil alors j’attendais que mes parents soient au lit pour m’endormir sereinement, en sachant qu’ils étaient dans la pièce à côté de moi.

Maintenant quand mes doudoux paniquent ou racontent n’importe quoi à cause de leur imagination, j’essaie de repenser à tout ça parce que l’imagination des enfants peut parfois être vraiment délirante ! … Et ce n’est pas Coraline qui dira le contraire.

Le 10 juin prochain, Coraline débarquera dans les salles obscures.  Ce film d’animation est tiré du livre du même nom de Neil Gaiman. Pour mieux connaître l’histoire de Coraline, voici le synposis :

Synopsis: Caroline Jones est une fillette intrépide et douée d’une curiosité sans limites. Ses parents, qui ont tout juste emménagé avec elle dans une étrange maison, n’ont guère de temps à lui consacrer. Pour tromper son ennui, Coraline décide donc de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien…mais où tout est différent.

Dans cet Autre Monde, chaque chose lui paraît plus belle, plus colorée et plus attrayante. Son Autre Mère est pleinement disponible, son Autre Père prend la peine de lui mitonner des plats exquis, et même le Chat, si hautain dans la Vraie vie, daigne s’entretenir avec elle.

Coraline est bien tentée d’élire domicile dans ce Monde merveilleux, qui répond à toutes ses attentes. Mais le rêve va très vite tourner au cauchemar. Prisonnière de l’Autre Mère, Coraline va devoir déployer des trésors de bravoure, d’imagination et de ténacité pour rentrer chez elle et sauver sa Vraie famille…

Avec Coraline, on retrouve l’univers de “L’étrange Noël de Monsieur Jack” puisque le réalisateur est  le même: Henry Selick. En VO, Teri Hatcher, notre desperate housewives préférée prête sa voix à la maman de Coraline.

Voilà un film d’animation que j’ai réellement envie de voir. Pour les plus petits, il risque de faire un peu peur mais je suis certaine que les plus grands seront ravis.

c-01184_rthcomp


Auteur de l’article : MissBrownie

Je m’appelle Anabel et je suis maman de 3 enfants. Lilloise depuis 1998, je vous raconte mes aventures de famille à la fois douces et piquantes depuis 2008. Retrouvez moi également sur Instagram et twitter sous le pseudo missbrownieblog.

39 commentaires sur “Imagination DéBordante …

    LaBulle

    (25 mai 2009 - 8:49)

    Alors moi je ne participe pas au tirage au sort (Mimolette trop petite je pense, en tout cas, trop impressionnable). Mais quand j’étais petite, j’étais terrifiée par Joe l’indien dans Tom Sawyer. Mais uniquement chez ma grand-mère (jamais compris pourquoi). J’avais l’impression que des que je fermerais les yeux pour m’endormir dans le lit, je serais transportée dans le cimetière du DA Tom Sawyer avec Joe l’indien qui voudrait m’attraper.
    J’avais aussi une veilleuse qui projetait donc des ombres (des meubles) sur les murs et ces ombres ressemblaient (vaguement, très vaguement même) à des vaches… J’étais terrorisée à l’idée de recevoir un coup de sabot 🙂 (toujours chez ma grand mère).

    Sinon, j’ai toujours pratiqué la pensée magique (genre si la prochaine voiture est rouge, alors j’aurais une bonne note!)… et en fait, heu, ben je continue 🙂

      MissBrownie

      (26 mai 2009 - 6:45)

      Il devait y avoir une aura spéciale chez ta grand-mère 😀
      La pensée magique, j’ai très peu utilisé.

    Oum

    (25 mai 2009 - 8:52)

    Il a l’air chouette ce film … et Teri Hatcher qui prête sa voix, j’adore…Mais si je gagnait, je ne pense pas pouvoir aller au cinéma à cette période…donc je participe…pour le fun: petite, j’étais persuadée que mon double vivait sur la lune une vie parallèle. Ni mieux ni moins bonne. Non juste la même. Quand je dormais, elle était debout et quand elle dormait c’était à mon tour d’être debout. Le truc qui ma taraudait était qui était vraiment le double de l’autre. Est-ce que c’est moi qui revivait la même chose qu’elle ou c’était le contraire? (tu vois le type de questions existentielles que je posais…) et pour couronner le tout, je restais des heures à contempler la lune dans l’espoir de l’apercevoir. Bon ça va, j’avais (à peine) 5 ans.

      MissBrownie

      (26 mai 2009 - 6:48)

      Ca c’est vraiment un truc de gosse de penser qu’on a un double quelque part. J’y ai cru aussi à un moment 😉

    Camille

    (25 mai 2009 - 9:33)

    ma poupée s’appelait Zélie. ET je la traitais de conasse, quand elle faisait pipi au lit.
    c’est imaginatif, comme méthodes, non?

      MissBrownie

      (26 mai 2009 - 6:49)

      Chupa fait la même chose avec sa poupée sauf qu’elle n’utilise pas le même mot 😉

    LMO

    (25 mai 2009 - 9:47)

    J’ai aussi supe envie d’aller voir ce film.
    Mais rien que la bande-annonce a fait peur à Mouflette (faut dire qu’elle est très très trèèèès sensible)

    Sinon, mes délires quand j’étais petite?

    Il y en a un en particulier qui était à la fois ridicule et très stressant.

    Quand j’étais petite, je ne croyais ni au père nöel, ni en Dieu, ni aux fantômes, je croyais aux extra-terrestres. Mais pas genre “il y en a quelque part, c’est sûr”, non, plutôt “Ils sont là, dehors, dans mon jardin, je le sais, je le sens!”
    E il se trouve qu’avant d’accéder à ma chambre, à l’étage (au 3°, c’était une maison bizarre), il y avait une grande baie vitrée. Et un jour, il faisait noir, nous venions de regarder une émission paranormal ou un truc du style (es parents aussi étaient bizarres), c’était donc ambiance “Lovecraft” dans ma tête.
    Je passe tranquillement devant la baie vitrée, comme tous les soirs, sauf que là, je vois, sous mon nez, en vrai et tout, un ET! Je ne rigol pas, il était là, un gros truc de 2m environ, assez gros, se tenant en lévitation derrière la vitre. Il avait es cornes et était de toutes les couleurs.

    Evidement, je ne l’ai vu qu’un dixème de seconde, car dès que je l’ai aperçu, j’ai filé en courant dans ma chambre.

    J’avais 8 ans.

    Nous sommes partis de la maison, j’en vaias 13… Et tous les soirs depuis ce jour (soit 5 ans), à chaque fois que j’ai rejoins ma chambre, j’ai pri mon élan devant cette baie vitrée, pour ne surtout pas croiser le regard de l’ET multicolore!

    😀

      MissBrownie

      (26 mai 2009 - 6:51)

      😀 Tu m’as fait délirer avec ton histoire d’ET !
      Enfin tu sais, même si je n’en ai jamais vu, ado, j’y croyais dur comme fer aux ET, surtout à cause de Jacques Pradel 😉

    Aude Nectar

    (25 mai 2009 - 10:23)

    Quand j’étais petite, je parlais aux animaux, en imaginant qu’ils me comprenaient et me répondaient, même les insectes !
    J’avais déjà préparé mon vœu au cas où une fée ou un bon génie croiseraient ma route, et je me trouvais drôlement maligne, parce que je m’apprêtais à leur demander que tous mes vœux se réalisent, c’est à dire une piscine remplie de dragibus, aller vivre avec mes cousins que j’adorais, avoir des tas de livres et de BD et pouvoir lire et jouer toute la journée, regarder sans fin aussi mes dessins animés préférés, devenir championne de patins à roulettes, accessoirement voler.

    J’aime bien les films fantastiques et d’animation… 😀

      MissBrownie

      (26 mai 2009 - 6:56)

      Ah toi aussi tu parlais aux animaux! Ouf je n’étais donc pas seul 🙂

    valvec

    (25 mai 2009 - 10:26)

    Je ne me souviens pas de mes délires enfants, mais par contre Choupe voit des lutins partout… Elle a même trouvé leur VRAIE cachette, sous l’escalier de la gaderie de son frère où il y a, c’est vrai un tout petit trou… Et ben les lutins sont là, et si on ne peut pas les voir, c’est qu’ils font les courses, ou snt au travail, ou dorment, etc… Le plus drôle c’est que P’tit Lu est rentré dans son délire !!
    J’adore !
    Et bien sûre que je veux voir Coraline !

    mallou29

    (25 mai 2009 - 10:56)

    Moi j’étais persuadée que les minipousses existaient vraiment, j’aimais bien regarder partout pour tenter de les débusquer 😉
    Mais je participe pas hein, pas le temps d’aller au ciné ! :emotion:

    e-zabel

    (25 mai 2009 - 11:18)

    Moi quand j’étais petite, j’étais une grosse angoissée quand la nuit arrivait ! Je me souviens que je mettais totues mes peluches dans mon lit pour me sentir mieux. Je voyais sans arrêt des ombres dans ma chambre, alors je me relevais j’allumais la lumière, je regardais sous mon lit… je crois que je n’ai jamais appelé mes parents à ce sujet, j’avais trop honte ! J’imaginais qu’il y avait quelqu’un de cacher dans ma chambre. Et plus tard ado, quand il m’arrivait de dormir seule à la maison…. ahhhhh l’angoisse, le moindre craquement de meuble me faisait une peur bleue ! J’étais sûre qu’on allait être cambriolée !
    En tout cas, une fois, j’avais entendue un bruit de vitre cassée et j’avais eu si peur que je suis allée voir mon père (ma mère était absente). Je l’avais réveillé et j’avais bien fait, car quelqu’un avait réellement jeté un pavé à travers notre fenetre du salon, tout prêt de la poignée (ils n’avaient plus qu’à ouvrir par l’intérieur !!). La lumière a fait fuire la voiture du cambrioleur !!

    mamzellescarlett

    (25 mai 2009 - 10:24)

    J’ai un très bon souvenir de l’univers de Monsieur Jack et nous irons sans doute le voir avec notre dernier loulou. Je ne participe pas au tirage au sort car j’ai des entrées cinoche par mon CE.

    Natacha

    (25 mai 2009 - 11:30)

    Génial comme concours ! Justement, quand j’étais enfant, j’adorais me créer des mondes imaginaires. J’ai juste besoin d’un peu de temps pour rassembler mes souvenirs et je te livrerais un récit complet de mes délires de petite fille !

    Evilysangel

    (25 mai 2009 - 11:54)

    Je ne participe pas au concours, mais lorsque j’étais enfant, je lisais “Les Malheurs de Sophie” en boucle et, même si dans les débuts du livre elle vit des trucs atroces, vers la fin quand elle est “adoptée” par la maman de Camille, ben j’aurai adoré avoir cette maman là…C’est tout…Tout c** tout bête mais voilà…hihi
    Bien beau début de semaine à toi Miss…Bisous

    Annesofi

    (25 mai 2009 - 12:43)

    Hello…

    Alors pour ma part… j’ai TRES TRES TRES envie de voir ce film… car j’ai A-D-O-R-E le livre de Neil Gaiman !!!!

    Petite, j’avais EXTREMEMENT peur des clowns… pourquoi ? Ben j’ai jamais su. Mais en tout cas, je ne pouvais pas regarder le cirque à la télé sans me cacher les yeux… et surtout, je ne pouvais pas supporter de voir qq’un se maquiller. Même si c’était tout simplement une petite couche de fond de teint.
    Et le soir, lorsque je me couchais, j’avais tjrs peur qu’il y ait des bêtes ou des monstres sous mon lit. Mais à la différence de MissBrownie, je n’osais certainement pas regarder sous mon lit (ça va pas non ??? on sait jamais… De là que le monstre m’attrape avec sa main purulente…) De ce fait, il ne fallait absolument pas que j’ai un bout de pied, ou un bout de bras qui dépasse de mon lit…
    Bon heureusement cela m’a passé. Quoique… j’aime tjrs pas laisser mes bouts de pieds dépasser des couvertures… 😀

    Flannie

    (25 mai 2009 - 13:32)

    Non mais attends: moi, il me faut au moins 200 pages pour te raconter mes délires dans mon univers imaginaire… surtout que je n’en suis toujours pas sortie 😉

    Babou

    (25 mai 2009 - 13:37)

    Il a l’air super sympa ce film, moi aussi tu me donnes envie d’aller le voir ! Je ne vais pas participer au tirage au sort, je laisse la place à d’autre, mais compte sur moi pour me planter dans une salle obscur à la première occasion !!

    Carole

    (25 mai 2009 - 14:36)

    Je ne participe pas au tirage au sort…
    et je n’ai rien à raconter car la chaleur ambiante est en train de faire fondre mes neurones, ma mémoire et tout le reste!! (enfin non malheureusement pas les kilos!)

    ratounette

    (25 mai 2009 - 14:37)

    Quand j’etais petite j’imaginais que j’avais des pouvoirs magiques et que je pouvais me transformer un peu comme Creamy ou Emi Magique, bien entendu j’avais un hamster et j’etais sure qu’il pouvait parler mais qu’il ne le faisait pas uniquement pour me faire raler!
    J’ai longtemps cru aussi que les bisounours habitaient dans les nuages!
    Sinon coté grosses peurs, pendant longtemps, le soir au moment de m’endormir je voyais une ombre noire aux pieds de mon lit, je ne voyais rien d’autre que ses deux yeux rouges et ses bras leves en l’air prets a m’attraper, je l’appelais la Ronchune, et j’etais persuadée qu’elle était vraiment là, elle disparaissait quand la lumiere etait allumée….

    Bon maintenant ca va mieux, mais quand je suis seule, le moindre bruit suspect et je m’imagine des tueurs dans mon couloir….

    lagrengren

    (25 mai 2009 - 15:20)

    Nous avons vu un petit bout avec la LOUPILOUP lors de la projection du chat botté, et certaine scène lui on un peu fait peur ! La 4ème dimension avait fait un épisode sur une petite fille qui avait glissé sous son lit pour arriver dans un autre monde , ça ma tellement paniqué que je demandais toujours à maman de bien me border !

    Oopsy

    (25 mai 2009 - 17:53)

    Ce film a l’air superbe ! Bon moi j’imaginais que force rouge des Bioman me surveillait pour me recruter. Du coup je restais sage !

    emanu124

    (25 mai 2009 - 21:45)

    Boh c’est juste pour faire un coucou..
    Je laisse ma place pour les lots !! 😀

    Touwity

    (25 mai 2009 - 22:06)

    Je croyais au croque-mitaine quand j’étais petite. j’y crois toujours un peu quand je regarde des séries policières. Mais bon ça va s’arranger.
    Par contre, je ne participe pas au tirage au sort parce qu’à chaque fois que j’ai gagné des places de cinéma sur la blogo, j’ai du les donner à une amie, alors autant faire profiter les véritables intéressés !

    Sil

    (26 mai 2009 - 10:31)

    j’emmènerai bien mon neveu voir ce film 🙂
    quand j’étais petite, je croyais vraiment qu’on pouvait aller dans les dessins animés… 😀
    oui je sais mes parents abusaient des films étranges sur moi genre Mary Poppins, Roger Rabbit…
    mais c’était tellement bien :-*

    Lise

    (26 mai 2009 - 17:45)

    je me souviens quand que dès que j’entendais une souris gratté dans le mur (maison pourrave hein!) j’imaginais toujours qu’il y en avait toute une colonnie… elles dansaient, mangeait et tout!! bien des fois je chercher le passage, comme toi et ta soeur, histoire d’aller les voir, de faire la fête avec elles.. jamais trouvé… pendant un moment j’ai cru aussi que les bouquins qui te font imaginer des merveilles n’étaient que de la publicité mensongères…
    cacahuète est un peu petite mais j’emmenerais bien ma petite cousine, ça devrait lui plaire.. gagnant ou pas je crois que j’irai voir le film 😉

    Vicky

    (26 mai 2009 - 22:48)

    Quand j’étais petite, je voulais une petite soeur. Mes parents aussi d’ailleurs voulaient un petit deuxième, mais il prenait du temps à arriver. Alors pour me faire patienter, ils m’ont expliqué que les petites graines avaient été égarées dans le déménagement. Un jour, ils m’ont retrouvé fouillant dans les placards. Et quand ils m’ont demandé ce que je cherchais… “Ben les petites graines pour faire le bébé!” Je n’ai jamais cherché d’entrée vers des mondes fantastiques, mais j’ai longtemps cru que je pouvais retrouver le nécessaire à bébés égaré dans un carton! (je ne suis pas trop hors sujet?)

    Samarian

    (27 mai 2009 - 1:48)

    Quand j’étais petite j’imaginais que je vivais dans une ferme (vieille bâtisse croulante devant laquelle on passait souvent et que moi je trouvais magnifique). J’avais imaginé chaque pièce de la maison et surtout d’immense dépendance ou il y avait des chevaux (Gamelle, Flammèche …), des oiseaux, des moutons … Chacun avait un nom, j’ai bien du inventer une trentaine d’animaux. Et bien sur il y avait Mascott, Nellie, Moquette et Pirate, une famille de terre neuve (Mascott était la maman des trois autres) avec qui je passais tout mon temps libre. Tout ça sans oublier la petite fadette que j’imaginais sortir de son livre pour me rejoindre dans mes jeux. J’avais une imagination débordante.
    Aujourd’hui la ferme, lieu de tous mes rêves a été détruite et est remplacée par une station essence 🙁

    bourikette

    (27 mai 2009 - 12:49)

    ici, je me souviens vaguement qu’étant petite, je croyais au bisounours, et quand je voyais les nuages arriver, je me disais “tiens, ils doivent etre dessus !” .
    comme “labulle”, je fais encore le truc de me dire “si tel ou tel truc se fait ou pas, alors rien ne m’arrivera”, du style si j’ai raison à la réponse d ‘”attention à la marche”, alors je ne crains rien … ce qui est drole, c’est que si ca ne marche pas, ben ca ne veut pas dire que je crains qqchose, juste qu’il faut recommencer lol

    frannso

    (28 mai 2009 - 11:50)

    Tu parles que j’ ai envie de jouer !
    Grâce à ce billet, tu m’ as redonné l’ envie de blogger . Merci !:D

    A plus de 60 ans, ma Mère a un ami imaginaire . Pas un petit copain caché, non !!! Un VERITABLE ami imaginaire . Et puis, pas n’ importe lequel : Louis XIV quand même ! Ma Mère est une femme hyper-anxieuse, alors parfois en voiture, ou quand elle prend l’ avion, elle lui parle . Elle, elle est peut-être trouillarde, mais lui, si puissant, que l’ on appelait le Soleil, n’ a finalement connu que le carrosse ! Ma Mère a son ami imaginaire, moi le yoga et mon blog .

    Natacha

    (28 mai 2009 - 12:22)

    A y est ! J’ai raconté mes souvenirs d’enfance sur mon blog (c’était un peu trop long pour mettre dans les commentaires). De toute façon, je ne souhaite pas participer au tirage au sort, j’ai déjà des billets pour le film par l’intermédiaire du centre de loisirs de mon neveu.

    M

    (28 mai 2009 - 16:39)

    Je me souviens surtout que je voulais être “berger magique”, c’est une sorte de facteur à vélo qui distribue des fleurs.
    Ma petite soeur avait elle aussi créé un monde imaginaire où tout le monde s’appelait “Jason”. Donc, je m’appelais Jason, ma grande soeur s’appelait Jason, mes parents s’appelaient Jason, tous ses ours, poupées, jouets divers s’appelaient Jason. Ca prêtait un peu à confusion mais je ne peux nier que cela apportait une certaine simplicité à notre façon de voir le monde. Va savoir pourquoi, ma petite soeur, après avoir baptisé tout le monde Jason, se faisait appeler, elle, “Poisson doubdoub”…

    Faustine

    (28 mai 2009 - 20:18)

    Salut, je débarque sur ton blog (très chouette) après mon passage chez Frannso !!!
    Que dire des mondes imaginaires …
    Depuis que je sais lire je peux m’y plonger tous les jours. Mais avant …

    … Petite je partais dans la colline, qui se trouvait au pied de chez moi (dans le Lubéron), avec mon plus tendre et fidèle compagnon, mon chien. Bien sur il m’était interdit de sortir de la maison sans permission et encore moins de partir en balade toute seule comme une grande. Comme l’héroïne du film dont tu parles aujourd’hui, j’étais une ÉNORME curieuse !!! Je filais donc à l’Anglaise, toute fière de moi.
    Je ne faisais rien de mal, j’explorais juste la forêt !!!
    Mais plus tard, quand mes parents se sont aperçut de mes vadrouilles, je me suis faire légèrement punir !!!
    Pour les punir à mon tour, je leur faisais croire que tous mes amis se trouvaient dans cette fameuse forêt.
    Là mes parents m’ont écouté bizarrement, et me voilà partie dans la plus grande histoire rocambolesque de cirque nomade venu s’installer un peu plus haut, dans lequel, mon chien et moi pouvions regarder des spectacles et même en donner. Nous étions choyés, aimés. Nous étions leurs amis !!!
    Mon père s’est décidé à grimpatouiller dans la cambrousse pour aller voir ça de plus près …
    Rien !!!
    Il est revenu me voir pour me demander quelques explications. Je lui ai juste répondu que lui ne pouvait pas les voir. Il à tout de suite compris de quoi je voulais parler et m’a paru bien soulagé.
    Mais manque de bol pour moi, j’avais totalement pris possession de cette histoire et me suis fait prendre à mon propre jeux, j’y croyais vraiment.
    Ne pouvant toujours pas sortir de chez moi, le cirque à pu venir directement dans ma chambre …

    funnounou

    (29 mai 2009 - 23:02)

    Moi quand j’étais petite je voulais qu’on joue avec moi…
    Mais mes parent étaient trop occupés avec leur travail alors je me racontais des tas d’histoires où j’étais une super-héroine avec une cape et tout et tout style Fantômette mais qui avait le don de pouvoir voler…
    Heureusement arrivée aux années collège j’ai fait connaissance de Phinou, ma meilleure amie et depuis ma vie a changée car entre nos deux vies un peu écorchées ben on s’est fait un avenir douillet chacune de notre côté…..elle se marie dans 3 mois et j’y serai !!
    Je crois que c’est là qu’il faut chercher le truc Freudien qui fait que je suis nounou maintenant…….

    Je crois que je suis un peu hors sujet pour participer au concours mais j’espère que non car je bave d’avance d’aller voir ce dessin animé….

    Bon wk !

    Ladybug

    (1 juin 2009 - 19:05)

    Et bien moi j’imaginais que les animaux comprenaient tout, mais j’y crois encore maintenant ! Notamment un jour de pluie où, en camping, une petite taupe s’est retrouvée perdue à côté de notre tente. Mon père l’a attrapée et l’a remise devant son terrier. Croyez-moi ou non, mais la taupe s’est retournée et a couiné avant de rentrer se cacher, comme pour nous dire merci !

    sab

    (1 juin 2009 - 23:05)

    Petite je croyais dure comme fer à la petite souris. Je m’étais un jour demandé comment elle faisait pour accéder à la chambre (et aux souhaits) de chaque enfant. La réponse m’était parue évidente: elle avait de mini-tunelles qui menaient à toute les chambres d’enfants pour écouter leurs souhaits et leur rêves, et déposer les plus jolis cadeaux. Je suis même sûre d’en avoir vu la porte (qui ressemble à s’y méprendre avec mon actuelle prise éléctrique ^^)

    Bisousss

    Nina Sotte Fille

    (3 juin 2009 - 18:35)

    Je ne sais pas si je peux participer, j’habite en Belgique, mais si je peux, ce serait chouette !
    Voilà mon histoire. 🙂

    Le souvenir le plus marquant de mon enfance est sans doute celui du jour où j’ai essayé de voler pour de vrai.

    Bien sûr, avant de me lancer dans cette expérience, une petite part de rationalité en moi me disait que c’était impossible. Mais une toute petite part seulement, tout le reste y croyait fort parce que chaque nuit, pendant des mois, je faisais le même rêve : mes peluches et poupées prenaient vie une fois le reste de la famille endormie, elles me tiraient par la main et m’entraînaient avec elles dans le corridor de la maison. Là, toutes se mettaient à m’encourager, criant “vole, vas y, tu en es capable”. Ca semblait tellement réel qu’un matin, n’y tenant plus, il a fallu que je vérifie. Je me suis mise à courir depuis le bout du couloir et me suis jetée les bras écartés du haut des escaliers. J’ai volé! Quelques secondes j’y ai cru! J’avais couru si fort que vraiment, j’ai plané un instant … avant d’atterrir violemment contre la grille de la porte d’entrée, la tête la première.
    Je me souviens avoir vu grandir en quelques secondes une gigantesque bosse rouge sur mon front et je me suis mise à pleurer, sans doute plus de ne pas avoir réalisé mon rêve qu’à cause de la douleur.

    Ce jour là, on peut le dire, je suis tombée de haut. 😀

Laisser un commentaire